Isulka la Mageresse, tome 2 : la Vieille Alliance de Dorian LAKE

Titre : Isulka la Mageresse

Tome 2 : La Vieille Alliance

Auteur : Dorian LAKE

Éditeur : Noir d’Absinthe

Genre : Victorian Fantasy

Format : Epub

Nombre de pages : 190

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur :

« Au nom de la Vieille Alliance, qui unit la France et l’Écosse depuis l’époque de William Wallace et Robert the Bruce, Isulka, mageresse de cabaret, et Scipione, spadassin vénitien, sont appelés au cœur des Highlands pour lutter contre une ancienne malédiction…

Quelque part entre victorian fantasy, cape et épée et mythes pictes, laissez-vous entraîner dans la suite des aventures d’Isulka et de Scipione. »

Mon avis :

*** ATTENTION SPOILERS (peut-être) ***

Je fais toujours attention de ne pas trop dévoiler la trame du récit mais ça peut arriver alors si c’est le cas j’en suis désolée, et ceux qui n’ont pas encore lu Isulka la Mageresse, tome 1 : La pierre d’Isis =>> Qu’est ce que vous attendez ?!?

Merci à l’auteur, Dorian Lake, d’avoir pensé à moi pour ce tome 2 d’Isulka la Mageresse !

L’histoire :

Isulka s’est installée à Paris et présente des spectacles de vraie magie. Ce soir, alors qu’elle se produit au Chat Noir; Une mystérieuse étrangère la cherche au nom de la Vieille Alliance.  Un malédiction semble s’épanouir sur les Highlands, et Isulka est la dernière chance de Deirdré pour vaincre cette sombre magie qui menace de couvrir l’Écosse de brume tueuse.

Alors qu’Isulka est poursuivie par la police de Montmartre, elle accepte par défaut d’aider Deirdré Calloway. Dans leur fuite, elle tombe nez à nez avec Scipione et Aslin. Les deux compères étaient en train de philosopher sur un duel qui a mal tourné… Scipione est donc également poursuivi par la police…

Ainsi commence leur nouvelle aventure. Les fugitifs réussissent à trouver une échappatoire et quitte la France entre 4 planches (véridique!)

Deirdré les entraîne dans ses Highlands brumeux et dangereux; Isulka et Scipione sont loin de s’imaginer quel adversaire ils vont affronter, ni même que leur venue était très attendue.

Les personnages :

Isulka ne cache plus sa magie, et vit de ses représentations. Elle reste une femme déterminée, courageuse, indépendante et peut-être maintenant résignée à son sort… Elle a toujours des problèmes avec la police car elle vivote de fraude, et fréquente des gens pas toujours honnêtes. Bref c’est toute sa vie.

Scipione manipule sa rapière et sa dague toujours aussi virtuosement bien. il n’a pas encore réussi à retourner dans son Italie… Étant poursuivi par la police, il est de ce fait entraîner dans l’aventure qu’Isulka a accepté par défaut… Il tient toujours à elle mais c’est un grand amoureux, il n’est pas insensible au charme de l’écossaise.

Deirdré a parcouru beaucoup de kilomètres pour trouver Isulka, la seule à son avis à pouvoir l’aider à vaincre la malédiction de son pays… elle est mystérieuse, et quand elle arrive en Écosse son comportement change, elle semble plus pressée, plus intéressée. Elle est séduite par Scipione et se rapproche de lui de façon très équivoque. Elle semble forte, courageuse voir fougueuse pour avoir défié ses frères afin de courir le monde à la recherche d’un Mage. On sent une femme de pouvoir sous ses traits angéliques…

La Plume, le Scénario :

Quel plaisir de retrouver Isulka dans une nouvelle aventure, et quelle aventure !

Cette fois, Isulka nous emmène en Écosse se frotter aux mythes Pictes (sans mauvais jeux de mots 😉 si peut-être…) Elle garde des traces indélébiles de sa première aventure au Caire mais elle est toujours aussi déterminée à aider. Son passage chez les Pictes est déroutant, elle-même ne s’attendait pas à cette expérience entre deux mondes.

Je ne veux pas trop révéler de détails sinon ça gâcherait la suite de la lecture, mais ça me démange.

L’écriture de l’auteur est toujours aussi prenante, on passe d’un monde à l’autre ce qui pour moi maintient un dynamisme agréable et nous emmène très rapidement à la dernière page, j’adore ce type de rythme.

Isulka et Scipione entretiennent toujours une relation ambiguë, elle n’aime pas le voir avec d’autres femmes et lui s’inquiète de ne plus jamais la revoir.

Ils combattent chacun d’un côté d’un monde, pour finalement s’apercevoir qui ont été happés dans un complot magique très puissant.

Et comme toujours la fin laisse notre imagination partir vers d’autres horizons et on attend les prochaines aventures d’Isulka !

En Bref :

Merci encore à Dorian LAKE, l’auteur, de m’avoir permise d’assouvir ma curiosité 😉

Un très agréable moment de lecture; et l’envie de continuer à suivre Isulka.

Petit oubli !! La couverture est tout simplement superbe !!!

Publicités