Le monastère caché de Pierre Stolze

Le monastère cachéTitre : Le monastère caché
Auteur : Pierre Stolze
Illustrateur : Antoine  Denain
Éditeur : Le Verger des Hespérides
Collection du coq à l’âme junior
Date de parution : Mai 2015 (non non je n’ai pas fait d’erreur)
Nombre de pages : 338
Découpé en 20 chapitres

4ème de couverture :

« Par une nuit de tempête, une jeune fille est découverte inanimée tout près du site le plus sacré du Tibet, le Mont Kailasa.

Elle est recueillie par les moines d’un monastère mystérieux. Elle dit s’appeler Dolma, parle anglais et semble avoir perdu tous ses souvenirs.

Au monastère, elle se lie d’amitié avec le jeune Guésar qui se destine à devenir Lama et se retrouve initiée aux curieuses pratiques du bouddhisme tibétain où elle montre d’étonnantes aptitudes.

Parviendra t-elle à retrouver la mémoire, à comprendre la raison de sa présence au Tibet ?

Elle devra pour cela se livrer à de bien étranges expériences et affronter de terribles personnages. »

Mon avis :

L’histoire / l’intrigue :

Une jeune occidentale est retrouvée inconsciente par un jeune moine en pleine tempête.
Cette jeune fille se révèle très douée pour tout les enseignements bouddhistes prodigués au monastère.
Elle dit s’appeler Dolma mais il ne lui reste aucun autre souvenir, la jeune fille est amnésique. Guésar l’a secouru malgré les risques qu’il encourrait en pleine tempête.
Guésar la ramène au monastère caché bien à l’abri mais malgré cela de mauvaises intentions rôdent et ils vont devoir se montrer très méfiant et rester attentifs à tout ce qui les entoure.

Les personnages :

Guésar : jeune moine avec de très bonnes dispositions pour la pratique de diverses activités lié au bouddhisme tibétain. Il sauve Dolma d’une mort certaine et devient son guide et chevalier servant. Il porte le nom d’un illustre personnage.

Dolma : Jeune occidentale perdue dans la montagne  en pleine tempête. Elle est amnésique et ne se rappelle que de son nom : Dolma, le nom d’une célèbre déesse.

Divers personnages sont là pour guider Dolma et lui enseigner les pratiques bouddhiques. Des personnages haut en couleur.
D’autres au contraire veulent se servir de ses dons extraordinaires pour de mauvaises raisons.

La Plume / Le Scénario :

L’intrigue se passe en plein coeur du Tibet près du Mont Kailasa, dans un monastère caché.
C’est l’auteur qui nous raconte l’histoire de Dolma et Guésar dans le plus extraordinaire paysage et au milieu des croyances magiques et fantastiques.
Dolma est le nom d’une déesse et les aptitudes de la jeune fille à apprendre facilement et rapidement sont tout simplement étrange.
Guésar a entendu son appel  à l’aide et n’a pas hésité à braver la tempête pour la retrouver inconsciente dans un détours de la montagne qui abrite le monastère caché.
Ces deux jeunes vont découvrir que leurs destins sont liés d’une manière ou d’une autre.

Les petits + que j’ai beaucoup apprécié :

en page 7 le lecteur est averti que toutes les pratiques des lamas tibétains décrites sont authentiques  et les lieux cités également réels à l’exception du monastère caché et de la ville de Trisong.

un glossaire est repris à la fin du livre pour rappeler au lecteur la signification de quelques mots spécifiques au Tibet et aux pratiques des lamas tibétains.

En Bref :
Un roman très très intéressant malgré sa portée jeunesse. L’écriture est simple et très compréhensible malgré le nombre important de notions liées au Bouddhisme.
Un contenu agréable, dépaysant et captivant !!!

Fildediane

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s