Outsphere de Guy-Roger Duvert

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Titre : Outsphere 1

Auteur : Guy-Roger Duvert

Éditeur : Autoédité

Genre : Sciences Fiction

Format : epub

Nombre de pages : 313

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur

« Après avoir quitté une Terre mourante du fait des erreurs de nos sociétés, l’Arche, premier vaisseau à coloniser une exoplanète, arrive au bout d’un long voyage de 80 ans. Les colons sortent de leurs caissons cryogéniques et découvrent ce qui doit devenir un nouveau commencement pour l’humanité. Une nouvelle planète, un monde principalement végétal baptisé Eden.

Les surprises se cumulent vite : la surface abrite une espèce primitive mais intelligente, des ruines prouvent l’existence de civilisations passées avancées, le système climatique obéit à des règles très particulières. Mais malgré tout cela, la colonisation commence de manière somme toute très classique, avec les traditionnelles oppositions entre militaires, scientifiques, civils.

Mais tout change avec l’arrivée d’un nouveau joueur : un second vaisseau spatial arrive, quelques mois seulement après l’Arche. A son bord, des Terriens partis 60 ans plus tard, bénéficiant d’une technologie plus avancée, et eux même fortement modifiés génétiquement. Capables de se synchroniser et de communiquer télépathiquement entre eux, ils sont devenus une espèce fondamentalement collectiviste, que tout oppose aux traditionnels Terriens individualistes de l’Arche.

Les deux peuples essaient dans un premier temps de cohabiter et d’apprendre les uns des autres, mais les obstacles rencontrés, le passé de la planète qui s’avère beaucoup plus riche et mystérieux que prévu, vont rapidement augmenter les tensions. Eden représente-t-il un nouvel espoir, ou au contraire la fin d’une civilisation? »

Mon avis

Merci à l’auteur, Guy-Roger Duvert pour m’avoir proposé à nouveau un de ses romans. Cette fois il est question de civilisation en exode, les hommes vont devoir apprendre les uns des autres s’ils ne veulent pas être les derniers de la race humaine.

L’histoire

L’Arche, le vaisseau de l’espoir, transporte une partie de l’humanité ayant quitté leur Terre pour survivre et recommencer une nouvelle et meilleure vie sur une exoplanète, baptisée Eden. A leur grande surprise, la planète est déjà habitée par un peuple certes primitif mais extrêmement dangereux et tenaces.

Alors que les premiers colons descendent s’installer sur Eden, un étrange vaisseau approche de l’Arche. Ils s’avère que ce sont des humains partis 60 ans après l’Arche. Ces humains sont différent, génétiquement modifiés, bénéficiant d’une pensée collective permettant de préserver une harmonie parfaite au sein de leur communauté.

Faisant face à une planète pleine de surprise, accueillante mais dangereuse. Les terriens de l’Arche vont devoir cohabiter avec les nouveaux humains venus sans animosités, plutôt curieux. Deux tendances vont s’opposer : le collectivisme d’Utopia et l’individualisme de l’Arche.

Les avis divergent, les méfiances s’exacerbent, la survie des deux peuples devient compliquée. Les luttes intestines combinées aux surprises mortelles que réserve la planète…Les découvertes d’anciennes civilisations disparues, le peuple primitif ne semblant pas avoir peur de ces envahisseurs… La nouvelle civilisation humaine risque t-elle de s’éteindre pour de bon ?

Les personnages

Bowman :  C’est un militaire faisant partie de la mission de l’Arche pour protéger les civils et les aider à installer la nouvelle colonie humaine. C’est un homme prêt au combat, excellent guerrier, très bon meneur d’homme; Il veille sur ses hommes comme s’ils étaient sa famille, ses frères… Il est très respectueux de sa hiérarchie. A cause de l’insouciance d’une scientifique, enfin de son enthousiasme pour la découverte, sa patience va être mis à rude épreuve mais il garde toujours le cap sur les objectifs fixés par sa hiérarchie. Toujours prêt, toujours un train d’avance; c’est un élément crucial pour la colonie.

Fultonc’est une scientifique, la meilleure dans sa discipline (vous découvrirez par vous-même). Elle est froide, asociale mais étrangement respectée et admirée. Son enthousiasme face à ses découvertes risque de mettre ses mission en danger…pourra t-elle réfréner cette soif ?

J’aurais pu parler d’Olsen, de S8588 mais franchement je vous laisse les découvrir; ainsi que tout les autres qui sont autant de personnalités secondaires mais qui font l’histoire.

La Plume, le Scénario

On change légèrement de registre cette fois avec Outsphere. la terre n’est plus vraiment un endroit vivable…

L’arche, un vaisseau spatial arrive à destination d’une nouvelle planète porteuse d’espoir pour l’humanité : Eden. L’histoire se met en marche avec le réveil des premiers colons. L’auteur nous emmène direct au coeur de l’action avec un réveil soutenu.

Ensuite tout s’enchaîne très rapidement, pas de temps mort. Première mission, premier contact, premier combat, première perte. Le ton est donné. Eden est déjà habitée ! Une faune et une flore intéressante mais surtout dangereuse, des êtres vivants humanoïde primitifs mais virulents. Les militaires et les scientifiques ayant pour tâche de protéger la colonie vont avoir fort à faire. Et comme si ça ne suffisait pas un vaisseau inconnu approche de l’Arche sans animosité.

Le ton est donné, la colonie va devoir se battre pour conquérir une planète qui n’est pas la sienne; se battre ? cohabiter ? est-ce possible ?

L’auteur, au travers de cette colonisation, va développer trois statut incontournables d’une telle émigration:

  1. Tout d’abord, l’aspect militaire avec ses règles strictes, son respect de la hiérarchie, cette propension à la violence, à la brutalité car c’est leur métier le combat, mais leur mission est aussi de protéger les civils. La cohabitation est parfois difficile car le civil ne voit pas le danger comme le militaire le perçoit et bien sûr on arrive à des situations dramatiques…
  2. Ensuite, l’aspect politique, qui est comme toujours assez puant... cette Mme Cruz pense à son ascendance sur le groupe bien avant leur sécurité. Elle ne pense qu’à se faire accepter en tant que leader des civils mais les forces en présence rendent la  tâche compliquée. Sa position entre les civils et les militaires impose une personnalité forte et stratège hélas c’est sans compter sur les rebondissements et les civils extrémistes.
  3. Et enfin, les civils, qui investis d’une mission celle de sauver l’humanité, redonner une seconde chance aux humains, devenir le berceau de la nouvelle humanité, commencer une vie meilleure… sont épris de liberté et ne comprennent pas, n’acceptent pas de rester sous atmosphère protégée dans Outsphere. L’envie de liberté est plus forte mais cette soif ne sera pas sans conséquence… Ils voient les militaires comme des dictateurs imposant trop de règles, étant trop dans la prévention afin de mieux écorner leurs libertés. Mais ils vont s’apercevoir que prendre des décisions apportent son lot de conséquences et que tout ne paraît pas aussi simple que ça en à l’air.

Guy-Roger Duvert, l’auteur aborde le thème de la méfiance de ce qui est différent, du racisme, de l’intégrisme/l’extrémisme; En effet, ces nouveaux humains fortement génétiquement modifiés ne font pas l’unanimité au sein des colons. Leur développement en font des êtres supérieurs, mais leur façon de penser, leur collectivisme les rendent hermétique à toute notion d’individualité, et finalement un peu naïfs et peu méfiant; La cohabitation va provoquer des heurts, mais aussi des actes bien plus grave entraînant une surenchère de catastrophes qui risquent de coûter bien plus aux derniers humains …

A toutes ces péripéties, il faut ajouter la planète Eden, qui n’est peut-être pas si accueillante, les militaires et les scientifiques en mission vont l’apprendre à leur dépens. Entre une faune sauvage agressive, les probables virus présents sur la planète, les découvertes de plusieurs civilisations anciennes et disparues et un peuple, certes primitif mais absolument pas inoffensif; la colonie n’est pas au bout de ces peines et l’installation risque d’être beaucoup plus chaotiques que prévue…

Une petite question m’a quand même turlupiné… pourquoi avoir choisi comme destination Eden avec si peu d’information ? et rebelote avec Utopia, 20 ans après, si avancés génétiquement et technologiquement ? La suite dans le tome 2 ?!

En Bref

Un roman de science fiction pur avec voyage spatial, exoplanète, êtres génétiquement modifiés et au milieu de tout ça l’enjeu le plus important la survie de l’humanité, l’humain dans son entièreté au naturel avec ses travers qui l’ont déjà conduit à l’exode mais l’instinct de survie est parfois terriblement puissant;

Merci à l’auteur, Guy-Roger Duvert,  pour cette aventure sous tension sur une planète qui n’a pas encore livré tous ses secrets.

 

 

7 réflexions sur “Outsphere de Guy-Roger Duvert

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s