Les Citadelles Tomes 1 & 2 d’Isabelle Morot-Sir

Titre : Les Citadelles Tomes 1&2

Auteure : Isabelle Morot-Sir

Genre : Fantasy

Format : Epub

Nombre de pages : 442

Sorti le 18 août 2018

Fiche Bibliomania

 

 

Résumé :

 » Comment peut-on passer d’une vie fade de secrétaire dans un cabinet notarial parisien, à celle de gardienne d’un pouvoir mythique? De surcroît au milieu de plaines immobiles, sous un soleil écrasant, dans une citadelle en guerre, parcourue par des dragons et leurs non moins terrifiants dragonniers… C’est bien ce que risque de découvrir Mona à son coeur défendant, elle qui meurtrie par la vie ne souhaite plus dans son existence que l’amitié de sa plante carnivore…
Et si notre place n’était pas celle que l’on croit? Et si notre monde en cachait un autre? Et si notre destin était écrit? L’héroïne d’Isabelle Morot-Sir ne se doutait pas qu’une visite chez l’antiquaire pouvait transformer sa vie… Et pourtant! Cocktail entraînant de fantasy et de romance, « La Citadelle des dragons » veille à garder grandes ouvertes les portes de l’imagination. »

Mon avis :

Un grand merci un l’auteure Isabelle Morot-Sir pour ce partenariat; ce fut une lecture très enivrante que dis-je une folle aventure !

L’histoire :

L’histoire commence par la description d’une brise traversant la ville… C’était très beau à lire !

Mais on tombe brusquement comme le vent sur Mona; une jeune femme à la démarche mécanique et déterminée. Elle est secrétaire d’un notaire plutôt gentil; mais Mona traîne une tristesse, un chagrin incommensurable, elle s’interdit même le plus petit plaisir de vie… Bref, ce jour-là son patron l’envoie chez un client pour lui faire signer des papiers…Et si la vie lui réservait un autre destin, une autre mission et si la vie en avait décidé autrement pour elle !

Voilà comment Mona se retrouve brusquement dans un monde en guerre, gardienne d’un pouvoir immense et bien plus encore…

Les personnages :

Mona : C’est une jeune femme blonde, un peu chétive … enfin on pourrait dire un petit gabarit. Dans sa vie la tristesse l’habite, la parasite même… on ne sait pas tout de suite pourquoi, j’ai soupçonné un terrible drame puis alors que la vie voudrait lui offrir quelque petite joie, Mona se les interdit. Alors le destin ou la vie ou autre chose, quoique ce soit a décidé que Mona était la personne idéale pour accomplir le destin de Gardienne. En rentrant dans une boutique d’antiquité, elle est loin de se douter que certaine rencontre vous marque et vous change à vie

L’antiquaire : c’est un vieux monsieur, un peu étrange voir carrément énigmatique. Il a l’air d’un vieux savant fou, qui s’en fiche de ces papiers à signer, mais par contre il semble très intéressé par Mona, en tout cas par ce qu’elle dégage. Il l’épie car il est persuadé qu’elle va trouver dans son immense capharnaüm ce qu’elle cherche …

oui oui j’essaie d’être énigmatique 😀 Je ne voudrais pas tout dire quand même ! Où serait le plaisir du lecteur que j’aurais réussi à tenter ?

La Plume, le scénario :

Quel début de récit que le passage d’une brise, d’un vent espiègle dans la ville, je pouvais presque le visualiser tellement c’était joliment transcrit ! Voilà comment en quelques pages je savais déjà que j’allais vivre une formidable aventure !

Et quelle aventure, suivre Mona, douloureusement au travers de cette ville, sa ville, m’a transpercé le coeur…son saut dans un monde inconnu avec tous ces gens qui faisaient d’elle la gardienne qui allait tous les sauver et ses rencontres chocs ! wow !

Puis à chaque pas, dans cette nouvelle vie qui s’offrait à elle, fut étonnant, plein de doute. Que pouvait bien faire un petit bout de femme dans cette dure vie, malgré tout le respect que tout le monde pouvait lui apporter; malgré ce pouvoir…

Je me suis attaché à Mona, à sa façon de penser, à sa détermination à trouver des solutions aux problèmes qu’on attendaient qu’elle résolvent. C’était épuisant, frustrant puis quand elle a enfin trouvé, mais oui ça tombait sous le sens, c’était risqué mais c’était la seule solution…

L’auteure a réussi à me faire (presque…) « rentrer » dans la peau de Mona, dans ces décisions, dans ses doutes, dans ses joies. Une écriture si « imprégnante » qu’elle vous propulse au coeur du récit avant que vous ne vous en rendiez compte.

C’est frustrant de ne pas raconter l’histoire un peu plus mais elle est tellement captivante que chaque détail a son importance et le plus petit spoilers risque de ternir cette belle aventure. En tout cas Mona nous donne une belle leçon de vivre ensemble; j’ai vraiment aimé ce passage dont je ne dirais rien mais qui fiche une claque car tellement plein de réalisme et de sens !

Chaque personnage est décrit avec réalisme; par exemple, j’aurais aimé voir vraiment le sourire carnassier de Tar’dva; avec les descriptions de l’auteure je pouvais aisément le visualiser et surtout l’apprécier 😉 chut ! je n’en dirais pas plus.

J’ai volontairement occulté le résumé du deuxième tome car non vraiment trop de spoilers !!! Tout ce que je peux dire c’est que le lien entre les deux tomes est puissant mais chaque histoire à son importance et celle du deuxième tome est tout aussi tragique que belle. Suivre la protagoniste fut tout aussi époustouflant que dans le premier. Une expérience différente, mais néanmoins aussi passionnante. Dans ce récit ça parle d’hérédité, de différence, de pouvoir être soi-même sans se l’autoriser, de vouloir prouver à tous qu’on est supérieure et surtout digne de son héritage génétique …. je crois que j’en ai trop dit 😥

En Bref :

Merciii Isabelle Morot-Sir ! Pour m’avoir fait découvrir votre univers ! et surtout m’avoir fait partager le quotidien de vos héros 🙂 ❤

Une très belle lecture, qui restera dans mon esprit un petit moment car tellement imprégnante et pleine de sens !

Publicités

La Meute Harbor, Saison 2 : Démons d’Audrey S.G.

Titre : La Meute Harbor

Saison 2 : Démons

Auteure : Audrey S.G.

Genre : Bit-Lit, Romance

Format : Epub

Nombre de pages : 206

Sorti le 21 janvier 2019

Fiche Bibliomania

 

*** ATTENTION SPOILERS pour ceux qui n’ont pas lu la saison 1 ***

Résumé :

 »  « Il n’était qu’un commencement. »

Depuis la victoire de la meute sur Néro et ses loups, Héléna, Valentin et leurs amis s’imaginent à l’abri du danger et à même de protéger ceux qui leur sont le plus chers. Mais en réalité… tout ne fait que commencer.
Tapis dans l’ombre des secrets et des non-dits, une nouvelle menace se profile et s’insinue dans l’esprit et dans le cœur des membres de la meute.
Pris au piège de leurs peurs les plus profondes, Héléna, Valentin et les autres devront affronter bien plus que des ennemis faits de chairs et de sangs.

« Et si les démons les plus dangereux étaient ceux qui sommeillent en vous ? ». »

Mon avis :

Encore merci pour ce partenariat, ce fut un réel plaisir de suivre Héléna et la meute à nouveau !!

Pour info, j’ai lu et donné mon avis sur la saison 1 de  « La Meute Harbor »,  et sur le Hors Série « La Meute Harbor, HS : Porter et Ludivine »

Et je suis ravie d’avoir poursuivi cette histoire et  surtout d’avoir pu découvrir comment tous ces personnages ont évolué c’était sympa !

L’histoire :

L’auteure laissait ses lecteurs sur une belle amorce à la fin de la saison 1; et comme un poisson j’ai saisi cette amorce !! Ma curiosité était piquée 😉

Après avoir tenu en respect la meute, et liquidé Nero; la Meute Harbor semble tranquille, apaisée mais un plus grand danger les guette et ça personne n’y est insensible…Valentin a de curieuses sensations, les adultes semblent leur cacher des choses... et ce nouvel élève qu’est ce qu’il veut à son Héléna …

Mais pendant ce temps là, Héléna aspire à faire sa dernière année de lycée et souhaite en profiter au maximum avant de reprendre une vie de meute étourdissante. Mais Sélène, sa tante la presse pour qu’elle acquière enfin ce dernier pouvoir. Les entraînement s’intensifient et laissent Héléna de plus en plus désemparée et démotivée.

Alors qu’ils pensaient tous souffler après cette confrontation mortelle avec la meute de Nero; il n’en est rien. Leur vie semble basculer à nouveau; Ils se retrouve tous empêtrés dans des conflits et problèmes qu’ils n’avaient même pas songé…

Les personnages :

Héléna : ce personnage opère une belle évolution, désormais plus sûre d’elle, enfin le naturel revient parfois au galop et les ennemis profite de cette faille. Elle est détentrice des pouvoirs de la Terre, du Feu mais surtout de l’Eau et maintenant elle doit réussir à trouver le chemin vers un nouveau pouvoir. Malgré sa détermination et sa motivation, cette phase devient très compliquée. Son amour pour Valentin est toujours aussi puissant mais la possessivité et la jalousie de son Loup préféré deviennent un peu étouffant

Valentin : Je dirais que son personnage se fragilise, il soutient tant bien que mal sa dulcinée mais il a tellement peur de la perdre qu’il la surprotège. Ils se disputent beaucoup et Valentin semble ne plus comprendre les sautes d’humeurs d’Héléna.

Le « couple Austin-Salem » : s’éloigne de plus en plus; et un terrible secret les empêche de concrétiser cet amour indiscutable.

Porter et Ludivine : Ils restent peut-être le couple le plus stable de la meute face à toutes ces incertitudes et ces doutes;  j’aimerai continuer à raconter ce qu’ils vivent mais non je ne peux pas …

Ashton : Nouvel élève au lycée, il se rend compte qu’il n’est pas facile de se faire de nouveau amis. Qu’il est d’autant plus compliqué d’entrer dans le cercle de la meute et encore plus dangereux d’essayer de sympathiser avec Héléna et Salem.

***SPOILERS***

La Plume, le scénario :

Que dire, je me suis retrouvée une nouvelle fois embarquée par l’écriture de l’auteure Audrey S.G.

Retrouvée la meute a été un plaisir non dissimulé :).

A un certain moment de l’histoire, j’avoue avoir suivi les sentiments d’Héléna; je comprenais son besoin d’air, sa sensation d’étouffement. L’écriture de l’auteure était telle que je ne me suis pas méfiée et je me suis laissée entraîner dans cette spirale; et après avoir eu l’explication, je me suis dit que l’auteure avait de sacrés bons personnages, très ingénieux … Je sais que pour celui ou celle qui me lit, ça ne veut strictement rien dire mais je ne peux pas en dire plus … sans spolier un peu plus… l’auteure comprendra, enfin je pense 😀

Les scènes de sexe disséminée dans le récit, sont toujours très précise, courte et transmettent très bien cet instinct animal, cette protection, ce désir de possession des loups mais aussi ce très puissant lien qui unis un loup garou à sa compagne.

