De Pouvoir et de Sang d’Henri Nestière

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Titre : De Pouvoir et de Sang

Auteur : Henri Nestière

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantazy

Format : PDF

Nombre de pages : 533

Fiche Bibliomania

 

 

Résumé de l’auteur

« Le roi Ostes mort, son fils, Ariest, est intronisé comme souverain du royaume d’Elor, tandis que son ami Lélion le rejoint pour devenir son premier conseiller. Au cœur de la capitale, les complots ne tardent pas à naître, alors que les nobles tentent de se rapprocher de ce nouveau pouvoir et aiguisent leurs ambitions, quitte à se confronter. Pendant ce temps, au-delà des mers, Danann, demi-sœur bâtarde d’Ariest, se fait sa place et se révèle sur le territoire des pillards Rôns. Mais ce que tous ignorent, c’est qu’au mur de Barius, qui protège le royaume depuis plusieurs siècles, les Moerdiens, ennemis ancestraux, se rassemblent. »

 

Mon avis

Et voilà un dixième roman d’Henri Nestière  de lu et encore une fois merci, car comme à chaque fois Henri Nestière explore l’âme humaine dans ce qu’elle peut avoir de pire comme dans ce qui est le plus beau.

L’histoire

Le Roi Ostes est mort et son fils Ariest s’apprête à continuer le règne de sa famille. Peu sûr de lui, mais avec avant tout l’envie de faire au moins aussi bien que son père. Il s’entoure de conseillers en qui il a confiance. Lélion, son cher ami aura la lourde tâche de l’assister du mieux qu’il peut. Mais le pouvoir est une chose terrible et les vautours ne sont pas loin, et même bien plus près qu’il ne le pense. Kasoé est un Humbors, et protège l’ultime frontière entre le royaume d’Elor et le Moerd. Ce qu’il va vivre est sans aucune mesure et le royaume dépendra de sa survie... Par delà les mers, Danann, princesse d’Elor mais Lorin du peuple Rôn va devoir conduire son peuple vers de meilleurs jours avec le souhait de ne plus faire couler le sang… sa tâche sera compliquée et semée d’embûches mais une vie meilleure pour son peuple d’adoption en vaut largement la chandelle.

Les personnages

Ariest : C’est donc le nouveau roi d’Elor; C’est un homme tellement préoccupé à faire de son mieux et au moins aussi bien que son père le feu roi Ostes, qu’il doute en permanence et écoute trop l’avis de ses conseillers. Il fait des erreurs car il n’a pas assez confiance en son jugement, mais il saura le moment venu où est sa place. Entouré de fidèles, il écoute et prend parfois des décisions contradictoires, jusqu’à ce qu’une personne l’enjoigne à suivre son intuition, et à se faire confiance. Il a le soutient indéfectible de sa fille Galën.

Danann : Demie-soeur bâtarde d’Ariest, mais princesse d’Elor tout de même. Elle n’a pas eu la vie facile, mais elle dit elle-même ne pas avoir été malheureuse. Devenue la Lorin du peuple Rôn, elle n’aura de cesse de les mener sur le chemin d’une vie meilleure. A la tête d’une soi-disant bande de pillards, elle démontrera ses idéaux et fera comprendre aux autres provinces, que les gens de son peuple sont bien plus que des charognards furieux. Elle fait preuve de beaucoup de bienveillance mais reste ferme et inébranlable face à la désobéissance. Si elle enlève les chaines de certains, elle se montre inflexible face à la suffisance des riches gouverneurs uniquement préoccupé à leur profit en usant et abusant de leurs esclaves. Elle prend ses décisions elle-même mais sait écouter avec sagesse ceux qui l’entourent.

Kasoé : C’est un défenseur du royaume d’Elor, et sa place est très importante. Face à une Horde d’envahisseurs inarrêtables et cruels, il va lutter pour sa survie au profit de la survie du royaume, car sans sa ténacité et sa détermination, le royaume risque d’être balayé. C’est un combattant mais ça ne l’empêche pas d’être terrifié devant un ennemis cruel, mais il garde la tête froide et fera tout son possible pour arriver jusqu’au roi Ariest afin de le prévenir de la menace.

Alors tout un tas de personnages secondaires tournent autour des ses trois là, des personnages très intéressants, je pense surtout à Adéniel, Lélion, Galën mais aussi Garyl et Toal. Pour diverses raisons ils ont tous un rôle très important dans ce récit. Pour diverses raisons, chacun lutte à sa manière, du bon ou du mauvais côté, ce qui est intéressant c’est aussi comment ils en sont arrivés, tous, dans ce conflit de pouvoir et de sang.

La Plume, le Scénario

Comme à mon habitude avec l’auteur, Henri Nestière, je me laisse emporter par son écriture et dès les premières lignes je plonge très rapidement dans son univers.

Alors cette fois encore, c’est un récit fantasy sans vraiment de magie à proprement parler. Le royaume d’Elor enterre son roi, et son fils Ariest doit prendre la succession. Tout est une question de pouvoir dans ce récit de manière aussi subtile et cruelle que peut être cette course à la puissance.

Au travers de personnages opposés dans leur façon de conduire leur peuple, Henri Nestière nous montre les différents rouages du pouvoir.

Le roi Ariest est peu sûr de lui, il suit un peu trop les avis de ses conseillers en qui il a toute confiance mais ce qui lui manque, qui lui fait défaut (et c’est là que certains y verront une brèche et chercheront à s’y engouffrer) c’est de finalement prendre une décision en accord avec ses propres principes, suivre son intuition.

Danann quant à elle, a décidé de survivre et elle sait ce qu’elle veut pour son peuple. Donc c’est presque naturellement qu’elle s’est imposée en chef, en Lorni des Rôns qui veulent bien la suivre. Elle tient ses promesses, c’est une briseuse de chaînes ( 😉 =>> Daenerys) ; Son peuple lui fait confiance car elle n’a jamais menti et elle est toujours restée juste face à chaque situation. Bienveillante mais intransigeante quant à ses exigences pour le bon fonctionnement de la vie à l’intérieur de son peuple, de son clan.

Puis il y a les comploteurs, qui œuvrent dans le dos de leur dirigeant. Des personnes a priori au delà de tous soupçons mais trop sûr d’eux quant à la politique d’un royaume. Des menteurs manipulateurs éhontés qui devront payer cher leur trahison.

Ensuite, au regard de cette guerre puissante et avide de sang, il y a aussi un autre personnage qui lutte pour la survie de son peuple mais il a été dupé, manipulé et dans sa détresse il n’a certainement pas vu d’autre solution.

Voilà ce que le pouvoir peut faire quand il est mal utilisé, détourné… Le doute est nécessaire quelques fois pour réfléchir davantage, mais trop de doute peut peut-être poussé à faire des erreurs. Utiliser le pouvoir avec bienveillance c’est aussi une facette intéressante; Utiliser la force furieuse et brute du pouvoir, faire couler le sang pour la survie de son peuple c’est également une facette incontournable. Si chacun des personnages ont le pouvoir d’agir selon sa conscience, sa situation, on peut voir dans ce récit les conséquences de chacune de ces voies. Attention, elles ne sont pas toutes à décrier, ces personnages ont agit selon l’urgence de la situation, selon leur éducation, selon leur égo, selon leurs désirs. Chacune de ses raisons est à décortiquer.

Ce récit sur le pouvoir et le sang est autant de pistes de réflexion qui pourraient très bien s’adapter à l’actualité, je trouve par certains côtés…

 

En Bref

Un récit passionnant lu en un peu plus d’une journée;

Le thème du pouvoir est traité sous différents éclairages, et donne à réfléchir.

Les personnages sont fascinants, tant dans leurs forces que dans leurs faiblesses et leur façon d’appréhender le pouvoir et le sang versé !

Merci mille fois à l’auteur, Henri Nestière, pour cette lecture réflexive et poignante !

 

Moi, Meallan, fils et petit-fils de mage de Laurence Colin

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Titre : Moi, Meallan, fils et petit-fils de mage

Auteure : Laurence Colin

Éditeur : Éditions du Saule

Genre : Jeunesse, Fantazy

Format : epub

Nombre de pages : 144

Fiche Bibliomania

 

 

 

Résumé de l’auteur

« Meallan a 10 ans et la nuit il rêve des loups, et plus particulièrement d’un loup, triste, celui qu’il a vu enfermé dans un zoo.
Il a alors une idée : libérer ce loup !
Seul, avec sa magie, il se lance dans cette aventure… »

 

Mon avis

Merci aux Éditions du Saule, et à l’auteure, Laurence Colin, pour ce partenariat tout doux mais pas que …

 

L’histoire

Meallan est un jeune mage de 10 ans mais la magie est tout juste tolérée à la maison et évidement interdite à l’extérieur. Pour lui, comme ses cousin/cousine, la magie c’est magnifique, c’est grisant…

Meallan a une autre passion proscrite… les loups; mais ce sujet est tabou à la maison et il ne comprend pas pourquoi personne ne veut lui expliquer.

Alors que son obsession des loups devient de plus en plus envahissante, Meallan va commettre l’irréparable.

 

Les personnages

Meallan :  C’est le plus âgés des enfants de la maison. Il est fils de mage ce qui implique qu’il sait faire de la magie. Il sait qu’il ne doit jamais montrer sa magie à qui que ce soit en dehors de la maison. C’est une situation difficile pour lui, mais il comprend; Il aimerait se confier à quelqu’un, à un ami mais il est responsable et sait quels risques il encourt si sa magie est découverte, il mettrait également sa famille en grand danger. Malgré tout ça, c’est un jeune garçon qui a la tête sur les épaules; Il veut juste des réponses à ses questions. Face à ce mur de silence, il improvise et fait ce qu’il pense juste. Il est très courageux et téméraire.

 

La Plume, le Scénario

L’écriture de l’auteur est claire et concise; tout à fait adaptée pour la jeunesse sans trop de chichi, elle ne prend pas le jeune lecteur pour ce qu’il n’est pas.

Laurence Colin nous fait aborder le récit par l’intermédiaire de Meallan qui écrit son journal de bord.

Meallan est un petit mage obsédé par les loups. Il est tout doux avec des problèmes d’enfants de 10 ans… enfin… la magie en plus. Il occupe une maison avec des cousin/cousines plus jeunes que lui, donc un peu plus turbulent et curieux. Son gros problème c’est surtout toutes ses questions sans réponses... et les loups… le Loup.

J’ai trouvé ce récit très réaliste car Meallan se heurte de plein fouet à un mur de silence; Les adultes ne prennent pas en considération son besoin de réponses. Après tout il est trop petit, il ne comprendrait pas, il pourrait éventer certains secrets… bref autant de préjugés qui plongent le jeune garçon dans la dissimulation.

Interdit de magie, interdit de parler des loups, Meallan a décidé de suivre son instinct en toute objectivité et lucidité ; Ce qu’il réalise est incroyable pour un jeune garçon de son âge et les adultes l’ont un peu cherché.

L’auteur nous donne quelques indices sur les possibles réponses aux questions qui taraudent Meallan, mais je me suis sentie comme lui, un peu frustrée, j’aurais aimé être dans la confidence… en savoir un peu plus …

Dernier point : J’adore toutes les douces illustrations du roman !!

 

En Bref

Un récit jeunesse tout doux qui aborde de vrais problèmes d’enfants.

On sous-estime, trop souvent, la compréhension des enfants, face aux problèmes des adultes.

Ils ont cette intuition si forte et surtout cette acceptation teintée de frustration mais aussi de compréhension instinctive.

Je remercie les Éditions du Saule et l’auteur Laurence Colin, pour ce roman jeunesse très agréable.

 

 

La Cité des Sang-Pur, Tome 1 : D’Ombre et de Poussière de Lucille Chaponnay

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Titre : La Cité des Sang-Pur

Tome 1 : D’Ombre et de Poussière

Auteure : Lucille Chaponnay

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantasy

Format : Epub

Nombre de pages : 270

Fiche Bibliomania

Résumé de l’auteur

« Imwin, capitale d’Ermera, est surnommée la Cité des Sang-Pur en référence aux mages qui la gouvernent. Grâce à leurs pouvoirs, ils règnent sans partage sur deux castes inférieures, les Privilégiés et les Poussières.

Suite à l’assassinat de ses parents, Senia, une Poussière, se voit propulsée dans le monde des Privilégiés où elle fera la connaissance de la jeune Miodanscelle Fet’Melek.

Malgré sa condition inférieure, elle devra protéger son amie et évoluer dans un univers qui la rejette. L’arrivée d’un Ombre, ces Sang-Pur espions du Conseil des Douze, va compliquer sa mission. Entre meurtres et enquêtes, Senia parviendra-t-elle à défendre ceux qu’elle aime ?« 

Mon avis

Je remercie l’auteure, Lucille Chaponnay, pour m’avoir fait découvrir son univers, l’univers de la Cité des Sang-Pur, un régal !

L’histoire

Senia est une toute jeune fille quand ses parents se font assassiner; A cause de l’enquête la voilà propulsée dans un milieu qu’elle n’aurait jamais pu approcher à peine en rêve. Avant de rencontrer Miodanscelle Fet’Melek, sa vie ne valait pas grand chose, et elle n’avait plus vraiment d’avenir sans ses parents.

Envers et contre tous, elle va choisir de prendre sa vie à bras le corps et la vouer à honorer son contrat qui sera de protéger son amie Miodanscelle à tout prix. En acceptant cette mission, Senia n’imaginait pas qu’elle avait mis les pieds dans un monde aussi corrompu, ou traitrise et meurtre sont monnaie courante… Mais son rêve est bien plus fort que cette situation effrayante !

Les personnages

Senia : vient de la classe la plus inférieure d’Ermera : C’est une Pousière; Habituée à être ignorée, à faire profil bas, à rester discrète, c’est ce qui lui sauvera la vie pendant le meurtre de ses parents. Habituée à ne pas être considérée… son entrée dans le monde des  Privilégiés la bouleverse tant ce monde est éloigné de son quotidien. Du fait de son extrême discrétion, elle est très observatrice et écoute toujours son instinct… enfin en tout cas ce qui ressemble à de l’instinct. Elle est volontaire, déterminée, lucide, réaliste et intelligente. Toutes ces qualités vont lui être indispensable si elle veut protéger son amie, Miodanscelle, à tout prix.

Miodanscelle : C’est une jeune noble, Sang-Pur. C’est la joie et la lumière incarnée, sa rencontre avec Senia va bouleverser sa vie et son quotidien. Elle est colérique, gère passablement ses émotions mais Senia est toujours là pour la protéger. Elle sait aussi très bien jouer avec les faux-semblants pour déstabiliser ses ennemis, malgré tout c’est un être fragile et émotif qui saura rester digne quant il le faudra.

Ces deux jeunes filles vont évoluer dans un monde infesté de requins, mais elles sauront trouver des alliés et peut-être bien plus encore…

La Plume, le Scénario

J’ai commencé le roman hier soir, et autant vous dire que si je ne l’ai terminé qu’aujourd’hui c’est seulement parce que mes yeux voulaient se fermer !

L’écriture de l’auteure, Lucille Chaponnay, est très agréable, imagée et fluide. Mon imagination dans ces cas là se met en marche direct et je n’ai plus l’impression de lire, et j’adore cette sensation !

L’univers des Sang-Pur est un univers de castes, où ceux considérés comme inférieurs n’ont pas ou très peu de chance de passer à la caste supérieure mais surtout très peu de chance dans la vie; L’auteure aborde alors cette injustice des plus pauvres, des inférieurs qui n’ont d’intérêt pour quasiment personne, les enquêtes de justice les concernant sont rapides et sans suite ou se terminant par la mort du coupable Poussière. Ainsi l’auteur nous prévient que la vie de Senia ne va pas être facile.

Mais il semblerait que tout le monde ne soit pas d’accord sur ce sujet et alors des morts suspectes commencent à surgir et à devenir embarrassantes pour certains, Car quelqu’un veut que les puissants prennent conscience que quelque chose se trame; la famille de Miodanscelle est en danger et Senia est la personne la plus qualifiée quand il s’agit de protéger quelqu’un.

Une intrigue, une enquête se met alors en marche; La vie des protagonistes se complexifie, devient presque invivable et l’auteur arrive vraiment à nous faire sentir ce danger grandissant qui rôde très près… L’introduction d’un personnage mystérieux, un Ombre dans le récit accélère une dynamique déjà bien en route. Qui est-il ? Est-ce un allié ? un tueur ? Senia et son instinct vont être mis à rude épreuve !

Quant à Miodanscelle, malgré le danger, elle veut continuer à aller à l’école … pas seulement pour les cours. Une petite romance pointe le bout de son nez, très douce et là encore l’auteur arrive bien à nous faire ressentir ce que traverse la jeune noble, les émois, les doutes, l’espoir, l’excitation des premiers rendez-vous. Une romance possible et presque impossible à écarter malgré le danger de mort. Le coeur n’obéit qu’à une seule règle ! Non ? Il y en aura certainement une autre mais celle là je vous la laisse découvrir, toute aussi piquante !

Au fil des pages, les conditions de vie et protection des protagonistes deviennent de plus en plus difficile; Face à un meurtrier intouchable, Senia et Miodanscelle vont devoir se battre pour leur survie, pour leur liberté et pour qu’enfin peut-être la vérité éclate, mais elles ont des adversaires très puissant.

Cette fin m’a totalement surprise, je ne l’ai pas vu venir du tout !

En Bref

Je suis tombé dans un récit passionnant, avec des personnages imparfait et captivants !

Un récit sur le pouvoir gangréné, mais où l’espoir laisse comme une petite poussière dans l’engrenage 😉

Merci à l’auteure, Lucille Chaponnay pour cette lecture captivante et vraiment intéressante.

 

 

L’Héritière de l’Étoile, Tome 1 : Le poids du sang de Gaëlle Bonnefont

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Titre : L’Héritière de l’Étoile

Tome 1 : Le poids du sang

Auteure : Gaëlle Bonnefont

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantasy

Format : Epub

Nombre de pages : 242

Fiche Bibliomania

Résumé de l’auteur

« Elena n’avait que cinq ans lorsqu’elle fut obligée de fuir le château qui l’avait vue naître, la ville qu’elle ne pouvait apercevoir qu’à travers des fenêtres. Se retrouvant dans un autre monde et sans le moindre souvenir, elle aurait pu vivre une vie normale, loin du traumatisme de ce jour fatidique. Pourtant, vingt ans plus tard, son passé décida de la rattraper pour la ramener dans son pays d’origine, découvrant par la même occasion ce qui rendait sa famille aussi spéciale. »

Mon avis

Merci à l’auteure, Gaëlle Bonnefont, de m’avoir proposé de découvrir l’univers particulier des Brendhails !

L’histoire

Elena n’est âgée que de 5 ans quand son château est assailli par des assassins; Petite futée, elle essaie de se glisser hors de l’endroit qui l’a vu naître. Elle est loin de se douter du drame qui se joue et qu’elle pourrait bien ne plus revoir ses terres de si tôt…

Maëlle a une vingtaine d’année, jeune femme asociale, elle essaie de survivre dans un monde qui n’a pas toujours était tendre avec elle; Alors qu’elle rentre chez elle, un groupuscule la kidnappe et l’emmène dans un lieu inconnu. Elle ne comprend pas ce qui se passe, elle est terrorisée et en plus elle ne comprend pas le langage de ses ravisseurs… comble de tout, personne ne la cherchera car elle s’est minutieusement appliquée à ne se lier avec personne…

Les personnages

Maëlle : C’est une jeune femme, un peu fragile. Elle a passé son enfance dans les orphelinats, où elle a fréquenté de nombreux psy pour l’aider à retrouver des souvenirs à jamais enfouis. En proie à de nombreux cauchemars sanglants qui l’épuisent, Maêlle essaie malgré tout de vivre normalement et simplement, surtout en évitant le lien social. Elle se révèlera plus tard assez impulsive, le genre à n’en faire qu’à sa tête, le genre à ne pas vouloir rester derrière les bras croisés en attendant qu’on risque sa vie pour elle.

Il ne lui est pas facile de faire confiance et les rares personnes en qui elle a confiance sont liées irrémédiablement à elle; Chacun a été choisi plus ou moins contre leur gré pour certain; Mais ils ont tous une mission très précise !

La Plume, le Scénario

L’auteure commence le récit par la vie bousculée d’une toute jeune princesse; Gaëlle Bonnefont nous plonge dans un drame dont on ne connait pas les causes, les scènes sont violentes, les agresseurs ont décidé de faire table rase !

Ensuite, l’auteure nous emmène dans un lieu plus réel, on suit une jeune adulte Maëlle. Cette jeune femme vit seule, ne désire pas plus que ça se lier avec les autres. Ses interactions sociales sont limitées au strict nécessaire de survie.

L’auteur aborde le thème de l’orphelinat, du passage de foyer en foyer, de psy en psy. Maëlle n’a pas eu la vie facile mais elle s’accroche.

Concernant cette partie, j’arrivais à ressentir cette solitude, cet épuisement mais jamais de renoncement. Elle se laissait vivre, subissant ses cauchemars et espérant y trouver une réponse un jour.

Ce personnage me laissait une drôle d’impression… certes ses années de solitude et une enfance pas très heureuse lui laissait des réflexes malheureux… Mais je la trouvais trop secrète avec les personnes en qui elle aurait pu avoir confiance. C’était un peu agaçant et en même temps ça mettait une certaine tension dans le récit. Chaque chose de cachée augmentait le danger…

Les personnages, qui l’entourent, ont chacun des personnalités très distinctes, on a le taciturne loyal jusqu’à la mort, le bout en train, le stratège, celui qui se demande pourquoi il fait partie de ce groupe et enfin le dernier plus ambigu… Chacun apporte une pierre à l’histoire passée comme présente.

Enfin, dans le résumé on comprend que le sang des Brendhail est spécial, malgré tout j’ai trouvé l’accession, du personnage principal, aux pouvoirs magiques un peu rapide … puis après… son évolution magique est restée trop lente, mais l’auteur nous montre bien que tout vient du personnage, elle ne fait pas confiance et ça s’applique aussi à elle-même.

On suit ce groupe au travers de leur chemin tortueux vers la vérité, enfin quelle vérité ? Le protagoniste a-telle vraiment tout expliqué de son plan ?

Un dernier point très rapidement, le récit à un petit côté steampunk très sympa !

Ce premier tome est un peu chaotique comme l’esprit torturé de sa protagoniste. Sauter d’un monde à l’autre a de quoi vous retourner la tête, et il lui faudra plusieurs pages encore pour croire en son équipe et à sa véritable mission.

 

En Bref

Un récit avec un pied dans notre réalité mais par pour longtemps, un monde ravagé par la malédiction royale;

Une recherche de la vérité presque initiatique

Le personnage principal est bousculé, mis à rude épreuve et ce n’est pas terminé ! Elle est attachante, malgré ses doutes parfois agaçant, elle reste forte et déterminée, un brin entêtée !

Merci à l’auteure, Gaëlle Bonnefont pour cette lecture, ce début d’aventure chaotique et passionnant.

 

 

 

La Terre des Héros, Tome 3 : L’Avènement d’Amélie Hanser

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Titre : La Terre des Héros

Tome 3 : L’Avènement

Auteur : Amélie Hanser

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantasy

Format : Epub

Nombre de pages : 288

Fiche Bibliomania

*** ATTENTION PROBABLES SPOILERS ***

pour ceux qui n’auraient pas lu
– La Terre des Héros, tome 1 : Héritage
– La Terre des Héros, tome 2 : Trahison

Résumé de l’auteur

« L’étau se resserre autour d’Aleya et de ses amis. Plus que jamais, elle va devoir faire ses preuves pour convaincre non seulement les Gaëls, mais également les autres peuples. Sa quête est loin d’être terminée et ceux qu’elle rencontre ne partagent pas tous ses intérêts. Pour mener à bien sa vengeance, elle va devoir se relever des complots, batailles et intrigues pour découvrir les intentions d’Owen. Mais surtout : où se trouvent les personnes enlevées? Et pourquoi ? »

Mon avis

Encore Merci Merci à l’auteure, Amélie Hanser, pour cette aventure en Terre des Héros aussi stressante que captivante !!

L’histoire

Voilà Aleya arrive presque au bout de son chemin; mais il lui reste le plus difficile : CONVAINCRE les peuples que sa cause est juste, et que la liberté, même s’il elle mène aux champs de batailles, vaut mieux que l’esclavage et la pauvreté. Aleya veut aussi vaincre Owen son oncle pour tout le mal qu’il a répandu… en tuant son père. Une dernière préoccupation et non pas des moindres, s’impose à elle, où sont emmenés toutes les personnes kidnappées ? A quoi servent-elle pour Owen; son désir de pouvoir est-il aussi démesuré qu’il le laisse paraître ? La situation est-elle aussi catastrophique qu’Aleya le pressent ?

Les personnages

Aleya : Elle a accepté son rôle d’élue et essaie de maintenir sa liberté face à ses responsabilités… Ce n’est pas toujours facile et c’est surtout épuisant. Elle s’approche du but ultime, et elle a peur mais en même temps elle se sent impatiente d’en finir. Elle veut découvrir les véritables intentions d’Owen. En attendant, elle se doit d’unir les peuples, ou au moins créér un semblant d’alliance pour que tous combattent derrière sa bannière de liberté et de vengeance… mais en fait, veut-elle vraiment se venger ? Si elle avance sur le terrain politique avec détermination et anxiété; son cheminement intérieur est chahuté par des rêves et des illusions sournoises…

Aleya rencontre de nouveaux alliés, des ennemis pas clair dans leurs intentions… Aleya va devoir conjuguer avec tous ces complots, ces intrigues, et les traitrises; heureusement elle sait qu’elle a un groupe fiable sur qui elle peut compter !

La Plume, le Scénario

Encore une fois ce début de tome m’a surpris, mise dans le doute; L’auteure utilise à sa manière d‘habiles procédés qui mettent le lecteur en position de tension et de perte de repères. Avant de comprendre de quoi il retournait, je me suis dit: « non, mais non ça ne peut pas être ça… » j’étais déçue et en même temps, je doutais... Le récit est si passionnant parce qu’il n’est pas prévisible. J’avais beau sentir dans quelle direction allaient les personnages, l’auteure arrivait à chaque fois à me surprendre avec des rebondissements, des retournements de situation qui mettaient les protagonistes dans de fâcheuses situations.

L’auteure développe ses personnages avec réalisme; Aleya évolue tout au long du récit, son personnage se façonne avec ses aventures, ses déceptions, ses réussites. Elle devient plus mature, presque malgré elle car parfois, ce status d’élue lui pèse… jusqu’à ce qu’elle comprenne qu’il ne tient qu’à elle d’agir en fonction de ce qui lui est cher à son coeur et à ses valeurs.

Les autres personnages évoluent également en fonction de leur vécu; J’ai apprécié l’introduction de nouveaux personnages dont on ne sait pas s’ils sont alliés ou ennemis… Entre aides inespérées et manipulations, le lecteur que je suis est devenu paranoïac.

Finalement, ce tome met en exergue ce sentiment, cette envie de changement durable, cette envie d’unité afin de lutter pour la liberté dans le respect des peuples et de leurs coutumes. Aleya va devoir s’adonner à l’exercice très compliqué qu’est la politique et encore plus la diplomatie. Chacun étant conscient des susceptibilités des uns et des autres, l’unification sera compliquée. Elle sait, la liberté ne s’obtient pas sans combattre même si elle désapprouve le fait que des gens meurent pour sa cause.

Aleya va devoir montrer à ces vieux briscards (oui oui j’ai osé utiliser ce mot !), ces généraux d’armée, ces nantis arrivés au pouvoir par leur naissance ou encore ces preux chevaliers roi de peuple par leurs faits d’armes qu’elle n’est pas qu’une gamine de 19 ans avide de vengeance; mais que derrière tous ses sacrifices, derrière ses doutes il y a une femme réfléchie qui pense possible un monde meilleur dans l’unité.

La fin de ce tome m’a renversée (ni plus ni moins !); Alors là, je ne m’attendais pas du tout à ça ! Mais je ne vais rien dire, hein ?! vous allez foncer sur cette trilogie pour vous faire surprendre à votre tour !

 

En Bref

Une fin de trilogie surprenante comme toute la trilogie, l’auteure garde le cap;

Cette trilogie est comme une initiation, une image de la tolérance, une idée de la liberté, de cette difficulté à choisir entre confort, compromis et liberté, combat, alliance et unité.

Les personnages sont tous passionnants, chacun avec ses particularités. Ce récit n’est pas tout rose, les héros n’ont pas tous de « happy-end », le réalisme des situations font de cette histoire une aventure stressante, passionnante, émouvante !

Merci à l’auteure, Amélie Hanser, cette aventure au coeur de la Terre des Héros m’aurais fait réfléchir sur la tolérance, sur la ténacité, sur les valeurs de chacun et sur un monde meilleur possible !

 

Galénor, Tome 2 : Le dernier Gémini d’Audrey Verreault

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Titre : Galénor

Tome 2 : Le dernier Gémini

Auteur : Audrey Verreault

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantasy, Jeunesse

Format : Epub

Nombre de pages : 374

Fiche Bibliomania

*** ATTENTION PROBABLES SPOILERS ***

pour ceux qui n’auraient pas lu
– Galénor, tome 1 : Le Livre des Portes

Résumé de l’auteur

« Et si vous étiez liés à quelqu’un… quelque part…

« Asmodée est de plus en plus radical avec sa politique anti-inferniths… Il veut qu’on les envoie tous à la prison d’Astheroth pour les interroger et les pister… Puis il y a ces magiciens avec leurs masques en forme de têtes de corbeaux qui rôdent à travers Galénor et attaquent des villages. Personne ne sait d’où ils viennent. Ni ce qu’ils veulent. Moi je m’en doute. Ils ont assassiné mes parents adoptifs… Je pense qu’ils cherchaient ce qu’ils m’ont légué… J’essaie de chasser tout ça de mes pensées…

Nous avons presque tout épuisé nos réserves de poudre d’artanis et nous, magiciens, ne pourrons bientôt plus exercer notre magie.

Asmodée a mis la main sur une pierre de Kartane qui pourra peut-être remplacer l’artanis et mettre fin à la pénurie magique qui plane sur notre monde. Or, le Kartane figure parmi les substances les plus convoitées de l’univers…

Nous avons été mandatés, moi et les autres géminis pour protéger cette pierre jusqu’à ce que les alchimistes aient terminé leurs recherches.

Nous sommes en fonction. Cette nuit, j’ai la pierre, dissimulée sur moi. La fête bat son plein. La salle est bondée. Un homme encapuchonné franchit la porte d’arche. Des ailes noires pendent à son dos. Il sort du lot, mais il y a autre chose… » »

Mon avis

Merci à l’auteure, Audrey Verreault, pour m’avoir proposé de poursuivre l’aventure avec ses Géminis; Un second tome tout en nuance et un peu moins sombre que le précédent !

L’histoire

Daphnée revit douloureusement l’assassinat de ses parents; Elle se rappelle vaguement quels individus les ont attaqué mais ils étaient masqués alors ça sera compliqué de les retrouver… Le plus important c’est que ces meurtriers n’ont pas trouvé ce qu’ils cherchaient... Mérindol aide Daphnée a dissimulé ce lourd fardeau que ses parents lui ont légué;

Pendant ce temps, Asmodée semble se radicaliser et maintient une politique dure et impitoyable contre les Inferniths; la révolte gronde… d’autant que les réserves d’artanis sont quasiment épuisées, les magiciens ne pourront bientôt plus faire de magie. Mais Asmodée semble toujours avoir un tour d’avance sur tout le monde et surprend en présentant une pierre de Kartane aux Géminis; Ils sont mandatés pour la protéger de la convoitise quasi universelle.

Comme rien ne peut se passer comme prévu, les Géminis et en particulier Daphnée la soeur de JudyAnn rencontre un énorme problème !

Les personnages

Daphnée: est une des Géminis, c’est la soeur de JudyAnn; C’est une belle jeune femme hybride, très solaire; Avec un caractère bien trempé; elle ne retient pas sa langue acérée quand quelque chose ou quelqu’un la révolte; d’ailleurs ça lui vaut parfois d’être dans une posture dangereuse … Elle croit en la vie et en la puissance des sentiments, ce n’est pour elle absolument pas une faiblesse bien au contraire. Elle fait confiance à son intuition même si parfois ça lui fait peur. Sa détermination peut se transformer en impulsivité et lui faire prendre des décisions dangereuses.

Heureusement les Géminis sont soudés et se protègent mutuellement; Chacun a son habileté qui aide au groupe; Et encore une fois, l’apparence, l’habit ne fait pas d’une personne ce qu’elle est vraiment. Attention tout n’est pas blanc ou noir !

La Plume, le Scénario

J’ai lu le tome 1 de Galénor en aout 2019, mais je n’ai eu aucun mal à me replonger dans le monde de Galénor. L’écriture de l’auteur m’a emmené direct dans l’histoire de Daphnée. Ce tome est consacré à la soeur gémini de JudyAnn personnage principal du tome 1. L’écriture est très agréable, fluide et très immersive ! De plus, Audrey Verreault classe son récit dans jeunesse, et à aucun moment avec mon âge avancé :-D, cela ne m’a perturbé ou paru trop simple, un récit limpide qui passe à n’importe quel âge à mon humble avis 🙂

Cette fois c’est au travers de Daphnée que l’histoire prend vie, que l’aventure continue, qu’une nouvelle mission, je devrais dire une nouvelle lubie d’Asmodée, le dirigeant de Godwynn va amener les géminis sur un terrain très dangereux.

Il ne faut pas oublier, qu’Asmodée mène une politique anti-infernith très sévère et son point de vue se durcit et met les Géminis dans une mauvaise position.

Un étrange personnage ailé va bouleverser tous les repères, en particulier ceux de Daphnée, si elle est la lumière, lui est l’ombre et surtout il convoite tout ce qu’elle doit protéger. Elle va devoir lutter dans cette nouvelle mission contre les apparences et avec son impulsivité qui va la mettre dans des situations compliquées.

L’auteure, Audrey Verreault, comme dans le premier tome aborde le thème de la différence, celle qui fait peur, celle dont le premier instinct penche vers la méfiance; Asmodée se montre dur et impitoyable envers les inferniths, auxquels il ne donne aucune chance, hors certains Géminis sont de double nature mais Asmodée ne sait pas tout. Par leur double nature, les Géminis comprennent mieux cette frustration de ne pas avoir sa chance, de montrer que la nature ne détermine pas ce qu’ils sont vraiment.

Dans ce tome, il est question de confiance, de méfiance, de sentiments, d’absence de sentiments. Daphnée et le dernier des Géminis vont devoir appréhender cette multitude de sentiments, d’émotions afin de comprendre qui ils sont vraiment et surtout que la vie même si elle est compliquée vaut la peine d’être vécue

. Daphnée l’a compris, son personnage solaire va devoir lutter contre les aprioris, contre la peur et le désespoir … Ce personnage est vraiment intéressant car évidement elle a ses failles, ses faiblesses, elle en fait qu’à sa tête et se met dans des situations très très compliquées mais c’est toujours dans le souci des autres; Daphnée est un personnage très attachant et c’était réellement un plaisir de la découvrir et de suivre son histoire.

En Bref

L’arrivée d’un nouveau Gémini, très surprenant; Daphnée mise à l’honneur;

Une aventure, une mission délicate, dangereuse, passionnante et incertaine !

Un récit étonnant en passant par l’histoire de Daphnée,

Et pour notre bien : ce récit invite toujours à l’ouverture d’esprit, à ne pas juger sur l’apparence, à être tolérant et peut-être laisser sa chance à celui ou celle qui a fait un mauvais pas ou un mauvais choix !

Merci à l’auteure, Audrey Verreault, pour m’avoir renouvelé votre confiance, c’était un vrai plaisir de continuer l’aventure des Géminis;

La Terre des Héros, Tome 2 : Trahison d’Amélie Hanser

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Titre : La Terre des Héros

Tome 2 : Trahison

Auteur : Amélie Hanser

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantasy

Format : Epub

Nombre de pages : 388

Fiche Bibliomania

*** ATTENTION PROBABLES SPOILERS ***

pour ceux qui n’auraient pas lu
– La Terre des Héros, tome 1 : Héritage

Résumé de l’auteur

« Kouareï se réveille dans une plaine, sans le moindre signe de vie de ses amis. Une seule solution s’offre à lui : rejoindre un ordre de chevalerie fidèle à Erwan. Lorsque des enfants se font enlever par les Fomors, il voit là l’occasion d’en apprendre plus sur la disparition de sa sœur et part à leur recherche. Sa route va le mener à travers la Terre des Héros, entre intrigues politiques, énigmes et épreuves. Avec toujours ces questions : où se trouvent Aleya et les autres ? Comment Owen a-t-il pu tuer son frère ? »

Mon avis

Je remercie l’auteure, Amélie Hanser, une nouvelle fois pour m’avoir permis de continuer l’aventure d’Aleya ! La menace se fait plus présente mais l’aventure continue !

L’histoire

Kouareï se réveille d’un long sommeil, seul et dans un endroit inconnu, et surtout perclus de douleur; Alors qu’il croit faire une mauvaise rencontre, il s’avère qu’il se trouve au carrefour de sa vie et la suite va lui prouver qu’il doit croire que ses amis sont toujours en vie, qu’il faut les rechercher mais il n’a aucune idée d’où; Il décide de suivre les très bons conseils des chevaliers qu’il a rencontré et sait qu’il consacrera le reste de sa vie à la recherche de ses amis et surtout de celle qu’il s’était juré de protéger !

Les personnages

Kouareï : Il est la première personne qui accompagne Aleya dans son périple; Il s’est juré de la protéger envers et contre tous. C’est un garçon persévérant, appliqué, mais jamais assez content de ses performances. Il s’en veut d’être séparé d’Aleya et se rend responsable de ne pas avoir su mieux la protéger. Pendant son apprentissage, il garde en tête le douloureux souvenir de sa famille et décide de se servir de sa position pour retrouver sa soeur et ses amis.

La vie de Kouareï prend un tour inattendu mais nécessaire; il en ressortira peut-être plus fort et il compte bien collecter des informations pour secourir sa soeur et retrouver celle qu’il protégeait.

La Plume, le Scénario

L’écriture de l’auteur garde sa continuité, reste fluide et agréable; On entre dans l’histoire très rapidement avec Kouareï ; ça m’a surpris, un peu désorientée car je m’attendais à continuer avec Aleya, et c’est avec curiosité qu’on suit Kouareï.

Alors cette surprenante reprise du récit, m’a laissé dans un énorme doute; Où est Aleya ? Que sont devenus les autres ? C’est très efficace comme procédé j’avoue que ça créé une certaine tension, une appréhension dès le début.

Le récit est ponctué de rebondissements et de péripéties comme dans le tome 1; Tous aussi précieux et créant une tension au fur et à mesure de l’avancer de l’intrigue.

L’idée de construire une histoire dans une histoire est assez agréable; Kouareï va devoir se former et patienter pour enfin reprendre ses recherches sur sa soeur et ses amis. Entre alliés et ennemis, les trahisons ne sont pas loin et quelques fois dictées par la peur. Kouareï et ses nouveaux amis devront conjuguer avec ce doute permanent pour espérer s’en sortir et avancer dans ses recherches.

Avec ces personnages, on parcourt la Terre des Héros et on rencontre d’autres personnages, d’autres coutumes mais on se rapproche des Fomors… d’Owen…

Dans ce tome, l’auteur, Amélie Hanser, aborde le thème de la politique avec un peu plus d’insistance; il est question de rouages compliqués mêlant peur, respect, loyauté, mais aussi et surtout trahison. Tout est une question de stratégie et la Terre des Héros regorge de personnages étonnant et haut en couleur, plein d’idéalisme ou au contraire très pragmatique et fataliste…

Avec ce tome 2 on apprend à mieux connaître Kouareï et à l’apprécier davantage; L’intrigue se fortifie, se complexifie… l’affrontement est proche.

 

En Bref

Des personnages toujours en totale évolution, avec leurs faiblesses, leur manque d’assurance et pour certain un caractère bien trempé, toujours aussi surprenants et toujours attachants.

Une aventure davantage passionnante avec un doute qui subsiste longtemps;

Merci à l’auteure, Amélie Hanser, pour me permettre de continuer cette aventure captivante en Terre des Héros !