Les Litanies de l’Unique, tome 1 : Les Incarnations de Lancelot Sablon

Saga : Les Archives de la Contrée

Titre : Les Litanies de l’Unique

Tome 1 : Les Incarnations

Auteur : Lancelot Sablon

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantasy

Format : epub

Nombre de pages : 600

Sortie le 15 août 2020

Fiche Bibliomania

***PUBLIC AVERTI***

Résumé de l’auteur

« Dans une Contrée unifiée par la force et opprimée par l’Unique Dogme, l’isolement est gage de survie ».

C’est un des préceptes que leur a enseigné le doyen, celui-là même dont Ghaal a retrouvé la tête, empalée au milieu de son village en ruine. Depuis, son seul but a été de quitter la Contrée-Unie pour laisser son passé, son deuil et l’aiguillon de la vengeance derrière lui.

Mû par le désir de changer de vie, Ghaal s’approprie le nom d’une divinité dont parlent les mythes d’au-delà la Contrée : le Drakhal’in. Jamais il n’aurait pensé que le nom du dieu aux mille visages puisse bouleverser sa vie, éveillant ainsi l’intérêt des Hérétiques, un groupe de rebelles cherchant à renverser la suprématie de l’Incarnation de l’Unique.

Drakhal’in devra lutter pour ne perdre ni la raison ni son identité, son esprit malmené par un étrange pouvoir dont il ne maîtrise pas la portée.« 

Mon avis

Je remercie, l’auteur, Lancelot Sablon, de m’avoir proposé son roman étrange et captivant à la fois

L’histoire

Ghaal fait partie des chasseurs envoyés dans les prémices de l’hiver pour chasser du gibier afin de nourrir son peuple et le sauver d’une famine certaine.

Leur Contrée est opprimée par le Dogme de l’Unique;

Alors qu’il revient à son village, il ne retrouve qu’horreur, sang et mort… Il décide de quitter cette contrée abjecte et change de nom; il se fait appelé le Drakhal’in.

A ce moment, il est loin de s’imaginer que sa vie va être bouleversée à un point où il devra lutter durement pour ne pas perdre ni l’esprit ni la vie. Les rebelles au Dogme, le voit comme la lumière au bout du tunnel pour enfin mettre l’incarnation hors d’état de nuire… et cette espérance si forte lui fait peur…

Mais le jeune chasseur va connaître les affres de la perdition, la peur, la désillusion et l’espérance si forte qu’elle fait mal… Est-il vraiment ce qu’il prétend être ? est-il assez fort pour mettre fin à ces massacres ? Est-il vraiment celui qui est attendu ou est-il seulement un pion sur un grand échiquier qu’il ne maitrise pas du tout ?

Les personnages

Ghaal : C’est un jeune chasseur, qui ne connait que son village et la forêt alentours; Il est nerveux et la pression mise sur ses épaules de devoir rentrer avec de la nourriture pour son village le rend fébrile. Le froid, la peur et l’angoisse l’oppressent. Il est un peu perdu dans ce monde hostile. Il va vivre tellement de bouleversements, d’horreurs que plusieurs fois son esprit menace de lâcher sous la force d’un étrange pouvoir; mais il reprend pied et retrouve au fond de lui une lueur qui relance sa détermination. Il est malmené, il lutte sans cesse pour vivre, pour survivre, c’est éprouvant et il s’épuise mais toujours il retrouve un brin de ténacité…mais va t-il pouvoir lutter longtemps pour garder son esprit sain ?

Beaucoup de personnages croisent le chemin de Ghaal, certain l’aideront, d’autres le ralentiront, mais tous ont un rôle à jouer dans cette tragique histoire. Des personnages étranges, troubles, sympathiques mais aussi d’autres cruels, fanatiques, éteints...

La Plume, le Scénario

Public Averti parce que certaines scène sont très violentes et d’autres relèvent carrément de l’horreur totale.

Je dirais que la plume de l’auteur, Lancelot Sablon, est envoûtante, ensorcelante…Il commence son récit par un préambule mystérieux qui m’a prise au piège. je me suis installée confortablement pour écouter/lire la transcription d’une curieuse archive…

Je suis rentrée dans le monde de Ghaal, brutalement et j’ai vécu son expérience à travers ses yeux. Même s’il y a un narrateur, de temps en temps, le lecteur se met dans la peau de Ghaal c’est curieux comme sensation, c’est presque impossible à refuser…

L’auteur / le transcripteur nous raconte les épreuves d’un jeune chasseur que rien apparemment ne prédestinait à une aussi funeste aventure. En un temps assez court il passe de jeune chasseur angoissé à un jeune homme déterminé à tout abandonner derrière lui mais les évènements qui jalonnent son chemin, l’emmènent inéluctablement vers un destin plus terrible encore.

Honnêtement tout au long de ma lecture j’étais comme Ghaal, perdue, abasourdie par l’horreur que vivait ce jeune homme, ne sachant plus très bien dans quel but ce jeune chasseur devenu presque dieu avait une quelconque raison de vivre et de suivre ainsi des aventures si horribles… j’étais aussi perdue que lui, mais pourtant accrochée au mot suivant, à la ligne suivante… captivée par la détermination du jeune homme à survivre malgré tout. Il traverse tellement d’épreuves qu’on ne peut pas lui en vouloir cette envie qu’il a d’abandonner, c’est beaucoup trop pour un seul homme.

Mais il y a ce pouvoir étrange, à double tranchant, cette résurgence qui lui fait perdre des pans de sa vie pour les lui restituer après. Il est balloté par le destin, par les maîtres du destin plutôt, car il lutte à contre courant… Ce pouvoir qui lui offre tellement de possibilités mais qui en même temps menace l’équilibre de son esprit est perturbant mais jusqu’au bout on croit en cet homme aux ressources presque illimitées, cette ténacité, cette envie tellement humaine de survivre.

Par la force des épreuves, des combats, des horreurs qu’il endure, Ghaal/Drakhal’in mûri, se forge une personnalité forte (mais est-ce vraiment la sienne…) aux fondations fragiles mais grâce à l’amour d’une femme, il va continuer son odieux chemin, il va aller jusqu’au bout de son destin et là encore il va être mis à l’épreuve car rien ne le prépare à ce qu’il doit encore vivre.

Une initiation à la vie, brutale, une envie de paix qui tourne à la dictature horrible, un besoin que tout cesse pour la liberté.

Dans ce récit, il est question de liberté mais quelle liberté ? Venue d’un profond dégout pour la guerre un homme met en place un dogme unique dans le but d’unifier les peuples par la force et en imposant la paix. Seulement l’humain a besoin de liberté,même si cette liberté l’amène fatalement à la guerre, voir inéluctablement à la guerre. On ne peut pas empêcher l’humeur belliqueuse des humains. La paix est possible mais elle doit être un choix pas une obligation.

Chacun a une raison de se battre pour son peuple, pour sa famille, pour sa liberté, ses choix, sa vie et même si cela amène presque toujours à la guerre… La paix semble un temps de pause, un instant entre deux guerres… finalement…

Attention les dernières pages sont intenses et vous laisseront abasourdi !

En Bref

Un récit éprouvant, triste, dramatique et perturbant mais tellement captivant !

Le personnage, Ghaal/ Drakhal’in est torturé, pas toujours sain d’esprit, déterminé et surtout fondamentalement humain, tous ses gestes, ses réactions le désignent humain malgré cet étrange pouvoir. Tout chez lui est tellement réaliste.

Attention cette histoire va vous faire perdre pied pendant quelques instants…

Merci à l’auteur, Lancelot Sablon, pour cette aventure peu commune, perturbante et pourtant passionnante.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :