Chroniques Céleste, tome 1 : La Citadelle Interdite de Léona Everhard

Titre : Chroniques Célestes

Tome 1 : La Citadelle Interdite

Auteure : Léona Everhard

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantasy

Format : Epub

Nombre de pages : 132

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur

« L’archipel de Valesphyr est une machine à broyer les rêves. Depuis des temps immémoriaux, celui-ci est divisé en deux castes. Sous le joug des Privilégiés, les Rebuts savent que toute forme de rébellion est vaine.

Sylwen, un jeune homme qui vit grâce à une prothèse robotisée, rêve de quitter la terre ferme pour parcourir les airs. Il pensait pouvoir devenir Navigateur en entrant dans la Marine Céleste, mais il échoue, rattrapé par son statut de Mâchefer.

Alors quand son ami Trévor suspecte le gouvernement de verser un pot-de-vin contre l’annulation du programme archéologique visant à rénover la Babylone Céleste, ils décident d’aller y jeter un œil.

Pourquoi le métal inspire-t-il la peur du gouvernement ? Quel danger renferme la Citadelle ?

Une escapade à la découverte de leurs origines qui va bouleverser leurs vies et faire vaciller les fondements de leur société.« 

Mon avis

Je remercie l’auteure, Léona Everhard pour ce joli partenariat !

L’histoire

A Valesphyr, il n’y a que deux clans… Les Privilégiés et les Rebuts. Pendant que les premiers peuvent se permettre de rêver, les autres s’use la santé pour servir les premiers.

Les Rebuts ne doivent pas avoir le moindre espoir d’améliorer leurs conditions de vie, un Rebuts reste un Rebuts... Alors que Sylwen, s’est acharné pendant des mois, a remplit toutes les conditions requises pour entrer au service de la Marine Céleste, cet espoir est réduit à néant car il vit et se déplace grâce à un exosquelette. Et ce défaut plus celui flagrant de venir de la classe des Rebuts, empêche la réalisation de ses rêves, mais c’est compter sur sa détermination et son ami de toujours Trévor !

Trévor travaille chez un architecte et laisse un peu trop traîner ses oreilles, mais il ne comprend pas toujours tout et interprète beaucoup ce qu’il entend; C’est ainsi qu’il met à jour un complot visant un programme archéologique très important.

Un soir ils se laissent aller à rêver et l’impensable arrive ! Face aux concours de circonstances les voilà parti à l’aventure, ce qu’il n’avait pas prévu c’est qu’ils emmèneraient un clandestin dans leur sillage.

Les personnages

Sylwen: est un jeune homme handicapé, mais dont le père adoptif a trouvé la solution pour lui permettre de marcher à nouveau. Il est donc arnaché d’un exosquelette qui lui permet de vivre plus facilement. Mais à cause de cette amélioration, il ne peut accéder à l’étape « Recrue » de la Marine Céleste. Ses supérieurs l’ont laissé faire ses classes en tant qu’Apprentis, d’ailleurs sa ténacité et sa persévérance on fait de lui un excellent élève. Lorsque ses rêves sont réduit à néant, son cœur est emplit de rage et de rancœur et d’une tristesse infinie… il ne pense qu’à une chose leur montrer à tous de quoi il est capable !

Trévor : c’est l’ami sincère de Sylwen; il est ultra sensible et peu passer de l’euphorie au désespoir en quelques secondes. Il travaille comme « larbin » chez un architecte, et n’aspire qu’à partir à l’aventure, découvrir l’ancienne Babylone. Il intercepte une carte, et part un heureux hasard, un vieux marin leur offre son antiquité de navire.

Un personnage clandestin sera le lien entre leur vie d’avant et la suite de leur aventure; ce personnage leur sera très précieux, certes perspicace et piquant mais sincère.

 

La Plume, le Scénario

L’écriture de l’auteur est simple, agréable et facile à lire.

Ce roman est classé dans la case Jeune Adulte, je l’aurais plutôt mis dans les romans jeunesse/ados mais finalement toute cette thématique peut très bien s’appliquer aux Jeunes Adultes, oserais-je Adulescent ! La raison de cette pensée ? peut-être parce que l’auteur nous parle de rêve et d’avenir au travers de jeunes personnages.

L’auteur nous emmène, donc, dans la vie d’une bande de jeune Rebuts de la société de Valesphyr; Ils aspirent à élever leurs conditions de vie, mais tout en sachant que s’est impossible. Sylwen, est un Mâchefer doublé d’un Rebut… et Trévor n’est pas mieux… Leur vie semble toute tracée, est surtout vouée à rester tel quelle. Mais ces jeunes sont rêveurs et fantasques et quand une opportunité s’offre à eux, ils sautent à pieds joints dedans et pensent aux conséquences seulement après.

L’auteure, Léona Everhard, aborde le thème du handicap avec le personnage Sylwen qui en a bavé pour en arriver là où il en est. Il a subit le drame, l’abandon, le désespoir, les moqueries et pour finir une victoire sur sa condition d’handicapé, grâce à sa ténacité et sa détermination mais aussi et surtout parce qu’il n’était pas seul; son père adoptif a tout fait pour trouver une solution afin que Sylwen retrouve l’usage de ses jambes. Alors oui, Sylwen a un exosquelette sans lequel il ne pourrait pas marcher et ça il en est conscient mais son jeune âge et son impétuosité font qu’il ne prend pas toujours soin de ce qui lui permet de tenir debout et de se mouvoir.

Avec Trévor, l’auteure aborde l’hypersensibilité; ce jeune est sujet à des crises d’euphorie ingérables mais très vite il peut retomber dans le désespoir; Alors, non il n’est pas « borderline » mais c’est un garçon qui ressent très fort les sentiments des personnes qui l’entourent.

Ah tous les deux, ils représentent, ce moment de l’adolescence fougueuse, déterminée, plein de rêves, gonflés de sentiments d’injustice et d’incompréhension, ce moment où on croit encore que tout est possible malgré tout; Pendant qu’un rêve de liberté, l’autre rêve d’aventures et de découvertes. Ensemble il feront plier le monde ! Heureusement, l’auteur introduit un troisième personnage, pour tempérer toute cette fougue, je n’en dis pas plus, vous découvrirez par vous même.

Un petit mot sur cette petite touche « Steampunk », le terme n’est peut-être pas utilisé à bon escient mais j’ai apprécié ce mélange de vie reculée, sans aménagement moderne mais en même temps l’utilisation du métal pour la flotte royale; alors je ne veux pas trop en dire, mais il suffit d’observer la couverture…

Observez bien la couverture, elle est très explicite, presque tout y est dit ! Une très jolie couverture tout en symbolique !

En Bref

Ce premier tome de Chroniques Célestes est écrit tout en douceur et bienveillance, malgré des sujets pas faciles comme le handicap et les classes sociales;

Les personnages sont différents les uns les autres mais ils ont en commun cette jeunesse rêveuse et déterminée, prête à révolutionner le monde !

Merci à l’auteure, Léona Everhard, pour ce récit très agréable !

La Meute Harbor, Saison 2,5 : Austin & Salem d’Audrey S.G.

Titre : La Meute Harbor

Saison 2,5 : Austin et Salem

Auteure : Audrey S.G.

Genre : Bit-Lit, Romance

Format : Epub

Nombre de pages : 230

Sorti le 24 octobre 2019

Fiche Bibliomania

 

*** ATTENTION PROBABLES SPOILERS ***

pour ceux qui n’auraient pas lu
– Saison 1
– HS : Porter & Ludivine
– Saison 2 :  Démons

 

Résumé :

« « Pour certains, l’amour rime avec danger et désespoir. »

Depuis le jour de son arrivée au sein de la meute Harbor, Salem est tombée sous le charme du ténébreux et mystérieux Austin. Désireuse de vivre l’amour, le vrai, et de partager sa vie avec son loup, Salem est prête à tout pour lui ouvrir les yeux.
Sous ses airs d’éternel dragueur et d’inlassable farceur, Austin cache un lourd secret lui interdisant d’aimer. Prêt à tout pour préserver les siens d’une nouvelle tragédie, Austin accepte de tout sacrifier. Y compris son amour pour celle qui l’a envoûté dès le premier regard.

Mais voilà, jamais ils n’auraient pu imaginer les conséquences de leurs actes.

Depuis, l’un et l’autre sont brisés et ne sont plus que les ombres d’eux-mêmes.
Traqués et pourchassés par des ennemis invisibles, dont ils ne savent rien, ou presque, Austin et Salem devront affronter leurs peurs les plus profondes pour espérer lever le voile du passé et devenir les maîtres de leur destinée.

Toutefois, en révélant les secrets et les mensonges du passé, Austin et Salem pourraient conduire la meute vers un danger bien plus grand.

Plongez au cœur de l’histoire d’Austin et Salem et partez à la découverte des mythes de la meute.« 

Mon avis

Merci à l’auteur, Audrey S.G., de me confier la suite de La Meute Harbor, avec ce couple bien particulier : Austin & Salem. C’est vraiment un plaisir de se replonger dans la vie de cette meute.

L’histoire

Alors que tout semble redevenu normal pour tout le monde, Austin et Salem se débattent encore avec leur « démons ». Austin reste prisonnier de son lourd secret qui l’empêche de donner libre court à son amour pour Salem; Il sait qu’il doit sacrifier ses sentiments pour le bien de sa propre famille. Quand à Salem, elle se débat avec la tristesse d’être rejeter et les horreurs, les cauchemars que lui a fait endurer Ashton… Leurs silences, leurs secrets, leurs mensonges mettent en danger la Meute; Des ennemis sournois œuvrent pour anéantir cette grande et forte famille.

Salem et Austin sont loin de s’imaginer que leurs décisions peut faire basculer la victoire dans un camp ou dans l’autre.

Arriveront-ils à dépasser ces obstacles ? Leur amour sera t-il assez fort ? Mais qui oeuvrent en secret à la chute de la Meute Harbor ?

Les personnages

Salem : C’est une puissante sorcière faisant partie de la meute; mais son enlèvement et ce qu’elle a subit avec Héléna, l’ont diminué et affaiblie, combiné avec le rejet d’Austin… Salem n’est plus très sûr de réussir à résister à ses horribles cauchemars. La belle jeune femme sûre d’elle, joyeuse et pétillante à laisser place à une jeune femme fragile, pleine de doute, anxieuse et déprimée… L’amour de la meute peut-il lui redonner sa force ? Peut-il seulement la sauver des ses nuits dangereuses ?

Austin : Il fait partie intégrante de Meute mais depuis toujours il cache un terrible secret qui l’empêche d’aimer qui que ce soit… Il repousse Salem avec vigueur, la mort dans l’âme. Ses doutes, sa retenue l’amène à une décision irrévocable.

Ashton : Après s’être montrer sous son vrai jour à la meute; il ravale sa défaite et ne s’avoue pas vaincu. Il est obsédé par Salem et le goût de son sang. Au point où ça le rend complètement ingérable... Sûr de lui, imbu de lui-même, cruel mais lucide il est prêt à tout pour obtenir ce qu’il veut.

La Plume, le scénario

Comme dans les précédents, je me suis retrouvée plongée dans la vie de la Meute, plongée dans la vie de Salem.

J’attendais ça avec impatience car ce couple Salem & Austin est particulier, j’avais vraiment envie de les suivre et de connaître enfin ce secret si terrible…

Suivre Salem fut éprouvant tant elle est soumise aux assauts cauchemardesques de son enlèvement; L’auteur a réussit à me faire ressentir ce dégoût, cette peur irrépressible du monstre. Les mots, les descriptions étaient très efficaces ! Et cette tristesse face au rejet d’Austin, non mais quelle douleur de les voir s’éloigner…

Comme j’aime, l’auteur passe d’un point de vue à un autre au travers des ressentis de ses personnages et lorsqu’on lit les tourments d’Austin, on se surprend à vouloir lui dire qu’il fait fausse route et c’est frustrant !!

On retrouve les autres personnages avec la même énergie de groupe, la même bienveillance envers les leurs, la même méfiance envers les étrangers, c’est une base sûre qui stabilise le récit et permet l’entrée de nouveaux éléments sans déborder de l’histoire de la meute, sans trop s’en éloigner mais ça assure le renouveau et le dynamisme du texte et par là même, capture le lecteur.

Les désirs du méchant sont décrits avec précision, sont redoutables et témoignent de ce besoin bestial de posséder pour dominer, de détruire et se servir, ça fait vraiment froid dans le dos;

Les scènes de sexe sont toujours aussi réalistes, aussi précises; elles transmettent cette force animale, cet amour incommensurable; ce côté, de conduire deux âmes sœur à n’en faire plus qu’une, le plaisir n’est pas oublié, les partenaires sont bienveillant l’un pour l’autre, c’est très touchant.

L’auteure arrive toujours à me surprendre, en incorporant un éléments nouveau auquel je ne m’attendais pas du tout; c’est soudain mais salvateur … mais … mais j’en ai déjà trop dit …

Parlons couverture !! Alors je crois que c’est de loin la couverture que je préfère de toutes celles de la saga et pourtant elles sont toutes belles ! Mais celle là est mystérieuse, transmets l’aventure, mais aussi donne un côté magique, onirique même 😉 . Elle est superbe !!

En Bref

Un récit sous tension, une épreuve supplémentaire pour la Meute;

Des personnages tellement réalistes avec leurs forces mais aussi leurs faiblesses, tellement attachant; C’est fou, au fur et à mesure, des mots, des lignes, des tomes comme on peut adopter, s’attacher à cette Meute !

Une lecture super agréable, immersive et passionnante; J’en veux encore !

Merci à l’auteure, Audrey S.G., de me faire vivre les aventures de la Meute Harbor ! Quel plaisir !

La Nuit d’Osiris d’Adam de Questerval

Titre : La nuit d’Osiris

Auteure : Adam de Questerval

Éditeur : Édition Mirabilis

Genre : Ésotérisme, Romance

Format : PDF

Nombre de pages : 168

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur

« Quelle est la frontière du temps ?
Subsiste-t-il des échos du passé résonnant encore dans nos vies et choix présents ?

Au travers d’une bouleversante histoire d’amour, cette fiction nous entraîne au cœur de l’Égypte ésotérique, à la découverte du livre de l’ultime voyage vers l’immortalité.

Le lecteur est invité à plonger dans un monde passé et présent qui, des sables brûlants de l’ancienne Égypte à la crypte du sous-sol du musée du Louvre, le conduira à s’interroger sur l’énigme qui entoure l’intrigue de ce livre, et peut-être même… sur sa propre destinée »

Mon avis

Merci aux Éditions Mirabilis de m’avoir proposé le roman d’Adam de Questerval, entre romance et une bribe du passé Égyptien.

L’histoire

Adrien et Virginie de fidèles amis depuis quelques années, on la chance de faire une visite nocturne au Musée du Louvre. Au gré de leur balade à l’intérieur du célèbre musée, ils s’extasie devant les œuvres d’art et commentent de façon enjouée tous les tableaux de maître qu’y leur tombent sous les yeux… Soudain Virginie annonce à Adrien une nouvelle qui ne le ravit pas du tout et l’ambiance est bien refroidie; c’est alors qu’ils se perdent de vue à l’approche du tombeau de Ramsès III.

Dans un même temps, on suit l’histoire d’Imhotep, le grand et respecté sage de Ramsès III.

Les personnages

Adrien et Virginie : Ce sont deux collègues de travail, qui s’entendent à la perfection au point de compléter les phrases de l’autre. Leur amitié est intense et ambigüe, et c’est tout naturellement qu’ils choisissent de passer une soirée ensemble en visite nocturne au musée du Louvre. Devant tant de beauté, leur enthousiaste s’exacerbe et de discussion en discussion, ils échauffent un peu sur certains point de romance dont ils ne sont étrangement pas d’accord; c’est à ce moment là que Virginie se décide à lui avouer sa situation…

Imhotep : C’est le grand prêtre royal et conseiller de Ramsès III, l’auteur nous le présente au moment où il surveille les travaux funéraire d’un futur sarcophage royal. Il est suivit par son apprenti Antef, qui lui voue une admiration sans fin, son désir d’apprendre après de ce grand magicien est très fort; Imhotep l’apprécie beaucoup car ce jeune apprenti est plein de ressources et de curiosité, assurément il fera un très bon successeur. Imhotep espère éloigner des conflits son roi Ramsès, qui semble être belliqueux; Imhotep abhorre la guerre… mais son roi n’a que faire de la paix quand des ennemis se présentent aux porte de son royaume…

Amenardis: C’est une Ancel, une divine adoratrice d’Amon; Ramsès III a décrété que dorénavant les adoratrices d’Amon ne pourraient plus se marier, et devait se consacrer à Amon exclusivement. Amenardis est une femme pleine de charme et ne laisse pas un certain prêtre indifférent…

 

La Plume, le Scénario

L’écriture de l’auteur est agréable et réaliste. Il nous fait suivre un couple d’amis lors de leur visite nocturne au musée du Louvre. Ainsi Adrien et Virginie nous font profiter de leur découverte et ce qu’ils en pensent.

Puis l’auteur parle d’Imhotep et du grand drame de sa vie. Je me suis retrouvée dans le passé sans vraiment savoir pourquoi, à part une phrase répétée plusieurs fois dans le présent d’Adrien et Virginie…

Puis petit à petit, l’histoire d’Imhotep commence à avoir un lien avec le couple du présent.

L’histoire d’Imhotep est vraiment déchirante, son amour est tellement fort qu’il doit transcender le temps, il va tout faire pour protéger sa bien-aimée.

Finalement Adrien et Virginie vont entrer dans un sorte de salle mystérieuse et sombre, ou plutôt faiblement éclairée, se perdant de vue dans l’obscurité, leurs sentiments exacerbés vont les surprendre et les emporter dans le sillage de ce sarcophage étrange de Ramsès; peut-être bien que le successeur d’Imhotep va réussir à réunir l’âme d’Imhotep et son élue… mais ça le lecteur devra se faire sa propre approche.

J’avoue que l’entrée d’Imhotep et de Ramsès III dans le récit m’a un peu perturbée; je n’ai pas tout de suite vu le lien et disons que j’ai fait un lien… peut-être pas le même que vous, peut-être pas celui que voulait l’auteur mais j’en ai fait un qui me convenait.

En Bref

La Nuit d’Osiris est un récit étrange, réaliste, historique même;

Lisez ce roman comme il vient, laissez le lien se faire comme il vient;

Merci aux Éditions Mirabilis pour cette lecture étrange et agréable.

A Fleur de Peau, Attraction – Aversion d’Allan William

Titre : A Fleur de Peau

Attraction – Aversion

Auteure : Allan William

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantastique, romance

Format : PDF

Nombre de pages : 443

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur

« Dans l’univers il y a des choses inébranlables : la vie, la mort, le temps, l’espace. Pendant que certains philosophent sur le monde, d’autres l’abordent d’une manière plus naturelle et innocente. En ce qui concernait Elizabeth, ses préoccupations se résumaient à déménager dans une grande ville, entrer à la faculté et ainsi, dans le monde adulte. Elle y avait pensé mille fois et de mille façons différentes. Pourtant rien ne pouvait la préparer à ce qu’elle allait vivre ni à l’homme qu’elle allait rencontrer. Doté de grands yeux jaunes et d’une rapidité sans pareille, il ne ressemblait à aucun autre. Il paraissait totalement étranger à ce monde et pourtant il allait devoir apprendre à y vivre…

Entre science, magie et amour, l’aventure d’Elizabeth et de Fauve peut commencer…« 

Mon avis

Merci à l’auteur, Allan William, de m’avoir fait découvrir l’histoire d’Élisabeth et Fauve !

L’histoire

Élisabeth commence une nouvelle vie; Elle entre à l’université et doit donc se séparer de sa famille et quitter son cocon rassurant et un peu étouffant. Elle le désire ardemment, avec une pointe de tristesse dans le cœur, mais elle veut débuter une nouvelle vie, une vie à elle.

Elle emménage dans une maison appartenant à une vieille dame qui lui loue le 1er étage;

Ses premières semaines sont loin de ce qu’elle c’était imaginée; et ce qui se cache dans le grenier au-dessus de sa chambre va la faire basculer dans une vie qu’elle ne soupçonnait pas du tout.

Ainsi commence la vie indépendante d’Élisabeth !

Les personnages

Élisabeth DeCoeur : C’est une jeune fille qui souhaite acquérir son indépendance en allant à l’université; elle est d’une gentillesse, d’une prévenance étonnante; la grande ville, l’université va changer son train train quotidien et protégé du cocon familial. Elle rencontre Alexandra, une jeune femme pétillante et joyeuse, un brin superficielle…

Alexandra Jones : Cette jeune femme intrépide devient la meilleure amie d’Élisabeth; Elle boude un peu devant le sérieux de sa nouvelle amie mais elle est bien décidé à lui montrer ce que c’est de vivre à la ville. Petit cœur d’artichaut quand elle aperçoit un jeune homme étrange et mystérieux, à la journée de présentation de l’université.

Fauve : C’est un homme étrange, fuyant, sur la défensive et surtout avec d’extraordinaires yeux jaunes. Il vit reclus, en marge de la société, du monde, il se cache. Il n’était pas préparé à sa rencontre avec Élisabeth. Il doit apprendre à vivre avec son temps et surtout avec le monde qui l’entoure et ça va pas être une mince affaire.

Élisabeth et Fauve rencontrent beaucoup de personnes, bien intentionnées ou pas et ces personnages les font avancer sur l’échiquier de leur destin.

La Plume, le Scénario

L’écriture de l’auteur est atypique car elle est facile et en même temps abrupte; abrupte à cause de certains raccourcis dans l’histoire qui m’ont un peu gêné.

L’auteur ancre son histoire dans un monde bien réel, une jeune fille part à l’université conquérir son indépendance; puis petit à petit Élisabeth est plongée dans un monde étrange et difficilement concevable… Croyant fortement à ce qu’elle voit et ressent, cela lui a permis d’appréhender ce monde qui finalement lui ouvre un avenir d’infini possibilité et surtout va la sortir peut-être d’une vie un peu morose passée à étudier (vie qu’elle avait décidé pour elle).

Une petite chose m’a chiffonné, cela fait partie de ces impressions de raccourcis vite fait… Qu’est ce qui passe par la tête de cette jeune étudiante d’amener dans le monde un homme reclus vraisemblablement depuis des années ? Mais pourquoi ? Oui pour ne pas qu’il reste enfermé comme une bête… mais non pas direct comme ça dans la foule, en plus du matin jusque tard dans la nuit … vraiment j’étais catastrophée pour lui, je le plaignais vraiment… alors peut-être que c’était le but de l’auteur, que son lecteur s’attache encore plus à son étrange personnage ?

Ensuite autre raccourcis qui m’a fait tiqué, c’est l’entrée du fantastique dans le récit ! et l’acceptation rapide des personnages à y croire et même plus. Certes on se trouve dans un moment de l’histoire où il y a urgence, les personnages sont pris au piège mais mais … c’était tout de même abrupte !

Bon malgré ces petits détails qui m’ont un peu gêné, le duo, de personnages Élisabeth et Fauve, est vraiment attachant et c’est un régal de les voir évoluer avec lenteur, douceur; Ils s’apprivoisent tous les deux, ils développent une sphère unique; c’était très beau à lire et… ce stress quand les choses se corsent, j’ai eu tellement peur qu’ils soient séparés !

Une autre chose importante qui apparait au tout début du roman, et un peu vers la fin; mais d’où vient Fauve ? et cet élément tenaille jusqu’à la fin…

Dans cette histoire, les personnages sont un peu dépassé par les évènements, le lecteur aussi !

 

En Bref

Un roman écrit avec une plume atypique, abrupte qui donne un récit passionnant, surprenant et destabilisant parfois;

L’auteur m’a bien attrapé avec ce duo de personnages doux et sensible pris dans une histoire renversante.

Merci à l’auteur, Allan William, pour ce moment de lecture agréable.

Les Aventures du Chevalier Le Lilas, Tome 1: Le Cercle incarnat de Venise d’Amadine Clemente

Titre : Les aventures du Chevalier Le Lilas

Tome 1 : Le Cercle Incarnat de Venise

Auteure : Amandine Clemente

Éditeur : Autoédité

Genre : Aventure, Fantastique

Format : PDF

Nombre de pages : 168

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur

« Voir Venise et mourir…

1646. Venise. La place San Marco est déserte. Le soleil n’est pas encore levé, une légère bruine recouvre le sol, le vent souffle timidement. La journée s’annonce grisâtre et sans couleur. Au loin, si vous plissez les yeux et que vous regardez bien, vous pourrez apercevoir une silhouette dans la rue Larga. Celle d’un homme assez grand et élancé, vêtu d’une cape pourpre, d’un chapeau noir orné d’un panache rouge, de bottes en cuir et d’une ceinture dorée. En l’observant encore mieux, vous remarquerez que cet homme est masqué. Son visage est à moitié caché par un loup, un demi-masque qui recouvre ses yeux, en satin incarnat. Il arbore également une épée à sa taille, une belle lame, fine et longue, dont la garde est d’or et le pommeau aussi rouge que le panache de son chapeau. Cet homme, il se nomme Le Lilas. Enfin, les habitants de Venise le connaissent surtout sous le titre de chevalier Le Lilas. Il est craint, admiré, désiré, il inspire curiosité et fascination, il fait partie de ces hommes qui font régner l’ordre et la loi à Venise, il est ce qu’on appelle : un libertin du cercle incarnat, le cercle des justiciers de la belle mais parfois trop cruelle Venise.

Venise, ville de mystères…

Au XVIIème siècle s’est établi au cœur de Venise un cercle de justiciers chargés de défendre la ville et de résoudre les énigmes qui l’entourent. Le plus célèbre de ces chevaliers est connu sous le nom du Lilas.

Embarquez dans une aventure dont vous ne ressortirez pas indemne.« 

Mon avis

Je remercie l’auteure, Amandine Clemente, pour m’avoir proposé de découvrir l’univers du Chevalier Le Lilas.

L’histoire

Venise, milieu du 17ème siècle, tout semble tranquille, le Chevalier Le Lilas arpente paisiblement les rues de Venise avant que les habitants ne se réveillent pour de bon. Sur le canal Grande, un nocher fait une macabre découverte, aussitôt sur les lieux, la journée du Chevalier Le Lilas commence… Un mystère flotte sur Venise, et une ancienne légende est sur le point de se réveiller.

Les Chevaliers du Cercle Incarnat de Venise sont loin de s’imaginer quelle machination s’est enclenchée.

Les personnages

Le Chevalier Le Lilas : C’est un Chevalier qui surpasse tous ces pairs, il a su faire la différence dès son plus jeune âge. Entré dans le Cercle Incarnat de Venise, fut un honneur et un choix personnel. C’est un épéiste hors pair. Malgré, toutes ses qualités, il reste humain et son cœur le met à souvent à l’épreuve.

Marisa : C’est une des jeunes femmes chanceuses et choisie pour participer à l’adoubement des chevaliers; Elle fait partie de ces femmes autorisées à participer à cette cérémonie car elles sont les plus belles de Venise. Sa beauté troublante éclipse celle des autres ! Marisa a un petit faible pour un chevalier et il semblerait que ce soit réciproque… Mais la belle Marisa semble avoir ses secrets.

Mélusine : C’est une sorcière sous la protection du pape; Elle est appelée en renfort quand l’issue d’une enquête demande une plus grande force. Elle est étrange, reste dans le mystère, ne répond pas aux questions. Son intervention est requise quand il ne semble pas avoir d’issue possible. Elle possède une impressionnante capacité à détecter les états d’âme des gens qui l’entoure.

Beaucoup de personnages gravitent autour d’eux; de faux semblant, en mensonge, en trahison; les chevaliers vont-ils prendre le dessus sur cette affaire étrange qui menace Venise ?

La Plume, le Scénario

Dès le début du récit, l’auteure amène son personnage comme une personne mystérieuse et charismatique. Le Chevalier Le Lilas jouit d’une réputation impressionnante.

Si l’histoire commence sur une banale enquête de meurtre ou d’accident; très vite l’auteure m’a emporté dans les mystère de Venise.

Entre machination et romance, Venise est le cœur d’une terrible histoire.

Les Chevaliers doivent prêter serment de se vouer corps et âme au Cercle Incarnat de Venise; aucune attache, aucun amour possible; aucune romance qui pourrait affaiblir l’efficacité des chevaliers… mais le cœur a ses raisons que la raison ne reconnaît pas.

Et petit à petit, de meurtre en meurtre, l’intrigue évolue et l’auteure laisse entrevoir au lecteur les prémices d’une inéluctable fin. Plus le récit avance plus le fantastique prend de place dans l’histoire, plus les personnages sont étonnés, surpris de ce qui se cache dans Venise… mais très vite le professionnalisme de Le Lilas prend le dessus et aidé de ses pairs et de Mélusine, il découvre un secret dangereux pour le Cercle mais aussi pour la Venise.

Par contre, un petit truc m’a agacé… Ce Cercle de chevalier pour l’adoubement des nouveaux fait venir les plus belles femmes de la ville, pour se régaler la vue et plus si affinité et surtout sans attache… mon âme de femme rebelle hurle de scandale… mais bon je redescends sur Terre et je me dis dans cette histoire on est en 1646 !

Je dois avouer que j’ai eu très vite des soupçons sur un personnage, mais la suite de l’histoire a été tellement prenante et captivante que cette découverte précoce n’a pas entaché ma lecture.

Si l’auteure débute son récit avec langueur, le rythme du récit va crescendo et termine de façon explosive !

Et cette fin ! oui ben c’est une belle accroche et évidemment je veux connaître la suite !!

En Bref

C’est un roman avec une chouette intrigue, un dénouement étonnant et une fin grrrrr….

Les personnages sont très intéressants avec des émotions très humaines (sentiment d’abandon, jalousie, vengeance, amour, désillusion, fierté…) accompagnée d’une intrigue mystérieuse.

Une aventure mystérieuse, au cœur de Venise, palpitante !

Merci à l’auteure, Amandine Clemente, pour cette lecture surprenante et captivante !

Shutdown de Aurélien Grall

Titre : Shutdown

Auteure : Aurélien Grall

Éditeur : Autoédité

Genre : Thriller, Sciences-Fiction

Format : ePub

Nombre de pages : 150

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur

« Imaginez un monde sans électricité, sans smartphones, sans ordinateurs, sans télévision, sans réseaux sociaux. Imaginez un monde où les gens sont condamnés à se regarder, se parler et s’entraider. Ce monde, c’est celui du grand shutdown. La pire catastrophe n’ayant jamais frappé l’Humanité !

Alors que la civilisation humaine est en train de s’effondrer, le gouvernement fait appel aux services de Michael Donovan, astrophysicien et héros de guerre devenu alcoolique après la disparition tragique de sa femme. Au départ réticent, il finit par accepter. Contraint de faire équipe avec la froide Charlotte Von Braun, grand nombre de ses convictions vont se voir bouleversées…

Mais pour sauver le monde, il lui faudra d’abord se sauver lui-même. Où puisera-t-il le courage ? Et d’ailleurs, n’est-il pas déjà trop tard ?

Aurélien Grall est au sommet de son art dans cette course poursuite écologiste haletante. Réchauffement climatique, terrorisme, guerre bactériologique et danger nucléaire, Shutdown résonne dramatiquement avec l’actualité. Véritable cri de révolte dénonçant les travers de l’Homme et de son système, ce thriller vous hantera longtemps après l’avoir refermé. »

Mon avis

Je remercie l’auteur, Aurélien Grall pour ce partenariat pour le moins très actuel !

L’histoire

Il n’y a plus d’électricité, une onde étrange a tout arrêté; Plus d’électricité, plus de voiture, plus de téléphone. Le Shutdown ! Face à un étrange phénomène dont l’ampleur est inexplicable, le gouvernement se résout à faire appel au docteur Donavan… ou plutôt l’ombre de Michael Donavan… Il n’est plus lui-même depuis que sa femme a disparu.

Matthew passe de trader à « survivor »; Il agit immédiatement, il part à la recherche de sa fiancée et va de déconvenue en déconvenues… Heureusement il croise le chemin du gouvernement, enfin heureusement….

Pourront-ils trouver la raison de ce shutdown, et pourront-ils y remédier surtout ?

Les personnages

Michael Donavan : Il n’est plus que l’ombre de lui-même depuis qu’il a perdu sa femme. Depuis il se laisse ballotter par la vie, soutenu par ses deux enfants qui parfois en font les frais à l’école. Mais avant tout ça, c’était un homme important, un astrophysicien entre autre, et pour ces compétences l’État a besoin de lui.

Matthew : C’est un trader qui va tout de suite réagir à ce grand trou noir d’énergie; Il n’a qu’une idée en tête retrouver sa fiancée en vie; Pour ça il ne lésine pas sur les moyens, et part à l’aventure peu importe si le chemin est long. Heureusement pour lui, il va croiser le chemin de Michael et de son fils Jack.

Ils sont un petit groupe de personnes aguerries ou pas ; ils décident de se regrouper pour pourvoir réussir à survivre et éviter la catastrophe.

La Plume, le Scénario

L’écriture de l’auteur est fluide et explicite; 

C’est un roman court, l’auteur va droit au but, rapidement, il ne tourne pas autour du pot; Finalement ça m’a un peu gêné cette vitesse; mais je dois reconnaître que ça traduit efficacement cet état d’urgence. Car encore qu’il n’y ai plus d’électricité, les personnages pourraient encore trouver des solutions de rechange mais cette urgence est véhiculée par une maladie bien plus grave que le manque d’électricité, à vous de découvrir ce qui se cache dans cette histoire.

L’auteur aborde beaucoup de sujets difficiles et d’actualité dans ce récit apocalyptique; Tout d’abord, il évoque le deuil, ces conséquences, ces prises de conscience, la solitude imposée par ce deuil; le sujet est abordé sans fard, et de façon très réaliste. D’ailleurs au travers de ce deuil, Aurélien Grall parle de harcèlement scolaire faisant partie des conséquences du deuil…

Ensuite, bien évidemment, avec cette histoire on rentre dans des considérations écologiques et l’empreinte indélébile et mortelle que laisse l’humanité sur notre planète, l’urgence est telle que l’extinction est envisagée… tout naturellement on glisse vers l’existence des extrémistes et leurs idéaux fous furieux qui condamnent l’humanité et n’hésiterai pas une seule seconde à disparaître pour la cause; il est vrai que contre ce genre de personne, il est difficile de se battre et de leur faire entendre raison.

L’auteur parle également de romance, là encore j’ai trouvé la romance trop rapide, trop facile; bon en même temps il y a urgence et la romance n’a certes pas le temps de se développer, autant passer aux choses sérieuses directement…  le thème de la trahison, de la tromperie, du mensonge, de l’abandon au profit d’une cause, au détriment de la famille, tous ces thèmes sont aussi abordés… je me suis rendu compte finalement de leur futilité dans un tel état d’urgence, dans ce dernier moment de vie, de survie. L’auteur a peut-être voulu montrer que toutes ces mesquineries, ces mensonges et trahisons étaient pardonnables devant l’inévitable, autant ne pas perdre de temps dans ces sentiments négatifs et essayer de voir le peu de lumière qui persiste et nous porte dans les derniers instants.

 

En Bref

C’est un roman tout à fait d’actualité, court et efficace !

L’écologie, le deuil, la romance, la trahison mais aussi l’effet de groupe, l’entraide, tous ces sujets sont abordés sans fard et avec une touche d’inéluctabilité.

Merci à l’auteur, Aurélien Grall, pour cette lecture courte, marquante et actuelle !

Les Contes d’Érenn, tome 3 : Les Sources du Chaos de E. Loisel

Titre : Les Contes d’Érenn

Tome 3 : Les Sources du Chaos

Auteure : E. Loisel

Éditeur : Marathon Éditions

Genre : Fantasy

Format : Epub

Nombre de pages : 344

Fiche Bibliomania

 

*** ATTENTION PROBABLES SPOILERS ***

pour ceux qui n’aurait pas lu
– le tome 1 : Le Nécromancien
– le tome 2 : Les îles soeurs

Résumé de l’auteure

« Lors de leur dernière incursion au Pays de Llyr, Maud et ses amis ont été plongés dans l’enfer de Trafalgar Gaol, la terrible prison érigée au sein des îles sœurs. Les horreurs qui y ont lieu servent le sombre projet nourri par le Grand Maître Tazig Kozh : régner sur l’ensemble de la Terre d’Érenn.
Leur seule piste pour enrayer cette menace est celle des carreaux de verre qui les emmène à l’ouest du Pays de Dôn, dans le désert Aza. Découvriront-ils l’identité du complice qui fournit le Grand Maître en carreaux ? Quels autres secrets sont enfouis sous le sable du désert ? »

 

Mon avis

Je remercie Marathon Éditions et l’auteure E. Loisel une nouvelle fois pour m’avoir donné l’occasion  de continuer à suivre Maud et sa troupe , l’univers d’Erenn se découvre encore un peu plus et c’est vraiment captivant !

L’histoire

Maud et sa troupe continue leur quête de l’antidote, cette fois l’urgence est plus que vitale; la survie de la population des Terres d’Erenn est en jeu; Tazig Kozh, ce fou c’est mis en tête de régner sur les Terres d’Erenn de la plus sombre de façon.  Des carreaux de verre doivent servir son projet; alors la seule piste pour la troupe de Maud c’est le désert Aza. Ils vont devoir affronter le soleil Éanien, d’autant plus qu’ils ne sont pas les bienvenus en terre hostile… Vont-il trouver le complice du Grand Maître ? Sont-ils prêt à faire face non seulement à eux-même, mais aussi au grand secret qui se cache dans le sable du désert ?

Les personnages

Maud : avait déjà changé, elle était plus déterminée encore pour trouver un antidote; mais son cœur ne pouvait choisir… Dans ce tome 3, elle s’accroche et ne veut surtout pas être un poids pour sa troupe, elle montre beaucoup de persévérance, de mordant; mais elle n’ose laisser son cœur parler… Et face au Fléau, sa raison l’emporte et enfouit ses sentiments, mais pour combien de temps encore ?

Gaël : Mis à mal par l’insolence et la désinvolture de Vesper le nouveau venu; Il est d’abord très embarrassé, ne réplique pas mais au fur et à mesure de leur aventure et de leur traversée du désert, Gaël montre un peu plus d’assurance, teintée de timidité mais il sait ce qu’il veut, ça lui fait peur mais il prend la décision d’aller là où lui dicte son cœur malgré les risques. Gaël doute par moment du bien fonder de sa présence dans ce groupe… la suite de l’aventure lui donnera une réponse sûre !

Yian : Il fait désormais parti de la troupe de Maud; très souvent en retrait comme à son habitude pour observer et intervenir quand il en ressent le besoin. Ce voyage, cette aventure va lui montrer que le passé n’est pas toujours celui qu’on croit. Il n’abandonne pas Maud, il est évident pour lui que cette jeune femme doit rester en vie coûte que coûte; C’est son devoir de la protéger. par moment il essaye de mettre Maud mal à l’aise et devant le fait accompli… mais elle emplit encore plus son cœur. Sa relation avec le Nécromancien s’est pacifiée et prend une tournure inattendue.

Vesper et Télia : Les jumeaux Éaniens ont rejoint Rodan le nécromancien pour lui prêter main forte dans sa quête, pas seulement parce qu’ils veulent l’aider mais il semblerait que dans le désert Aza se trouvent des complices de Tazig Kozh. Leur présence sera précieuse. Si Télia est mesurée et bienveillante, Vesper est insolent et désinvolte, il prend un malin plaisir à intervenir sans tact, mais il vise toujours juste, de plus il semblerait que taquiner Gaël soit bien plus qu’un plaisir de le tourner en ridicule.

D’autres personnages entrent en jeu, complètent et complexifient l’aventure, la quête de la troupe de Maud.

La Plume, le Scénario

J’ai plongé à nouveau dans l’univers des Terres d’Erenn avec plaisir et avidité; j’avais vraiment envie de connaître la suite de l’aventure.

L’écriture est toujours aussi agréable et immersive, on ne se retrouve pas du tout perdu, j’ai eu l’impression de continuer comme si je ne m’étais pas arrêtée de lire.

On sent tout de suite cette pression encore plus grande, cette épée de Damoclès sur la troupe; oui il faut qu’ils empêchent le Fléau de tuer des gens mais là l’urgence c’est de contrecarrer les plans de Tazig Kozh et l’empêcher de réaliser sa folie; la population des Terres d’Erenn risque de disparaître. Ce Fléau était déjà une voie sans issue, un tueur patient et inéluctable; mais en plus il a fallu que l’auteur ajoute la folie du Grand Maître !

Alors que la troupe avance, chacun avec ses petits secrets, plus ou moins grave… L’auteur aborde le thème du choix cornélien : suivre son cœur ou suivre sa raison avec son personnage Luke, dès le départ, le lecteur sait que Luke s’est fixé des objectifs, malgré tout son cœur lui assoupli la raison mais il est tenace et n’abandonne pas, il est lucide également ce qui peut-être lui « facilite » le choix de la raison.

Avec Gaël, l’auteure aborde avec pudeur, douceur parfois le thème de l’homosexualité; Si Gaël ne veut pas que ces compagnons de voyage connaissent ses penchants, Vesper a tout compris et fait tout pour mettre Gaël mal à l’aise et devant le fait accompli. Par provocation, Vesper apprend à Gaël à faire face à ses envies, à écouter son cœur et surtout à ne pas avoir honte; certes Vesper ne fait pas dans la dentelle; il est insolent, désinvolte et provocateur mais derrière ce masque ce cache un homme avec un passé difficile, des peurs pas tout à fait guéries… la force tranquille et presque, oserai-je dire rurale de Gaël s’oppose à l’imposante assurance pleine de morgue de Vesper.

Dans ce tome 3, chacun des personnages à son histoire, sa particularité expliquée au lecteur; chacun de ces personnages à une raison d’être, chacun est à sa place.

Ce tome 3 est renversant !

Beaucoup de surprise

Beaucoup de secrets mis à jour

Beaucoup de dépassement de soi pour les personnages

Vraiment cette lecture était intense et passionnante !

En Bref

Un tome 3 qui ne démérite pas des deux premiers tomes, plus l’histoire avance, plus on veut connaître la suite, plus l’histoire gonfle, se complexifie mais attention le lecteur n’est pas laissé à la ramasse; L’auteure apporte quand même beaucoup de réponses, dévoile des secrets mais néanmoins d’autres questions se posent.

A suivre de toute urgence !

Merci Merci à Marathon Éditions et à l’auteure E. Loisel pour cette lecture addictive et passionnante !