Encore une fois, l’auteure ménage ses effets et ne dévoile ses cartes que petit à petit; on croirait presque par moment qu’elle prend plaisir à perdre son lecteur autant que ses personnages 😉

Un tout petit mot sur la couverture, qui est percutante et surtout qui parle d’elle même! Allez les futurs lecteurs creusaient vous la cervelle avec ce petit indice 😀

En Bref :

Une lecture agréable, dynamique et étonnante puisque l’auteur Audrey S.G s’est amusée à me laisser prendre le même chemin de perdition que ses personnages.

Taddeuz et le collier Aztèque, Tome 1 de Marie-Françoise Chevallier Le Page

Titre : Taddeuz

Tome 1 : Et le collier Aztèque

Auteur : Marie-Françoise Chevalllier Le Page

Éditeur : Édition de la Safranède

Genre : Jeunesse, Aventure

Format : PDF

Nombre de pages : 312

Fiche Bibliomania

 

 

4ème de couverture :

« Laissez-vous emporter par les aventures de ce garçon exceptionnel!
MÉMOIRES D’UN JEUNE HOMME DE 13 ANS par TADDEUZ
Taddeuz a treize ans.
A sa majorité il succèdera à sa maman, la regrettée grande reine duTadjasthan. Auparavant il poursuit ses études sur une île au nord de l’Écosse, dans un pensionnat dont la spécialité est de former de futurs dirigeants, en les envoyant par groupes de six en mission à l’étranger. C’est ainsi qu’ils apprennent, sur le terrain, les matières fondamentales, le travail en équipe, et la réalité de la vie en société.
Une première mission de 90 jours conduit Taddeuz et ses amis au Mexique, avec leurs kalongs, à la recherche d’un très ancien collier aztèque composé d’un métal aux propriétés exceptionnelles dont la formule a été perdue.
Poursuivi par d’horribles tueurs à la solde d’un dangereux et puissant collectionneur avide de s’accaparer le précieux bijou, Taddeuz va découvrir qu’il possède un don très particulier grâce auquel il pourra sauver ses cinq camarades de classe, en particulier sa très chère amie Altaïr, et retrouver la trace de la parure disparue.
Au cours de cette mission, tous auront été confrontés à des situations si incroyables qu’à son retour, Taddeuz décidera, malgré le désaccord de son père le régent, d’en faire le récit en publiant ses mémoires. »

Mon avis :

Merci aux Éditions de la Safranède de m’avoir proposé ce partenariat.

L’histoire :

Taddeuz est destiné à devenir roi du Tadjasthan à sa majorité. Pour le prémunir et le préparer à ce grand rôle, son père l’envoi en Écosse à la Glenowl Academy. Là-bas, il apprend qu’il ne va pas étudier de façon conventionnelle.

Afin de développer certaines compétences, Taddeuz est envoyé en mission à l’étranger avec cinq de ses camarades

Leur voyage va les secouer et les confronter à la réalité; ce qu’ils vont apprendre aussi bien en culture générale qu’en techniques relationnelles va s’en aucun doute les enrichir… Mais arriveront-ils à dépasser leurs préjugés, leurs peurs, leur ego … afin de rapporter tous ensemble le fameux collier Aztèque ?

Les personnages :

Taddeuz: Futur roi du Tajasthan, c’est un ado de 13 ans, habitué à la prévenance dû à son rang. N’étant jamais contredit mais plutôt écouté, la vie à Glenowl Academy va être un vrai challenge ! Malgré tout c’est un élève sérieux et très intelligent.

Altaïr : C’est la jolie fille blonde du groupe; elle est fine déductrice et très enthousiaste pour la recherche et la résolution d’énigmes.  Cette belle jeune fille ne laisse pas Taddeuz indifférent.

Dans leur groupe, d’autres personnages sont tout aussi intéressant mais je préfère que vous les découvriez seul en lisant ce livre 😉

La Plume, le Scénario :

Ce récit est classé #jeunesse et effectivement il est résolument jeunesse; malgré cela mes 41 ans et moi n’ont eu aucun mal à l’assimiler ! l’écriture de l’auteure est très agréable, fluide et le fait, que ce soit Taddeuz qui raconte son histoire, dynamise et pose une ancre dans le récit.

Dans ce premier tome on s’attarde sur Taddeuz, futur roi d’un tout petit pays : le Tajasthan. Il est habitué à avoir des cours particuliers et rencontre rarement des enfants de son âge. Il décide d’écrire ses mémoires, lui un enfant de 13 ans. A première vue, je me suis sentie partagée, soit c’est un enfant imbu de lui-même et il va nous résumer ses 13 petites années de vie soit ce qu’il a à nous raconter est tout à fait exceptionnel !

Ensuite quand on lit le résumé, la lectrice que je suis s’est dit « ils envoient des enfants à l’étranger, seuls…, STOP ! » Il a fallu que je me repositionne non plus comme une maman mais presque comme un lecteur jeunesse ou plutôt tout simplement comme un lecteur, pour absorber cette histoire sans chercher midi à 14h.

Et alors là, l’aventure a commencé ! tout d’abord marrante, inquiétante mais aussi merveilleuse !

Ces 6 ados vont apprendre à vivre en équipe pendant 90 jours et ce n’est pas une mince affaire, surtout quand on vient de se connaître il y a quelques jours.

Bref, ils sont envoyé à la recherche d’un collier Aztèque et pas n’importe lequel… Donc ils partent en mission, mais ils ne sont quand même pas abandonnés à leur sort… mais ils ne le savent pas. Malgré tout ils sont soumis au danger de ce collectionneur fou et tueur.

Taddeuz et les autres vont devoir se montrer inventifs, téméraire et tacticiens parfois aussi; Ils vont rencontrer des moments de doutes, de peurs intenses mais aussi de moments merveilleux et tout ça en seulement 90 jours.

Ils apprennent à se faire confiance, à s’écouter et ils vont développer des liens qui entraveront quelques fois leur avancée par peur de perdre l’un des leurs ou se disputer quand un des membres fera cavalier seul…

J’ai trouvé de tout dans ce récit, de l’aventure, de l’inquiétude, du suspens et aussi du merveilleux. Je me suis attachée à cette petite bande et quand je trouvais le démêlé un peu facile l’auteur insérait au bon moment un rebondissement et hop c’était reparti !

J’ai apprécié ce petit tour des Pyramides de Teotihuacán; endroit qui existe réellement et après ce livre ça donne envie d’aller au Mexique pour visiter ces pyramides, site classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO ! Pour cette mission Maître Atahualpa et un de leur professeur : Cuauthémoc sont des pseudonymes (ou pas) empruntés à deux grands personnages liés au site des Pyramides de Teotihuacán; j’ai trouvé ces détails très sympas !

J’aime beaucoup quand les auteurs insèrent un petit bout de réalité dans leur univers; ça me permet de m’identifier ou d’assimiler plus facilement 🙂

Un petit mot sur les Kalongs qui ont l’air de merveilleux animaux !!

En Bref :

Une belle aventure à la sauce « le club des cinq » mélangée à « Harry Potter et l’école des sorciers » !

Encore merci aux Éditions de la Safranède et à l’auteur Marie-Françoise Chevallier Le Page pour m’avoir fait partager l’aventure de cette joyeuse bande d’ados !!

AHOGUR de Sonia J.Fadda

Titre : Ahogur

Auteure : Sonia J. Fadda

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantazy

Format : Pdf

Nombre de pages : 463

Fiche Bibliomania

4ème de couverture :

« Ahogur est le premier volet d’une histoire se déroulant à une époque similaire à nos temps médiévaux. Dans un monde sans nom, au cœur des contrées humaines, Ulysse élève seul une poignée d’enfants trouvés. Le bûcheron leur enseigne tout ce qu’il sait et à eux six, ils forment une curieuse famille. Leur vie aurait pu suivre paisiblement son cours si d’inhabituels événements ne s’étaient produits à deux pas de chez eux. Des évènements qui ramenaient Ulysse vingt ans plus tôt, vers un passé tumultueux. Pressentant une menace dont elle ne sait rien, Solène sa fille, sera celle par qui la vérité fera son chemin. Ce faisant, elle apprendra que la violence et la mort se joignent parfois à l’amour et l’amitié par des détours inespérés. Et sous l’égide de l’alchimiste, elle découvrira l’existence de tout un monde caché au regard des humains. Où les créatures féériques et les potions miraculeuses deviennent la normalité. Pour Solène, le voyage ne fait que commencer. »

Mon avis :

Je remercie l’auteur Sonia J. Fadda pour ce Service Presse passionnant et émouvant !

L’histoire :

Tout commence par une famille très très spéciale, Ulysse un bûcheron, a recueilli 5 enfants et fait du mieux qu’il peut pour les élever et les préparer à la vie.

3 filles et 2 garçons, tous différents les uns des autres mais unis peut-être encore plus qu’une famille de sang.

Un soir en rentrant chez eux, Ulysse et les enfants font une macabre découverte; Premier fait de violence depuis de très nombreuses années, Ulysse pressent que ce n’est pas anodin et repense à son passé douloureusement… Colin et Solène sont déjà aux aguets pour défendre leur petite chaumière tandis que Edwyna, protège les petits.

Mais tout ne tourne pas comme ils l’auraient prévu et il leur aura fallu traverser un insupportable moment de douleur pour comprendre que la situation était sur le point de faire basculer leur vie. Effectivement tout s’enchaîne, et la routine de cette famille change de façon irrémédiable.

Les personnages :

Solène : c’est une jeune femme de vingt ans tout juste, qui ne ressemble pas à une jeune fille comme les autres. Déjà elle n’aime pas les robes, et éconduit toute tentative de séduction éhonté. Ce qui l’intéresse est vague ce qu’elle sait en revanche c’est qu’elle ne veut pas de vivre avec un mari et des enfants tout autour d’elle; Elle est très bonne au lancer de poignard, elle se défend à l’archerie. La fratrie est très unie, mais Solène et Colin ont peu de différence et leur lien est spécial.

Colin : C’est un jeune homme volontaire, plus doué au lancer de hache qu’à la lecture 😉 et il seconde son père avec détermination. Il court la campagne dès qu’il le peut et rejoint sa dulcinée. Mais quand le temps des choix est là, Colin ne sait plus trop où se tourner, ce rêve de voyage et de liberté pourraient bien être réduit à néant par de sombres et funestes évènements

Edwyna : C’est une belle jeune femme qui aspire à une vie normale avec un mari et des enfants. Elle ne comprend pas sa soeur Solène qui repousse systématiquement tous les hommes qui lui font la court. Elle est la plus douée de la famille avec un arc et des flèches. Elle seconde son père dans la chaumière et s’occupe des plus petits, elle partage cette tâche avec Solène.

Ulysse : il ne dit pas tout à ses enfants en tout cas pas tout de suite, c’est un homme hors norme, une force de la nature avec un coeur gros comme « ça ». Quand il a décidé de s’installer en campagne, il n’avait pas prévu de fonder une famille; mais au gré des évènements, il recueille 5 enfants qui formeront une famille atypique mais qui pourtant, au début, il s’y est évertué, ressemblait bien plus à une famille tout ce qu’il y a de plus normale. C’est finalement ce qui fait leur force.

La Plume, le Scénario :

Dès le départ, on entre directement dans la vie d’Ulysse, de façon très sobre. On découvre la vie simple de ce bûcheron avec ses 5 enfants. Ils ont une petite maisonnette et vivent de chasse, de piégeage dans la forêt non loin de leur maison.

Le lecteur est jeté dans les affres de l’inquiétude en même temps qu’Ulysse, dès la découverte macabre sous le pont l’auteur nous fait sentir que ce n’est pas anodin; qu’Ulysse pressent ce que c’est… A partir de ce moment, je suis restée accrochée aux semelles d’Ulysse.

L’écriture de l’auteure est captivante, cependant, Sonia J.Fadda ne nous relate pas l’aventure elle-même; elle laisse cette mission à un de ses personnages principal : Solène. Et c’est ce qui rend le récit encore plus vivant. Avec l’utilisation de Solène pour raconter l’aventure de cette famille, je me suis vraiment prise d’affection pour tout ce petit monde; dans la joie et la tristesse. Que d’émotion !

J’ai vraiment aimé l’évolution de ces personnages; ils passent de paisible famille ordinaire à famille spéciale extrêmement soudée; un bloc qu’il n’est pas permis de séparer… Cependant, la famille est la famille et un moment il faut que les enfants prennent leur envol avec tous les bagages émotionnels que ça implique… Que d’émotion !

Les signes de Fantazy sont très discrets au début et un peu plus présent vers la fin du récit. Mais cette discrétion enveloppe l’histoire d’une façon étrange, mystérieuse qui harponne le lecteur.

J’ai également beaucoup apprécier le fait que l’histoire se déroule dans des temps ressemblant très fortement aux temps médiévaux. Le style de vie de bûcheron, de fermier, de meunier… les guerres de territoires, les châteaux …

Enfin, chaque enfant est très intéressant, ce sont des enfants recueillis par Ulysse mais on saisit que nul n’est besoin d’être une famille de sang pour s’aimer aussi fort et sentir cette appartenance à un groupe spécial !! Les enfants ont été élevé ensemble dans l’amour et l’entraide. Lisez ! vous verrez les caractères de chacun, les habiletés, les rêves et l’amour qu’il se portent à tous.

J’aurais encore beaucoup à dire mais ça voudrait dire que je dois faire des gros gros spoliers !! Vous ne voulez pas ça ? si ! NON !!

Je ne peux pas… Lisez ! Vous verrez, vous ne serez pas déçu; ce roman est vraiment prenant et passionnant !

En Bref :

Je ne vais pas être très originale … MERCI à l’auteure Sonia J.Fadda d’avoir partagé son univers avec moi !

C’était vraiment un vrai plaisir de lecture !

Lachaon n’est plus parfait d’Inès Abdesselam

Titre : Lachaon n’est plus parfait

Auteure : Inès Abdesselam

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantazy, Dystopie, Young Adult

Format : Epub

Nombre de pages : 388

Fiche Bibliomania

 

 

4ème de couverture :

« Un matin banal dans le ParfaitMonde, le monde des humains devenu parfait.
Un jeune homme de 17 ans nommé Lachaon, se réveille comme tout le monde.
Pourtant, il n’est plus parfait.
Alors que cette dictature de la perfection qu’il ne pourra jamais égaler va lui devenir insupportable, une femme aux pouvoirs inédits, Iola, le délivre et l’emmène vers d’autres vérités et d’autres mondes, au-delà des limites de temps et d’espace.

Qui suivre, à qui se fier, quel idéal poursuivre, que faire de tout ce pouvoir qu’il a entre les mains ? Autant de questions adolescentes que Lachaon devra sonder au fil des pages pour trouver la force de combattre la dictature de la perfection.« 

Mon avis :

Avant de rédiger ma chronique, je tiens à remercier l’auteure de m’avoir proposé son roman et de m’avoir fait découvrir son univers.

L’histoire :

Lachaon se réveille un matin et ne supporte plus la perfection du monde dans lequel il vit. Toute cette perfection l’ennuie… Alors contre le règlement, il sort de chez lui, quand tout le monde dort, et part visiter son village. Il commence a être troublé par certains signes anormaux dans le monde parfait… Soudain une jeune femme l’emporte, le plonge dans un monde complètement inconnu où réalité et rêve ou plutôt souvenir se mêlent.

Comment va-t-il faire pour démêler le vrai, le réel dans cet espace temps délirant, complètement différent de ce qu’il vivait avant ?

Les personnages :

Lachaon : est un jeune dont la perfection s’est effacée… Il ne supporte plus les niaiseries, les commentaires insipides de ses camarades ni même des adultes qui l’entourent. Il n’a plus besoin de dormir et par conséquent sort de chez lui la nuit, afin de ne pas éveiller les soupçons de ses proches sur son imperfection. Ce qu’il découvre le trouble, ce qui le déroute encore plus ce sont les personnes autour de lui qui ne font pas attention aux signes troublants autour d’eux (le château jaune, les fleurs en forme de F…). Quand il est emporté par Iola loin de ce monde Parfait, il découvre une immensité incompréhensible et surtout ses possibilités, ses habiletés à créer des choses l’étonnent mais il va devoir choisir dans quel camp il va combattre, pour ça il devra comprendre qui sont les personnages fantasques autour de lui.

Iola : c’est une jeune femme qui vient du monde Hors Limite. Elle est sombre et on ne sait pas très bien où va sa loyauté. Elle est ballottée entre passé, présent et futur et a un peu de mal à démêler tout ça. Faut dire ses ennemis sont déroutants… Elle est allée chercher Lachaon pour libérer le monde Parfait de l’emprise d’une ennemie… mais elle est difficile à cerner.

Amaryliss: c’est une humaine, tout ce qui a de plus normale. Elle découvre avec horreur et affliction l’imperfection. Elle est terrorisée mais elle est emportée par la troupe de Lachaon et décide de s’accrocher à ce dernier.

La Plume, le Scénario :

L’auteure a créé un univers de toute pièce où le passage d’un monde à l’autre se fait tantôt par l’esprit tantôt à l’aide des pouvoirs des habitants du monde Hors Limite.

Le Parfait monde est un monde limité et insipide où les humains s’émerveillent toute la journée de platitudes consternantes pour Lachaon. Ils ne s’en aperçoivent pas puisque c’est leur monde et ils sont enfermés dans cette boucle.

Le monde Hors Limite est une sorte de repère de rebelles ayant survécu à l’assaut, à la guerre menée par les Madfix.

Les personnages de cette histoire adorent semble t-il prendre possession de l’esprit des autres, fouiller leurs souvenirs. Chacun à cette capacité, amplifiée pour les plus sournois qui possèdent des artefacts.

Le style de l’auteure est particulier et j’avoue avoir été perdue plusieurs fois par chapitre. Je m’explique, certains personnages me donnaient l’impression d’apparaître dans le récit comme ça sans savoir d’où ils venaient et surtout pourquoi ils étaient là. Où encore certains personnages se retrouvent dans une situation différente de celle du début de la phrase. Tous ces rebondissements soudain m’ont complètement désorienté.

Je n’ai pas réussi du tout à m’accrocher à un seul personnage car je n’ai pas vraiment compris leur mission, leur état ou simplement pourquoi ils étaient à cet endroit de l’histoire. J’avais l’impression d’être aussi perdue que les personnages en fait. Arrivée à la dernière page du roman, je n’ai pas saisi le rôle de l’humaine, ni pourquoi elle avait été emportée dans ce périple.

Le début du récit m’a semblé chaotique, mais je l’ai mis sur le compte de la situation de Lachaon qui vivait quelque chose de déroutant. Mais tous les personnages se retrouvaient perdus à un moment donné de l’histoire et pour le coup ça a fini de m’ensevelir… si bien qu’à un peu plus de la moitié de l’histoire, je ne savais plus qui était dans quel camp…

J’ai fini par me dire que j’étais en train de lire un récit surréaliste mêlé de métaphysique poussée à son extrême et j’avoue je n’ai vraiment pas compris la finalité de l’histoire. J’ai passé mon temps à être perdue et à essayer de raccrocher les wagons.

On peut dire que je suis carrément passée à côté de ce roman et j’en suis désolée pour l’auteure. Je ne suis peut-être pas le bon public pour cette histoire.

En Bref :

Merci à l’auteur de m’avoir fait découvrir son univers, certes déroutant et même si je suis passée à côté, c’était une expérience inédite !

Black torch de Takaki Tsuyoshi

     

Titre : Black Torch

Auteur : Takaki Tsuyoshi

Traducteur : Sébastien Ludmann

Éditeur : Kioon

Sorti du premier tome  le 08 février 2018

Nombre de pages : 190

Genre : Manga, Shonen

Fiche Bibliomania

4ème de couverture T1:

 » Jiro n’aspire qu’à vivre tranquille, et pourtant c’est un véritable aimant à problèmes : non seulement il appartient à une lignée de ninjas, mais il a en plus la capacité de communiquer avec les animaux ! Alors quand il trouve un mystérieux chat noir mal en point, il n’hésite pas une seconde à lui venir en aide.

En fait de félin, il a recueilli Rago, un Mononoke surpuissant ! Ces créatures surnaturelles, capable de dévorer les humains, vivent d’ordinaire cachées… mais Rago est en fuite, poursuivi aussi bien par des exorcistes que par ses propres pairs ! Un démon ne tarde pas à retrouver sa trace, et un combat épique s’engage. Jiro, imbattable contre de simples humains, ne fait pas le poids face à un monstre… Pour sauver son bienfaiteur de la mort, Rago n’a d’autre option que de recourir à une technique de possession. Un humain et un Mononoke alliés dans un même corps, on n’avait jamais vu ça ! Exorcistes ou esprits, quel camp choisiront-ils ? « 

Personnages principaux :

Jiro : vient d’une famille de ninja, il est très puissant face à de simple humain, qu’il bat tous sans exception haut la main; Il en est arrogant mais en même temps il a ce côté tout doux quand il parle aux animaux, bah oui il a la formidable faculté de parler aux animaux. D’ailleurs il s’entend mieux avec les animaux qu’avec les humains. Son grand-père lui a enseigné l’art des Shinobi et aimerait que son petit fils le prenne au sérieux mais Jiro veut qu’on le laisse tranquille. Il est assez irritable et n’hésite pas à faire tourner son grand-père en bourrique… Quand il rencontre Rago, il le sauve sans réfléchir, et le défend même face à un monstre qui le terrasse; de cette mésaventure Jiro et Rago vont être obligé de cohabiter dans le même corps, celui de Jiro. A partir de ce moment, ils vont devenir une puissante bête phénoménale !

