Chroniques Céleste, tome 1 : La Citadelle Interdite de Léona Everhard

Titre : Chroniques Célestes

Tome 1 : La Citadelle Interdite

Auteure : Léona Everhard

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantasy

Format : Epub

Nombre de pages : 132

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur

« L’archipel de Valesphyr est une machine à broyer les rêves. Depuis des temps immémoriaux, celui-ci est divisé en deux castes. Sous le joug des Privilégiés, les Rebuts savent que toute forme de rébellion est vaine.

Sylwen, un jeune homme qui vit grâce à une prothèse robotisée, rêve de quitter la terre ferme pour parcourir les airs. Il pensait pouvoir devenir Navigateur en entrant dans la Marine Céleste, mais il échoue, rattrapé par son statut de Mâchefer.

Alors quand son ami Trévor suspecte le gouvernement de verser un pot-de-vin contre l’annulation du programme archéologique visant à rénover la Babylone Céleste, ils décident d’aller y jeter un œil.

Pourquoi le métal inspire-t-il la peur du gouvernement ? Quel danger renferme la Citadelle ?

Une escapade à la découverte de leurs origines qui va bouleverser leurs vies et faire vaciller les fondements de leur société.« 

Mon avis

Je remercie l’auteure, Léona Everhard pour ce joli partenariat !

L’histoire

A Valesphyr, il n’y a que deux clans… Les Privilégiés et les Rebuts. Pendant que les premiers peuvent se permettre de rêver, les autres s’use la santé pour servir les premiers.

Les Rebuts ne doivent pas avoir le moindre espoir d’améliorer leurs conditions de vie, un Rebuts reste un Rebuts... Alors que Sylwen, s’est acharné pendant des mois, a remplit toutes les conditions requises pour entrer au service de la Marine Céleste, cet espoir est réduit à néant car il vit et se déplace grâce à un exosquelette. Et ce défaut plus celui flagrant de venir de la classe des Rebuts, empêche la réalisation de ses rêves, mais c’est compter sur sa détermination et son ami de toujours Trévor !

Trévor travaille chez un architecte et laisse un peu trop traîner ses oreilles, mais il ne comprend pas toujours tout et interprète beaucoup ce qu’il entend; C’est ainsi qu’il met à jour un complot visant un programme archéologique très important.

Un soir ils se laissent aller à rêver et l’impensable arrive ! Face aux concours de circonstances les voilà parti à l’aventure, ce qu’il n’avait pas prévu c’est qu’ils emmèneraient un clandestin dans leur sillage.

Les personnages

Sylwen: est un jeune homme handicapé, mais dont le père adoptif a trouvé la solution pour lui permettre de marcher à nouveau. Il est donc arnaché d’un exosquelette qui lui permet de vivre plus facilement. Mais à cause de cette amélioration, il ne peut accéder à l’étape « Recrue » de la Marine Céleste. Ses supérieurs l’ont laissé faire ses classes en tant qu’Apprentis, d’ailleurs sa ténacité et sa persévérance on fait de lui un excellent élève. Lorsque ses rêves sont réduit à néant, son cœur est emplit de rage et de rancœur et d’une tristesse infinie… il ne pense qu’à une chose leur montrer à tous de quoi il est capable !

Trévor : c’est l’ami sincère de Sylwen; il est ultra sensible et peu passer de l’euphorie au désespoir en quelques secondes. Il travaille comme « larbin » chez un architecte, et n’aspire qu’à partir à l’aventure, découvrir l’ancienne Babylone. Il intercepte une carte, et part un heureux hasard, un vieux marin leur offre son antiquité de navire.

Un personnage clandestin sera le lien entre leur vie d’avant et la suite de leur aventure; ce personnage leur sera très précieux, certes perspicace et piquant mais sincère.

 

La Plume, le Scénario

L’écriture de l’auteur est simple, agréable et facile à lire.

Ce roman est classé dans la case Jeune Adulte, je l’aurais plutôt mis dans les romans jeunesse/ados mais finalement toute cette thématique peut très bien s’appliquer aux Jeunes Adultes, oserais-je Adulescent ! La raison de cette pensée ? peut-être parce que l’auteur nous parle de rêve et d’avenir au travers de jeunes personnages.

L’auteur nous emmène, donc, dans la vie d’une bande de jeune Rebuts de la société de Valesphyr; Ils aspirent à élever leurs conditions de vie, mais tout en sachant que s’est impossible. Sylwen, est un Mâchefer doublé d’un Rebut… et Trévor n’est pas mieux… Leur vie semble toute tracée, est surtout vouée à rester tel quelle. Mais ces jeunes sont rêveurs et fantasques et quand une opportunité s’offre à eux, ils sautent à pieds joints dedans et pensent aux conséquences seulement après.

L’auteure, Léona Everhard, aborde le thème du handicap avec le personnage Sylwen qui en a bavé pour en arriver là où il en est. Il a subit le drame, l’abandon, le désespoir, les moqueries et pour finir une victoire sur sa condition d’handicapé, grâce à sa ténacité et sa détermination mais aussi et surtout parce qu’il n’était pas seul; son père adoptif a tout fait pour trouver une solution afin que Sylwen retrouve l’usage de ses jambes. Alors oui, Sylwen a un exosquelette sans lequel il ne pourrait pas marcher et ça il en est conscient mais son jeune âge et son impétuosité font qu’il ne prend pas toujours soin de ce qui lui permet de tenir debout et de se mouvoir.

Avec Trévor, l’auteure aborde l’hypersensibilité; ce jeune est sujet à des crises d’euphorie ingérables mais très vite il peut retomber dans le désespoir; Alors, non il n’est pas « borderline » mais c’est un garçon qui ressent très fort les sentiments des personnes qui l’entourent.

Ah tous les deux, ils représentent, ce moment de l’adolescence fougueuse, déterminée, plein de rêves, gonflés de sentiments d’injustice et d’incompréhension, ce moment où on croit encore que tout est possible malgré tout; Pendant qu’un rêve de liberté, l’autre rêve d’aventures et de découvertes. Ensemble il feront plier le monde ! Heureusement, l’auteur introduit un troisième personnage, pour tempérer toute cette fougue, je n’en dis pas plus, vous découvrirez par vous même.

Un petit mot sur cette petite touche « Steampunk », le terme n’est peut-être pas utilisé à bon escient mais j’ai apprécié ce mélange de vie reculée, sans aménagement moderne mais en même temps l’utilisation du métal pour la flotte royale; alors je ne veux pas trop en dire, mais il suffit d’observer la couverture…

Observez bien la couverture, elle est très explicite, presque tout y est dit ! Une très jolie couverture tout en symbolique !

En Bref

Ce premier tome de Chroniques Célestes est écrit tout en douceur et bienveillance, malgré des sujets pas faciles comme le handicap et les classes sociales;

Les personnages sont différents les uns les autres mais ils ont en commun cette jeunesse rêveuse et déterminée, prête à révolutionner le monde !

Merci à l’auteure, Léona Everhard, pour ce récit très agréable !

9 commentaires sur “Chroniques Céleste, tome 1 : La Citadelle Interdite de Léona Everhard

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour à tous,
    Encore merci pour cette chronique très complète.
    Pour celles et ceux qui s’interrogent sur le côté steampunk des Chroniques Célestes, je souhaite préciser que le genre principal de la novella est la fantasy. Le steampunk y est présent par petites touches uniquement.
    Ainsi, vous y retrouverez quelques inventions (dont l’exosquelette de Sylwen) et une préférence pour les matières nobles (cuir, bois…) au détriment du métal.
    Par contre, ne vous attendez pas à débarquer en pleine ère industrielle où le charbon règne en maître, car on en est loin. L’or noir est d’ailleurs remplacé par des énergies durables comme le solaire et l’éolien.
    Donc pour résumer, ce côté steampunk est plus « punk » que « steam » ^^.
    Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas.
    Bonne journée.

    J’aime

    1. Merci de votre passage sur le blog, et surtout c’est très sympa d’être venu expliqué ces précisions, c’est en effet très important pour votre récit.
      Désolée de ne pas avoir été plus pointue sur ce sujet, je manque de references.

      En tout merci pour ce partenariat et pour votre confiance 😊

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :