Edward Sakedos, l’apprenti nécromant de Anthony Lamacchia

Titre : Edward Sakedos, l’apprenti nécromant

Auteure : Anthony Lamacchia

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantastique, Jeunesse

Format : PDF

Nombre de pages : 274

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur

« Dans le village de Lourde-Brume, vit un jeune garçon : Edward Sakedos. Mais il n’est pas un enfant comme les autres : c’est un nécromant, un magicien capable de communiquer avec les morts. Pour se venger des vacheries de ses camarades de classe et les effrayer, Edward décide d’invoquer Wilfried Desfriches, condamné à la peine capitale pour avoir assassiné treize enfants. Mais alors que le zombie sort de sa tombe, celui-ci lui confie qu’il n’a jamais tué personne, qu’on l’a accusé à tort, et que le vrai meurtrier court toujours et risque de récidiver à tout moment.

Commencent alors les péripéties d’Edward Sakedos pour sauver les enfants du village de Lourde-Brume.

Aventures, humour, magie noire, cimetière, marais hanté et rebondissements sont au programme de ce roman qui vous happera jusqu’à la dernière page. »

Mon avis

Merci à l’auteur, Anthony Lamacchia, pour ce partenariat ! J’étais ravie de découvrir l’univers d’Edward Sakedos !

L’histoire

Edward Sakedos, un enfant peu apprécié de ses camarades de classe; il est souvent la risée et le souffre douleur des plus forts, des plus populaires;

Seulement ce n’est pas un enfant comme les autres et sa colère contre ses camarades s’amplifie au point qu’il décide d’user de son pouvoir d’apprenti nécromant pour se venger et fiche la trouille à toute cette bande d’immatures … Il va faire revenir d’entre les morts Wilfried Desfriches, un tueur en série, cet être abjecte a tué 13 enfants ! Mais au moment de formuler sa requête, le mort lui apprend qu’il n’a jamais tué personne, qu’il est victime d’un complot... et surtout que le meurtrier court toujours ! Edward en oublie ses camarades et se lance dans une aventure dont il n’est pas sûr de sortir vivant

Les personnages

Edward Sakedos : C’est un jeune garçon de treize ans victime de brimade, de blagues pas drôles de la part de ses camarades de classe; Il n’est pas comme les autres, il rase les murs pour ne pas se faire remarquer, il est souvent seul en classe car personne ne veut se mettre à côté de lui… bref sa vie de collégiens n’est vraiment pas marrante… heureusement quand il rentre à la maison, il retrouve les vieux grimoires oubliés que son grand père lui a laissé… Alors dans le plus grand secret Edward s’essaye à la nécromancie.

Wilfried Desfriches : C’est un ancien professeur mort par peine capitale pour avoir assassiné treize de ses élèves. Il est malgré tout enterré dans le cimetière de Tendon-Craque et c’est là qu’il rencontre pour la première fois Edward. Quand le jeune garçon lui intime l’ordre de fiche la frousse à ses camarades, il refuse puis finit par lui apprendre qu’il n’a jamais tué qui que ce soit... Malgré lui, il entraîne le jeune Edward dans une aventure dangereuse mais tellement palpitante ! Il est bienveillant et il s’arrange toujours pour encourager Edward, il s’émerveille devant le pouvoir du jeune garçon; et petit à petit il s’y attache et décide de l’aider dans son idée de confondre le véritable meurtrier.

Edward et Wilfried ne sont pas seuls et à plusieurs il paraît qu’on peut faire des miracles ou au moins on va plus loin… Edward va rencontrer d’étranges personnages dans son aventure, mais il n’est pas au bout de ses peines ce qu’il va devoir affronter est bien pire que ce à quoi il s’attendait…

La Plume, le Scénario

L’écriture de l’auteur m’a tout de suite plu, elle est fluide et entraînante; De plus, cet échange entre le narrateur et le jeune Edward, j’avoue c’était assez drôle ! et cette façon d’écrire a contribué à m’emporter dans leurs aventures !!

L’auteur, Anthony Lamacchia, utilise des jeux de mots quasiment pour tous les noms propres de ses personnages, le nom de la ville « Lourde-Brume », pour le cimetière et c’est vraiment plaisant à lire, c’est marrant car tous ces termes donnent une idée sur le caractère du ou des personnages et pour d’autres ils sont très appropriés !

L’auteur parle de sujets très dur, de sujets d’actualité sans jamais tomber dans l’horreur ou le mélo : l’enlèvement d’enfants, l’assassinat d’enfants, le harcèlement scolaire et ses conséquences … J’ai trouvé cette approche très ingénieuse car ça montre aux enfants harceleurs qui s’ignorent que leurs actes peuvent avoir des conséquences désastreuses et tellement dangereuses...

L’aventure d’Edward débute par le réveil de Wilfried, le meurtrier; à partir de cet instant son aventure va se transformer en enquête, en intrigue pour déjouer le véritable meurtrier. Edward est amené à exercer sa magie, qu’il qualifie de neutre (ni blanche ni noire); il s’étonne lui même quand ses sorts fonctionnent, c’est d’autant plus agréable pour le lecteur car on ne sait pas vraiment si à chaque fois les sorts d’Edward vont aboutir;

Edward va apprendre à ses dépends que la pratique de la magie a un prix, mais oui ça implique une grande responsabilité, et des conséquences irréversibles… mais aussi par moment une immense culpabilité…

Cette version de la mort est légère mais l’auteur fait remarquer que la mort n’a pas que des bons côtés, vous verrez que les morts aussi joyeux puissent-ils être, chacun a laissé une part de lui dans le monde des vivants.