Rago : C’est un Mononoke qui est poursuivi par des exorcistes mais aussi par d’autre Mononoke… On ne sait pas d’où il sort et lui ne sait plus trop pourquoi il est là sauvé par un petit humain… Ce qu’il y a de sûr c’est qu’il a une personnalité vive, il se sent supérieur aux humains mais n’est pas hostile. D’abord méfiant envers Jiro puis il comprend que ce jeune freluquet est puissant mais aussi tête brûlée. Il sort d’un profond sommeil, et il ne se rappelle de rien. En sauvant Jiro, il va peut-être découvrir ce qu’il lui est arrivé. Lui le si puissant démon pourchassé par ses frères.

Ryosuke Shiba : responsable du bureau des investigations secrètes, c’est un Onmitsu (ancien nom des Shinobi), Ce bureau officiel est  divisé en plusieurs sections secrètes. Ryosuke intervient juste à temps pour sauver et mettre sous protection Jiro Azuma / Rago. Il sens que ces deux là ont du potentiel mais sont aussi en grave danger.

D’autre personnages font leur apparition pour entrer dans la vie de Jiro et le soutenir dans sa tâche et sa survie, mais aussi d’autres beaucoup moins drôle qui cherchent à le détruire.

Lieux où se déroule le récit :

Le récit se déroule au Japon contemporain; mais l’organisation d’investigation est descendante des Shinobi de l’ère d’Edo, qui sont devenu des Omitsu à la restauration de Meiji

Détails intéressants :

  1. La personnalité de Jiro, attachante malgré son mauvais caractère, et son impolitesse envers les autres. Il parle aux animaux et ne peut pas s’empêcher de les sauver en cas de besoin… ça ne peut pas être un mauvais gars.
  2. Jiro parle aux animaux !
  3. Il ne porte pas de jugement, Rago est un Mononoke et alors ?
  4. Pourquoi faut-il faire obligatoirement partie d’un camp ?Jiro et Rago n’ont pas forcément envie de faire partie du camp des humains ou des Mononoke, c’est plus philosophique, ils veulent leur tranquillité.
  5. Jiro ne cherche pas la bagarre mais quand on le provoque ou quand il est témoins de mauvais actes; il ne peut pas s’empêcher de s’emporter…
  6. Le dessin, est tout en explosion, les monstres sont énormes mais les petits humains rachitiques sont très fort, les bastons sont chouettes ! Le trait est dynamique et vivace, les expressions des personnages sont très bien représentées.

Mon avis :

J’ai commencé par hasard cette série sur le très bon conseil du libraire dans la boutique où j’achète mes mangas 🙂 @LibrairieLePythagore

Déjà la couverture est superbe, on y voit Jiro et un chat avec le dessus du corps pris dans un nuage nébuleux et noir. On sent que ça fait partie de lui. Et puis cette couleur rouge annonce ou promet une super dynamique !

Ce qui contraste avec les premières pages du manga… Jiro possède un don très spécial, il peut converser avec les animaux; l’histoire commence par une séquence attendrissante entre Jiro et son chien qui s’inquiète car le petit s’est encore battu à l’école… mais les pages s’enchaînent et on retrouve vite notre Jiro plus grand et toujours aussi bagarreur; Il est arrogant et défie la mafia; il sait de toute façon qu’il aura le dessus sur eux !

Avec son coeur d’or, il court sauver un chat qui paraît mal en point… finalement à cause d’une bonne action, Jiro se retrouve pris dans une guerre millénaire entre Mononoke et Onmitsu; guerre qui ne l’intéresse pas mais dans laquelle il va être enrôlé de force; Jiro va devoir choisir son camp et j’ai vraiment apprécier sa réaction. Il veut rester libre de choisir ou d’ailleurs plutôt rester libre de ne pas choisir.

Rago et Jiro se sont bien trouvé, ce duo est explosif; aussi ronchon l’un que l’autre et tous les deux veulent leur tranquillité, mais le don qu’ils possèdent attire sur eux les mauvaises intentions, soit ils inquiètent car ils sont beaucoup trop puissant à deux et donc ils doivent disparaître, soit leur puissance pourrait servir l’un ou l’autre camp justement et faire la différence… Mais leur statut de double race les place au milieu de l’inimitié des deux camps.

Le bureau des investigations secrètes capture/sauve Jiro et cherche à le mettre à l’abri. Ils ne savent pas s’ils peuvent lui faire confiance et dans un même temps Jiro ne sait pas non plus s’ils ne cherchent pas tout simplement à le détruire… De cette rencontre un peu forcée va naître Black Torch ! J’adore ce nom d’escouade, ça claque !

Un tome 1 accrocheur et je vous garantis que les suivants sont tout autant passionnant !!

Citations retenues :

  1. […]mais tu sais ne pas être normal, ça peut aussi être un atout ![…]
  2. […]Je vous prend tous les deux en même temps et d’une seule main ![…]
  3. […]Intervenir sans force, c’est de l’imprudence et agir sans détermination c’est de l’inconscience.[…]
  4. […]Tu seras gentil de ne pas casser ta pipe pendant mon absence… vieux croûtons ![…]

En Bref :

Le début d’une série explosive, passionnante !

 

Les Cordes de Cristal Épisode 1 & 2 d’Anne Robillard

Titre : les Cordes de Cristal

Épisodes 1 & 2

Auteure : Anne Robillard

Éditeur : Michel Lafon

Genre : jeunesse, Fantastique

Sorti le 9 janvier 2014

Fiche Bibliomania

 

 

Résumé :

« Entre Palm Springs et Los Angeles se trouve Kennenika, une toute petite ville qui dégage une énergie étrange et inspire aux musiciens les plus influents de la planète rock une incroyable créativité… Jippy Wade, guitariste adulé du groupe Texas Gray Wolf, achète un vaste terrain au milieu de nulle part pour y construire le studio d’enregistrement Tex-son, où vont se bousculer les meilleurs groupes du moment. Mais la soif du succès se paie au prix fort pour cet homme qui a dû abandonner sa femme et se retrouve maintenant seul, en proie à ses vieux démons.

En cherchant de nouveaux talents, Jippy espère avant tout trouver la paix intérieure. Mais l’arrivée à Tex-son des imprévisibles frères Specogna va attiser les rivalités et provoquer de mystérieux incidents… Quel secret se cache entre les murs de ce studio qui suscite toutes les convoitises et transcende les artistes qui s’y produisent ? »

Mon avis :

Euh …  Pourquoi le 4ème de couverture ne correspond pas vraiment à l’histoire ? Jippy Wade n’a pas quitté ou abandonné sa femme, il l’a certes délaissé et Suzi, ne supportant plus l’idée d’être délaissée,  a quitté son mari. Autre chose, Je n’ai absolument pas trouvé que les frères Specogna attisaient les rivalités … mais alors pas du tout… Encore moins qu’ils aient provoqué  de mystérieux incidents ?!?

L’histoire :

Le groupe de Jippy Wade prend une petite pause; Du coup il décide d’acheter un terrain à son ami pour changer d’horizon et monter un studio : Tex-son. Il n’a pas pensé un seul instant que cette décision aller complètement bouleverser sa vie; et peut-être même celle de ceux qui l’entoure. Son premier groupe Arial est dirigé par Simon Maccrie, un être étrange et transcendant. Les groupes vont se succéder, les amateurs comme les anciens et Tex-son va prospérer. Cependant un tas d’étranges rebondissements arrivent sans explication et bousculent, repoussent dans leurs derniers retranchements les habitants de Kennetika, les poussant hors de leur zone de confort.

Mais que ce passe t-il vraiment à Kennetika ? Quel est cette impression ?

Les personnages :

Jippy Wade : Il est le guitariste de Texas Gray Wolf; il décide de se lancer dans une autre vie, en créant son propre studio Tex-son. Il n’avait pas prévu d’y sacrifier toute sa vie; mais l’atmosphère étrange qui se dégage de cet endroit en a décidé autrement. Sa vie va être bouleversée, et il va être amené à rencontrer des gens aussi différents les uns que les autres et à se reconstruire une vie de famille. Sa rencontre avec Simon le laisse perplexe; mais pourquoi pas, chacun ses croyances, Jippy n’y voit aucun mal, tant que ça ne nuit pas au travail.

Simon Maccrie : C’est le leader des Arials, son style est particulier, transcendant; Il bouleverse les codes du Heavy Metal. Mais à côté de ça il est sorcier, c’est un dragon et il est là pour guider les gens et son successeur. Il ne fait de mal à personne mais ce qu’il prédit fait parfois froid dans le dos;

Kévin : C’est le fils de Keith Roe, une légende du Rock’n’Roll; Il est étrange, solitaire mais très intelligent. Il ne voit pas la nécessité de lié une quelconque amitié. Il apprend à la maison, et quand ses parents décident de venir vivre à Kennetika, il revit ! Dans cette immensité, il laisse libre cours à son besoin de liberté et d’espace.

Et beaucoup, beaucoup de personnages secondaires ou pas vont traverser la vie de ses trois personnages « principaux ».

La Plume, le scénario :

Alors autant, j’ai adoré « Les chevaliers d’Émeraude », « A.N.G.E », et « Qui est Terra Wilder ? » les « Les ailes d’Alexanne » mais celui-là non je n’ai pas du tout accroché;

La couverture est sensationnelle, une super guitare électrisée dans l’eau sur fond bleuté, ça promettait d’envoyer !!

J’ai lu ce roman assez facilement; mais je n’ai pas vraiment accroché… Toute l’histoire passe très vite; l’auteur passe beaucoup de temps à décrire ses personnages physiquement et ne passe pas assez de temps sur leur vécu, du coup ça coupe l’histoire inutilement…

Tout se passe super bien pour le studio, pour les artistes aussi; C’est trop facile ! Tout passe de façon lisse., et même les morts étranges quasi simultanés ne sont pas relevées…

Les personnages sont touchés par ces morts mais ça passe… La vie des personnages semble intéressante mais l’auteur ne s’y attarde pas assez. Tout va trop vite pour moi. Et à part les drames familiaux rien de spécial ne se passe. C’est un peu lassant, heureusement l’écriture de l’auteure est agréable et fluide.

Il arrive des évènements étranges (là encore l’auteur les traite comme des évènements normaux…) mais comme si on était dans une voiture sur l’autoroute, l’histoire file et ne laisse pas le temps au lecteur de s’attarder. Pour ma part je trouve que l’auteure n’approfondit pas assez ses personnages, j’aurai aimé en savoir un peu plus sur ce personnage étrange qu’est Simon… mais l’auteure le marginalise(trop de mystère autour de lui) car on ne voit de lui qu’un être un peu loufoque qui joue au sorcier… Bon, je ne me suis pas expliqué ses apparitions face à Kevin mais comme l’histoire file, je n’ai pas eu le temps.

Vu que c’est un récit principalement sur la musique, je m’attendais à ressentir cette musique par les mots … mais non même pas …

Je ne suis pas arrivée à m’ancrer dans l’histoire, ni à m’identifier à un quelconque personnage … c’était un peu frustrant et désolant

En Bref :

Un roman trop lisse à mon goût; pas assez d’action, des personnages pas assez approfondis pour que j’y ressente un petit intérêt…

Ce roman m’a semblé étrange, comme s’il avait été bâclé, fait à la va-vite; Le résumé en presque la preuve … Comme si ce livre n’avait pas été retravaillé, ou pire coupé au montage…