Moriarty, T1 de Ryôsuke Takeuchi

Titre : Moriarty, T1

Auteur, scénariste : Ryôsuke Takeuchi

Auteur, Dessinateur : Hikaru Miyoshi

Éditeur : Kana

Collection : Dark Kana

Sorti le 22 juin 2018

Nombre de pages : 212

Genre : Manga, Shonen

Fiche Bibliomania

Résumé éditeur :

« 19e siècle en Angleterre, la famille Moriarty a recueilli deux orphelins William et Louis mais en leur conférant un statut de domestique. Albert, le fils aîné de la famille est pétri d’ambition et il déteste le système social qui régit la société britannique, dans lequel les classes supérieures se pavanent et oppressent le peuple sans pour autant être dignes du respect qu’elles exigent de lui.

C’est pourquoi Albert abhorre sa propre famille et voit dans les deux orphelins l’incarnation d’un souffle nouveau. Albert leur offre son statut, sa richesse et son influence à condition que les garçons mettent leur intelligence au service de son rêve : se débarrasser de sa famille et du système de classes actuel !

Les trois garçons complotent ainsi pour devenir les seuls héritiers de la famille. Treize ans plus tard, à seulement 21 ans, l’aîné des orphelins William James Moriarty est devenu professeur de mathématiques à l’Université et il pourrait voir surgir sur sa route un certain Sherlock Holmes…« 

Personnages principaux :

Albert Moriarty: Il est l’aîné d’une famille richissime, il a travaillé dur à l’école pour atteindre un haut niveau; mais il a aussi chercher à s’éloigner de sa famille qu’il déteste. A l’arrivée des deux orphelins, William et Louis, il perçoit comme un espoir, une lumière sur le changement qu’il veut pour le monde et le système social en Angleterre. Son ambition est très puissante voir dévorante.

William Moriarty : c’est un enfant très intelligent, il a réponse à tous les problèmes. Il entrevoit très bien comment résoudre toute sorte de complications. Il devient très vite le consultant des villageois où vit la famille Moriarty. Il devient professeur de mathématiques à seulement 21 ans, mais continue son travail de consultant.

Louis Moriarty : C’est le dernier des frères orphelins, il est de santé fragile, mais n’en ai pas moins un enfant puis un adulte très bon gestionnaire.

Lieux où se déroule le récit :

Au XIXème siècle, en Angleterre; au début dans la balieue de Londres où vit la famille Moriarty.

Détails intéressants (ou marquants) :

  1. Cette volonté et cette soumission feinte dont William fait preuve. Rien ne l’empêche de dispenser ses conseils même face au mépris des notables et à la méchanceté cruelle de sa famille adoptive. Il garde un visage serein et protège son frère, ses frères.
  2. Cette froide détermination d’Albert, pour changer le système social qu’il ne supporte plus.
  3. La méchanceté cruelle et même douloureuse de la famille adoptive envers les deux orphelins; Ils les rejettent totalement, ils voudraient s’en débarrasser et ils les maltraitent. Même les domestiques sont haineux envers les enfants.
  4. On sent tout doucement se mettre en place la fusion de cette haine sociale envers le système britannique d’Albert et les rouages très méticuleux du cerveau de William.
  5. Le dessin, le trait de l’auteur est très agréable à suivre; On arrive à sentir ce moment « borderline » où William bascule pour assouvir l’ambition et la haine d’Albert.

Mon avis :

C’est en suivant @lerenarddore sur Twitter, Instagram et Facebook mais aussi les Éditions Komikku Encore ! Encore  !!

L’histoire commence sur les conseils qu’apporte le jeune William, puis on passe à sa véritable condition, sa dramatique et révoltante situation. Les Moriarty, on recueillit les frères orphelins pour la postérité, car ça fait bien de donner la charité, mais faut pas que ça dure trop longtemps… La mère et le petit frère d’Albert sont particulièrement cruels, voir machiavélique pour échafauder des plans afin de se débarrasser des jeunes orphelins qu’ils abhorrent… Mais ils n’ont pas encore compris qu’ils ont façonné un monstre, peut-être pas créer car il a l’air suffisamment éprouvé pour avoir basculé sans l’aide des Moriarty.

Albert s’est épris d’eux et les voir se faire traiter de la sorte, le révolte. Son intention est touchante, mais les moyens d’y arriver un peu moins…

Je suis arrivée à comprendre comment en est arrivé William Moriarty pour agir aussi froidement mais de façon aussi méticuleuse. C’est un être à part, il d’une intelligence hors norme, mais il est dénué d’empathie. Tous ses notables, qu’ils tuent avec des plans tous aussi machiavélique que son premier meurtre, sont responsables de leur condition. Ils sont coupables. Il punit les méchants sans plus ni moins de sentiments; il a juste l’impression de faire son devoir, son travail.

L’arrivée, de Molan et de Fred des nouveaux collaborateurs, lance plus précisément leur association de malfaiteurs.

Passons au trait de Hikaru Myoshi, c’est tout simplement sublime; Les images très nettes, justes et qui fourmillent de détails transmettent parfaitement les émotions, les sensations que doit ressentir le lecteur.

Citations retenues :

  1. […]un jour il faudra mettre ta belle intelligence au service du monde entier, servir l’humanité entière, ça c’est beau ![…]
  2. […]Ces prolétaires, alors ! Ce ne sont que des machines à travailler sur pattes, et ils croient que tout leur est dû![…]
  3. […]Frida et le gamin… deux victimes du système social qui étouffe ce pays. dans un autre monde, ils auraient vécu heureux.[…]

En Bref :

Un manga super intéressant, dérangeant pour le côté de cette injustice sociale, pour la façon dont sont traités les frères orphelins.

Et les débuts, finalement très jeunes des méfaits du jeune William Moriarty, ma foi assez flippant  !

 

Publicités

2 réflexions sur “Moriarty, T1 de Ryôsuke Takeuchi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s