Un bol plein de bonheur de Tsuru Moriyama

Titre : Un bol plein de bonheur

Auteur : Tsuru Moriyama

Traducteur : Tamako Kageyama

Editeur : Delcourt, paru le 13/01/2010

Collection : Ginkgo

200 pages

4ème de couverture :

« Un quartier populaire d’Osaka dans les années soixante.
Une mère de famille excédée par les frasques de son mari alcoolique décide de le quitter en emmenant avec elle son tout jeune fils. Seule, elle va se sacrifier afin de lui transmettre des valeurs de respect de soi et des autres, qui lui permettront de trouver sa place dans la société au prix de ses propres efforts. »

Mon avis :

Ce manga m’a été offert par Jérôme dans le cadre du Manga-Loto organisé par Mo’ la Fée.

Une très belle histoire, une femme quitte son mari joueur invétéré et alcoolique pour que son fils vive une vie meilleure, ou tout du moins pour qu’il grandisse avec de bonnes valeurs.

La vie d’une femme seule avec un enfant est trés dure au Japon mais Kazuko va se battre et elle ne va jamais baisser les bras !

Ce manga est un formidable hommage à ses femmes qui ose braver la vie seule pour apporter à leurs enfants de vraies valeurs, des valeurs nobles !! Des mères courages !!

Hiroshi va comprendre en grandissant que sa maman s’est battue toute sa vie pour lui, pour qu’il ai une vie meilleure, pour qu’il aille à l’école, au collège, au lycée puis enfin à l’école de police !! Entre la mère et le fils, j’ai senti quelque chose de fort, de plus fort encore que l’amour plus fort peut-être pas mais complémentaire en tout cas : le respect et la fierté, ces deux sentiments les unissent à tout jamais et ils ont transformé leur vie, pas toujours facile, en bonheur absolu !

Kazuko ne voulait surtout pas qu’Hiroshi prenne modèle sur son père… et toute sa vie elle l’a menée pour qu’Hiroshi ait un coeur courageux et humble !!

Les années passent et Hiroshi prend soudain conscience de l’ampleur du combat de sa mère face à la société, face à sa décision pour qu’à aucun moment son fils ne subisse les conséquences d’une telle décision et d’une telle combativité… A son tour Hiroshi essaiera de transmettre ce coeur courageux et humble à son fils,à ses collègues… Kazuko peut partir paisiblement, sa vie de dur labeur n’était pas vaine, elle a réussit sa mission et le plus important elle a réussit à se hisser elle et son fils vers le bonheur tout simplement !

Ce qui m’a plu :

Et force mon respect, c’est ce courage, cette course vers le bonheur mais pas à tout prix… ce bonheur au mérite que Kazuko s’efforce au prix de durs labeurs d’offrir à son fils, pour qu’il devienne un homme bon et courageux.

Merci Jérôme pour cette belle découverte, ce manga est fort !!

C’est un formidable hommage à toutes les mamans qui coûte que coûte protège leurs enfants du malheur !!

20 BD / + 36 BD

Publicités