 

En Bref

C’est un roman jeunesse qui parle de la mort, du harcèlement, de l’assassinat d’enfants mais tous ses sujets difficiles sont abordés avec légèreté et sérieux sans jamais tomber dans l’horreur ni dans la moralisation.

Les aventures d’Edward Sakedos sont captivantes avec un soupçon de « beurk » et une vision de la vie/mort tout à fait originale !

Merci à l’auteur, Anthony Lamacchia, pour cette lecture touchante et palpitante que je n’oublierai pas de si tôt !

Publicités

Féerélia, tome 2 : Ludmilla de Florina L’Irlandaise

Titre : Féerélia

Tome 2 : Ludmilla

Auteure : Florina L’Irlandaise

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantasy, Romance

Format : Epub

Nombre de pages : 390

Fiche Bibliomania

*** Public Averti ***

L’auteur prévient au début de son roman que certaines scènes ne sont clairement pas destiné au jeune public !

 

Résumé de l’auteur

« Je m’appelle Ludmilla. Ma vie est loin d’être comme les autres.
Je suis vétérinaire indépendante (pratique quand les animaux s’adressent directement à vous.)
Mon frère jumeau, Arwen, jouit d’une réputation de mauvais garçon. Sûrement par sa carrure et sa passion pour les motos, pourtant c’est une crème.
Je ne vais pas commencer à vous détailler mon étrange et grande famille, le mieux étant de suivre nos aventures. Je peux vous assurer que l’on ne s’ennuie pas chez nous.

Je m’appelle Aëllig. Je suis un protecteur, mon «métier» est de retrouver et assurer la sécurité des «disparus». Seulement, je me suis fait kidnapper aussi facilement qu’un nourrisson.
Je vais découvrir des informations dont j’aurai préféré ne pas avoir connaissance.
Je suis un métamorphe, bien que cela soit réducteur, car je ne suis pas que cela.

Êtes-vous sûr de vraiment connaître votre entourage?? C’est la question que je me pose, j’ai toujours su que nous étions différents. Alors en avoir la confirmation est un peu déstabilisant.
Je m’appelle Anasthasia. Et comme dans un film : «Je vois des gens qui sont morts». Ça vous fait peur?? Et à moins donc?!

Magie et mystère, secrets et révélations. Découvrez ce nouvel opus et entrez dans l’univers fantastique de FÉERÉLIA.« 

 

Mon avis

Je remercie l’auteure, Florina l’Irlandaise, pour m’avoir proposé son tome 2 de sa série Féerélia; Ce fut un plaisir de retomber dans l’univers de Féerélia;

L’histoire

L’histoire de Féerélia continue avec Ludmilla, une jeune vétérinaire avec une petite particularité; cette jeune femme converse avec les animaux, ce qui est pratique quand on les soigne ! Elle a un frère jumeau, bad boys, tombeur de filles; mais heureusement ce jeune homme cache des choses beaucoup plus honorable. Ludmilla et Arwen sont les aînés d’une fratrie vraiment pas comme les autres.

Aëllig fait partie d’une agence qui recherche des disparus ; seulement là c’est lui qui s’est fait prendre et il est tombé sur une organisation dont personne ne voudrait connaitre même dans ces pires cauchemars;

Féerélia et ses dieux ne cesseront d’affronter des ennemis pire que l’enfer, des ennemis avide de sang et de pouvoir… et les princesses et leur dragon sont toujours portés disparus même après des décennies. Une prophétie pourrait bien sonner la fin de toutes ces atrocités… mais en attendant, de nouvelles épreuves attendent nos héros, vont-ils tous en sortir indemnes pour pouvoir lutter encore plus fort ? Seront-ils assez fort ?

Les personnages

Ludmilla : c’est une jeune vétérinaire dans une clinique indépendante; Grace à son don, elle est la véto préférée de tous les animaux de la région !! En effet, Ludmilla peut converser avec les animaux. Elle est téméraire, féministe et revêche, quand elle décide d’accepter une mission, elle va jusqu’au bout même si sa vie est menacée. Une promesse est une promesse et elle ne se défile pas malgré la situation.

Arwen : c’est le frère jumeau de Ludmilla, ces deux là se chamaillent souvent mais Arwen donnerai sa vie pour sauver celle de Ludmilla; Il ne peut vivre loin d’elle et panique dès qu’il n’a plus de nouvelle d’elle. Ce jeune tombeur, beau comme un dieu a aussi une particularité qui le met parfois hors-la-loi… mais je ne vous en dirais pas plus 😛

Aëllig : c’est un métamorphe puissant, charmeur et un allié solide mais un peu impulsif, ce qui lui vaut de se faire kidnappé comme un débutant. Il enquête sur des disparitions inquiétantes, ne laissant pas la moindre trace; ce qu’il va découvrir va l’ébranler … sa survie ne va plus dépendre uniquement de lui mais bien d’alliés inattendus.

Anasthasia :  c’est une jeune fille étrange, qui voit les morts, les esprits. Anasthasia va démontrer que malgré son jeune âge, elle possède beaucoup de perspicacité et un don lumineux… comme c’est dur de ne pas pouvoir vous en dire plus, elle est tellement intéressante !

Alors je m’arrête là pour les descriptions de personnage, mais c’est une torture car j’aimerai temps en dire plus, ce tome 2 est très riche en personnages secondaires aussi puissants et intéressants que les protagonistes !

La Plume, le Scénario

L’écriture de l’auteure, Florina l’Irlandaise est toujours aussi clair, fluide et maintenant je dirais que je suis un peu accro à cette lignée !

Cette fois j’ai trouvé que l’auteur nous ancrait davantage dans le réel, certes cette fratrie est hors du commun mais leur parents les maintiennent dans une vie rigoureusement normale; la maman ne veut pas que sa famille se fasse remarquer alors chacun fait profil bas.

Ludmilla travaillant seule le plus souvent peut se permettre une petite conversation avec les animaux qu’elle soigne; son personnage est central mais en même temps il n’éclipse absolument pas les autres, Ludmilla a besoin des autres pour honorer sa promesse. C’est au travers de son personnage que le changement inéluctable apparaît, mais elle n’est pas l’instrument… Oh oui mes paroles ne veulent rien dire …. car oui je ne peux rien dire sans spolier ! Rhooooo c’est frustrant !!!

Le récit est toujours découpé en chapitre court, et comme dans le tome 1 chaque personnage nous offre son point de vue, mais cette fois l’histoire continue, en passant d’un personnage à un autre jusqu’à un point de convergence; Car chaque personnage évolue dans son milieu, comme Ludmilla dans sa clinique vétérinaire, Arwen à la salle de gym (par exemple), Aëllig progresse dans son enquête et Anasthasia  va à l’école … alors petit à petit tout ce petit monde converge vers un même but dont ils n’ont pas tous conscience au début;

Dans ce tome 2, il y a aussi des scènes de sexe, entre rêve et réalité; mais comme dans le tome 1 ces scènes sont au bon endroit pour décrire l’état d’esprit des personnages; Je pense d’abord à Aëllig le métamorphe qui se montre tel qu’il est, un brin arrogant, charmeur mais un peu déstabilisé… ensuite Arwen, le tombeur de ces dames, qui ne se prive pas pour faire baisser la pression … Chacune de ses scènes nous fait comprendre la psyché de ces personnages. L’auteure utilise ces scènes avec modération et j’ai trouvé qu’elles illustraient parfaitement le mental, notamment de ces deux personnages masculins;

Alors ce tome 2 est très dur, l’auteure y parle de viols et d’autres atrocités; ses personnages sont malmenés, torturés pour le seul plaisir d’être complétement dérangés… certains passages sont vraiment difficile à lire tant le sens est lourd et l’imagination est perfide dans ces moments…

C’est confirmé, Florina L’Irlandaise je suis attachée à cette famille, cette lignée qui lutte pour sa tranquillité, son bonheur, pour sa liberté, pour son peuple !

Et cette couverture ! Superbe ! On ressent la magie de Féerélia

 

En Bref

Une histoire dure et sombre mais des personnages lumineux, arrogants et charmants !

Mais quand est ce que cette lignée va avoir la paix ?!?

La fin de ce tome 2 nous laisse une petite amertume, encore plus de questions et encore plus envie de connaître la suite !

 

Illusions, tome 1 de Camille Hubert Crips

Titre : Illusions

Tome 1

Auteure : Camille Hubert Crips

Éditeur : Éditions Encre Rouge

Genre : Jeunesse, Fantastique

Format : PDF

Nombre de pages : 165

Sorti le : 01 avril 2019

Fiche Bibliomania

Résumé de l’auteure

« Rachaël, jeune adolescente de seize ans, pleure son grand-père qu’elle chérissait comme un père. Mais le vieil homme, qui adorait se promener dans les bois, lui cachait un lourd secret… À la sortie de la clairière dans laquelle les cendres du défunt ont été déposées, lieu de recueillement pour la jeune fille, elle entend soudain de bien étranges sons, à peine perceptibles, qui vont s’intensifiant. Mue par la curiosité, Rachaël suit l’écho à travers la forêt et découvre deux créatures spectaculaires en plein combat…
Une histoire d’amour impossible entre créatures féeriques et humains et un choix crucial pour cette jeune héroïne en proie aux doutes, tels sont les ingrédients d’Illusions, une saga fantastique prometteuse. »

Mon Avis

Tout d’abord, merci à l’auteure, Camille Hubert Crips, d’avoir accepté ma demande de partenariat; J’avais très envie de découvrir ce qu’une si belle couverture cachait. En effet, cette couverture est féérique, il se dégage de cette image tellement de magie et de beauté !

L’Histoire

Rachaël est une jeune fille triste, pas très bien dans sa peau, et qui n’a plus très envie d’aller au lycée; Bref elle est dans une mauvaise passe. Elle ne se remet pas d’avoir perdu son papi-papa et se réfugie souvent dans la belle prairie où les cendres de l’homme ont été dispersées. Un jour en se promenant, le vague à l’âme, elle surprend au milieu de la forêt un combat de créatures magnifiques et improbables; A partir de cet instant la vie de l’adolescente de 16 ans va radicalement changer. Elle va découvrir petit à petit que son grand père cachait un lourd secret, afin de la protéger. Ce qu’elle n’avait pas prévu c’est qu’une des créatures soit si attirante et protectrice mais leur amour est impossible …

Les Personnages

Rachaël : C’est une jeune fille de seize ans; un peu perdue, taciturne. Elle a perdu l’homme qui guidait ses pas dans la vie, son papi-papa. Rachaël adore se promener dans la nature, dans la forêt, faire du vélo à l’air libre. Avec son grand-père, elle allait souvent dans la forêt et il lui apprenait beaucoup sur la nature. Maintenant elle n’a plus qu’une prairie, une butte où se recueillir et elle est très triste. En faisant la connaissance de créatures fantastiques qu’elle croise par hasard dans la forêt, sa vie reprend de la couleur, de la joie mais ce nouvel amour va la mettre en danger.

Je ne peux malheureusement en dire plus sur les autres personnages sans spoiler, donc je m’abstiens, toujours est-ils que ces créatures fantastiques vont changer la vie de Rachaël, l’étourdir mais aussi la faire souffrir…

La Plume, le Scénario

Le roman est court et se lit très rapidement;
L’écriture de l’auteure est étrange, elle ne m’a pas paru assez fluide, hachée par l’utilisation de mots impropres, un vocabulaire parfois jeté dans la phrase sans cohérence ou plutôt entravant la fluidité de la compréhension.
ça m’a vraiment gêné, je serais tombé sur deux mots comme ça dans le récit, ça ne m’aurait pas incommodé, malheureusement le récit est truffé de vocabulaire n’étant pas à sa place (ex: […]son arôme se dilatait…[…] => j’aurais plutôt dit « se diffusait », bon après je ne suis pas écrivain…). A tel point que je me suis demandé si le récit était une traduction, voir plus loin dans l’histoire si ce n’était pas un BoT qui l’avait écrit… Je suis désolée, je suis consciente que mes mots sont désagréables et puissent faire mal mais je décris mon ressenti tout au long de la lecture et je souhaite rester honnête.
Le résumé de l’histoire m’avait vraiment intrigué; un lourd secret impliquant des humains et des créatures fantastiques, une histoire d’amour impossible; Bref ça me paraissait prometteur. Et oui … J’utilise l’imparfait car l’histoire première, nécessitant l’entrée de la magie et des dons, passe carrément au second plan, devient presque inexistante c’était un peu frustrant… En effet, l’auteur s’est concentrée sur la romance tout autour de Rachaël, qui franchement est agaçante tant elle bascule très facilement dans la joie et l’amour et tout aussi rapidement dans la tristesse et l’envie de mourir… Ce tome est consacré à Rachaël, une jeune ados qui ne sait pas trop où elle en est dans ses sentiments; après avoir perdu son grand père, son vide doit être comblé et ça l’aveugle dans ses choix… C’est un petit coeur d’artichaut qui tombe très vite amoureux de la beauté avant le reste…

Un autre point que j’aurais aimé qu’il soit développé ou expliqué, c’est la relation de Rachaël avec sa mère; ça m’a vraiment manqué de ne pas comprendre cette relation étrange…

D’habitude peut importe les fautes d’orthographe, les fautes de grammaire, les fautes de vocabulaire… si l’histoire m’emporte je ne vois même pas ces maladresses d’écriture; mais dans ce récit j’ai passé mon temps à traduire par le bon terme et du coup mon imagination s’est éteinte.

En Bref

Je n’ai pas adhéré du tout à l’écriture de l’auteure et ça a complétement bloqué mon imagination;

Merci tout de même à l’auteur, Camille Hubert Crips, de m’avoir accordé sa confiance.

Docteur Gray de Gaëlle Laurier

 

Titre : Docteur Gray

Auteure : Gaëlle Laurier

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantastique, Bit-Lit

Format : Epub

Nombre de pages : 438

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur

« Alexander Gray est un docteur urgentiste travaillant au sein d‘un hôpital londonien. Professionnel, froid, protecteur. Que se cache derrière cette façade de glace ? Une blessure ? Des regrets ? Un secret inavouable ? Plus lourd que ce qu’un humain normal pourrait porter ? Pourquoi semble-t-il savoir ce qui se trame à propos des agressions sanglantes dans les rues de Londres ? Et aussi, pourquoi prendre ses jours de pause uniquement au moment de la pleine lune ? »

Mon avis

Merci beaucoup à l’auteure, Gaëlle Laurier, d’avoir accepté ma demande de partenariat; J’avais très envie de lire un autre genre de cette auteure qui m’avait déjà embarqué dans sa Romance Historique « La fiancée de Gravesend »; Et je ne suis pas déçue !

L’histoire

Le Docteur Gray officie au Valentine’s Hospital; Il est très efficace, un tantinet froid mais il est avant tout très protecteur, et il n’est pas rare qu’il se prenne le bec avec ses supérieurs concernant la prise en charge des patients, si d’un côté ses supérieurs voient le côté financier du patient, le Docteur Gray, lui, voit le côté plus humain de ses patients. Mais que cache t-il ? Pourquoi est-il si taciturne ? si peu sociable ? Lucy va faire les frais de sa curiosité; va t-elle réussir à percer sa carapace tellement épaisse…  Et que ce passe t-il en ville, c’est quoi tous ces meurtres sanglants ? Pourquoi le Docteur Gray ne semble pas étonné ?

Les personnages

Docteur Alexander Gray : c’est un médecin urgentiste très impliqué dans son travail, ce qui est souvent la cause de prise de bec avec ses supérieurs. Il n’aime pas la compagnie hors de son travail, c’est un solitaire. Et il trouve Lucy bien envahissante. Il semblerait que d’anciens amis à lui cherchent à l’enrôler dans leur communauté, une famille bien particulière qui veille sur les siens et empêche les leurs de tomber sous les attaques sanglante et mystérieuses…

Lucy Miller: C’est une jeune femme qui a intégré le Valentine’s Hospital récemment, elle semble maladroite et la vue du sang lui fait perdre ses moyens. Mais elle est persévérante et malgré tous ces petits défauts, elle s’accroche et reste au côté du Docteur Gray sans vraiment s’apercevoir qu’elle le dérange…

Sans pouvoir en dire plus que le résumé, l’histoire est bien plus complexe qu’elle n’y parait et le Docteur Gray est bien évidemment au centre de celle-ci; Chaque personnage qu’il rencontre que ce soit un ennemi ou un allié devient déterminant dans la suite des évènements.

La Plume, le Scénario

L’écriture de l’auteure, Gaëlle Laurier, est toujours agréable, et bien plus immersive , on entre dans la vie du Docteur Gray sans y être invité;

Dans ce récit, c’est le Docteur Gray (un petit clin d’oeil à Monsieur Grey 😉 mais je vous assure ce n’est pas le même, il est beaucoup mieux !!) qui déroule l’histoire, je suis restée scotchée à ses mots presque. Malgré qu’il soit froid et très professionnel, l’auteure a su faire en sorte de le rendre très attractif, ce dégage de lui une force animale qu’on a pas envie de provoquer.

Ce qui m’a plu chez ce personnage, c’est qu’il reste honnête avec les gens qui le côtoient; par exemple avec Lucy, il ne cache pas son agacement, même si elle ne le perçoit pas; Avec son ancien camarade, il est direct et lui explique qu’il ne veut pas changer d’avis… par contre il semble se cacher les yeux et refouler ce qu’il est …ce qui est aussi très étonnant chez ce personnage c’est qu’il va être obligé de changer ou plutôt d’accepter ce qu’il est et la place qui lui revient, ça se fera dans la douleur mais aussi ça tombera sous le sens, il ne peut éternellement se fermer les yeux et se mentir à lui même. C’est un protecteur c’est d’ailleurs pour ça qu’il excelle dans son travail d’urgentiste !

L’histoire se complexifie au fur et à mesure du récit, au fur et à mesure des rebondissements, et comme dans le précédent livre que j’ai lu de l’auteure, j’ai douté, j’ai tremblé pour les personnages.

Ne vous fiez pas vraiment au résumé, il ne dévoile que peu de chose sur l’histoire, elle est bien sûr beaucoup plus complexe, ardue que ce que veut seulement en dire l’auteure. C’est d’ailleurs très compliqué de chroniquer sans spoiler … alors je n’aurais que quelques mots : n’hésitez pas acheter ce roman les yeux fermés !

Encore une fois la couverture est magnifique et bien sûr elle parle d’elle -même !

En Bref

C’est un roman court, palpitant sans temps mort !

Tout y est l’acceptation de soi, la romance, l’aventure, le danger, les crocs, autant de thèmes intéressants qui rendent ce récit dynamique et captivant !

Merci beaucoup  Gaëlle Laurier pour ces quelques heures de lecture intense !

Je ne me lasserai pas de continuer à découvrir les écrits de l’auteure Gaëlle Laurier !!

 

Les Héritiers de Nàdar, Livre 1 : Alba de Terry Dunes-Carreto

Titre : Les Héritiers de Nàdar

Tome 1 : Alba

Auteur : Terry Dunes-Carreto

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantastique, Mythologie, Romance

Format : PDF

Nombre de pages : 622

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur

« [Livre I]
Un récit fantastique et mythologique au coeur de l’Angleterre et de l’Ecosse moderne.

Londres, 2018. Alba REID, 28 ans, jeune productrice de cinéma, quitte la France pour échapper à un passé affectif chargé et une enfance aux multiples mystères. À la recherche d’une vie normale, sa véritable identité la rattrape. C’est de sa rencontre et de son lien avec un mystérieux inconnu que changera sa vision de l’humanité… faisant d’elle une héroïne d’une toute autre Nature.« 

 

Mon avis

Je remercie l’auteure, Terry Dunes-Carreto, pour m’avoir proposé cette lecture étonnante et pleine de surprise !

L’histoire

Alba Reid est une jeune femme pleine de ressources, intelligente, avide d’apprendre et avec un passé douloureux. Quand cette jeune femme en reconversion totale aussi bien sur le plan personnel qu’au niveau de son travail se voit offrir le boulot de ses rêves, elle n’a pas idée à quel point sa vie va basculer et son passé la rattraper ou plutôt ressurgir. D’une santé fragile, cela ne l’a pas empêcher d’être une étudiante studieuse, avide et bourreau de travail; et de devenir une jeune productrice très performante et appréciée. Son chemin est jalonné d’embûches, d’accidents bizarres mais à chaque fois un mystérieux inconnu la sauve ou l’aide sans qu’elle n’arrive à entrevoir son identité…

Leur rencontre va provoquer une fêlure dans leur vie et ils vont comprendre que plus rien ne sera comme avant et le plus dur reste encore à vivre.

Les personnages

Alba : c’est une jeune femme de 28 ans, à la santé fragile mais qui malgré tout a développé une terrible envie de vivre et d’apprendre; En quittant la France pour chasser ses démons, elle revient en Écosse, vers ses racines et ses douloureux souvenirs aussi; Heureusement tout n’est pas noir elle obtient le boulot de ses rêves. En proie à de fréquents malaises, elle finit par s’apercevoir qu’elle a un ange gardien qui l’a sauve à chaque fois de situations compliquées mais elle n’arrive pas à savoir qui est ce mystérieux inconnu. Alba qui refoule depuis nombreuses années ses particularités liées à sa santé va devoir faire face à l’inévitable.

Ellie: C’est la super copine qui se lie très vite d’amitié avec Alba la sauvage; C’est une jeune femme déterminée, bienveillante et qui n’abandonne jamais! Elle va être d’un soutien sans faille pour Alba, bien au-delà de ce que pourrait faire une meilleure amie. Ellie est étonnante dans ses façons d’appréhender les situations incroyables, impensables. Elle garde la tête froide et fonce en avant, qui ne risque rien n’a rien !

L’inconnu : Il est présent à chaque moment où Alba à besoin de lui, à chaque fois où Alba est en danger; C’est son « protecteur, son sauveur » comme dit Alba; Il est grand et puissant et se trouve toujours au bon endroit au bon moment. Ce personnage sera une totale surprise pour moi au fur et à mesure de ma lecture.

Plusieurs personnages jalonnent la vie d’Alba, ils sont tous là pour une raison !

La Plume, le Scénario

J’ai dévoré ce pavé de 622 pages en 2 jours, cette histoire m’a carrément emporté !

Alors oui l’écriture de l’auteur est claire, parfaitement immersive;

Terry Dunes-Carreto nous emmène dans un récit qui semble tout à fait normal et se passe dans une ville d’Écosse, l’héroïne vit une vie tout ce qu’il y a de plus classique; elle enchaîne des petits boulots d’enseignante en langues et vit simplement. Malgré cette apparente simplicité, Alba a d’étonnantes connaissances et capacités à apprendre, surtout cette envie de toujours en apprendre plus.

Bon on comprend qu’elle a quitté la France et ses souvenirs douloureux… ça rend son histoire intrigante… Alba est une héroïne fragile, souvent prise de malaise, que la médecine n’explique pas, ça n’est pas mortel mais ça rend sa vie compliquée et parfois dangereuse…jusque là tout le récit est empreint de réalité plausible… mais l’auteure nous fait sentir que quelque chose cloche. Alba est tellement dans le déni et le refoulement, que parfois c’était énervant et j’ai vraiment compris Ellie quand elle a mis les pieds dans le plats une bonne fois pour toute 😉

J’ai apprécié d’être projetée dans une vie quotidienne presque normale avec quand même des petits frémissements semblant annoncer un élément déclencheur afin de faire basculer le récit dans le fantastique. Et ce déclencheur a été bien au-delà de mes prévisions ! L’inconnu, oui pour moi c’est l’entrée de cet homme qui a précipité le récit dans une situation complètement chaotique pour Alba, dans une situation presque imprévisible (je dis presque car on sent venir les choses quand même sans mettre de mots) mais alors cet inconnu m’a complètement surprise, l’auteure a fait de lui un personnage auquel on ne s’attend pas du tout !Tout en lui est surprenant, son caractère, ces descriptions physiques – cet élément fut vraiment un des ingrédients savoureux du récit tant il surprend;

Passée la surprise, j’ai compris que le récit prenait une toute autre direction, il fallait découvrir qui était Alba ? et puis en fond l’auteure amène des catastrophes naturelles incompréhensibles… Vous en saurez plus en lisant ce livre !!

Il faudra tout au cours de la lecture trouver des indices disséminés ça et là par l’auteure et essayé de recoller les morceaux en même temps que les personnages.

L’arrivée d’un dernier personnage, sorte de cliffhanger à lui tout seul m’a un peu fait tiqué, surtout l’endroit d’où il vient … ce personnage sera certainement déterminant dans la suite des aventures « des Héritiers de Nàdar » !

Mise à part l’histoire déjà géniale, j’ai trouvé les annexes très sympas et super intéressantes !

En Bref

Une aventure étonnante, empreinte de mythologie, de Nature et d’Amour !

Une héroïne, jeune productrice de film et un mystérieux inconnu surprenants mais pas que… des personnages secondaires attachants !

Un récit sur fond de rappel (tout à fait d’actualité) : Cohabiter avec la Nature et non l’épuiser…

Merci encore à Terry Dunes-Carreto pour m’avoir offert ce voyage en Écosse accrochée au souffle d’Alba son héroïne !

Le Cycle des Bergers tome 1 : Sang de Fer de Henry Leroy

Titre : Le Cycle des Bergers

Tome 1 : Sang de Fer

Auteur : Henry Leroy

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantastique, Bit-Lit

Format : ePub

Nombre de pages : 471

Fiche Bibliomania

Résumé de l’auteur

« Ils sont les Bergers. Mais qui sont les agneaux?
Michel Grandbois n’était qu’un enfant quand les calamités ont frappé. Guerres, épidémies, inondations, morts par millions. Puis les Bergers sont apparus. Ils ont rétabli la paix. Leur sang apportait la guérison, leur bras donnait la justice. Immortels, dotés de pouvoirs énormes conférés par les apôtres du Christ, ils sont soumis à des vœux rigoureux: ne se nourrir que du sang des pécheurs et ne plus voir le soleil tant que le Royaume ne sera pas revenu.À l’adolescence, Michel a développé un don extraordinaire qui lui permet de projeter ses perceptions en d’autres lieux. En même temps, il est assailli d’hallucinations où il rencontre une femme mystérieuse, qu’il est certain d’avoir connu dans une autre vie.Ses dons et ses pouvoirs fascinent les Bergers, qui l’invitent à les rejoindre. Au sein de son nouveau peuple, il rencontre la femme de ses hallucinations. C’est Myriam, sorcière inquiétante qui se découvre très vite un intérêt pour le jeune homme.Alors qu’une guerre menace de déchirer le Peuple des Bergers, Michel a le sentiment que ce qu’il a vécu avec Myriam dans une autre vie est sur le point de se répéter. Il doit réussir là où il avait échoué et préserver Myriam d’un destin tragique. »

 

Mon avis

Merci à l’auteur Henry Leroy de m’avoir proposé le tome 1 : Sang de Fer de sa saga « Le Cycle des Bergers », une aventure Bit-Lit pas comme les autres 😉

L’histoire

Michel Grandbois, un jeune étudiant en théologie vit dans un monde régit par les vampires qui sont apparus en sauveurs après les calamités qui ont frappé l’humanité. Michel possède un don très précieux, que toutes les forces en présences veulent avoir dans leur camp ou l’exterminer à défaut. Il fait déjà parti d’un Ordre, mais à l’approche de l’avènement il n’est plus très sûr de vouloir prendre cette voie…

Un jour, il aide la police à retrouver des jeunes filles enlevées dans le seul but de nourrir une branche de vampire rebels : Les Pénitents, d’affreux êtres, jeunes et affamés à la recherche de sang frais de filles faciles; Michel entrevoit les malheureuses mais peine à les retrouver… c’est lorsqu’une de ses amies se fait enlever qu’il utilise toutes les ressources à sa disposition pour la retrouver et livrer ces Pénitents à la police… C’est alors qu’il entre en plein milieu d’un conflit politico-religieux, où les Bergers et les Inquisiteurs se font la guerre depuis plusieurs années pour la conquête du pouvoir;

De sombres complots se mettent en place et un mystérieux autre adversaire compose d’obscurs desseins afin de mettre la main sur Michel et son pouvoir.

