Dans l’Oeil d’Edrea, tome 1 : L’ombre du monde de Marie Monier

Titre : Dans l’Oeil d’Edrea

Auteure : Marie Monier

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantastique

Format : Epub

Nombre de pages : 319

Sortie le 12 juin 2020

Fiche Bibliomania

Résumé de l’auteur

« 2091 – Myliane vit à Seattle avec sa mère et son frère, Davis. Elle apprend que dans deux mois, un astéroïde frappera la Terre et décimera toute vie.

Myliane compte alors les heures qui la séparent de la mort, jusqu’à ce que Davis disparaisse, lui laissant une simple lettre et des indications permettant de passer dans un autre monde. Avec son ami Alex, elle tentera coûte que coûte de décoder les énigmes de son frère et, peut-être, commencer une nouvelle vie dans cet autre univers.

Elle est loin de se douter que ce qui l’attend est bien différent de tout ce qu’elle a connu auparavant et qu’elle devra devenir une autre pour survivre.

Car la faiblesse n’existe pas sur Edrea.« 

Mon avis

Je remercie l’auteur, Marie Monier, pour m’avoir proposé son roman dépaysant et futuriste; Merci également pour sa patience.

L’histoire

Alors que tout semble terminé sur Terre, Myliane recherche son frère qui a disparu en laissant un mot étrange teinté d’espoir mais complètement fou. Myliane accompagné de son ami doit déchiffrer une énigme qui l’emmènera sur un autre monde et ainsi elle échapera à une mort certaine, quoique… si elle réussit tout n’est pas gagné, sur Edrea il n’y a pas de place pour les faibles.

Les personnages

Myliane: C’est une jeune femme déjà pas mal éprouvée par la vie et qui décide de croire les folies de son frère plutôt que d’attendre que la mort vienne la prendre. Elle part dans une course effrénée contre la montre afin de déchiffrer la lettre et l’énigme de son frère Davis. Pas très patiente ni même très douée pour les énigmes, son épreuve va être longue… Elle se montre malgré tout déterminée, combattante et refuse de se laisser abattre, elle va tout donner et même au delà. Elle comprend qu’elle a une seconde chance et que quoiqu’il arrive c’est toujours mieux que la mort.

Davis : Il est féru de sciences et de légendes. Le jour où il disparaît, il laisse à sa soeur des indices pour le retrouver et le suivre. Très tactique, il va essayer de mener sa soeur vers un autre monde avant que l’astéroïde ne percute la Terre. C’est un grand frère qui donnerai sa vie pour sa petite soeur, il ne supporte pas que quelqu’un la malmène. C’est un homme très suspicieux, il n’accorde pas sa confiance facilement. Il semble très perspicace, et les faux semblants ne marchent pas sur lui. Une partie de sa vie reste mystérieuse et ça le rend d’autant plus intéressant.

Une multitude de personnes font parties de l’histoire de Myliane, une famille, des ennemis, des alliés. Ensemble ils vont faire face à la douleur, à la trahison, à la peur mais ce qui reste finalement c’est qu’ils forment une famille qui se soutient…

La Plume, le Scénario

L’écriture de l’auteur est tout de suite immersive. Je suis arrivée dans la vie de Myliane au plus mauvais moment; l’humanité va disparaitre… Quoi de plus percutant pour commencer une histoire !

Les chapitres ne sont pas tous égaux en nombre de pages, certains sont court d’autres plus long, selon l’importance du moment, de l’intrigue. Ce rythme discontinu donne le ton du récit. La tension, la course contre la montre, le sentiment de malaise, la longueur d’une intrigue pour inciter le lecteur à entrer plus profondément dans le récit.

Le chemin de Myliane n’est pas simple, l’auteure est un peu sadique (encore un !) avec son personnage et le lecteur d’ailleurs ! Que de rebondissements, l’auteur laisse entrevoir des moments prévisibles mais aussi des moments où l’on croit tout comprendre et là l’auteure nous prend de revers et nous retourne comme une crêpe !

L’univers du récit est ancré dans notre monde, certes futur mais quand même avec une certaine réalité… comment continuer sans spoils ? c’est très compliqué car je ne veux pas dépasser le résumé de l’auteur. Tout ce que je peux vous dire c’est que le récit vous prend aux tripes et une fois plongé dans les pages d’Edrea vous ne voulez plus fermer le livre ni même quitter les personnages.

Il y a bien des protagonistes, un peu plus important que d’autres mais l’ensemble est intéressant. Les interactions de groupes sont calquées sur le réel, comme n’importe quel groupe qu’on pourrait rencontrer dans notre réalité. Ce genre de détail, ancre le lecteur dans le récit car ces petits points de repères sont important pour l’immersion dans l’histoire.

Je ne vous cache pas que j’ai très envie de continuer l’aventure car on quitte le récit d’une telle façon que … non c’est pas possible…

En Bref

Un roman fantastique, ancré dans notre monde futur très rythmé et immersif !

Des personnages aux caractéristiques surprenantes, mystérieux d’autres plus ouverts, sympathiques et attachants.

Un univers dont l’auteur n’a pas encore livré assez de secrets (grrr…) ;

Merci encore à l’auteure, Marie Monier, pour cette aventure rythmée, stressante, sous tension et passionnante !!

Ceux d’en haut, livre 4 : la Mécanique de l’Arbre de Luisa Gallerini

Titre : Ceux d’en haut

Livre 4 : la Mécanique de l’Arbre

Auteure : Luisa Gallerini

Éditeur : Autoédité

Genre : Thriller, Aventure

Format : Epub

Nombre de pages : 497

Fiche Bibliomania

*** ATTENTION PROBABLES SPOILERS ***

pour ceux qui n’aurait pas lu
–  Livre 1 : la Momie de Pâques
–  Livre 2 : Une Promenade hors du corps
–  Livre 3 : L’Oscillation des âmes

Résumé de l’auteure :

« La magie n’est-elle qu’une illusion de l’esprit ?

Au XIXe siècle, un vieil homme juif se réveille dans le corps d’une jeune femme. Fuyant Prague, il devient escamoteur dans un cirque ambulant, où il succombe au charme d’un mystérieux magicien. Que fera-t-il du précieux manuscrit dont il s’empare chez un célèbre illusionniste ? Saura-t-il utiliser les pouvoirs occultes de l’Arbre de Vie, pièce maîtresse de la kabbale ?

De nos jours, c’est l’effervescence : un dangereux virus cérébral déferle sur la planète, et personne ne semble en mesure de l’arrêter. Tandis que le monde entier se replie sur lui-même, tout s’accélère au sein de la Communauté : alors que certains s’initient à la magie ou deviennent passeurs d’âmes, d’autres, en pleine guerre des Castes, osent menacer les plus hautes instances d’un odieux chantage…

Quatrième tome de la série « Ceux d’en haut », La Mécanique de l’Arbre fait suite aux aventures de Marie dans « L’Oscillation des âmes ».

Mon  avis

Encore Merci à l’Auteure, Luisa Gallerini , de m’accorder ce plaisir de lire la suite des aventures tellement incroyable de Marie mais pas seulement, Luisa, Jeanne, Rosalie, Erwan, l’étrange DarkVisitor tous ces personnages que j’ai eu vraiment plaisir à retrouver !

L’histoire

Ismaël, un marchand juif se réveille dans le corps d’une jeune fille de bonne famille à Prague. D’abord déboussolé, paniqué, il finit par reprendre ses esprits et commence alors pour lui une aventure hors normes.

Fuyant sa famille d’emprunt, il se retrouve hébergé dans une troupe de cirque étrange, où chaque curiosité l’anime et lui fait peur à la fois. Il termine son chemin dans cette troupe, et commence à s’éprendre d’un magicien très mystérieux.

De retour dans notre époque, DarkVisitor a mis son plan à exécution. Luisa, Jeanne, Marie, Rosalie se retrouvent mêlées à un complot inter-castes, il ne leur est plus possible de faire confiance aux personnes qui les entourent.

Tandis que chaque personne se débat dans un imbroglio impossible et tragique dû au virus de DarkVisitor, les épreuves de Caste continuent et les filles vont devoir tout mener de front.

Les personnages

Ismaël Katzir : Cet homme est épicier dans un ghetto juif à Prague; mais sa vie bascule soudain lorsqu’il se réveille dans le corps d’une jeune femme. D’abord dérouté et affolé, il décide de profiter de ce malencontreux incident pour vivre comme il l’entend. C’est un homme qu’on pourrait qualifié d’arriviste, d’opportuniste et calculateur. Alors parti sur les routes, il rencontre un cirque étrange et se laisse finalement convaincre de les suivre. Une révélation alors embarrassante pour Ismaël prend forme dans son coeur, il commence à ressentir des sentiments ambigus pour un magicien très doué du cirque… Étant ambitieux, il veut connaitre tous les tours du magicien, il est envahi par la folie des grandeurs et conçoit des idées complètement folles et surtout peu importe les moyens qu’il emploie pour y accéder, pour posséder…

Rosalie: elle est entrée dans la communauté presque contre son gré mais elle convient qu’elle acquiert un certain savoir non négligeable. Éprise passionnément de Marie, Rosalie reste, malgré tout, une personne libre, au caractère tout feu tout flamme, franche et n’apprécie pas les mensonges et les faux semblant, c’est une femme captivante. Ses connaissances intéressent la communauté quand DarkVisitor met son plan à exécution. Rosalie est aussi une personne curieuse et oublie assez souvent que les personnes de sa caste le sont aussi. Elle se méfie beaucoup de son mentor mais elle est partagée car son mentor est très habile pour dissimuler ce qu’elle pense.

Dans ce tome 4, on rencontre d’autres personnages et le passé de certains anciens de la Communauté se dévoile; La Communauté est au bord de l’implosion et Marie et Rosalie se retourvent au coeur des complots !

La Plume, le Scénario

Encore un tome étonnant, mais où va s’arrêter l’auteure, Luisa Gallerini ?!

L’écriture comme tous les précédents tomes vous prend par les mots et vous emmène là où l’univers de l’auteure s’épanouit. On continue de suivre Marie, mais aussi Luisa, Jeanne et Rosalie et en parallèle l’auteure nous conte l’aventure déboussolante d’Ismaël, dont les premières expériences à l’extérieur de son propre corps restent au départ un peu traumatisantes, puis déconcertantes.

L’auteur a choisit de nous emmener dans l’aventure d’un personnage pas tout à fait sympathique, pas réellement méchant mais sournois et opportuniste. Mais je me suis surprise à suivre son aventure avec beaucoup d’intérêt même si ce personnage m’agaçait fortement, ses mauvaises manières et ses dissimulations étant horripilantes. Il faut tout de même avouer que ses découvertes sont grandioses et son chemin pas simple. Heureusement il a eu une aide précieuse mais ça vous le découvrirez tout seul, encore une fois, s’il arrive au sommet de son art c’est parce qu’il n’est pas très honnête.

C’était prendre un parti risqué de monter un récit sur un personnage peu plaisant, mais quand même très intéressant. Il fallait le faire, nous conter l’histoire d’un vieux marchand juif se réveillant dans le corps d’une jeune bourgeoise.

Pendant ce temps là c’était un plaisir de retrouver Luisa, Jeanne, Marie et Rosalie ensemble; Les filles doivent poursuivre leur ascension dans la Communauté et c’est l’heure des épreuves, alors que DarkVisitor a mis son plan en action. Nos quatre filles exceptionnelles vont devoir lutter sur plusieurs fronts et l’échec n’est pas envisageable. Quel quatuor !

L’histoire des filles et Ismaël s’entrecoupent et finissent fatalement par croiser la Communauté. Plus les pages se tournent plus l’étau se serre, plus l’intrigue arrive à son apogée ! C’est passionnant !

Si le récit est passionnant, l’histoire qui s’y déroule très agréable, que dire des références historiques qui apportent vraiment la touche enrichissante et passionnante !

En Bref :

Un quatrième tome surprenant sur le fond, le sujet choisi, mais il ne pouvait en être autrement !

Des références historiques toujours enrichissantes, mêlées à un récit imaginaire tellement agréable, tellement propice à liberté de penser.

Je remercie chaleureusement l’auteure, Luisa Gallerini, pour cette lecture encore une fois étonnante, captivante, pour cette aventure avec des héroïnes si attachantes.

Merci pour cette saga enrichissante qui marque mon esprit d’une empreinte indélébile pour sa richesse littéraire, historique, pour toutes ces idées réflexives, pour cette aide à l’ouverture sur le monde et sur soi-même ! MERCI !

Farenheim, tome 1 : Les Gardiens du Phare d’Alex Zune

Titre : Farenheim

Tome 1 : Les Gardiens du Phare

Auteur : Alex Zune

Couverture : Pierre Evrard

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantastique

Format : PDF

Nombre de pages : 419

Sortie le 27 août 2020

Fiche Bibliomania

*** ATTENTION PUBLIC AVERTI ***

Résumé de l’auteur

« Dans un monde sans soleil ni lune, seuls les phares illuminent les cinq royaumes de la Sunveria. Saga Leign est sur le point de devenir un veilleur, un guerrier d’exception qui voue sa vie à la protection de la lumière des étoiles. Mais lorsque le phare de Venrim est détruit dans une violente explosion, le jeune homme et ses compagnons survivants se retrouvent plongés dans un sombre complot qui menace la Sunveria toute entière et l’existence de la Lumière elle-même.

Un univers où la Lumière est le pouvoir

Les Gardiens du Phare est le premier tome d’une série épique dans un monde régit par le pouvoir des étoiles. Entre un complot tentaculaire, une organisation criminelle, un groupuscule de fanatiques adorateurs du feu, un alchimiste immortel, un royaume d’ivoire et des astres maudits oubliés depuis longtemps, l’univers mature de Farenheim plonge le lecteur dans un récit où la notion de bien et de mal est définie par un seul vecteur : l’unique lumière des étoiles.

La saga de Saga

Farenheim suit les aventures de Saga Leign, l’un des veilleurs les plus prometteurs de sa génération. Doté du pouvoir d’une étoile de l’Infini, le jeune homme se retrouve plongé dans un monde cruel où les farenheims n’ont plus leur place. Face à des dangers toujours plus grands, lui et ses compagnons entameront un voyage qui les mènera jusqu’aux origines de la Lumière et de la Sunveria. »

Mon avis

Je remercie l’auteur, Alex Zune, de m’avoir proposé son roman original sur des gardiens de phare très spéciaux, merci également d’avoir accepté ma demande de délai car oui oui j’étais en retard !

L’histoire

Saga Leign est un veilleur très doué et énigmatique; Il a décidé de vouer sa vie à la sauvegarde de la lumière des étoiles. Alors que dans les royaumes les tensions montent, l’impensable arrive, le Phare de Venrim est pulvérisé avec son étoile. Le royaume est alors plongé dans le noir et ce qui a de plus sombre en toutes créatures ressort indubitablement.

L’avenir des Farenheims est compromis et Saga semble le seul à faire peser la balance d’un côté ou de l’autre. Pendant qu’il part sur les routes avec une mission de haute sécurité et mortelle, d’autres Farenheims cherchent comment rétablir la lumière définitivement.

Quand les veilleurs rencontrent la politique et ses complots, d’autres rencontrent un alchimiste fou; le tout sur fond d’organisation mafieuse et de secte de fanatique… l’espoir s’amenuise petit à petit…

Les personnages

Saga Leign: C’est un jeune prometteur, choisi pour être veilleur, mais avant cela beaucoup d’épreuves l’attendent. Il est humble et altruiste. Le côté neutre que doivent adopter les Farenheims, semble le heurter, avant de comprendre pourquoi cette neutralité est essentielle. C’est un jeune volontaire, déterminé et tenace. Il va devoir poursuivre sa mission envers et contre tous pour enfin découvrir la vérité. Avec son pouvoir étrange et inconnu de ses paires, il devra faire la différence ou mourir.

Iriden : C’est un mentor; Il est nonchalant et quelques fois irrespectueux envers sa hiérarchie mais vous découvrirez un personnage étonnant et bien sûr son espièglerie sera toute pardonnée. Je vais pas trop en dire sur son pouvoir (pas de spoil) mais c’est un homme rusé, furtif et très doué pour enquêter. Malgré un aspect nonchalant, il est vif et impétueux en combat, lui aussi est déterminé et tenace.

Ces deux Farenheims ne sont pas les seules ressources de la Sunvéria, non d’autres personnages vont être utiles pour contrer les ténèbres, les complots, les fanatiques, les meurtriers et l’alchimiste fou ! Qui, de tous ces personnages, a amorcé cette longue descente vers le chaos ? n’y a-t-il rien d’autre de caché ? tout est trouble et les Farenheims assistés de leurs amis et alliés vont devoir combattre pour la lumière.

La Plume, le Scénario

Alors public averti, car certaines scènes ou description sont violentes physiquement pour les personnage et psychologique pour le lecteur !

L’écriture de l’auteur est agréable et permet une immersion rapide dans son univers des Farenheims.

Les chapitres sont courts tout au plus une dizaine de pages, ils se suivent à un rythme réguliers et dynamique, pas de retours en arrière intempestifs; juste pour expliquer, raconter l’Histoire. Une histoire linéaire sous tension.

J’ai apprécié le déroulement du récit car plus je tournais les pages plus l’histoire se complexifiait ou plutôt je prenais conscience de l’énorme complot en marche.

J’ai aimé aussi ces pistes qui m’ont laissé sous tension; à tout moment on tremble pour les personnages qu’on suit. Tous ces rebondissements, ces tournures qui perdent les personnages et le lecteur rendent le roman dynamique avec une tension de plus en plus forte !

Le noyau des protagonistes est intéressant; chaque personnage à une particularité qui fait qu’ils m’ont intrigué et c’était un plaisir de les suivre; j’étais curieuse d’en découvrir un peu plus sur chacun au fur et à mesure. Les ennemis des Farenheims sont tout aussi intrigants, chacun à sa raison de vouloir dominer la lumière ou éliminer les Farenheims. Ils ont des caractères de fous furieux, mégalomane, avide de pouvoir, de connaissance… c’était tout aussi curieux de les suivre, de les voir arriver sur le chemin de nos héros.

L’univers est original, car c’est un monde sans lune ni soleil; Seul le pouvoir des étoiles apporte de la lumière sur la Sunvéria, mais cette lumière attire les convoitises, la rancœur et l’avidité. Les Farenheims sont des êtres choisis pour veiller sur cette lumière étoile, mais des heures sombres les attendent. La saga ne fait que commencer mais déjà le lecteur est sous emprise !

En Bref

Un univers encore une fois original, ou politique, science et altruisme se heurtent !

Le pouvoir et la domination font tellement de dégât…

Des personnages alliés ou ennemis étonnants voir passionnant pour certains, vous verrez Saga, Iriden mais aussi bien d’autres.

Merci à l’auteur, Alex Zune pour son indulgence sur le délais mais aussi pour ce moment de lecture sous tension et captivante !

Grace de Benjamin G. Nirped

Titre : Grace

Auteure : Benjamin G. Nirped

Éditeur : Autoédité par Librinova

Genre : Fantastique

Format : Epub

Nombre de pages : 274

Sortie le 12 mars 2020

Fiche Bibliomania

Résumé de l’auteur

« Embarquez à bord du navire Liberty Quest en compagnie de sa capitaine, la téméraire Grace, pourfendeuse des océans ! Accompagnée par son loyal équipage venu du monde entier, elle parcourt les mers en quête de justice et de liberté forgeant ainsi la légende des Corsaires blancs, défenseurs des opprimés. À la recherche d’une lance légendaire nommée Gae Bolga, la corsaire est pourchassée par ses ennemis, qui ont chargé la redoutable Kara Hal’Orho de l’éliminer. C’est alors que Grace fait la rencontre du troublant Deregon, un guerrier au comportement énigmatique qui dit vouloir lui apporter son aide. Osera-t-elle lui faire confiance ? La raison l’emportera-t-elle sur les sentiments ? Plongez dans le premier tome de cette trilogie, une quête légendaire et une aventure magique à la découverte des peuples Al’Kandar et Sans visages ! »

Mon avis

Merci à Mathieu de Librinova et à l’auteur, Benjamin G. Nirped pour cette aventure dépaysante et passionnante !

L’histoire

Grace est la très respectée Capitaine du Liberty Quest. Alors qu’elle sillonne les océans à bord de son bateau pour venir en aide à tous les opprimés; elle rencontre un étrange combattant qui dit vouloir l’aider. A cause de ses activités, elle se fait évidemment des ennemis;

Mais le danger viendra d’une sombre et énigmatique femme qui se fait embaucher par la peur qu’elle insuffle à un puissant marchant et responsable du commerce sur son territoire.

La Tueuse Kara Hal’Orho, prend plaisir à chasser sa proie : Grace et son équipage mais surtout sa Capitaine. Tout n’est que mort et sang après son passage…

Lors du retour d’un de ses navires, Grace va tomber sur la légende de la célèbre lance de Gae Bolga. Alors commence pour elle l’une des plus dure quête de sa vie, l’une des plus dangereuse aussi. Saura t-elle faire face ? acceptera t-elle l’aide qu’on lui propose ? Grace s’est depuis longtemps érigée des barrières émotionnelles et les baisser sera un passage obligé si elle veut survivre, si elle veut que son équipage survive.

Les personnages

Grace: est Capitaine du Liberty Quest, elle œuvre pour les autres pour échapper à un passé qui lui pèse. Libérer les opprimés des leurs puissants et sanguinaires marchands, fait de ses quêtes une renommée sans pareil. elle est la célèbre libératrice, la Chef des Corsaires Blancs. Introuvable, insoupçonnable, vive et intelligente. Grace arrive toujours au bout de ses missions, avec sa détermination et son équipage très bien entraîné. C’est une femme implacable dont le bien commun est sa priorité. Elle s’est jurée et enfermée dans une barrière froide et infranchissable émotionnellement en tout cas envers les hommes.

Deregon : C’est un homme mystérieux, qui arrive « presque » par hasard sur le port d’arrivée du Liberty Quest et tente maladroitement de proposer son aide à Grace. Il est fort, agile, doué dans toutes sortes de formes de combat et il s’est juré de protéger Grace à n’importe quel prix. Il est jeune et pourtant il parait avoir déjà fait le tour du monde; Grace va découvrir bien assez tôt à qui elle à affaire.

Les personnages qui entourent Grace viennent de partout dans le monde et se sont mis naturellement à son service; Ces personnes l’aime et donnerai leur vie pour elle comme elle offrirai sa vie pour eux. Chaque mission est minutieusement préparé et bien rodée. Chacun apporte à l’autre un petit plus pour tous avancer dans la vie. Les Corsaires Blancs sont une grande famille unie. Quant à l’ennemie, elle est venimeuse, cruelle emplie de haine et de rage. Sa façon d’opérer pousse Grace et ses hommes dans leurs derniers retranchements…

La Plume, le Scénario

Dans un premier temps, l’écriture de l’auteur m’a transportée dans la vie de Grace sans que je n’ai eu d’efforts à faire. Mon imagination s’est bien mise en marche et je suis partie à l’aventure avec les Corsaires Blancs du Liberty Quest.

Les chapitres ne sont pas très long et permettent une dynamique agréable.

J’ai trouvé dans ce récit beaucoup de sensibilité dans les mots, de la pudeur et une vie déterminée, celle de Grace décidée à avancer et à vivre… Mais pas vivre en vain, elle a décidé de vouer sa vie à la libération des opprimés. Ses activités faisant du tort aux puissants, il n’est guère étonnant qu’un être emprunt de Ténèbre entre dans le jeu…

J’ai beaucoup aimé ce personnage de Kara, et cette dualité que l’auteur nous laisse entrevoir par moment. A la lecture du récit et avec un peu de recul, j’ai pensé que Kara pourrait être le double maléfique de Grace. Mais ça vous ne pourrez le comprendre qu’en lisant ce roman !

L’auteur, Benjamin G. Nirped, aborde un thème assez difficile avec pudeur et douceur. On sent cette douleur dans la vie de Grace mais aussi cette envie de vivre. C’est un sujet douloureux et l’auteur arrive au travers de ses personnages à nous faire ressentir ces sentiments tellement durs mais aussi cette douce lumière en Grace.

Ce récit est emprunt de mélancolie, d’une douce sensibilité en opposition aux désastres que provoque Kara. Une aventure pas évidente, une quête dangereuse, se battre contre l’injustice est douloureux mais le résultat est positif et satisfaisant. Grace est une capitaine implacable, respectée, crainte par les puissants car quasi invisible; mais c’est un être doux, tolérant, à l’écoute et plein de bienveillance à l’égard des autres. Ce personnage apporte tellement de lumière au récit que c’est vraiment touchant.

Un extrait page162, m’a particulièrement touché. C’était mais… tellement triste et beau en même temps, tellement fort, les mots me manquent pour décrire ce passage…

Dernier point, j’ai vraiment apprécié les illustration, par-ci par là dans le récit, de belles illustrations !

En Bref

Une aventure intense, dépaysante et tellement touchante !

Une héroïne forte et déterminée par ses fêlures et ses cicatrices.

Merci encore à Mathieu de Librinova et à l’auteur, Benjamin G. Nirped, qui m’a donné autant d’émotions, sans sensiblerie extrême, avec une plume douce et touchante.

Saga Les Chroniques de l’Anahsmut : Kyan Rogh, Tome 2 : Aux Rivages des Ombres de Charles Chehirlian

Titre : Saga Les Chroniques de l’Anahsmut : Kyan Rogh

Tome 2 : Aux Rivages des Ombres

Auteur : Charles Chehirlian

Éditeur : Éditions Archancourt

Genre : Fantasy

Format : Epub

Nombre de pages : 528

Fiche Bibliomania

 Résumé de l’auteur

« Gaalien et ses fiers compagnons font route vers les Monts Griskor pour trouver le Manuscrit des Anciens. Les premières épreuves se révèlent difficiles, et certaines vérités pourraient bien compromettre cette quête.
Dans les terres du Nord, face aux innombrables et monstrueuses hordes Hellbards qui déferlent et ravagent tout sur leur passage, l’armée des Brûmes se prépare pour une bataille qui changera le tournant de la guerre.
Albadus De Grimorsul, Mage énigmatique et plus redoutable allié de Khaynes, parcourt le monde sans relâche pour trouver de mystérieux fragments de pouvoir.
Mais dans l’ombre, depuis des âges immémoriaux, se tapit une sombre entité qui pourrait bien être au cœur de tout ceci…Kataezul.« 

Mon avis

Merci à l’auteur, Charles Cherhirlian, de m’avoir proposé de continuer sa saga avec le tome 2 des « Chroniques de l’Anahsmut » ! et quelle suite !!!

L’histoire

La fine équipe qui accompagne Gaalien se retrouve sur les chemins afin de trouver le manuscrit des Anciens qui pourra peut-être les aider à combattre Khaynes.

Mais au delà de cette périlleuse quête, un Mal bien plus insidieux, très ancien et corrompant même les âmes les plus pures se tapie dans l’ombre et grandit doucement.

L’armée des Brûmes ne compte pas laisser les sanguinaires Hellbards continuer à ravager leurs terres et s’apprête à vivre sa plus terrible bataille au nom de la vie !

Des secrets vont être soufflés, vont semer la discorde, la méfiance pour ou contre un pouvoir bien plus puissant que tout ce qu’imagine la troupe de Gaalien.

Les personnages

Noyl Setnan : Il reste l’inventeur extraordinaire que nous à laisser entrevoir l’auteur dans le tome 1; Il ne comprend pas vraiment pourquoi il a sa place dans un tel groupe. Ce qu’il sait c’est qu’il donnerait sa vie pour n’importe lequel de ses compagnons. Malgré la peur, le doute, il reste un ami, un compagnon fidèle et doué.

Argas : C’est le Maître guerrier de la troupe, il entraîne les jeunes mages et Korodan un homme massif et … fin gourmet. Argas est très efficace pour assurer la sécurité de son groupe, ses conseils et ses stratégies sont toujours judicieux. Vous découvrirez plusieurs pans de son passé très très intéressants !

Korodan: Oserai-je dire que l’auteur pourrait se glisser dans l’esprit culinaire de son personnages. C‘est un guerrier massif, protecteur et élève de Maître Argas, il s’entraine avec les deux jeunes mages de sa troupe. Il est imposant, et sert très souvent de bouclier pour ses compagnons. Il n’hésite pas à prendre des risques pour protéger ses amis, mais il reste un guerrier respectueux et honnête. D’ailleurs sa bienveillance ombrée de respect lui vaudra un allié inattendu !

Nos protagonistes évoluent dans un monde beaucoup plus sombre qu’ils ne l’auraient imaginé… des êtres immondes et cruels vont se mettre en travers de leur route mais les faire avancer dans leur quête, surtout dans la douleur et la terreur. Très peu de bonté et de lumière réussissent à sortir de ces pages, mais l’auteur nous présente quelques belles et courageuses âmes.

La Plume, le Scénario

L’écriture de l’auteur est toujours un plaisir; les aventures de ses personnages s’enchaînent et entraînent le lecteur dans cette folie.

Les monstruosités décrites sont vraiment vraiment monstrueuses, merci Charles Cherhirlian ! Car une fois que les mots de l’auteur vous ont propulsé dans cette sombre quête vous ne pouvez plus en sortir, vous êtes pris dans les lignes et l’aventure du groupe de Gaalien devient la votre.

Les personnages présentés dans le tome 1 évoluent face à l’échéance de leur quête. Une échéance qui d’ailleurs semble s’éloigner dès qu’ils s’en approchent... Je suis assez d’accord avec certains personnages, ils traversent un chemin terrible, cruel et sans fin…

J’ai beaucoup aimé, au travers des « soirées contes » de Mysrak, découvrir une partie du passé des compagnons de ce groupe. C’était tout à fait intéressant de connaître leur chemin de vie, ce qui les a amené à suivre finalement Gaalien.

J’ai adoré cette partie pourtant un peu rude où apparait un Geuil de Mazador; vraiment une rencontre incroyable; Quoi vous ne savez pas ce qu’est un Geuil de Mazador ! Il vous faut lire cette saga !!

Au-delà d’agréables découvertes ou moments touchants; ce tome 2 est le tome où rôde un Mal puissant, terrifiant. Avec Khaynes qui continue d’envoyer ses troupes de la mort dévaster les territoires, nourrit sa vengeance et son désir d’expension, semant la mort et imbibant le sol du sang des soldats de l’armée adverse… si le monde est au bord de l’explosion… la quête douloureuse et effrayante de notre équipe hétérogène piétine et plus elle évolue vers un but imprécis plus elle semble cruelle et horrible; une obscurité semble couvrir le chemin… un mal insidieux qui donne froid dans le dos, qui emprisonne le lecteur dans des images hideuses et malfaisantes, semble grossir inéluctablement.

Ce tome fait couler le sang des braves.

Ahhhh… Les auteurs vous êtes des sadiques!! Oui je l’ai dit ! Grrrr…. Et je ne peux rien dire…

En Bref

Un rythme soutenu, une aventure pleine de péripéties et de rebondissements;

Le Mal rôde dans ces lignes, le Mal fait couler beaucoup de sang, le Mal taraude le lecteur…

Les personnages évoluent de façon très intéressante et il reste encore tellement de questions sans réponse… un doute persistant s’installe.

Je remercie l’auteur, Charles Chehirlian, de m’avoir fait vivre une aventure aussi intense au côté de personnages vraiment attachant !

Alpha et Omega, Les sept reliques sacrées de Schilo Bantse

Titre :Alpha et Omega, les sept reliques sacrées

Auteur : Schilo Bantse

Éditeur : Éditions Vérone

Genre : Fantasy

Format : PDF

Nombre de pages : 60

Sorti le : 03 juillet 2020

Fiche Bibliomania

Résumé de l’auteur

« Alpha, jeune garçon dont les parents ont dû se séparer pour sa propre protection, part en quête de ses origines. Afin d’accomplir la mission qui lui a été confiée, il devra d’abord recouvrer la mémoire. Suivez les aventures extraordinaires de ce garçon qui, grâce à une aide inattendue, devra libérer son univers des forces qui en ont pris le contrôle. Parviendra-t-il à réaliser sa mission ? Quelles sont les aventures qui l’attendent et les événements auxquels il devra faire face ? Qui est ce mystérieux individu qu’il va rencontrer ? Les réponses sont à découvrir dans ce roman fantastique ! »

Mon Avis

Merci à l’auteur, Schilo Bantse, de m’avoir proposé son roman.

L’Histoire

Alpha est un jeune garçon qui part défendre les univers contre les forces obscures. Alors qu’il est tout jeune enfant, il a été mis en sureté; mais il va devoir retrouver ses souvenirs pour accéder à la force qui lui permettra de sauver les univers.

Il recevra une aide surprise, qu’il apprendra à connaître tout au long de son périple.

Les Personnages

Alpha: Il est le fils de personnes très puissantes qui ont dû pour sa sureté l’éloigner de leur foyer. C’est un jeune garçon appliqué et téméraire. Faire face aux forces obscures l’effraie un peu mais le courage revient vite quand il se rappelle qu’il doit sauver les univers. Il fait très vite confiance aux personnes qu’il rencontre et ça lui cause quelques soucis d’ailleurs.

Un nombre réduits de personnages tournent autour d’Alpha et chacun est là pour le faire avancer dans sa quête, même si les sbires des Ténèbres ne lui rendent pas la tâche facile, il avance malgré tout.

La Plume, le Scénario

Pour commencer, le roman est très court et par conséquent je m’attendais soit à un tome 1 où l’auteur aurait présenté son univers et mis en place les personnages. Seulement, le roman est hyper condensé et le rythme est très rapide et répétitif.

J’ai trouvé l’écriture de l’auteur un peu maladroite, avec une utilisation de la conjugaison malavisée.

Les chapitres sont très court et se répètent inlassablement, ils sont formés sur exactement la même forme, le même modèle : arrivée – recherche rapide – rencontre des autochtones – découverte – combat naïf et simple – acquisition de l’objet convoité.

Alpha est un personnage nullement intimidé par les choses extraordinaires qui lui arrivent, vous me direz, normal vue son ascendance.

Par moment Alpha est un tantinet trop sûr de lui, car il sait qu’il va battre les méchants peut importe leur force, il fonce. Certes il rencontre une aide inespérée qui le met sur la voie de sa quête. Cette aide apparaît comme ça sans qu’Alpha ne s’en étonne…

Je n’ai pas trouvé beaucoup de rebondissements, car chaque quête était calquée sur les autres; c’était répétitif et très prévisible.

J’ai trouvé l’histoire en elle-même très naïve; Le combat du bien contre le mal avec une indéniable avance du bien. L’histoire était beaucoup trop rapide, je pense qu’il y aurait matière à développer cet univers en s’attardant sur chaque quête et en inventant un univers différent pour chaque reliques. Mais là pour le coup, c’est trop rapide, trop semblable, trop prévisible peut-être même un peu trop gentillet…

Je pense sincèrement que ce roman à besoin d’être réécrit, corrigé et surtout développé. Mais ce n’est évidemment que mon humble avis car je ne suis absolument pas auteur/écrivain. Mes réflexions sont juste basée sur ce que j’aurais peut-être aimé trouver dans ce récit en tant que lectrice.

En Bref

Un récit trop court, trop rapide, trop répétitif, des raccourcis trop faciles;

Merci tout de même à l’auteur, Schilo Bantse d’avoir partagé son univers avec moi et de m’avoir accordé sa confiance.

Legendion, tome 3 : Les Larmes de Sitaël de Remi Bomont

Titre : Legendion

Tome 3 : Les Larmes de Sitael

Auteur : Remi Bomont

Éditeur : Les éditions des Mots qui Trottent

Genre : Fantasy

Format : PDF

Nombre de pages : 329

Sorti le 24 juillet 2020

Fiche Bibliomania

*** ATTENTION PROBABLES SPOILERS ***

pour ceux qui n’auraient pas lu
– Legendion, tome 1 : Le Cercle de Seheiah
– Legendion, tome 2 :Les Feus Rehaens

Résumé de l’auteur

« Saint-Rehael est en ruine. Les Naurs sont en déroute. Malgré les victimes, l’illusion de la victoire plane encore.
A bord du vaisseau royal, bon nombre de questions reste en suspend, plongeant Eloran, Lerena et leurs compagnons dans un voile de mystère. L’heure est aux réponses.
Mais l’ennemi n’a pas encore abattu toutes ses cartes. Les ambitions de la Reine Ecarlate se révèlent, dépassant tout ce qu’ils auraient pu imaginer.
Le pire pourrait bien être à venir…« 

Mon avis

Merci à l’auteur, Remi Bomont pour cette suite autant bouleversante que palpitante !

L’histoire

Saint Rehael est tombée, gisante et humide de sang, mais les ennemis ont été repoussés, battus. A bord du vaisseau du roi, les fiers combattants ont du mal à se remettre de leurs combats rudes, horribles et rouge sang… Croyant pouvoir enfin tenter de reprendre des forces, ils baissent leur garde et la Reine Écarlate en profite pour leur démontrer combien sa cruauté, sa soif de sang et haine peut encore se déchaîner.

Des secrets commencent à faire surface, les expériences et les souvenirs douloureux semblent vouloir se rappeler aux mondes des vivants et le groupe de protagonistes se fragilise… Eloran, Lerana, Évelène n’ont pas fini avec cette vie cruelle et rageuse, à moins que ça ne soit Zähâl qui prend plaisir à torturer ses créations…

Les personnages

Bartholomé : C’est le père d’Évelène qui la protège comme la prunelle de ses yeux, c’est son trésor et rien n’est trop pour lui redonner le sourire et la mettre en sécurité. Il également le père adoptif d’Eloran. Ces deux jeunes sont ce qu’il a de plus cher au monde. Il se révèle être un combattant effroyable dans la bataille de Saint Reahel. Sa facette prédominante c’est quand même son honnêteté, c’est un homme plein de bon sens, c’est un père de famille admirable qui n’a jamais rechigné à la tâche alors qu’élever deux enfants pour une personne seule relevait du miracle dans cette époque. Il a réussit à inculquer des valeurs sûres, bienveillantes à ses enfants.

Eloran Hallebardier: Ce tome 3 est peut-être le plus dur moralement pour lui, que les autres tomes; Il devra bientôt avouer son futur et il ne peut plus aussi facilement cacher ce qui sommeille en lui. Il est dévasté, triste, résigné et en pleine acceptation de son sort mais Bartholomé et Évelène ne sont pas du même avis ! Il s’aperçoit qu’il a beaucoup de chance finalement. Mais il n’est pas au bout du chemin et la Reine Écarlate lui réserve un sort peu enviable et difficilement déchiffrable…

Erathostène Elewoon: C’est le roi d’Escasam, tout comme Bartholomé, sa chère fille est son joyaux; Il comprend qu’il l’a trop protégé et se ronge les sangs par peur de la perdre un jour. Il sait sa fin proche, mais il retrouve un regain de vie lorsqu’il fonce sauver sa fille et son peuple. Il semble ne pas être tout à fait bien dans son assiette comme si une force obscure lui l’embrouillait… Farouchement contre l’usage des Forces Interdites, il semble ne plus voir la magie de la même manière et il en est le premier dérouté…

D’autres personnages se révèlent très intéressants et encore plus mystérieux, avec un passé plus ou moins trouble. Les secrets se pressent, veulent sortir mais ce n’est peut-être pas le moment. Mais il est certain que quelques uns ont des secrets inavouables qui pourraient bien faire basculer le monde dans le chaos que veut la Reine Écarlate.

La Plume, le Scénario

J’ai mis un peu plus de temps pour lire ce tome 3 car je l’ai lu avec parcimonie pour en apprécier un peu plus les enjeux; on pourrait le croire plus calme, moins dévastateur que les autres, mais attention ne vous y fiez pas, ce tome est bouleversant.

J’ai retrouvé comme dans les précédents tomes cette même écriture explicite visuellement et très agréable. Dans ce tome, une tension s’installe dès le début, une menace, une attente qu’on sent insidieusement.

Si bien au contraire du tome 2, le récit n’est plus dans la guerre et l’horreur totale; mon esprit et surtout les personnages n’ont pas été épargnés sur le plan psychologique cette fois.

On retrouve également cette façon de faire que j’aime beaucoup, ces petits retours dans le passé qui nous en livre un peu plus sur les personnages mais qui laisse planer d’autres questions. J’aime beaucoup on comprend un tout petit peu plus la psyché des personnages de ce récit.

Lerena est maintenant convaincue que les Forces Interdites ne sont pas maléfiques mais dépendent bien de qui les emploient. Cette certitude s’affirme jusqu’à toucher d’autres membres de son entourage … à vous de découvrir qui commence sérieusement à avoir des doutes sur cette loi interdisant l’utilisation des Forces magiques.

Dans ce troisième épisode, l’histoire traîne une tristesse, une certaine fatalité, qui touchent les personnages sans vraiment savoir d’où ça vient… Sauf évidemment Eloran qui est dans l’acceptation mais semble désabusé et tellement triste… Lerena garde une colère froide contre son père, contre cette couronne qui lui pèse tellement, enfin contre ces lois absurdes qui la contraignent parce qu’elle est une femme. Quant au roi, il est plus mystérieux, on ne comprend pas bien ses implications mais petit à petit, au fur et à mesure du récit, son passé se révèle, lui-même semble se réveiller mais d’où vient ce brouillard ? Pour les autres personnages, je n’en dirais pas plus, lisez ces trois tomes et vous comprendrez ce que je veux dire !

Encore une couverture qui en jette ! et complètement raccord avec le récit !

J’étais déjà conquise avec le tome 2, ce troisième récit confirme la tendance, cette histoire est passionnante. Attention l’auteur aime bien les fins qui laissent le lecteur la bouche ouverte et les bras ballants ! Grrrrrr……..; !

En Bref

Un tome 3 qui laisse penser que la lecture sera plus douce, mais ne vous y trompez pas, certes il n’y a pas de guerre mais les bouleversements et la tension psychologiques sont intenses.

Comme c’était à prévoir cette fin complètement inattendue m’a laissé sans voix avec un millier de questions !!

Merci à l’auteur, Remi Bomont, pour cette lecture intense, pour ses personnages si intéressants et pour ces mystères si frustrants qui rendent la lecture tellement passionnante !

Colorem, la naissance du Noir de Maxime Maclow

Titre : Colorem

Tome 1 : La naissance du Noir

Auteure : Maxime Maclow

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantasy

Format : fichier kindle

Nombre de pages : 303

Sortie le 20 août 2020

Fiche Bibliomania

Résumé de l’auteur

« À Colorem règne la magie. Les Couleurs offrent de multiples pouvoirs à ceux qui les possèdent, les Colorés, qui cohabitent depuis toujours avec les Ternes.

Ébène, à la Couleur présageant de grands bouleversements, naît alors que l’équilibre des puissances est menacé. Il est immédiatement pourchassé par ceux qui craignent de perdre leur suprématie.

Au cours de ses aventures, Ébène met ses facultés à l’épreuve et s’élève peu à peu vers son destin. Mais survivra-t-il assez longtemps pour pouvoir l’accomplir ?« 

Mon avis

Merci à l’auteur, Maxime Maclow, pour cette lecture qui m’a agréablement surprise !

L’histoire

Ébène est à peine né que le destin le met déjà à l’épreuve; Grâce à des alliés efficaces et bien renseignés, Ébène commence sa vie magique sur des bases rapide mais plutôt stressantes.

Les puissants veulent l’éradiquer car il menace leur suprématie, alors même qu’il n’est qu’un enfant de 10 ans et qu’il ne comprend pas comment ce qui lui arrive est possible…

Il commence son exil en étant pourchassé mais ses épreuves ne s’arrêteront pas là; Le destin lui a préparé un chemin bien escarpé pour son ascension au sommet des puissants. Mais Ébène est-il assez fort, a t-il assez de volonté, de motivation, cette aiguille de survie va t-elle l’aider à atteindre son but ?

Les personnages

Ébène : C’est jeune garçon qui est né un jour particulier, durant une période sombre qui se dégrade très vite… Il veut apprendre mais vite, il est impatient, il se décourage vite. Mais quand il comprend que le temps est avec lui, que le temps lui apportera assez de connaissance et de pratique. Il s’assagit. Très souvent cette impatience resurgi mais il se contrôle. Sa particularité lui prouve que tout ne s’acquière pas aussi facilement. Il a aussi une colère sourde qui grogne en lui qui ne demande qu’à sortir et à tout brûler… Heureusement, il a des alliés qui le remettent sur le chemin de la raison...

Son rôle très important, lui pèse et en même temps il lui tarde d’aider à rétablir l’équilibre à redonner la liberté à tous ceux qui l’ont perdu, il est finalement très idéaliste mais c’est un aussi bon moteur que sa colère.

Plusieurs personnages l’aident ou le contraignent, avec des couleurs et des habiletés différentes; à chaque fois c’était intéressant de découvrir en même temps qu’Ébène leur pouvoir.

La Plume, le Scénario

Je commence toujours par l’écriture de l’auteur car il me semble que c’est important cette première impression, ces premières lignes. Dans Colorem, l’auteur, Maxime Maclow, conte une histoire de couleur avec une plume simple et agréable.

L’histoire est découpée en chapitre pas très long suffisamment pour développer l’intrigue de chaque rebondissement.

Ébène suit un chemin long et tortueux que lui impose sa fuite et son destin. Il est plongé un peu durement dans le monde des adultes. Son passage d’un stade à l’autre est rapide et ne lui laisse pas beaucoup de temps pour penser à sa famille, à sa vie s’il n’avait pas été en fuite.

Le parcourt d’Ébène est une initiation à la vie, une initiation à de grandes choses qui le dépassent très largement, mais il s’attèle à sa tâche, subit ses expériences avec toujours à l’esprit de sauver les gens et se venger. Cette part sombre, cette sourde colère qui le pousse à vouloir se venger dans le sang et la violence, est tempérée difficilement par les personnes qu’il rencontre. Mais ennemis ou alliés, chacun lui apporte un enseignement précieux, volontaire ou involontaire sur la vie, sur sa conduite, sur la maîtrise de son pouvoir.

Quelques fois, Ébène essuie des revers et c’est ce qui est intéressant dans son évolution; car il ne lâche rien.

Cet univers est vraiment particulier, il peut paraître simple au premier abord mais il est beaucoup plus complexe que ça. Certes le sujet du bien contre le mal est connu mais dans cette histoire, ce sujet est utilisé de façon très original. J’ai beaucoup aimé cette multitude d’utilisations des couleurs pour des habiletés aussi différentes qu’étonnantes.

L’auteur aborde un thème de fond qui fait partie de l’histoire traversée par Ébène : La discrimination entre les gens Colorés et les sans couleur : les Ternes. En effet, certaines personnes nées avec une couleur méprisent ceux sans couleur, sans pouvoir, appelé les Ternes… et très souvent les puissants Colorés se servent des Ternes comme esclaves.

Maxime Maclow parle aussi de cette peur de l’autre, qui rend bête, jaloux et manipulable à souhait… Quelques Ternes se regroupent et envisagent des représailles contre les Colorés, une partie des Colorés utilise cette peur, cette différence entre les Colorés et les Ternes pour souffler sur les braises de la révolte…

Un dernier point sur la couverture qui résume bien l’idée du roman, simple et colorée, implicitement, elle donne le ton du récit. Cette illustration est réalisé par Déborah Delon

En Bref

L’univers de Colorem est étonnant et original sur la forme dans la façon d’écrire l’histoire avec des couleurs, le fond étant assez courant, la lutte entre le bien et le mal mais le récit se déroule avec un mélange surprenant de candeur et de gravité.

Le personnage d’Ébène est intéressant à suivre, son évolution se rapproche beaucoup de la réalité dans la difficulté d’apprendre, dans l’impatience de laisser les choses venir à lui… bref un protagoniste vraiment passionnant.

Merci à l’auteur, Maxime Maclow, pour m’avoir proposé de voyager au travers de l’univers de Colorem.

La Saga Galvanique, tome 1 : La Vieille Fille et le Viking de Jennifer Joffre

Titre : La Saga galvanique

Tome 1 : La Vieille Fille et le Viking

Auteure: Jennifer Joffre

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantastique, Steampunk

Format : epub

Nombre de pages : 508

Sortie le 29 septembre 2020

Fiche Bibliomania

Résumé de l’auteur

« Que feriez-vous face à un Viking ?

C’est la question à laquelle est confrontée Mathilde, assistante en études nordiques à la faculté de Caen, lorsqu’une expérience tourne mal sous ses yeux. Elle fait le choix de sauver Faraldr, qui se retrouve alors projeté de 963… en 1866 !

Si Mathilde est ravie de cette occasion d’en apprendre plus sur l’époque de ce Viking, l’Empire français et son armée ne le voient pas du même œil. Aidés d’un chevaleresque militaire et d’une mécanicienne qui n’a pas la langue dans sa poche, ils s’engagent alors dans une folle équipée – et Odin seul sait jusqu’où celle-ci va les mener…« 

Mon avis

Merci à l’auteur, Jennifer Joffre, pour m’avoir proposer de découvrir son univers nordique et passionnant !

L’histoire

1866 en France. Mathilde assistante d’un éminent professeur sur les études nordiques, se retrouve confrontée à une intuition étonnante et face à une expérience militaires qui tourne mal, elle rencontre Faraldr, un viking de 963.

Alors qu’elle y voit une formidable occasion d’approfondir avec un vrai « Normadur« , ses études et les faire certifier, elle comprend très vite avec ses amis que l’armée n’a pas du tout l’intention de laisser fuiter cette étrange expérience et il veulent bien évidement empêcher Faraldr de parler et d’apparaître aux yeux du monde …

Avec son professeur et un militaire bien placé, ils décident de sauver Faraldr et commence pour eux une épopée fantastique !

Les personnages

Mathilde : Cette jeune femme est l’assistante en études nordiques du Professeur Martel; évidement, en 1863 cette vie la conduit au célibat... mais peu importe, elle est dans son élément et adore étudier tout ce qui touche aux pays nordiques, aux cultures nordiques lointaines et anciennes mais aussi de son temps. Elle est aventureuse contrairement à la première impression qu’elle donne d’elle. Elle suit ses intuitions, car elles lui donnent toujours de profondes réflexions qui l’emmènent toujours au résultat attendu. C’est une femme très intelligente, bienveillante et altruiste. Sans verser dans le sentimentalisme, cette jeune femme épatante, en étonne plus d’un.

Faraldr : C’est un guerrier Viking qui atterrit en 1866 par l’intervention de Mathilde. Il est en pleine bataille et en ne comprend plus très bien ce qu’il se passe. La seule chose qu’il comprend c’est qu’il a tout intérêt à suivre Mathilde. C’est un homme courageux, très bon combattant et persévérant. Il décide de rester auprès de Mathilde pour la protéger et apprendre ce monde qui l’effraie un peu mais tellement incroyable. Il apprend vite, et sait ce rendre utile au moment approprié. Il a du mal à comprendre l’empathie de Mathilde envers lui et il est ému de cette attention.

Joséphine : Cette jeune femme est un ouragan ! C’est un feu follet, qui n’hésite pas à entrer dans la bagarre pour distribuer une paire de coups de poing. Elle se défend très bien et devient un élément pilier de leur groupe. C’est une incroyable mécanicienne, tout ce qui touche à la mécanique lui parle et elle est très douée dans son métier. Elle n’a rien à envier aux hommes concernant ces compétences tant en mécaniques qu’en bagarre ! Malgré son caractère tout feu tout flamme, un poil revêche et rebelle, elle s’attache profondément aux personnes de son groupe.

Leur aventure les pousse au-delà des limites, mais ils sont déterminés à défier leurs ennemis pour permettre à Faraldr d’être en sécurité et libre de mouvements; mais ils vont rencontrer des personnages puissants et intriguants, pas toujours de leur côté, des personnes décidées à récupérer le Viking mais d’autres bien plus mystérieux vont les emmener dans une direction dont ils n’avaient même pas imaginé. J’ai notamment beaucoup aimé Jòn, mais vous devrez le découvrir par vous même !

La Plume, le Scénario

L’auteure, Jennifer Joffre, m’a plongé immédiatement dans son univers original et steampunk. Un genre que j’apprécie de plus en plus. Son écriture est fluide et agréable. Le récit est découpé en chapitres mais l’histoire suit son cours; les titres chapitres annoncent vaguement la couleur pour titiller la curiosité du lecteur. J’ai beaucoup aimé ce procédé.

L’auteure nous emmène dans son univers ancré dans notre réalité historique mais apporte une dimension steampunk vraiment étonnante; cette énergie galvanique est quand même restée un mystère pour moi mais finalement ça n’avait pas beaucoup d’importance c’était juste ce qu’il fallait pour plonger le récit dans le fantastique.

J’ai fait des recherches sur les faits historiques relatés dans le roman et j’étais contente d’en apprendre un peu plus sur ces pays nordiques, donc merci à l’auteure, Jennifer Joffre.

Le personnage de Mathilde est une femme attachante, pas toujours prise au sérieux et c’est peut-être là le secret de la réussite de ses fameux plans géniaux et incroyables.

J’ai senti dans Faraldr, un étonnement submergeant et une grande tristesse, c’est un guerrier forgé par les évènements terribles de sa vie. Il a pris une décision face à ce monde et j’ai trouvé ça tellement courageux. Il est vraiment intéressant car se retrouver dans un monde futur complètement délirant, pour le guerrier viking qu’il est, n’était pas une mince affaire pour son esprit. Il a fait preuve de beaucoup de discernement, il a suivi son intuition aussi.

J’ai aussi adoré Joséphine mais je ne vous en parlerai pas sinon se serait vous gâcher le plaisir. Elle tout simplement incroyable ! Je l’adore !

Il y a aussi ce militaire impressionnant, il a pris une décision vraiment très courageuse et pleine de sacrifices lucides et conscients, alors qu’il avait fait un choix de vie difficile et qu’il avait durement batailler pour arriver où il était, mais il n’a pas vraiment hésité et c’est aussi un personnage à découvrir et à suivre !

L’intrigue de l’histoire démarre par une expérience ratée par l’armée française; rien que ce début est estomaquant … ensuite tout va plus ou moins vite, le temps que les premiers personnages se rendent compte de l’énormité de ce qui vient d’être accompli même par erreur. Quand la machination se met en route, ni une ni deux nos protagonistes, n’hésitent pas une seule seconde ! Ils sont intelligent et audacieux et vont vivre une aventure fantastique.

Mais attention, tout n’est pas aussi simple que ça... ils rencontrent beaucoup de problèmes, l’armée ne va certainement pas les laisser tranquille, et croyant être en lieu sûr …ça recommence mais ils sont tenaces et même si quelques fois l’adversité arrive à les faire plier, c’est sans compter sur leur envie de survivre, leur soif de liberté et leur détermination inarrêtable.

Beaucoup de rebondissements dans ce récit, les personnages ont la vie dure. Leurs péripéties les plongent un peu plus dans leur détermination, et les confortent dans leur décision de protéger Faraldr.

Une fois le récit terminé, une surprise vous attend et j’ai beaucoup apprécié; ces quelques pages étaient un vrai plaisir pour comprendre dans sa globalité ce premier tome.

En Bref

Un récit palpitant, des personnages haut en couleur;

Une intrigue steampunk incroyable, le récit d’une aventure sous tension et passionnante.

Merci beaucoup à l’auteure, Jennifer Joffre pour ce voyage avec l’Ariane et ses supers occupants, pour cet univers original et passionnant !

L’Enquête des Minots, tome 1 : Panique au Panier de Camille Lacombe

Titre :L’Enquête des Minots

Tome 1 : Panique au Panier

Auteure : Camille Lacombe

Éditeur : Autoédité

Genre : Jeunesse, contemporain, et un brin policier

Format : epub

Nombre de pages : 105

Fiche Bibliomania

Résumé de l’auteur

C’est la panique au Panier ! Le Poète Maudit, un mystérieux tagueur, vandalise le quartier. Mais Cédric et son meilleur ami Idriss sont sur le coup ! Et ils ne reculeront devant rien pour démasquer le coupable. Mais qui est donc ce graffeur secret ? Est-ce Damien, l’ennemi juré de Cédric ? Ou bien Monsieur Morel, le professeur rebelle ? Et pourquoi pas Fatou, la grande soeur d’Idriss ?

Une enquête trépidante, une bonne dose d’amitié et une pointe d’humour, Cédric et Idriss se triturent les méninges dans ce roman policier. Découvrez le premier tome des aventures de ces deux apprentis détectives marseillais !

Roman dès 9 ans

Mon avis

Merci à l’auteure, Camille Lacombe, pour cette lecture jeunesse intrigante et dynamique !

L’histoire

Dans le quartier du Panier à Marseille, des graffitis poétiques apparaissent sur les façades des maisons. Le quartier est en émoi et se divise. Pour certains habitants c’est du vandalisme pour les autres c’est de l’art, du divertissement…

Cédric et Idriss sont curieux et se mettent en tête de trouver « le Poète Maudit ». Mais l’enquête se révèle beaucoup plus compliquée que prévue et les suspects ne manquent pas.

Entre les cours et l’intrigue, Cédric et Idriss vivent leur vie d’ado pas toujours facile, d’autant qu’un certain Damien est particulièrement révoltant et finalement suspect. A moins que ce soit la soeur d’Idriss qui a un comportement inhabituel depuis quelques jours ou le profs de français qui laisse de probables indices traîner ...

Les personnages

Cédric: Fils de boulangers, un caractère plutôt curieux; il oublie souvent de réviser avant les contrôles, et souffre parfois du caractère provocateur de Damien le dur à cuire de la classe. Il est très enthousiaste et impulsif; il s’emballe à la moindre preuve pour finir un peu déçu. Les filles l’intimident un peu…

Idriss: C’est le meilleur pote au tempérament calme; il temporise les emportement de Cédric et lui évite par la même occasion quelques ennuis et bagarres. Il se prend au jeu de l’enquête mais au lieu de s’emballer il cherche des preuves de leurs déductions. Il est moins impulsif que Cédric et leur duo est vraiment complémentaire.

Tout le monde est en émeu face au poète maudit qu’ils soient pour ou contre, c’est l’actualité du moment et ça rend le quartier effervescent. Plusieurs suspects se présentent mais encore faut-il trouver des preuves.

La Plume, le Scénario

L’écriture de l’auteure est très claire, concise et vraiment adaptée à la jeunesse sans être trop simple non plus. Le roman est court, complet et dynamique.

Les paragraphes sont joliment illustrés par une tâche de peinture, j’aime beaucoup !

Les personnages principaux étant des enfants, des adolescents, il est très facile de ce glisser dans leur peau le temps de la lecture pour un jeune lecteur.

L’enquête, menée par les protagonistes, tient le lecteur en alerte et le pousse à la réflexion sur qui pourrait être suspect. Pourquoi pas le prof de français ? pourquoi pas la soeur d’Idriss ? et pourquoi pas … Les deux ados suivent des pistes, poussent leur réflexion, épient les suspects puis poursuivre leur enquête dans d’autres directions en fonction de leurs résultats.

Entre temps, il faut quand même continuer à travailler, à apprendre. Ces graffitis auront eu le mérite d’intéresser les élèves à la poésie, pour un temps seulement;

L’auteure, Camille Lacombe, profite de cette enquête des ados pour parler harcèlement scolaire, car quoiqu’en disent certains établissements, il y a du harcèlement dans toute les écoles, plus ou moins bien gérée. Certaines écoles prennent ça très au sérieux et sévissent et font de la prévention mais ce n’est pas encore assez généralisé je trouve… trop d’enfants, ados souffrent sans obtenir l’aident qu’ils auraient besoin des adultes.

Un personnage est le symbole de ce harcèlement difficile à supporter surtout quand il est couplé à une adolescence difficile dans une famille peut-être assez peu réceptive à sa passion. Chaque cas est particulier mais c’est important d’en parler ! Merci Camille Lacombe !

En Bref

Un roman jeunesse dynamique sous forme d’enquête d’adolescent;

Une intrigue sympa à suivre qui introduit un thème plus douloureux mais existant : le Harcèlement Scolaire. Merci Camille Lacombe.

Un roman court, clair et agréable.

Je remercie à nouveau, l’auteure, Camille Lacombe, pour m’avoir proposé son roman jeunesse, avec une thématique qui concerne tout le monde, absolument tout le monde !