Eloge de la faiblesse d’Alexandre Jollien

Titre : Éloge de la faiblesse

Auteur : Alexandre Jollien

Éditeur : Marabout

Nombre de pages: 95

Fiche bibliomania

4eme de couverture :

« Eloge de la faiblesse retrace un itinéraire intérieur, une sorte de conversion à la philosophie.
L’auteur, handicapé de naissance, imagine recevoir la visite de Socrate en personne. Dès lors, s’en suit un échange où de proche en proche émergent des – outils pour apprendre à progresser dans la joie, garder le cap au coeur des tourments et ne pas se laisser déterminer par le regard de l’autre. La philosophie est ici un art de vivre, un moyen d’abandonner les préjugés pour partir à la découverte de soi et bâtir sa singularité.
Peu à peu, une conversion s’opère, le faible, la vulnérabilité, l’épreuve peuvent devenir des lieux fertiles de liberté et de joie »

Présentation de l’auteur :

Philosophe de formation, Alexandre Jollien est né en 1975 en Suisse. Il a vécu dix-sept ans dans une institution pour personnes handicapées moteur cérébral. Aujourd’hui, il donne des conférences. Il a publié trois autres ouvrages, Le Métier d’homme, la Construction de soi et Le Philosophe nu.

Mon avis :

Merci à Livraddict de m’avoir permis de lire Alexandre Jollien aux Éditions Marabout.

Ce récit est écrit sous forme de dialogue entre l’auteur et Socrate. L’auteur, pour réfléchir à sa condition, entretient de longues conversations avec Socrate. J’ai lu, écouté cette conversation avec attention et intérêt.

Alexandre Jollien m’a impressionné, tant par sa force de vouloir à tout prix progresser, savoir, connaître tant par sa grande patience à découvrir à chaque instant le pourquoi du comportement humain. Il a fait face à toutes sortes de comportements qui l’ont blessé, surpris, rendu joyeux mais toujours il recherche au fond de lui à savoir…

Plusieurs thèmes sont abordés : qu’est-ce que la normalité ? Chaque société a-t-elle vraiment son code ? Apprendre à s’accepter soi-même, apprendre à accepter le regard des autres… autant de thèmes tous autant intéressant, que dis-je passionnant !

Pour le coup tous les passages, préface, avant-propos et prologue avant le dialogue sont très intéressant et essentiel pour la suite du livre.

Le parcourt d’Alexandre Jollien est surprenant, à plus d’un titre certaines personnes auraient baissés les bras. Lui, toujours , il rebondit sur les difficultés, oh il ne passe pas au travers, il a subi, souffert mais cela l’a poussé en avant !!

Pour ma part, ce dialogue m’a plongé dans une grande réflexion, j’ai fini par me poser certaines questions gênantes notamment sur un passage qui m’a particulièrement rappelé quelque chose… il dit dans un endroit du récit que les parents demandent à leurs enfants de ne pas regarder une personne handicapée. J’avoue j’ai eu ce réflexe, pas vraiment de les empêcher de regarder mais plutôt de ne pas fixer cette personne qu’ils trouvaient curieuse,différente. D’une part de peur de heurter la personne handicapée ou la mettre mal à l’aise et d’autre part peut être d’avoir peur d’engager la conversation. C’est moche je m’en rends compte, mais voilà de ce côté c’était moi l’handicapée de la communication… Pourquoi une telle appréhension ? je ne sais encore pas, alors je cherche encore, ce récit m’a ouvert les yeux sur certains comportements… et du coup il a soulevé plusieurs questions qui me pousse à réfléchir encore.

Ce dialogue est plein de surprise, de mots étonnants.

Ce qui m’a plu :

La forme du récit, ce dialogue avec Socrate, je l’ai trouvé formidable !

Ce dialogue a provoqué en moi de profondes réflexions, alors Merci Alexandre Jollien !

En Bref :

Un petit bout de livre avec 95 pages mais alors tellement riche en leçon de vie…

Encore merci à Livraddict et aux éditions Marabout de m’avoir permis de connaître la plume d’Alexandre Jollien !!

Deux extraits que j’ai envie de partager :

« La différence trouble, décontenance l’homme dans son souci de perfection. Quand à la peur, elle le rétrécit. »

« Les épreuves forment plus que les parfaites démonstrations d’éminents scientifiques ou de pédagogues engoncés dans leurs schémas. »

Publicités

4 réflexions sur “Eloge de la faiblesse d’Alexandre Jollien

  1. C’est un livre très divers, qui invite effectivement à réfléchir! Je l’ai dévoré dimanche soir, avec profit. Et puis, le choix de donner de nombreux exemples m’a paru pertinent: c’est très parlant comme démarche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s