Plongé dans cet imbroglio de lutte de pouvoir, Michel rencontre Myriam ainsi sa vie bascule pour de bon et il devra compter sur de nombreux alliés pour le soutenir, survivre et l’aider à vaincre.

Les personnages

Michel Grandbois : C’est un jeune étudiant en théologie, sa stature est imposante mais c’est un homme gentil et agréable; Il baigne depuis l’enfance dans cet air de vampirisme politico-religieux et s’est sans doute habitué, de plus à l’adolescence il développe un don extrêmement précieux pour les uns et très dangereux pour les autres. Sa vie prend une tournure radicalement différente le jour où il décide d’aider la police à retrouver la trace de jeunes filles enlevées, ce qu’il perçoit ne fait qu’ajouter de l’horreur à ce qu’il rêve depuis des années, il est habitué mais lorsqu’une de ses amies se fait enlevé sa vie bascule vraiment; Il entre de plein fouet dans ce conflit de suprématie, qu’il le veuille ou non il n’a pas le choix car il est poursuivi par chacun des camps.

Hélène et Guenièvre: Elles sont humaines comme Michel, Hélène montre beaucoup d’affection pour Michel sans jamais oser lui avouer quoique ce soit; Guenièvre est une apprenti journaliste qui enquête avec Hélène sur ces sauveurs de l’humanité aux étranges capacités... Quand elle découvre quelques indices, elles tombent bêtement dans un piège…seront-elles sauvée à temps ?

Grimaldi : C’est un professeur de la faculté de génie, il aime beaucoup Michel et le protège; Le don de son protégé l’intéresse hautement, mais ses intentions n’ont pas l’air mauvaises mais attention tout est faux semblant dans ce monde politique; il s’est pris d’affection pour le jeune homme. Il essaie par la même occasion de contrecarrer les plans de l’Inquisition en faisant entrer Michel véritablement dans son Ordre Séculaire.

Il y a beaucoup de personnages dans ce roman, chacun à une place bien définie, vous devrez les découvrir par vous même, hors de question que je vous ôte ce plaisir !

La Plume, le Scénario

J’ai également dévoré ce roman ! Décidément je suis chanceuse !

L’écriture d’Henry Leroy est réaliste, particulière et vous fait penser que ce qu’il écrit est réel et surtout normal ; Je me suis laissée piégée par cette dystopie post-apocalyptique. On suit Michel, dans sa vie pas facile, plongé dans les affres d’une nouvelle politique très orientée religion. L’humanité a subit les pires calamités prévues dans Bible et autres; l’arrivée des Bergers a fait cessé cette mort endémique et un nouvel ordre s’est mis a régner pour le bien de l’humanité. Mais comme dans tout pouvoir, des guerres intestines le menace.

Les humains ne semblent pas s’apercevoir que des vampires veillent sur eux et régissent leur vie; ce petit point m’a un peu fait tiqué; bon les Bergers sont soumis à des lois très strictes et aucune traces ne restent de leur méfaits mais tout de même… La police également semble tomber des nue quand on aborde le sujet des vampires avec eux … bon admettons, ce point n’a pas le moins du monde empêché ma lecture !

L’auteur, Henry Leroy décrit avec justesse le milieu politique, sans aucune connaissance sur le sujet je m’imaginais aisément cet état de fait (:-D)… Quand un homme a le pouvoir, il est bien évidement envié et jalousé. Les jeunes loup ou les vieux roublards n’attendent qu’une faiblesse pour l’anéantir, c’est un peu ça la politique non ?

Malgré cette atmosphère fantastique, j’ai apprécié les points de vie réelle, comme le fait que les personnages principaux et secondaires se retrouvent au bar pour souffler ou fêter quelque chose, c’est un fait ancré dans la réalité et c’était agréable à lire, ça m’a permis de redescendre dans une certaine réalité de l’histoire. Puis ce que vit Michel avec son ami alcoolique, très émouvant, Daniel est en tout point un véritable alcoolique, incapable de tenir la promesse de sevrage… Il y a d’autres points comme ça qui m’ont permis de garder les pieds dans le réel et la tête ailleurs 😉

Le cycle des Bergers est découpé en trois livres, qui définissent la lente évolution, naissance même de Michel vers une autre étape de sa vie. Du crépuscule à l’aube en passant par la nuit, tout y est. Michel au début de sa terrible ascension, le trouble, le danger, le choix dans lequel Michel se trouve ensuite et pour finir le bout du tunnel… oh attention ça n’est pas aussi simple mais ça résume succinctement ce que vit Michel.

En Bref

Une dystopie post-apocalyptique où les crocs régissent la vie, où la vie politique fait coulé beaucoup de sang !

Un personnage principal intéressant, intelligent et déterminé à vivre ou à survivre, gardant son âme de chevalier et voulant protéger ce à quoi il tient !

Une histoire sombre, captivante et sanglante !

Merci encore à l’auteur, Henry Leroy, de m’avoir fait confiance et fait découvrir son univers bit-lit post-apocalyptique.

Au nom de l’Harmonie, tome 2 : Miroir d’Olivia Sunway

Titre : Au nom de l’harmonie

Tome 2 : Miroir

Auteur : Olivia Sunway

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantastique, Romance

Format : Epub

Nombre de pages : 380

Fiche Bibliomania

***ATTENTION PROBABLES SPOILERS***

Pour ceux qui n’ont pas lu « Au nom de l’Harmonie, tome 1 : Zéphyr »

Résumé de l’auteur

« Melinda Violette commence tout juste à découvrir l’Harmonie lorsqu’un événement inattendu se produit, remettant en doute ses souvenirs… Sans qu’elle ne comprenne pourquoi, elle se retrouve mariée à Nathan et rencontre ses parents biologiques… A-t-elle fait un bond dans le temps? Pourtant, elle découvre rapidement que Nathan a le même âge, ce qui est encore plus perturbant. »

Mon avis

Merci à l’auteure Olivia Sunway pour m’avoir confié la lecture de son tome 2 : Miroir, de sa trilogie « Au nom de l’Harmonie »

L’histoire

Alors qu’Alex et Nathan subissent les conséquences de leur transgression à la règle première du guerrier… Mélinda doit trouver son exact opposé dans un groupe de prétendant présélectionné; pour créer avec lui l’Harmonie.

Alors qu’elle apprend à apprivoiser l’Harmonie; Melinda se retrouve propulsée dans une vie qui ne correspond en rien à ses souvenirs; Perdues au milieu de gens qu’elle aime et qui ne semble pas comprendre son désappointement, Melinda va tout faire pour reprendre pied !

Les personnages

Mélinda : On retrouve notre Mélinda toujours aussi partagée entre ses deux amours, ce qui n’est pas du goût du Conseil… Mais elle commence a difficilement supporté d’être sans arrêt manipulée car elle seule possède ce pouvoir immense. Elle commence à se rebeller et à découvrir l’étendue de son pouvoir. Elle ne peut toujours pas choisir entre Nathan ou Alex; elle ne résiste à aucun d’eux.

Nathan : Il devient plus sombre, plus défaitiste; Il aime toujours autant Melinda mais il ne supporte pas ses hésitations, tout en sachant qu’elle n’y est peut-être pour rien…. Il va essayer de la repousser, d’être froid, distant tellement il est malheureux… Mais au final, Melinda n’a pas fini de faire des découvertes sur lui; il ne lui a pas montré toutes ses facettes.

Alex : Il reste le sale macho qui impose ses envies irrépressibles à Melinda qui ne peut pas lui résister…Il a dû mal également… malgré tout il reste à ses côtés pour la protéger. Et on découvre également des éléments sur lui tout à fait intéressant.

D’autres personnages font leur apparition près de Melinda et ce n’est pas toujours avec de bonnes intentions…

La Plume, le Scénario

Comme pour le tome 1, je suis entrée dans le récit très vite, l’écriture d’Olivia Sunway est intacte, fluide, agréable.

Son récit reste encré dans une certaine réalité, mais cette fois on est quand même bien les deux pieds dans l’univers de Melinda.

Melinda demeure en danger car son pouvoir fait peur et surtout les innombrables espèces en voie d’extinction ou les nouvelles veulent anéantir le pouvoir du Conseil et s’accaparer le pouvoir de Melinda. Je suis restée embarquée sur le bateau qui navigue dans l’univers d’Olivia Sunway; Cette façon particulière de mêler réalité et fantastique de manière subtile, m’a maintenue captivée !

L’attitude de Melinda à propos des deux garçons Nathan et Alex est carrément limite et m’a passablement énervée et déçue…; Quand elle est en présence de l’un des deux, sa raison ne fonctionne plus... c’est si triste pou l’un comme pour l’autre.. J’en voulais à Melinda de pas être plus forte et finalement de ne pas se décider… malgré qu’elle sache avec qui elle veut être mais l’attirance physique semble à chaque fois plus forte que sa volonté…

Rhoooo et ce Conseil un tantinet agaçant à vouloir diriger la vie de Melinda, à vouloir continuer à lutter pour maintenir l’ordre au détriment de la vie de certains pour le bien de l’Harmonie… Il m’est resté un petit trouble, le Conseil clairement ne dit pas tout et semble avoir peur de Melinda … ?!

Je suis passée par toutes les émotions, beaucoup de choses m’ont agacé au même titre que Melinda, c’est dire si l’écriture de l’auteure est efficace ! Beaucoup de choses m’ont bouleversé, d’autres m’ont chamboulé, et le plus étonnant c’était ce doute lancinant quand Melinda se retrouve mariée à Nathan…

Autant dire que ce tome 2 rempli bien son rôle, on en sait un peu plus sur l’univers de l’Harmonie, malgré le focus sur les personnages qui est très important dans l’histoire. Des vies se retrouvent mêlées, voire brisées pour que l’Harmonie perdure … est-ce si juste que ça ?

Petit mémo perso à l’auteure : Mais qu’est ce que c’est que cette fin ????? Rhaaaaaaaaaaaaaa ! c’est inhumain !

 

En Bref

Un tome 2 aussi captivant que le tome 1 si ce n’est plus car on en apprend un peu plus sur cet univers !

Merci Olivia Sunway, pour cette suite étonnante et bouleversante !

A cause de cette fin incroyable, effroyable plutôt ! Il faut que je lise à tout prix le tome 3 !!!!