Kushiel, T1 : la marque de Jacqueline Carey

Kushiel T1Titre : La Marque

Saga : Kushiel

Auteur : Jacqueline Carey

Traducteur : Frédéric Le Berre

Éditeur : France Loisirs

Nombre de pages : 1151

Fiche Bibliomania

4ème de couverture :

« Phèdre no Delaunay porte la marque de Kushiel, qui lui vaut d’éprouver à jamais le plaisir dans la souffrance. Enfant, elle a été vendue à un noble qui a su reconnaître chez elle ce don cruel, et elle est devenue depuis la plus convoitée des courtisanes ainsi qu’une espionne exceptionnelle. Lorsqu’elle découvre le complot qui pèse sur sa patrie, Phèdre se lance dans une aventure épique et déchirante, semée de trahisons, et qu’il lui faudra mener jusqu’au bout pour sauver son peuple.
Laissez-vous séduire par un monde vénéneux peuplé de conspirateurs, de monarques assiégés et de seigneurs de guerre barbares et surtout par Phèdre, une héroïne hors du commun. »

Mon avis :

1ère impression visuelle :

Lorsque j’ai pris le livre sur le rayon de la librairie, j’ai été attirée par la couverture… Le dos magnifiquement tatoué d’une jeune femme brune regardant un paysage montagneux froid et sombre, entourée de couleur paradoxalement rouge… J’ai pensé il y a forcément un destin tragique où le sang, le froid amène forcément vers une aventure épique !

2ième impression résumé :

Tant de promesse, d’impression sombre… et d’aventure. Cette jeune enfant abandonnée par sa mère et qui par la suite va tenir le destin de sa patrie entre ses mains ! ça m’a plu 🙂

Histoire :

Phèdre est abandonnée par sa mère à l’une des 13 maisons qui se partagent la région sous une royauté fébrile. Des maisons où l’on forme des adeptes pour la gloire de Naamah sous le précepte d’Elua « aime comme tu l’entends ».

Les treize maisons, sont des endroits où l’on apprend les plaisirs du corps et où certains adeptes peuvent devenir puissant selon leurs talents. Le royaume Terre d’Ange est un royaume où les plaisirs du corps sont rois et peuvent devenir de réelles armes.

La politique est vérolée par une technique d’espionnage un peu particulière et perverse… les hommes et les femmes puissantes parlent souvent lorsqu’ils sont sous l’emprise du plaisir. Il suffit à Phèdre, élève de du noble Delaunay ayant acheté sa marque à la maison qui l’a recueilli, d’écouter  et d’être sensible au moindre indice le tout sans se faire remarquer. Elle va devenir très experte dans l’art de donner du plaisir et d’arracher des secrets, du coup son habilité est dangereuse pour certains qui vont essayer de la faire disparaître… c’est sans compter sur sa ténacité à rester en vie mais aussi sur le Cassilin qui l’a protège.

Les personnages :

Phèdre no Delaunay est jeune enfant abandonnée par sa mère. Le noble Delaunay achète sa marque, c’est à dire qu’elle lui appartient jusqu’à qu’elle ai assez d’argent pour terminer son tatouage dans son dos qui fera d’elle une femme libre. Elle va acquérir cet argent en donnant du plaisir aux nobles qui la demanderont et ils seront triés sur le volet par son maître car il la protège. Phèdre ne fait partie d’aucune maison puisque c’est un noble qui l’a achetée mais son espoir d’être libre un jour n’est pas pour autant amenuisé … Delaunay lui apprend tout ce qu’elle doit savoir pour survivre et ne rien devoir à personne, et surtout à devenir une femme libre et érudite. Elle apprend avec lui toutes les langues du royaume, et même celle des ennemis au royaume…, l’écriture, la géopolitique… Phèdre est douée dans tout ce qu’elle entreprend et devient une courtisane très prisée.

Anafiel Delaunay est un noble avec un mystérieux dessein, il poursuit une quête pour respecter une promesse qu’il a fait  et pour ça il a besoin de ces deux protégés. Il est doux et aimant comme un père . Il leur apprend tout ce qu’ils doivent savoir pour survivre. Avant d’acheter Phèdre, il avait déjà recueillit Alcuin. En devenant le maître de Phèdre il est tout à fait conscient qu’il a acquis une personne tout à fait particulière

Josselin Verreuil vient de la Fraternité Cassiline qui vit sous le précepte de Cassiel « Je sers et je protège ». Il est enchaîné à ce serment, et Delaunay l’emploie pour protéger Phèdre l’intrépide, inconsciente du danger qui pèse sur elle. Il ne comprend pas et ne cautionne pas ce que fait Phèdre avec son corps mais il apprend à la connaître et sa vie est à tout jamais enchaînée à celle de Phèdre. Alors il va honorer son serment jusqu’au bout et même au delà de ses forces et de ses convictions.

Il apparaît une multitude de personnages secondaires aussi important les uns que les autres, ceux qui portent Phèdre au nues et les autres à qui elle fait peur car elle a cette puissance et cette ténacité en elle…

La Plume, le Scénario :

Je me suis aperçue que ce livre avais 1 151 pages en complétant ma progression sur Livraddict et là je me suis dit « mais je suis folle ! Je n’aurais jamais terminé ce livre avant le 28 février !! » Ben oui je participe tous les mois au challenge #1mois/1000pages de Crouton et j’aime bien finir un livre à la fin du mois … :))

Et bien je suis étonné moi-même, j’ai réussi ! Pourquoi ? Comment ? c’est simple, l’écriture de l’auteur est fluide, elle nous emporte dans son torrent d’écriture, les descriptions sont courtes et non rébarbatives plutôt essentielles même.

Le personnage de Phèdre est tenace, agaçant, difficile à comprendre parfois dans ses choix et puis elle est si déterminée à sauver sa patrie.

Le récit est à la première personne et c’est Phèdre qui conte son histoire héroïque de façon tout à fait humble. On s’attache à elle, on ne peut pas faire autrement, on comprend son désarrois, son inquiétude, son combat.

Et puis il y a Josselin, ce Cassilin que tout sépare de Phèdre, d’abord sa Fraternité des plus chaste. Il est rabat joie, froid et cassant mais il va aller au bout de lui-même, au bout de son serment et même au delà … pour ma part je me suis laissée charmer par ses airs sombres, froid, cassant, à rebrousse poil…mais son honneur importe tellement pour lui. Son serment et sa personnalité sont au service de Phèdre, bien qu’ils ne comprennent pas bien pourquoi Delauney a eu recours à la Fraternité Cassiline… ils prendront pleinement conscience des décisions de Delauney bien plus tard…

En Bref :

Entre intrigue politique, amoureuse, lutte intestine du pouvoir, du trône, apparence, domination et soumission, aventure glaciale, esclave, bonheur, tristesse … tout y est, un roman fabuleux :))

Je ne suis pas sûr de vouloir lire le tome 2 car le premier tome était parfait. La fin laisse la porte ouverte au lecteur… et … je n’aurais presque pas envie de connaître la suite.

Un gros roman multi facette passionnant !

2 commentaires sur “Kushiel, T1 : la marque de Jacqueline Carey

Ajouter un commentaire

    1. Je n’ai pas dit que je ne lirais pas le tome 2 mais que le 1 était tellement bien que le tome 2 me faisait un peu peur :))
      Merci de ton passage 🙂 Quand tu auras lu le tome 2 fais moi signe pour me dire comment il est ! sans spolier bien sûr 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :