Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano

Titre : La deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une

Auteure : Raphaëlle Giordano

Éditeur : Eyrolles

Genre : Développement personnel, contemporain

Nombre de pages : 256

Sorti le 17 septembre 2015

Fiche Bibliomania

 

4ème de couverture :

 » – Vous souffrez probablement d’une forme de routinite aiguë.

   – Une quoi ?

   – Une routinite aiguë. C’est une affection de l’âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptômes sont presque toujours les mêmes : baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude…

   – Mais… Comment vous savez tout ça ?

   – Je suis routinologue.

   – Routino-quoi ?

Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps : elle fonce. A travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves… »

Mon avis :

L’histoire :

Camille approche les quarante ans, elle a un fils merveilleux, un mari presque parfait et un boulot. Mais elle se sent usée, fatiguée de se battre à longueur de temps. Son boulot lui apporte peu de réconfort avec des collègues railleurs, des dossiers inintéressant. Quand elle rentre le soir, son mari est devant la télé ou l’ordi, son fils enfermé dans sa chambre sur son téléphone ou sa tablette. Et elle rentre pour préparer le repas, se dispute au passage avec son fils qui préfère sa tablette à ses devoirs, et l’indifférence de son mari. Elle se sent invisible, triste, bonniche et sa vie ne lui plaît plus en tout cas pas comme ça.

A la suite d’une panne de voiture, elle rencontre Claude qui va changer sa vie. Elle se rend compte en discutant avec Claude que ses rêves sont très loin du chemin qu’elle a emprunté et grâce à lui elle va tenter de reconquérir sa vie et partir à la poursuite de ses rêves.

Les personnages :

Camille : C’est une jeune femme de 39 ans, qui s’habille pratique pour pouvoir courir toute la journée au boulot, chercher son fils à l’école, l’emmener à ses activités extra scolaires, faire à manger, s’occuper de sa maison… Bref c’est une femme dynamique mais qui s’est éloigné du bonheur petit à petit par habitude, par praticité, par usure, par déception, par fatigue… Mais elle ne désespère pas et quand Claude lui propose de reconquérir sa vie et son bonheur, elle n’hésite pas une seconde, après tout elle n’a rien à perdre, elle est déjà au bout du rouleau…

Claude c’est le sauveur de Camille, il a peut-être une soixantaine d’année, son visage serein le rend avenant. Il se dit « routinologue » et propose à Camille de l’aider à se rapproprier sa vie avec une thérapie un peu particulière mais qui a déjà fait ses preuves.

Le Plume, le Scénario :

Alors oui c’est un coup de coeur ! Chaque femme de quarante ans ou presque devrait avoir ce livre sur sa table de chevet !

Je pense que beaucoup de femme de presque quarante en est arrivé à la situation de Camille. On est presque toute passée par là, on vit la vie à cent à l’heure, on s’occupe des enfants, des maris, de son boulot… on court toute la journée pour le bien de sa petite famille et ce n’est pas une tare, c’est un choix et au début on est satisfaite de cette vie… sauf qu’au bout du compte on s’épuise et on ne le voit pas tout de suite. On habitue sa famille, à ce que superwoman s’occupe de tout, gère les problèmes, gère le compte bancaire, la plomberie, la garde des enfants, les problèmes de réseau … et tout ce petit monde s’appuie sur nous parce qu’on l’a autorisé et habitué à le faire. Mais non on n’a pas besoin d’aide, on y arrive toute seule… et avouer que ça devient dur c’est quasiment impossible. On se sent terriblement seule, soutien de famille et si on craque, on déséquilibre l’harmonie de la famille. Alors on s’enferme dans son cocon et la vie devient grise…

Mais alors ce livre est une vraie goulée d’air frais. L’aventure-Thérapie de Camille est étonnante et vivifiante. Elle est étonnante car sur le moment évidente mais il ne faut pas s’y tromper reprendre le chemin du bonheur ça demande des efforts, des gros efforts. Et Raphaëlle Giordano déploie tout un planning assez simple à mettre en place pour reconquérir sa vie, mais à quelques conditions qu’il faille vraiment le vouloir et surtout ne pas ménager ses efforts. Il faut avoir envie de sortir de cette grisaille.

Quelques exemples juste pour donner un avant-goût, de se que doit faire Camille:

  • 15 jours pour faire le ménage in/out : c’est à dire se débarrasser de tout ce qui paraît toxique/néfaste/sclérosant dans toutes ses relations et son organisation. Ensuite grand ménage, jeter au moins 10 objets inutiles, ranger, trier, améliorer.
  • Écrire sur une feuille A4 tout ce qu’elle ne veut plus être ou subir…
  • Faire la liste de ses qualités

Et plein de bonnes, très bonnes idées pour se retrouver et retrouver ses rêves.

Dans la lecture de ce roman/guide, un autre point important ressort et ce petit détail est délicieux. C’est le passage de la bienveillance. Camille est aidée et vous verrez par la suite ce que lui demande Claude, seule monnaie acceptable pour payer sa thérapie. Et je trouve cette idée juste géniale, une onde de choc qui pourrait atteindre des sommets. Un geste de bienveillance qui s’étalerait comme une onde que ferait un caillou dans l’eau. Du coup ça m’a rappelé le clip de Claudio Capéo avec sa chanson « Un Homme Debout », où le clip est semé de geste de bienveillance qui s’étire comme une onde de choc.

Ce livre m’a été conseillé par ma collègue de travail et je l’en remercie vivement ! MERCI !

En Bref :

C’était un vrai plaisir de suivre Camille, de s’identifier à elle 🙂

C’est un coup de coeur, il faut que ce livre soit lu par toutes ces femmes et même les hommes aussi qui se retrouvent à quarante ans, au bout du rouleau, usés et très très loin de leurs rêves.

Ce livre devrait être déclaré d’utilité public ! 🙂

Bungô Stray Dogs T1 par Kafka Asagiri et Harukawa 35

bungo-stray-dogs-t1Titre : Bungô Stray Dogs

Auteurs : Kafka Asagiri et Harukawa 35

Éditeur : OTOTO

Genre : Manga, Seinen

Nombre de pages : 192

Fiche Bibliomania

4ème de couverture :

« Après avoir été expulsé de son centre d’accueil, Atsushi Nakajima se retrouve seul et à la rue… il rencontre alors un étrange jeune homme du nom d’Osamu Dazai. Ce dernier fait partie de l’Agence des Détectives armés, une troupe d’enquêteurs aux pouvoirs paranormaux, à la recherche d’un mystérieux tigre mangeur d’hommes. Atsushi semble avoir d’étroits liens avec ce tigre, et se retrouve enrôlé malgré lui parmi ces fameux Détectives sur l’initiative de Dazai. Action et batailles entre illustres écrivains à Yokohama !
Découvrez un titre qui redonne vie à de célèbres écrivains qui ont troqué leur plume contre des pouvoirs surnaturels. Bungô Stray Dogs mêle avec brio fantastique et littérature classique. »

Mon avis :

Je remercie Livraddict et les éditions OTOTO pour ce partenariat découverte !

L’histoire :

Tout commence par la lente fin d’Atsushi … il est sur le point de mourir de faim car orphelin on l’a mis dehors de l’institution qui le recueillait pour restriction budgétaire…

Il sauve la vie de Dazai malgré son état, et lui avoue être poursuivi par un monstre. Dazai, lui apprend faire partie d’une agence de détectives privés doté de pouvoirs paranormaux. Dazai est sur la piste du tigre et décide d’intégrer Atsushi à sa troupe… par bonté de coeur ? pour en faire un appât . peut-être ou peut-être pas … Ils doivent faire face à de dangereux rebels et Atsushi peut peut-être leur être utile.

Les personnages :

Atsushi est une petite chose chétive quand l’agence entre en contact avec lui. Il est sur le point de mourir de faim et il croit être poursuivi par un monstre, un tigre.

Dazai, c’est un personnage fantasque avec une fascination pour le suicide, pour toute sorte de manière de s’ôter la vie… Il est très fort en déduction et il a déjà ciblé Atsushi.

Kunikida c’est le rabat joie de service, toujours très sérieux, très pessimiste, très terre à terre ! Il n’éprouve aucune pitié pour l’Atsushi affamé…

Il y a d’autres personnage avec des personnalités bien différentes qui nous montre bien davantage sur les héros principaux.

La plume, le scénario :

L’intrigue de départ m’a séduite, une troupe d’enquêteur aux pouvoir paranormaux; ça ne pouvait qu’être bien !

Et bien oui l’histoire est intrigante. Le temps de découvrir les personnages un par un, puis de les intégrer dans l’histoire, de savoir où est leur place et le tour est joué. On est pris dans le récit, dans le graphisme et c’est partie pour une chouette aventure.

Le trait de l’artiste Harukawa 35 est sympa, il se marie bien avec le scénario et traduit parfaitement les sentiments des différents personnages. Un plaisir des yeux.

On arrive à la fin de ce manga avec l’envie de continuer et d’en savoir plus.

L’obsession pour le suicide de Dazai est un peu loufoque mais peu à peu on se dit que ça va prendre son sens.  C’est très drôle surtout quand on s’aperçoit que ces collègues ne s’inquiètent pas plus pour ça car apparemment c’est pas si grave car Dazai essaie et essaie depuis des lustres toutes sortes de manière d’en finir et il en réchappe à chaque fois !

Le sérieux et l’agacement de Kunikuda est amusant également car il semblerait que lui seul prenne la mission très au sérieux et que les autres s’amusent sans prendre conscience du danger… puis Akutagawa fait son entrée, membre de la mafia portuaire, il va rendre le récit soudain très sérieux et dangereux. Et il va donner toute son importance à l’utilité de l’Agence des Détectives Privés.

En Bref :

Encore une fois merci à Livraddict, aux Editions OTOTO et aux auteurs Kafka Asagiri et Harukawa 35

Pour le coup je suis vraiment tentée de continuer la série 🙂 et en plus ce titre fait partie du Challenge « Do You Speak Manga ? » de Nekotenshi

doyouspeakmanga

Les Carnets de Cerise de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

Titre : Les Carnets de Cerise

couv72483582T1 : Le Zoo Pétrifié

« Il était une fois… Quand j’étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j’avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois… ben moi, Cerise ! J’ai dix ans et demi et mon rêve, c’est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c’est d’observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l’on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes…
En ce moment, avec les copines, on observe quelqu’un de vraiment mystérieux… »

 

couv52998057T2 : Le Livre d’Hector

« Cerise est une petite fille âgée de onze ans, qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement, les adultes. Ils sont si compliqués qu’elle souhaiterait mieux les comprendre. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent… Prenez Elisabeth… toutes les semaines, depuis vingt ans, cette vieille dame emprunte le même livre à la bibliothèque. Pourquoi ? Que contient-il de si important pour elle ? Quel secret cache-t-il qu’elle n’aurait toujours pas découvert ? Une nouvelle énigme pour Cerise, prête à tout pour la résoudre, quitte à détruire ce qu’elle a de plus cher. »

couv70172615T3 : Le dernier des cinq trésors

« Cerise est une petite fille âgée de onze ans, qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commence à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement les adultes. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux…

Cette fois, elle s’intéresse à Sandra… Son atelier de reliure regorge d’ouvrages anciens. Mais il en est un qu’elle n’a jamais réparé. Pourquoi ? Savait-elle seulement qu’il était là ? Et quels sont ces cinq trésors lies à la vie de la jeune femme ?

Cerise, Line et Erica vont suivre ensemble ce jeu de piste, cette enquête à tiroirs, pour tenter de rendre à Sandra ce qu’elle a perdu, il y a tant d’années… »

couv69403311T4 : La Déesse sans visage

« Cerise est une jeune fille qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement les adultes. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux… L’heure des vacances a sonné ! La visite d’un étrange manoir annonce une nouvelle enquête : chaque pièce est une énigme, chaque objet est un indice. Mais il est des secrets plus anciens qui ne demandent qu’à être dévoilés. Qui est cette déesse sans visage qui trône dans une pièce secrète ? Où se cache la partie manquante de ce tableau ? Mais surtout, qui tire vraiment les ficelles de ce nouveau mystère ? Si Cerise ne résolvait pas l’énigme à temps, les conséquences pourraient être terribles… »

Auteur : Joris Chamblain

Illustratrice : Aurélie Neyret

Editeur : Soleil

Collection : Métamorphose

Nombre de pages par tome : T1 76pages, T2 76pages, T3 86pages, T4 88pages

Dernière parution le 27/01/2016

Mon avis :

L’histoire :

Cerise est une jeune fille curieuse, avide de mystères, d’enquêtes, de problèmes à résoudre, elle a deux copines Line et Erica.

Au gré des tomes, on apprend à connaître Cerise et ce qui la pousse à aider les gens aux travers de ses diverses enquêtes.

Grâce à Madame Desjardin, elle apprend à observer les gens et à essayer de découvrir ce qu’ils cachent. D’ailleurs Cerise veut devenir romancière comme Mme Desjardin. Ensemble elles vont résoudre plusieurs enquêtes qui débouchent toujours sur le bonheur d’autrui mais bizarrement qui la mettent de plus en plus mal à l’aise et triste… Dans l’envie tellement forte de vouloir résoudre ses enquêtes, Cerise oublie que ses façons de faire peuvent heurter, blesser, déstabiliser son entourage. Elle en arrive à se disputer avec ses amies car elle leur en demande beaucoup sans jamais mesurer les conséquences de leurs actions… mais elle fait tout ça sans méchanceté, elle se laisse emporter par son envie folle de réussir à trouver le bout de son enquête.

Personnages :

Cerise a presque 12 ans au début des premiers tomes, elle a deux copines très proche et une maman un peu sévère. Mme Desjardin est la personne qui lui a donné le goût de sourire à nouveau, de s’ouvrir aux autres, d’observer tout ce qui l’entoure, c’est son amie spéciale 🙂 . Elle s’enflamme très vite pour un mystère et emporte tout sur son passage, tel un ouragan. Sa volonté, sa détermination est sans faille, elle veut résoudre ces mystères coûte que coûte et c’est bien là le souci, elle va l’apprendre à ses dépens… Mais cette jeune fille est un petit bout de bonheur à l’état brut, qui ne demande qu’à aider les gens à sourire, à devenir heureux… Mais pourquoi fait-elle tout ça ? Que cache t-elle au plus profond d’elle ?

Mme Desjardin est une vieille dame romancière qui incite Cerise à être toujours plus curieuse de tout, à s’interroger sur les personnes qui l’entoure, les passants dans la rue… et à débrider son imagination pour développer leur histoire. Mme Desjardin a aussi sa petite histoire, tout n’a pas toujours été rose dans sa vie…

Line et Erica se laissent entraîner dans les folies de Cerise jusqu’au jours où trop c’est trop… Erica est toujours ronchon, Line c’est la grande photographe 🙂 une chose est sûre, elles aiment par dessus tout Cerise 🙂

A fur et à mesure des tomes, on rencontre des personnages drôle, attachant, bouleversant… Michel le peintre du zoo, Elisabeth la vieille dame de la bibliothèque, Sandra la relieuse, Marvin du manoir du mystère …

La plume, le Scénario :

L’histoire de Cerise est très attachante, la manière dont elle mène ces enquêtes est passionnante. A chaque enquête elle redonne le sourire à quelqu’un, elle illumine sa vie, elle allège ses états d’âme… bref Cerise est un concentré de bonheur, mais on perçoit que parfois c’est au détriment de sa propre sérénité.

Les dessins sont d’une douceur, c’est apaisant, c’est agréable et surtout c’est parfaitement collé au récit :). Le trait de l’illustratrice nous plonge dans l’histoire de l’auteur.

Le dessin véhicule à la puissance 10 l’émotion  du récit 🙂 et tout ce rose, marron, rouge, c’est chaud, c’est doux et je le redis c’est très agréable pour les yeux et l’esprit 🙂

J’avais l’impression que plus les tomes passaient plus la pression augmentait sur le personnage de Cerise, on sent bien que plus ça vient plus ce que cache au fond d’elle même Cerise… commence à vouloir sortir. On perçoit qu’à chacune de ces enquêtes, Cerise est heureuse pour les gens qu’elle illumine, mais il y a une certaine tristesse qui traîne, sous-jacente et ça m’effleurait à chaque fois sans trop appuyer… et c’est cette petite touche d’émotion qui rend le récit vraiment bon, touchant, bouleversant parfois, attendrissant.

Un autre point positif, c’est ce côté enquête qu’il faut résoudre à tout prix qui amusant, prenant et très très intéressant. On s’amuse à suivre Cerise dans toutes ses démarches pour éclaircir chaque mystère 🙂

En Bref :

Ma petite préférence va aux deux derniers tomes mais les 4 tomes sont très bien !!

Une série de 4 tomes, vraiment bien écrite, agréable, amusante, drôle et touchante qu’on aimerait bien voir continuer 🙂

Une plume pleine d’émotion et un graphisme doux font de cette série une vrai petite perle 🙂

Merci Joris Chamblain

Merci Audrey Neyret

L’horizon à l’envers de Marc Levy

L'horizon à l'envers

Titre : L’horizon à l’envers

Auteur : Marc Levy

Éditeur : Robert Laffont

Collection : Versilio

Nombre de pages : 398

Sorti le 11/02/2016

4ème de couverture :

« Où se situe notre conscience ? Est-ce qu’on peut la transférer et la sauvegarder ? Hope, Josh et Luke, étudiants en neurosciences, forment un trio inséparable, lié par une amitié inconditionnelle et une idée de génie. Lorsque l’un des trois est confronté à une mort imminente, ils décident d’explorer l’impossible et de mettre en œuvre leur incroyable projet. Émouvante, mystérieuse, pleine d’humour aussi, une histoire d’amour hors du temps, au dénouement inoubliable.
Un roman sur la vie, l’amour et la mort, parce qu’après plus rien n’est pareil.  « 

Mon avis :

L’histoire :

Un trio d’étudiants qui travaillent, étudient sur le mécanisme de la mémoire et surtout comment la garder intacte, la transférer dans un disque dur… bref autant de cachotterie l’un à l’autre pour finalement tout se dire et mettre en commun toutes leurs idées. Luke et Josh ont le même mécanisme de pensée, quant à Hope c’est différent. A eux trois ils vont révolutionner la neurosciences… mais il y a un mais… Leur dessein sera d’autant plus tragique, plus vif, leur envie, leur besoin d’arriver à leurs fins plus sensible, plus énergique quand l’un des leurs se retrouve confronté à une disparition imminente. A partir de cet instant tout s’enchaîne, l’amour, le travail, les expériences, les réussites, les déceptions, la maladie … pour finalement tomber dans la vie de Melly 🙂 mais ça c’est une autre histoire, pour comprendre il faut lire le livre 😉

Les personnages :

Luke : est étudiant assez renfrogné dans ses études, il complote un peu avec le professeur… il est amoureux de Hope et surtout il ne laissera jamais tomber Josh !

Josh : c’est un peu le contraire de Luke, il a l’air moins appliqué mais ce n’est pas pour ça qu’il n’obtient pas d’excellent résultats à ses idées, il est juste un peu plus brouillon, et ça le professeur s’en est aperçu. Il est amoureux de Hope également et va découvrir que cet amour n’a rien de comparable !!

Hope : boucle le trio, elle est franche, déterminée c’est une super copine de Luke et Josh, et un jour elle se rend compte que Josh est l’amour de sa vie et que rien ni personne ne pourra y changer quoi que ce soit, pas même… chut oh je me tais … j’en n’ai trop dit 😉

La plume, le scénario :

Un roman d’aventure oui oui je l’ai ressenti comme tel, petit à petit il se transforme en roman d’amour très vite rattrapé par l’aventure, c’est entremêlé…. cet amour incommensurable, immuable passera toutes les épreuves, mais vraiment toutes… Je suis passée du stress, aux larmes, à l’espoir puis de nouveau aux larmes et le dénouement est tellement tellement pfiou pfiou !!! oui oui j’ai conscience que je répète les mots, mais je ne peux décrire autrement mes sensations 🙂

De prime abord, on peut se dire , »ah les neurosciences, pfff ça va être un peu compliqué » mais pas du tout c’est juste un terrain propice à toutes les folles idées que peut avoir un auteur, et surtout Marc Levy.

Donc ce roman offre, du voyage, des aventures, de l’amour tellement fort qu’il fait pleurer, de l’espoir, de la tristesse, des sourires ..; Bref je pense que c’est un bon échantillonnage d’émotion qui en fait un roman très agréable à nouveau !

Merci Marc Levy 🙂

Challenge #1mois/1000pages Juin 2014

J’enchaîne avec mon bilan du mois de Juin 2014 🙂

Défi réussit cette fois !!

Dragons et Serpents T1..   Valisar  Fièvre noire  Succubus Night

1) La cité des Anciens T1 : Dragons et Serpents de Robin Hobb = 372 pages – Roman

2) Valisar T1 : L’Exil de fiona McIntosh = 697 pages – Roman

3) Chroniques de MacKayla Lane T1 : Fièvre Noire de Karen Marie Monning = 413 pages – Roman

4) Succubus T2 : Succubus Nights de Richelle Mead = 374 pages – Roman

Total de 1856 pages de roman pour 1500 pages de prévues 🙂

 

1 mois 1000 pages

Challenge #1mois/1000pages de Crouton Mai 2014

Ouh là là je suis super super à la bourre pour mes bilans… lire ou écrire mes chroniques … mes choix sont vite fait :))

En plus pour le mois de Mai 2014 j’ai raté mon défi … aucune excuse !!

Fablehaven 5  Fairy Tail 6   Fight Girl 1  Une autre idée du bonheur

1) FableHaven T5 : La Prison des démons de Brandon Mull = 197 dernière pages – ROMAN

2) Fairy Tail T6 par Hiro Mashima = 163 pages – MANGA

3) Fight Girl T1 par Izumi Tsubaki = 180 pages – MANGA

4) Une autre idée du bonheur de Marl Lévy – 402 pages – ROMAN

Total de 942 pages pour 1800 pages prévues

343 pages de Mangas

599 pages de Roman

 

1 mois 1000 pages

 

Challenge #1mois/1000pages Avril 2014 de Crouton

Je suis presque à jour … je vais y arriver !!!

J’ai explosé mon défi pour Avril ! j’ai atteint 5067 pages pfiou !!

Ce fut un mois sous le thème des mangas et BD en tout genre !

L'alkaest T1  Mina Loween T1  Magic

– L’Akaest t1 : le commandement d’Enarsölt par Ouali = p46 BD

– Mina Loween t1 : Coeur de Goulue par Nori, Lillycat, Lyllian = p48 BD

– Magic par Reiko Shimizu = p180 MANGA

Momo la petite diablesse

– Momo, la petite diablesse T1 par Mayu Sakaï = p192 MANGA

– Momo, la petite diablesse T2 par Mayu Sakaï = p192 MANGA

Lovely Complex

– Lovely Complex T1 par Aya Nakahara = p176 MANGA

– Lovely Complex T2 par Aya Nakahara = p165 MANGA

– Lovely Complex T3 par Aya Nakahara = p170 MANGA

– Lovely Complex T4 par Aya Nakahara = p190 MANGA

– Lovely Complex T5 par Aya Nakahara = p200 MANGA

– Lovely Complex T6 par Aya Nakahara = p180 MANGA

– Lovely Complex T7 par Aya Nakahara = p192 MANGA

Jésus de Nazareth

– Jésus de Nazareth par Peter Madsen = p136 BD

Darren Shan

– Darren Shan T1 : Le Cirque de l’étrange par Darren Shan = p208 MANGA

– Darren Shan T2 : L’assistant du Vampire par Darren Shan = p192 MANGA

– Darren Shan T3 :Galerie Sanglante par Darren Shan = p208 MANGA

– Darren Shan T4 : La montagne aux vampires par Darren Shan = p192 MANGA

– Darren Shan T5 : Les épreuves de la mort par Darren Shan = p208 MANGA

– Darren Shan T6 : Le Prince des Vampires par Darren Shan = p208 MANGA

– Darren Shan T7 : Les chasseurs du crépuscule par Darren Shan = p208 MANGA

– Darren Shan T8 : Les alliés de la nuit par Darren Shan = p192 MANGA

– Darren Shan T9 : Les tueurs de l’aube par Darren Shan = p192 MANGA

– Momo, la petite diablesse T3 par Mayu Sakaï = p192 MANGA

– Momo, la petite diablesse T4 par Mayu Sakaï = p192 MANGA

Aqua Knight

– Aqua Knight  T1 par Yukiko Kishiro = p200 MANGA

– Aqua Knight  T2 par Yukiko Kishiro = p200 MANGA

– Aqua Knight  T3 par Yukiko Kishiro = p200 MANGA

Fablehaven T5

– FableHaven T5 La prison des démons de Brandon Mull = p400 ROMAN (livre non terminé… suite en Mai 2014)

Dont :

230 pages lues en BD

4437 pages lues en MANGA

400 pages lues en ROMAN

 

1 mois 1000 pages