Le cycle de Barcil, Nouvelle 4 : Yencil le stratège de Jean-Marc Dopffer

Titre : Le Cycle de Barcil

Tome 4 : Yencil le Stratège

Auteur : Jean-Marc Dopffer

Éditeur : Autoédité

Genre : Nouvelle, Fantasy

Format : PDF

Nombre de pages : 78

Sorti le 2 septembre 2019

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur

« Yencil, le Dieu de la Guerre, veille sur les peuples foisonnant à la surface de Barcil. Son œil diaphane scrute du plus profond des âges le destin des mortels. Sa volition façonne leur destin ; ses Bainges font régner sa loi sur le monde. Son obsession, conserver l’Équilibre entre les morts et les vivants. Mais la quiétude des royaumes vacille. Essaimés à travers le continent, les conflits secouant les peuples menacent l’Équilibre. L’harmonie rompue, ce sera l’avènement d’une nouvelle ère de chaos.

Alors, du fond de son domaine, Yencil scrute le parcours du Nain Ikor. Ce dernier, un valeureux émissaire aux qualités incontestables de baroudeur, a été lancé par son roi sur les traces de Linn, son confrère et prestigieux membre de la Phalange des Cinq. Disparu en quête de formidables rubis enfouis dans l’antre d’un dragon, Linn n’a plus donné de signe de vie depuis des lunes.

Chaperonné par la Bainge Orglin, le parcours d’Ikor le pousse à traverser les paysages millénaires de la sylve des Elfes et du désert graniteux des Nains.

Cependant les vices des mortels sont un puits sans fond. Et faire main basse sur le trésor hante bien des esprits. Malgré leur alliance historique, Elfes et Nains rivalisent, envenimant chaque jour un peu plus la situation. Cupidité et orgueil, arrogance et ambition font trembler l’alliance. La guerre et ses calamités sont proches.

Ikor saura-t-il éteindre l’hostilité entre les deux peuples ?
Yencil parviendra-t-il à conserver l’harmonie du monde ?« 

Mon avis

Merci à l’auteur, Jean-Marc Dopffer, pour cette nouvelle n°4; Pareil que pour les précédentes, aucun problème pour me remettre dans l’histoire du Cycle de Barcil !

L’histoire

Ikor, l’espion du peuple Nain, part en reconnaissance afin de retrouver le valeureux Linn; Malheureusement il arrive trop tard. Son retour vers le désert graniteux des Nains est violent et plusieurs fois Ikor à failli perdre la vie; mais une Bainge veille sur lui. Face à son roi, Ikor ne peut que constater que les relations entre Elfes et Nains se sont rapidement détériorées en son absence.

Sur ordre de son roi, Ikor suit l’émissaire elfe de retour dans sa forêt mais les événements ne tournent pas en sa faveur et la rupture entre les deux peuples est imminente.

Yencil observe les mortels et se désespère de leur capacité à céder facilement à leurs plus bas instincts, le Dieu Fou , quant à lui, souffle sur les braises de la colère et de la cupidité pour instaurer le Chaos.

L’Équilibre, si cher à Yencil, le dieu de la guerre, est menacé et une issue paisible semble s’éloigner…

Les personnages

Ikor :  Est issue du peuple Nain, c’est l’espion de la couronne, un baroudeur rompu à ce genre d’exercice; malgré tout il est bien conscient qu’il a échappé à la mort plusieurs de façon étrange, mais il ne s’en plaint pas, content d’être en vie; Il est valeureux et très efficace. Il remarque l’obstination des monarques à continuer sur la pente de la provocation, la colère vers une issue fatale. Il fera tout ce dont il est capable, tout ce dont on voudra bien lui accorder comme force pour éviter cette guerre entre les Nains et les Elfes.

Yencil : C’est le Dieu de la Guerre, gardien de l’Équilibre; Il enrage sur les Mortels qui cèdent bien vite à leur penchants naturels de guerriers et cupides créatures… Il sait que c’est son frère qui est derrière ce chaos et il s’échine à le contrer en manipulant l’art de la guerre avec des Mortels dignes de sa confiance.

 

La Plume, le Scénario

Avec cette nouvelle, l’auteur nous offre une continuité de ce Cycle de Barcil, et en même temps on entre dans les coulisses du Monde, pour voir Yencil à l’œuvre;

J’ai embarqué sans problème avec ce nouveau personnage qui est Ikor, un autre valeureux Nain parti à la recherche de Linn, l’illustre sage/mercenaire du conseil du roi Nain;

Ikor est très efficace, mais heureusement Yencil lui à envoyer une aide précieuse pour le garder en vie, une de ses précieuses Bainges;  C’était très intéressant, car Ikor ce rendait compte qu’il ne devait pas sa survie uniquement au maniement exceptionnel de sa hache; il sentait qu’il était sous la protection de Yencil; Ikor va également croiser le chemin d’un personnage qu’on a déjà rencontré et là encore c’était un rebondissement surprenant !

Yencil est particulier, c’est un personnage intéressant, c’est le gardien de l’Équilibre; il est consciencieux, fin stratège; Il doit composer avec la folie de son frère, la cupidité et la propension à la colère des Mortels; il regarde ce monde avec énervement, avec déception pour les Mortels si faibles à résister contre le chaos. J’ai apprécié ces incursions dans l’antre du Dieu de la Guerre;  L’auteur m’a emmené dans les coulisses du monde, là où tous les rouages ce mettent en place, où les décisions sont prises, où le sort de tel ou tel royaume est décidé.

Et on en parle de sa représentation, un chapeau à large bord, une barbe rousse et un œil blessé, des muscles saillants, il a tout du chef de guerre important, barbare, sauvage avec son manteau en peau de bête et son armure, il transpire la guerre; accompagné de son loup et de ses danseuses du ciel tout autour de lui, une chouette représentation qui lui va comme un gant !

L’auteur, Jean-Marc Dopffer met encore à rude épreuve ses personnages; il aime quand même bien les faire souffrir et leur tortiller les méninges

Comme celles que j’ai déjà lu, cette nouvelle est dynamique, et visuellement énorme (pas trouvé de mot pour décrire ce que je ressens …) Les descriptions sont telles qu’on s’y voit carrément; Quand Ikor rentre chez lui et court vers le royaume des Nains, ce désert de roches ! Wow, c’était magnifique ! Il y a plein d’autres passages qui m’ont transporté dans ce monde, mais je vous laisse les découvrir !

Cette fois je ne peux pas me décider; Pour ma préférence, qui d’Ikor, l’espion Nain ou de Yencil, le Dieu de la guerre, ils sont à ex æquo, n’en déplaise au Dieu …

L’auteur est coutumier des fins « mi-figue mi raisin », en tout cas  pour ces trois nouvelles que j’ai lu.. c’est plutôt appréciable car finalement ça lui laisse une porte ouverte et le lecteur imagine ce qu’il veut.

 

En Bref

Entre Chaos et Équilibre, la nouvelle oscille; 

Des personnages intéressants et captivants, un fil rouge qui suit son court au travers des nouvelles;

Une immersion dès les premières lignes avec des descriptions qui vous emmène en voyage !

Merci à l’auteur, Jean-Marc Dopffer pour ce voyage dans les coulisses des Dieux mais pas que 😉 !

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :