La Meute Harbor, Saison 3 : La Menace des Dieux d’Audrey S.G.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Titre : La Meute Harbor

Saison 3 : La Menace des Dieux

Auteure : Audrey S.G.

Genre : Bit-Lit, Romance

Format : Epub

Nombre de pages : 166

Sorti le 28 mars 2020

Fiche Bibliomania

*** ATTENTION PROBABLES SPOILERS ***

pour ceux qui n’auraient pas lu
– Saison 1
– HS : Porter & Ludivine
– Saison 2 :  Démons
– Saison 2,5 :  Austin et Salem

 

Résumé :

« « Rejoignez la Meute et vivez avec elle son ultime combat. »Depuis son arrivée dans la ville de Bar Harbor, la vie d’Héléna Harper, jeune fille timide de dix-sept ans, a beaucoup changé. Malgré les difficultés et de nombreux ennemis, elle est désormais une puissante sorcière parfaitement intégrée au sein de la Meute. Entourée de ses amis, de sa famille et de son âme sœur, Héléna espère désormais vivre la vie paisible et banale de toutes les jeunes filles de son âge.Seulement, la prophétie de sa naissance va une nouvelle fois s’immiscer dans sa vie, mais aussi dans celle des siens et menacer leur bonheur.En s’unissant à Valentin, son âme sœur, Héléna ne s’imaginait pas réveiller d’anciennes puissances prêtes à tout pour regagner le pouvoir qui était le leur et reprendre la place qu’ils occupaient jadis auprès de l’humanité et des êtres fantastiques.Décidés à éliminer tous ceux qui pourraient compromettre leur ascension, les dieux n’auront de cesse de chercher à briser les liens qui unissent les membres de la Meute.Pour espérer sortir vainqueurs de cet ultime combat, les membres de la Meute devront plus que jamais rester soudés. Mais ils devront également apprendre à reconnaître les alliés qui se cachent parmi la menace.« 

Mon avis

Je remercie à nouveau à l’auteure, Audrey S.G., pour sa confiance, et ce retour parmi la meute.

L’histoire

La Meute se relève doucement  de leur dernier combat, de leur dernière victoire; pour aller à l’université ! Alors que leur vie semble retrouver une certaine normalité, chacun retourne à l’école et tout se déroule parfaitement… enfin c’est ce qu’ils croient… D’anciennes divinités se sentent menacées par le lien puissant entre Héléna et Valentin, et ils n’auront de cesse d’essayer de briser leur liens.

La Meute et leurs sorcières espéraient un peu de repos, mais un nouveau combat se profile à l’horizon, un ultime combat qui décidera de leur survie mais pas seulement, ils semblerait que l’humanité soit menacée…

Ils vont devoir prouver qu’ils sont si soudés que leur liens sont inébranlables, que leur amour, leur amitié est si puissante que leur ennemis vont devoir frapper fort; mais une aide inattendue se présente à la Meute encore faut-il qu’ils la voient comme telle et qu’ils sachent reconnaître les ennemis des alliés.

Les personnages

Héléna : Dans cette saison 3, Héléna apparaît bien plus sûre d’elle et il était temps ! Elle est puissante, bien plus que ce que tous imaginaient; Même si sa tendance à douter pointe par moment le bout de son nez, elle sait très vite reprendre le dessus; surtout quand il s’agit de son âme soeur et qu’une certaine Michaella tente de semer la zizanie dans son couple inébranlable.

Je ne parlerai pas de Valentin, Eve, ou encore Ludivine; Tous ont évolué positivement, en force, en mentalité. Chacun, à sa manière, a réussi à se dépasser car ils sont une force tous ensemble; tant qu’ils restent soudés rien ne peut les arrêter ! A vous de découvrir ce qu’ils sont devenus et ce qu’ils les attend encore.

La Plume, le scénario

Au bout de quatre romans sur la Meute Harbor, je commence à m’installer dans cet univers qui me plait bien; La meute est forte mais tous ces jeunes gens ont quelques fêlures qui ont bien failli faire basculer la victoire du mauvais côté; cette fois ils ont mûri, ils ont appris de leurs erreurs, de leur impulsivité même si elle fait partie d’eux.

Leur vie de jeunes adultes continue d’évoluer, l’université les accueille à bras ouvert, enfin presque… une menace plane et l’auteur utilise les mêmes schémas d’intimidations, de tromperie. Et c’est là qu’elle peut nous montrer que ses personnages ont évolué, ont mûri. Maintenant que chaque couple est consolidé, rien ne semble les atteindre; cependant l’auteure remet une menace sur leur route.

Comme dans les précédents tomes, l’auteure utilise différents points de vue pour donner au lecteur une vue presque globale, dans le même temps ça dynamise le récit.

Cette fois la menace vient  bien des cieux… décidément il n’y en a pas un pour rattraper l’autre… j’ai été un peu gêné par le côté presque trop prévisible du mode opérationnel des Dieux. Ils réitèrent les mêmes méthodes d’intimidation pour faire obéir la meute… forcément beaucoup moins efficace puisque les personnages ont déjà eu affaire à ce genre de méthode; mais dans le même temps ça permet au lecteur de comprendre que la meute a compris la leçon …

La Meute est encore plus soudée; ils sont là pour veiller les uns sur les autres. Chacun donnerai sa vie pour la meute; cette absolue confiance et cette appartenance à une meute vraiment très spéciale font d’eux une meute imbattable.

Dans ce tome 3, l’auteur parle de nouveau de pouvoir, mais cette fois ce n’est pas vraiment posséder quelqu’un en particulier ou le dominer; non c’est encore plus mégalomane, le méchant veut reconquérir le monde qu’il croit sien pour simplement être le maître du monde et des hommes… je l’ai trouvé un peu pathétique, oublié des humains, il fait sont petit enfant gâté…

Enfin pour finir, parlons sexe ! Pour chacun des couples, les scènes de sexe sont toujours aussi explicites; L’auteure utilise ces scènes de sexe pour démontrer cette appartenance à l’autre, cette possession; Ce besoin des personnages de montrer à leur âme soeur qu’il lui est tout dévouer corps et âme; ce besoin des personnages de ne faire qu’un avec leur cher et tendre. Parfois ça m’a un peu heurté ce besoin d’appartenance, cette possessivité mais j’ai replacé l’histoire dans le contexte, c’est à dire que les mâles de chaque couple sont des Loups, il ressort dans ces relations cette bestialité, cette possession; qui n’est aucunement subie par l’autre.

En Bref

Un récit pour établir définitivement la Meute en haut de la chaine alimentaire

Des méchants trop prévisibles ou en tout cas à court d’idée et qui ont permis à la Meute de se souder encore plus, d’évoluer vers une certaine maturité.

Un peu plus de scènes hot très réalistes signe d’appartenance et de possessivité.

Merci à l’auteure, Audrey S.G., pour cette fin tout en démonstration de puissance; promesse est faite de l’auteure que ce n’est pas vraiment une fin 😉

Au Nom des Dieux – de l’Eau et du Sang, Livre 2 : Volonté Inébranlable de Gautier Durrieu de Madron

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Titre : Au nom des Dieux – de l’eau et du sang

Tome 2 : Volonté Inébranlable

AuteurGautier Durrieu de Madron

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantastique, Mythe/Mythologie

Format : PDF

Nombre de pages : 626

Fiche Bibliomania

*** ATTENTION PROBABLES SPOILERS ***

pour ceux qui n’auraient pas lu
Au Nom des Dieux – de l’Eau et du Sang, Livre 1 : Destinée Manifeste

 

Résumé de l’auteur

« 2 ans se sont écoulés depuis le début de la guerre contre l’Empire d’Amérique. 2 longues années durant lesquelles toutes les tentatives pour libérer les continents occupés se sont soldées par des échecs cuisants. Et le temps presse. La popularité et la propagande de l’Empereur se répandent un peu plus chaque jour…
Après des mois d’entrainement et de préparation, Lucie, Soren, Judith, Mizushi, Edgar et Mathieu sont prêts à retourner au front. Et il leur faut faire vite. Les choses s’enveniment de l’autre côté de l’Atlantique. Arlando invoque des légions de démons sur Terre grâce au pouvoir de la Lance. Et bientôt il reprendra sa croisade sur le reste du monde. D’alliances en trahisons, de complots en batailles, le groupe de demi-dieux devra traverser les affres de cette guerre s’il veut pouvoir préserver ce en quoi il croit. »

 

Mon avis

Je remercie l’auteur, Gautier Durrieu de Madron, pour m’avoir permis de continuer l’aventure avec ses demi-dieux, et je vous garantis qu’il n’y a aucun temps mort dans ces 626 pages !

L’histoire

Nos six héros ont échappé à la mort in extrémis, certains des leurs y sont restés à leur grand désespoir;

Après s’être entraînés durement, ils repartent vers l’ennemi qui prend de plus en plus de pouvoir et perd le sens premier de ses revendications. Les demi-dieux partent en guerre contre le mal pour la liberté des peuples. Ils vont enchaîner batailles, missions secrètes, alliances et trahisons. Leur quotidien ne va plus ressembler qu’à un combat incessant, une lutte pour avancer vers l’ennemi et le destituer, l’éliminer.

Encore une fois, leur épreuves de la guerre vont les modeler; Seront-ils assez fort face à la puissance de l’ennemi ? Leur volonté résistera t-elle ?

 

Les personnages

Judith : fille de Lugh, Judith est une Marine’s de métier; La guerre elle connaît et ses connaissances du combat seront très appréciables. Elle a un franc parler, mais curieusement quand il s’agit de laisser parler son coeur, judith se transforme en adolescente rougissante. Elle est un pilier solide du groupe des demi-dieux et n’hésite pas à prendre des risques pour sauver ses amis.

Mathieu : C’est le seul humain dans ce groupe de demi-dieux, il était avocat et ses talents de stratège donnent beaucoup d’avantage dans leur combat mais aussi lors de négociations un peu tendues. Il est le porteur de la Lame de Lucifer, elle l’a choisi et tous les deux semblent s’accorder de leur situation compliquée. Même si la Lame est très taquine, ses mots font toujours mouche. Malgré son humanité ou grâce à cela peut-être, Mathieu est un élément clé de cette guerre.

Mizushi : C’est la plus jeune du groupe, elle est peu sûr d’elle et elle a souvent l’impression de ne servir à rien, de ne pas être à la hauteur des autres membres. Cette guerre va la transformer, petit à petit avant qu’elle ne se rende compte qu’elle a vraiment sa place dans ce groupe de sauveur de l’humanité. Ses actions sont toujours portées vers les autres et son soutien est indéfectible.

L’évolution de Lucie, Soren, Edgard et tous les autres est intéressante à suivre, au travers de leur alliés, de leurs ennemis, des traites, des agents double. Les demi-dieux rencontrent toutes sortes de personnages tous aussi percutants les uns que les autres, qui les ralentissent, les renforcent et les aident à avancer, à continuer vers leur ultime but : Cristobal, l’empereur Cristobal.

La Plume, le Scénario

Dès les premières lignes, on replonge dans cet univers si particulier au travers d’une écriture fluide et agréable;

L’auteur, Gautier Durrieu de Madron, continue dans ce Livre 2 d’utiliser la technique de un chapitre = un personnage, le récit est dynamique et par cette façon de faire donne au lecteur presque une vue globale…enfin presque … je dis « enfin presque » car évidement la lectrice que je suis n’a rien vu venir des trahisons et pourtant ce récit nous rend paranos !

Dans ce Livre 2, ce qu’il ressort encore plus fort je trouve c’est cette cohésion fraternelle, familiale presque entre les membres de ce groupe de demi-dieux. Ils sont là chacun pour l’autre, ils se soutiennent, se conseillent et s’aiment tellement. Leur divers panthéons les surveillent, si quelques uns sont observateurs, d’autres offrent une petite aide, d’autres sont carrément hostile, colérique et je dirais jaloux (y en a un qui m’a énervé !!)

Alors comme dans le Livre 1, l’auteur, Gautier Durrieu de Madron, n’épargnent pas ses personnages, enfin par moment on sent quand même que les personnages partent à volo, l’auteur n’a certainement pas pu faire grand chose 😀 !! Leur volonté de débarrasser le monde de Cristobal est tellement puissante qu’ils se lancent dans la bataille jusqu’au bout de leur force. Ils subissent des revers sévères mais toujours ils se relèvent et n’en démordent pas !

Alors chaque ligne de ce récit met sous tension, ça n’arrête jamais; les batailles s’enchaînent, les complots se suivent; le groupe de héros est jeté dans la guerre; on retient son souffle du début jusqu’à la fin… les combats sont intenses, décris avec un tel réalisme qu’ils plongent le lecteur dans ces zones de turbulences, par moment j’aurais presque pu sentir l’odeur métallique du sang. Les demi-dieux se battent, se battent, inlassablement toujours et encore durant ses 626 pages. Aucun temps mort, ça c’est garanti; Ce Livre 2 c’est la guerre, la lutte pour la liberté, c’est des millions de morts pour cette sacro-sainte liberté, c’est l’étonnante apparition du destin, de la foi, puis finalement du libre-arbitre.

Je me suis étonnée de fatiguer face à l’afflux de batailles, de stratégies militaires et encore de batailles, et encore de batailles… et finalement ce que j’ai le plus aimé ce sont les personnages et leur évolution, leur caractère, leurs failles, leur franc-parler, leur diplomatie, l’osmose de certains duos comme Mathieu et la Lame ou Lucie et Soren…  tous les personnages étaient passionnants.

 

En Bref

Une aventure éreintante, emplie de batailles, de stratégies militaires, de complots, de trahisons, et encore de batailles et de missions secrètes… le récit de cette guerre usante est soutenu par des personnages fort, attachants et passionnants aussi bien dans leur humanité que dans leur Déité

Merci à nouveau à l’auteur Gautier Durrieu de Madron pour ce Livre 2 avec ces personnages si intéressants !

 

Les Milésiens, tome 1 : Le choix des armes de Étienne Grosjean

Titre : Les Milésiens

Tome 1 : Le choix des armes

Auteur : Étienne Grosjean

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantasy

Format : Epub

Nombre de pages : 291

Fiche Bibliomania

Résumé de l’auteur

« Sa respiration haletante trahissait toute son angoisse. Et celle-ci l’enfermait dans des
solutions utopistes. Sitôt calmée, elle s’apercevrait de leur absurdité. Il n’y avait rien à négocier. Depuis toujours, les hommes se battaient et mouraient pour des causes qui leur échappaient. Et quand la mort les enveloppait, ils l’acceptaient avec dignité et honneur. Tel était leur destin. »

Le choix des armes est le tome 1 de la trilogie Les Milésiens.

Tir Bold est une terre celte découpée en 13 nations dont le quotidien est rythmé par les jeux politiques des alliances et des conflits.

Au milieu des luttes de pouvoir, trois individus, tiraillés entre leurs ambitions personnelles, la protection de leurs clans et l’avenir de Tir Bold, découvrent leurs destinées au hasard des vérités et des mensonges, de la bravoure et de la peur. Jour après jour, ils constatent l’ampleur des sacrifices à endurer.

Mon avis

Je remercie l’auteur, Étienne Grosjean, pour m’avoir proposé de découvrir son premier roman sur la mythologie celtique irlandaise.

L’histoire

Tir Bold est une terre celte, toujours en mouvement, traversée par différents peuples qui tour à tour prennent le pouvoir et chassent les précédents. Les Milésiens formés de plusieurs clans maintiennent une toute relative paix au travers de divers jeux politiques et commerciaux.

Cian marié à la fille du récent Haut roi des clans, doit faire face à ses nouvelles responsabilités et prouver à son Haut Roi qu’il est digne de sa fille;

Entre croyance et superstitions, entre intuition et l’envie de faire prendre une direction autre que la guerre aux clans, Elada mesure l’ampleur du chemin à parcourir. Pendant ce temps, le jeune Dervos doit faire ses preuves sur le terrain, entre la peur, l’admiration et l’orgueil, sa mission lui réserve bien des surprises.

Les personnages

Cian : Il a perdu ses parents assez jeune mais il a eu la chance d’être protégé par son oncle; Ainsi il a pu bénéficier d’éducation et d’entraînement au combat. Il rencontre Elada sans espérer la marier mais c’est un homme valeureux et issu d’une famille reconnue et respectée. Il est partagé entre son amour pour la jeune Elada et son désir de prouver sa bravoure à son beau-père, le Haut Roi des clans. Lorsque celui-ci accepte de l’envoyer en mission c’est un déchirement de s’éloigner de son amour mais c’est une chance peut-être d’éviter la guerre et l’exil de son peuple. Il se résout de mauvaise grâce ayant toujours à l’esprit qu’on l’a manipulé dans un but encore inconnu…

Elada : Fille du Haut-Roi des clans et dirigeant de la Nation Corionpiie; Elada se trouve au carrefour des décisions, pouvant faire basculer les clans dans la guerre. Elle en est consciente et essaie de montrer à son père une autre voie que celle de la guerre. De plus, devant de nouvelles responsabilités de vie, elle a peur de l’avenir, d’être seule mais elle reste déterminée et forte face à l’inéluctable. Elle est perspicace et perce à jour les complots, avec franchise et habileté, elle contourne le danger mais elle sait l’inéluctabilité de la situation.

Devros : fils du roi Eporedorix du clan Calévaque; Devros admire ses aînés et se destine à être un combattant; au grand désespoir de sa mère. Mais il se fait une telle joie de partir à la guerre avec son oncle et son père qu’il annihile sa peur mais elle le rattrape vite. Se pensant faible d’avoir peur, il se perd dans sa mésestime de lui. Il lui faudra discuter avec une guerrière silencieuse pour reprendre un peu confiance et face à une mission imprévue, un danger imminent Devros va enfin comprendre qu’un destin étrange l’attend.

Ces trois protagonistes rencontrent beaucoup de personnages différents, apportant chacun sa pierre au récit et dévoilant les forces et les faiblesses des protagonistes.

La Plume, le Scénario

L’écriture de l’auteur est agréable, limpide et à sa manière il m’a plongé dans l’histoire de la mythologie celte irlandaise que je ne connaissais pas du tout.

Étienne Grosjean prend un peu plus du tiers du récit à mettre en place ses protagonistes, leur histoire de clans, leurs difficultés, leur politique, leur façon de voir la vie, leur façon d’évoluer au sein des leurs. J’avoue que j’ai attendu impatiemment la première touche de surnaturel; J’ai un peu peiné, car je trouvais le temps long, la vie des clans, leur façon de s’agencer m’ont un peu lassée… Je pense malgré tout que ce premier tiers pour présenter et mettre en place l’histoire était nécessaire pour la suite;

A l’apparition de la première touche de surnaturel, mon attention fut à nouveau captivée et le récit s’en est trouvé relan; La dynamique a pris une autre tournure et le récit s’est fait plus addictif; car l’auteur sautait d’un chapitre à un autre avec à chaque fois un personnage différent; donc à chaque fin de chapitre, j’étais impatiente de retrouver le personnage que je venais de laisser, et jusqu’aux dernières pages.

L’auteur au travers du récit, introduit un peu de mythologie celte irlandaise;

La vie des clans est organisée autour d’un Haut roi qui dirige tous les clans; Les superstitions et les croyances sont prédominantes et contrôle au moins pour moitié la vie des clans et les décisions des dirigeants. Rien n’est pour ainsi dire fait sans consultations des dieux, par leur biais d’offrandes sanglantes où esclaves et animaux sont sacrifiés sans scrupule. D’ailleurs peu de cas est fait des esclaves…
L’honneur et la bravoure des hommes est le pilier des familles; Les hommes de la famille doivent se distingués aux combats. La guerre est essentielle à un nouveau Haut-Roi pour prouver qu’il a de l’ambition pour son peuple et qu’il n’est pas lâche; choisir les négociations reviendrais à avouer sa faiblesse face à la guerre.

Dans ces clans, pas de place à la négociation, tout n’est que rudesse, complot politique, alliances politiques, afin de montrer qui a le plus de courage, de bravoure;

L’auteur, à l’aide Elada essaie de mettre un peu d’intelligence et moins de muscles, moins d’égo… dans les relations politiques mais la pauvre femme a forte à faire face à cette soif de pouvoir et de sang des ennemis de son père.

En Bref

Un récit un peu long mais malgré tout nécessaire pour le premier tiers de l’histoire; mais tout s’accélère dès l’apparition du surnaturel.

Des personnages intéressants chacun englués dans des traditions, des mentalités brutales et superstitieuses; Des personnages qui ont envie d’évoluer, qui évoluent par la force des choses, par la force du destin mais aussi par leur détermination à rester en vie pour différentes raisons.

Merci, à l’auteur, Étienne Grosjean pour cette aventure au milieu des clans celtes irlandais, une aventure empreint de croyances multiples qu’elles soient religieuses ou politiques.

Les Larmes d’Aphrodite, la colère de l’Olympe de Marion Perret

Titre : Les Larmes d’Aphrodites, La Colère de l’Olympe

Auteur : Marion Perret

Éditeur : Éditions du Saule

Genre : Fantasy, Mythe et Mythologie

Format : Epub

Nombre de pages : 354

Sorti le 2 décembre 2019

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur

« Les Dieux sont cruels ! Et l’éternité paraît bien longue pour une immortelle qui tente de leur échapper. Abandonner les siens n’est qu’une solution temporaire…
Après des millénaires de fuite auprès des mortels, Aphrodite est de retour sur l’Olympe. La plus belle des Déesses va devoir faire face à de nombreux défis.
Manipulation, trahison, violence et amour… Aphrodite brave la colère de l’Olympe! »

Mon avis

Merci aux Éditions du Saule de m’avoir proposé le roman de l’auteure Marion Perret, « Les Larmes d’Aphrodite, La colère de l’Olympe », quand la mythologie et le téléphone rose font un mélange étonnant !

L’histoire

La Déesse Aphrodite est en cavale à Miami depuis plusieurs millénaires… Mais il est temps pour elle de reprendre sa place et son trône parmi les douze Dieux de l’Olympe. La tâche ne va pas être aussi facile car des millénaires de souvenir pas tous heureux, parfois douloureux vont refaire surface et la belle ne fait pas l’unanimité après une si longue absence… Ni même la vie qu’elle a mené qui n’est pas du goût de tout le monde.

Les personnages

Aphrodite : Évidemment c’est une magnifique femme, elle transpire la sensualité, elle suscite le désir, bref c’est la déesse de l’Amour. Mais pas seulement, on découvre que c’est une femme meurtrie, en cavale, avec ses fêlures, ses travers, ses blessures, ses secrets et son petit coeur d’artichaut qui ne bat que pour un seul homme. Au départ elle n’est pas très combative ni même motivée pour sortir de l’ombre…mais quand elle a décidé qu’elle devait foncer, elle se montre étonnante !

Poséïdon : C’est le mari de la soeur d’Aphrodite, Amphitrite. Il est vaniteux, colérique, imbu de sa personne, tellement sûr de lui et de son pouvoir de séduction; mais là encore on le découvre, doux et attentionné, meurtri et blessé dans son amour propre mais aussi dans coeur. C’est un dieu épouvantablement jaloux, qui part en bagarre au moindre sursaut…

Hadès : Alors lui, c’est un homme superbe, sûr de lui; prêt à aider les autres toujours à une condition, toujours avec à la clé un contrat qui sera forcément en sa faveur et qui réserve parfois des surprises à celui ou celle qu’il aide. C’est le seigneur des Enfers et il gère son territoire mieux que personne.

Une multitude de dieux tournent autour d’Aphrodite, les amis, les ennemis; Je ne vais pas en décrire plus, je vous laisse les découvrir à la sauce Marion Perret !

La Plume, le Scénario

Attention dans ce roman captivant, l’auteure a pris la liberté d’écrire une adaptation étonnante de la mythologie, c’est complètement d’actualité ! Bon pour les puristes, amoureux de la mythologie, peut-être que vous seriez choqué par certains personnages détournés …

L’écriture de l’auteure est fluide, immersive; On découvre Aphrodite dans un monde très réel : à Miami dans une entreprise pour le moins surprenante; disons qu’elle s’est vraiment fondu dans le décor pour ne pas être retrouvée.

Au fur et à mesure de l’histoire, je me suis attachée à la Déesse de l’Amour, son histoire m’a fait frémir, m’a beaucoup attendri;

L’auteure, Marion Perret, utilise la technique de chapitres passé/présent, c’est addictif car on veut en savoir toujours plus. Quand on quitte Aphrodite dans le présent c’est pour se plonger dans son passé pas toujours facile, et surtout poignant par moment; et hop d’un seul coup, après avoir dévoilé une petite partie du passé de la déesse, on continue de la suivre dans son ascension au trône, à son trône. Petit à petit, on comprend les décisions qu’elle a pris et son cheminement jusqu’à sa fuite.

Son retour sur l’Olympe, n’aurait jamais eu lieu s’y une de ses très anciennes amies n’avait pas eu besoin d’elle. En renouant ainsi avec son histoire, la machine se met en route et Aphrodite n’aura plus le choix, elle devra faire face à la cause et aux conséquences de sa fuite et surtout à son père, le grand et terrible Zeus !

Dans son roman, Marion Perret, l’auteure parle de violence faite aux femmes, une violence insoutenable, une violence cachée pendant des millénaires, Pourquoi ?

Certainement, par honte, par remise en cause, par peur, par soucis de protéger un plus gros secret bref … pour tout un tas de raisons qu’on ne peut absolument pas reprocher à celle qui subit ses violences… mais c’est tellement triste et révoltant !

C’était super intéressant de voir la mythologie de ce point de vue détourné, mais quand même qu’avez-vous fait d’Héphaïstos !?!

Un dernier point, la couverture est sublime, tout en volupté, bien représentative de la déesse de l’Amour : Aphrodite.

En Bref

Un récit sur une mythologie parallèle, une Aphrodite en cavale vivant sa vie au milieu des Mortels depuis des millénaires;

Une déesse, femme avant tout avec ses faiblesses, sa force et un petit coeur d’artichaut;

Un sujet tout a fait d’actualité : La violence faite aux femmes.

Merci les Éditions du Saule, merci à l’auteure, Marion Perret, pour ce voyage, cette lecture surprenante et poignante.

 

 

Les Héritiers de Nàdar, Livre 1 : Alba de Terry Dunes-Carreto

Titre : Les Héritiers de Nàdar

Tome 1 : Alba

Auteur : Terry Dunes-Carreto

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantastique, Mythologie, Romance

Format : PDF

Nombre de pages : 622

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur

« [Livre I]
Un récit fantastique et mythologique au coeur de l’Angleterre et de l’Ecosse moderne.

Londres, 2018. Alba REID, 28 ans, jeune productrice de cinéma, quitte la France pour échapper à un passé affectif chargé et une enfance aux multiples mystères. À la recherche d’une vie normale, sa véritable identité la rattrape. C’est de sa rencontre et de son lien avec un mystérieux inconnu que changera sa vision de l’humanité… faisant d’elle une héroïne d’une toute autre Nature.« 

 

Mon avis

Je remercie l’auteure, Terry Dunes-Carreto, pour m’avoir proposé cette lecture étonnante et pleine de surprise !

L’histoire

Alba Reid est une jeune femme pleine de ressources, intelligente, avide d’apprendre et avec un passé douloureux. Quand cette jeune femme en reconversion totale aussi bien sur le plan personnel qu’au niveau de son travail se voit offrir le boulot de ses rêves, elle n’a pas idée à quel point sa vie va basculer et son passé la rattraper ou plutôt ressurgir. D’une santé fragile, cela ne l’a pas empêcher d’être une étudiante studieuse, avide et bourreau de travail; et de devenir une jeune productrice très performante et appréciée. Son chemin est jalonné d’embûches, d’accidents bizarres mais à chaque fois un mystérieux inconnu la sauve ou l’aide sans qu’elle n’arrive à entrevoir son identité…

Leur rencontre va provoquer une fêlure dans leur vie et ils vont comprendre que plus rien ne sera comme avant et le plus dur reste encore à vivre.

Les personnages

Alba : c’est une jeune femme de 28 ans, à la santé fragile mais qui malgré tout a développé une terrible envie de vivre et d’apprendre; En quittant la France pour chasser ses démons, elle revient en Écosse, vers ses racines et ses douloureux souvenirs aussi; Heureusement tout n’est pas noir elle obtient le boulot de ses rêves. En proie à de fréquents malaises, elle finit par s’apercevoir qu’elle a un ange gardien qui l’a sauve à chaque fois de situations compliquées mais elle n’arrive pas à savoir qui est ce mystérieux inconnu. Alba qui refoule depuis nombreuses années ses particularités liées à sa santé va devoir faire face à l’inévitable.

Ellie: C’est la super copine qui se lie très vite d’amitié avec Alba la sauvage; C’est une jeune femme déterminée, bienveillante et qui n’abandonne jamais! Elle va être d’un soutien sans faille pour Alba, bien au-delà de ce que pourrait faire une meilleure amie. Ellie est étonnante dans ses façons d’appréhender les situations incroyables, impensables. Elle garde la tête froide et fonce en avant, qui ne risque rien n’a rien !

L’inconnu : Il est présent à chaque moment où Alba à besoin de lui, à chaque fois où Alba est en danger; C’est son « protecteur, son sauveur » comme dit Alba; Il est grand et puissant et se trouve toujours au bon endroit au bon moment. Ce personnage sera une totale surprise pour moi au fur et à mesure de ma lecture.

Plusieurs personnages jalonnent la vie d’Alba, ils sont tous là pour une raison !

La Plume, le Scénario

J’ai dévoré ce pavé de 622 pages en 2 jours, cette histoire m’a carrément emporté !

Alors oui l’écriture de l’auteur est claire, parfaitement immersive;

Terry Dunes-Carreto nous emmène dans un récit qui semble tout à fait normal et se passe dans une ville d’Écosse, l’héroïne vit une vie tout ce qu’il y a de plus classique; elle enchaîne des petits boulots d’enseignante en langues et vit simplement. Malgré cette apparente simplicité, Alba a d’étonnantes connaissances et capacités à apprendre, surtout cette envie de toujours en apprendre plus.

Bon on comprend qu’elle a quitté la France et ses souvenirs douloureux… ça rend son histoire intrigante… Alba est une héroïne fragile, souvent prise de malaise, que la médecine n’explique pas, ça n’est pas mortel mais ça rend sa vie compliquée et parfois dangereuse…jusque là tout le récit est empreint de réalité plausible… mais l’auteure nous fait sentir que quelque chose cloche. Alba est tellement dans le déni et le refoulement, que parfois c’était énervant et j’ai vraiment compris Ellie quand elle a mis les pieds dans le plats une bonne fois pour toute 😉

J’ai apprécié d’être projetée dans une vie quotidienne presque normale avec quand même des petits frémissements semblant annoncer un élément déclencheur afin de faire basculer le récit dans le fantastique. Et ce déclencheur a été bien au-delà de mes prévisions ! L’inconnu, oui pour moi c’est l’entrée de cet homme qui a précipité le récit dans une situation complètement chaotique pour Alba, dans une situation presque imprévisible (je dis presque car on sent venir les choses quand même sans mettre de mots) mais alors cet inconnu m’a complètement surprise, l’auteure a fait de lui un personnage auquel on ne s’attend pas du tout !Tout en lui est surprenant, son caractère, ces descriptions physiques – cet élément fut vraiment un des ingrédients savoureux du récit tant il surprend;

Passée la surprise, j’ai compris que le récit prenait une toute autre direction, il fallait découvrir qui était Alba ? et puis en fond l’auteure amène des catastrophes naturelles incompréhensibles… Vous en saurez plus en lisant ce livre !!

Il faudra tout au cours de la lecture trouver des indices disséminés ça et là par l’auteure et essayé de recoller les morceaux en même temps que les personnages.

L’arrivée d’un dernier personnage, sorte de cliffhanger à lui tout seul m’a un peu fait tiqué, surtout l’endroit d’où il vient … ce personnage sera certainement déterminant dans la suite des aventures « des Héritiers de Nàdar » !

Mise à part l’histoire déjà géniale, j’ai trouvé les annexes très sympas et super intéressantes !

En Bref

Une aventure étonnante, empreinte de mythologie, de Nature et d’Amour !

Une héroïne, jeune productrice de film et un mystérieux inconnu surprenants mais pas que… des personnages secondaires attachants !

Un récit sur fond de rappel (tout à fait d’actualité) : Cohabiter avec la Nature et non l’épuiser…

Merci encore à Terry Dunes-Carreto pour m’avoir offert ce voyage en Écosse accrochée au souffle d’Alba son héroïne !

Au nom des Dieux – de l’eau et du sang, Livre 1 : Destinée Manifeste de Gautier Durrieu de Madron

Titre : Au nom des Dieux – de l’eau et du sang

Tome 1 : Destinée Manifeste

AuteurGautier Durrieu de Madron

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantastique, Mythe/Mythologie

Format : PDF

Nombre de pages : 672

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur

« 2015. Une révolution éclate au Brésil pour renverser un gouvernement corrompu depuis des années. Un nouveau Consul arrive à sa tête et se lance dans une croisade pour éradiquer la corruption des politiciens et envahit petit à petit les pays voisins. Pendant 5 ans, personne ne saura ni ne pourra empêcher cette invasion

2020. Tout autour du globe, différentes personnes, sans aucun lien entre elles, se mettent à vivre des événements étranges, voire surnaturels. Décidant de se réunir pour mettre en commun leurs connaissances et les fruits de leurs recherches, ils se réunissent à Houston, aux Etats-Unis. Ils y découvrent alors l’existence d’un monde dissimulé au nôtre, où les mythes et les légendes sont bien réels. Mais à peine ont-ils le temps de s’en rendre compte que les sirènes d’alarme retentissent. Le Brésil entre aux Etats-Unis. »

Mon avis

Wow quel premier tome ! Merci à l’auteur, Gautier Durrieu de Madron, de m’avoir proposé son roman ! Merci pour cette découverte et cette lecture intense !

L’histoire

Pendant qu’une révolution éclate au Brésil contre la corruption et le pouvoir en place; plusieurs personnes éparpillées au quatre coin du globe vivent leur vie avec des hauts et des bas… à ceci près que chacun vit des évènements pour le moins troublants sans trop s’ouvrir à leurs proches et vont chercher sur internet des explications à ce qu’il leur arrive. Finalement, ils se retrouvent sur un forum où l’un d’entre eux essaie de les réunir pour discuter et trouver des réponses entre eux.

Un nouveau Consul arrive à la tête du Brésil et décide d’envahir les États-Unis; la situation politique occidentale devient très instable… Entretemps un groupe de personnes ayant vécu des situations surnaturelles se regroupent et découvrent l’existence tout à fait tangible d’un monde dissimulé à celui des humains où ce que certains ont retenu de leurs études s’avère être vrai, existe bel et bien !

Ils atterrissent en plein terrain ennemi et ils vont enfin découvrir leur destinée !

Les personnages

Soren : est Suédois et c’est une force de la nature, il travaille sur un chantier et quand il faut quelqu’un pour porter du lourd, ces collègues font toujours appellent à lui. Lorsqu’un grand groupe décide d’annexer l’entreprise où il travaille, et menace les emplois, Soren signe le départ d’une vie compliquée, d’une vie de fugitif. Croisant le chemin de personnes peu fréquentable, il va survivre jusqu’à l’inévitable. C’est un colosse nerveux mais il cherche seulement à protéger ceux qui l’entoure.

Lucie : C’est une petite française, qui trouve un emploi inespéré dans un atelier de restauration d’œuvre d’art; Là encore elle rencontre des personnes bienveillantes mais elle n’échappe pas aux embrouilles qui la mettent directement en danger. C’est une fille logique, elle a toujours un plan pour se sortir des situations compliquées. Petite anecdote, petit clin d’œil sympa avec ses collègues, ils ont trouvé la recette d’une boisson très spéciale et il semble qu’elle soit la seule à l’apprécier !

Amanda : C’est La baronne de la pègre autrichienne, tout lui réussit. Son empire s’étend mais elle en veut encore plus au détriment de vies humaines. Mais sa soif de reconnaissance et de pouvoir vont l’emmener également dans des situations compliquées. C’est un personnage froid, calculateur; Indépendante, elle voue sa vie à démontrer à quiconque essaie de ne pas la respecter qu’elle est capable d’imposer son empire !

Beaucoup de personnages rencontrent les protagonistes, des personnages secondaires très important comme des personnages de premier rang ! Comme à mon habitude je n’en dévoile pas plus et vous laisse découvrir avec plaisir tous ces personnages.

La Plume, le Scénario

Alors pour un premier tome, Oui, le décor est posé, les personnages présentés et une partie de l’intrigue commencée; et wow ! quelle aventure !!

Si les premières lignes m’ont fait craindre un énième récit sur une critique de la politique, de la corruption qu’il faut combattre, cette première impression s’est très vite envolée;

L’utilisation de la technique un chapitre =  un personnage, je l’ai déjà dit est très efficace sur moi, mais en plus l’histoire ne saute pas, de chapitre en chapitre l’histoire continue, passant d’un point du vue d’un personnage à un autre sans que l’histoire ne se trouve coupée et ça m’a vraiment plongé la tête la première dans le récit ! J’adore vraiment cette façon de faire, c’est dynamique et les personnages ayant un caractère très différent des uns les autres, l’histoire est vécue de manière hétéroclite. Chaque fois, la situation est analysée sous un œil neuf.

Il est intéressant de voir combien leur caractère est lié à leur ascendant direct; je ne veux pas trop en dire mais disons que chacun des personnages possède sa zone d’ombre (ou de lumière d’ailleurs) plus ou moins difficile à contrôler pour certains mais l’esprit d’équipe, l’esprit de famille et d’entraide et là pour faire redescendre tout ce petit monde sur Terre. Les pouvoirs surnaturels qu’ils se servent ont un prix, et ils l’apprennent très vite mais heureusement ils ne sont pas seuls.

L’auteur n’épargne pas ses personnages, leur chemin est semé d’embuches bien lourdes et sonnent à chaque fois comme un rappel qu’ils ne sont pas invincibles ! J’ai particulièrement apprécié ce trait, car les personnages principaux vont subir des pertes chères, ça rend le récit réaliste enfin … Je n’y croyait pas, je me disais mais non c’est bon ils peuvent pas perdre ce personnage… mais si …

Je me suis retrouvée baladée de rebondissement en rebondissement et à chaque fois j’ai été surprise !

Au bout de certains nombre de chapitres, je devenais aussi parano que les personnages, et sentais la trahison partout c’était bluffant comme sensation.

En Bref

Une aventure époustouflante, des personnages étonnants, puissants mais malgré tout très humain !

Une histoire, une dystopie pourquoi pas plausible sur le plan politique !

Une traversée des Mythes et Mythologies passionnante !

Un grand merci à l’auteur Gautier Durrieu de Madron pour cette intense et captivante lecture !!

 

Mangas Chroniques express

J’ai accumulé un retard phénoménal sur mes chroniques manga … oui oui je sais honte à moi !!

Alors j’ai décidé de faire des chroniques express, car je veux quand même un peu parler des titres qui m’ont plu 🙂 mais aussi les autres !

1) D.Gray-Man par Katsura Hoshino

Résumé du Tome 1 : Allen Walker, jeune exorciste marqué d’une croix divine à la main gauche, part en croisade contre le comte Millénaire, « faiseur » d’Akuma et partisans de la fin du monde. Akuma => arme de guerre maléfique conçue à base de pièces mécaniques, d’âme et de tragédie.

Mon avis express : Petit cadeau de Noël, j’ai tellement aimé que j’ai regardé, derrière la lecture des trois premiers tomes, l’animé. Ce jeune tout chétif qui lutte de toutes ses forces et avec toute sa détermination contre les forces du mal est génial ! Il a une puissance qu’il ne soupçonne même pas ! Histoire d’amour, d’amitié, on y parle de raison de vivre, de soutien, de travailler mieux à plusieurs que tout seul. Une petite pépite, très agréable à lire et à regarder. Bon il y a quand du découpage d’Akuma, des bonnes séance de baston ! Mais le tout fait une super histoire !

2) Vatican Miracle Examiner par Rin Fujki et Anju Hino

Résumé du Tome 1 : Les pères Hiraga et Nicholas font partie du Siège des Saints, une institution spéciale du Vatican chargée d’authentifier les miracles. Ensemble, ils enquêtent pour distinguer le vrai du faux grâce à leurs capacités d’analyse exceptionnelles. Leur prochaine mission va les entraîner en Amérique où ils vont se retrouver au coeur d’un complot diabolique !

Mon avis express : Une enquête religieuse qui se révèle captivante car imbriquée dans plusieurs mystères que les pères Hiraga et Nicholas examinent avec beaucoup de minutie. Ils doivent faire preuve d’assez de recul pour prouver ou récuser les miracles auxquels ils sont confrontés. Leur passion pour la résolution de mystère et les énigmes sont telles qu’il est impossible de les abuser. Un premier tome qui m’a donné envie de continuer !

3) Grendel par Mako Oikawa

Résumé du Tome 1 : « Je veux vivre ! » Camélia, une chevalière d’exception, va être exécutée pour trahison. Le roi lui propose une chance d’éviter la mort si elle accepte une mission: elle devra escorter un jeune dragon, le dernier de son espèce, dans un lieu sûr en traversant de dangereuses contrées. Voulant vivre à tout prix, elle accepte et entreprend un long périple avec son protégé, mais elle cache en elle un terrible secret… Un voyage périlleux et intense dans un monde heroic fantasy fascinant !

Mon avis express : Dès les premières images, on sent qu’il y a un lourd secret. Je me suis attachée très vite à cette femme chevalier, comprenant insidieusement sa situation. Et ce petit dragon tout mignon, quelle innocence ! Mais quelle surprise à la fin du tome 1 !! Bref une histoire sympa avec des personnages étonnants, et surtout ce lourd secret dont on entrevoit légèrement la trame, le tout forme un début prenant.

4) Créatures Fantastiques par Kaziya

Résumé du Tome 1 : La science a remplacé la magie dans le coeur des hommes. Elles sur le point de faire basculer le monde dans une nouvelle ère, entraînant les créatures fantastiques dans l’oubli. Descendante d’une lignée de mages, la jeune Ziska est apprentie vétérinaire. Avec son maître Nico, elle cherche à soigner et préserver les bêtes mythiques menacées d’extinction… Mais n’est-il pas déjà trop tard ? A la croisée de la médecine et de la magie, découvrez un bestiaire hors du commun !

Mon avis express : Le dessin est magnifique ! Dès le tome 1 on sent cette cassure entre le monde magique et la médecine. Ziska ne veut pas qu’on oublie la magie et persiste à créer des potions pour soigner divers maux… lorsqu’elle se trouve en face d’une créature fantastique que plus personne ne voit; elle est démunie et pense ne plus avoir assez de magie pour le soigner, mais en fait son maître lui apprend à lier les deux disciplines : magie et médecine. Un tome 1 tout doux et super agréable à lire à regarder !

5) The Promised Neverland par Kaiu Shirai et Posuka Demizu

Résumé du Tome 1 : Grace Field House – Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux, à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et soeurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qu se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

Mon avis express : Mon petit flop … Oui je n’ai pas accroché du tout… Ces trois enfants très intelligents découvrent une horrible réalité. En fait, je ne comprends pas pourquoi des enfants aussi intelligent, n’ont pas découvert plus tôt le pot aux roses… Un enfant ça désobéit, ça se sauve au delà des limites, ça découvre des choses… bref je n’ai pas accroché, je n’ai pas accroché…

6) Dr Stone par Riichiro Inagaki et Boichi

Résumé du Tome 1 : Taiju, un lycéen tokyoïte, est un jour victime d’un phénomène mystérieux : en une fraction de seconde, l’humanité entière est transformée en pierre ! Des milliers d’années plus tard, à son réveil, il décide de rebâtir la civilisation à partir de zéro avec son ami Senku !!

Mon avis express : mais tellement loufoque !! les personnages sont très étranges, je pense très drôles pour les enfants. Ben oui encore un avec lequel je n’ai pas accroché. Des milliers d’années après la grande pétrification, quelques jeunes se réveillent à l’identique, pas vieillit d’une année… et décident de tout recommencer à zéro. Dr Stone est le plus sensé de tous … enfin si on peut dire … quand aux autres ils sont les caricatures de défauts humains très ciblés, comme le fort sans cervelle, l’écolo qui veut éradiquer l’humanité pour protéger la terre et la superbe fille !

7) Beyond the Cloud : la fillette tombée du ciel par Nicke

Résumé du Tome 1 : Une odyssée onirique à mi-chemin entre les films de Ghibli et les univers de Final Fantasy ! Dans la ville jaune, les usines crachent leur fumée nuit et jour, cachant le ciel et les astres. Le jeune Théo n’a jamais vu les étoiles, ni exploré le monde extérieur. Enfant, il rêvait de partir à l’aventure, à la poursuite des créatures fantastiques de ses livres préférés, mais la réalité l’a rattrapé… Chikuwa est devenu son quotidien. Sa routine est chamboulée le jour où il rencontre une fillette pas comme les autres : une humaine ailée, espèce appartenant au monde des légendes ! Tombée du ciel, elle a perdu la mémoire, ainsi qu’une de ses ailes… Théo fera tout pour percer le mystère de cette rescapée des cieux! A  mi-chemin entre les films de Ghibli et les mondes de Final Fantasy, l’univers poétique de Beyond the Clouds vous entraînera sur les pas de deux adolescents hors du commun : Théo, le jeune bricoleur de génie et Mia, la jeune fille ailée !

Mon avis express : C’est beau, c’est doux, c’est intrigant ! Et plus on avance dans l’histoire, plus le mystère s’épaissit, plus on se pose de questions. Cette petite humaine ailée qui ne se souvient de rien, à l’air pleine de ressource et si en fin de tome on laisse Théo en pleine recherche d’un remède pour Mia… Bizarrement on ne craint pas pour la vie de Mia, elle dort et Théo va devoir vite trouver comment la réveiller. Une histoire charmante, toute douce mais pas que … !!!

Les chroniques de la Bloody Doll, Tome1 : Elianne, trouve-moi si tu peux de Marie Elbie

Titre : Les Chroniques de la Bloody Doll

Tome 1 : Elianne, trouve-moi si tu peux

Auteure : Marie Elbie

Éditeur : Autoédité

Genre : Bit-lit, Fantastique

Format : PDF

Nombre de pages : 262

Fiche Bibliomania

 

 

4ème de couverture :

« Elianne avait des rêves…jusqu’à cette nuit.

Face au massacre de sa famille, l’innocence s’est envolée, remplacée par une sombre colère.

Aveuglée par la vengeance, Elianne s’est mise à tuer au point de devenir le pire cauchemar des créatures de ce monde.

Les années se sont écoulées laissant derrière elles du sang et des larmes…

À présent, Elianne est une jeune fille au lourd passé qui vit avec une mystérieuse femme dans la ville de Misté où elles se sont installées.

Elle va découvrir que le monde qu’elle pensait avoir quitté l’a finalement rattrapée pour le meilleur…et surtout le pire.

Une sombre entité s’est réveillée dans la ville et fait de nombreuses victimes. Elianne n’a pas le choix, elle doit renouer avec la tueuse qu’elle était jadis pour aider le Conseil de la ville à traquer ce monstre.

Vampires, Loups-garous, anges déchus et bien d’autres créatures surnaturelles l’attendent.

Elianne sera-t-elle capable de résoudre ce nouveau mystère tout en oubliant son sombre passé ? »

 

Mon avis :

Merci à l’auteure Marie Elbie pour m’avoir proposé de découvrir Elianne !

L’histoire :

Elianne vit chez Natasha, une infirmière qui l’a recueilli quand elle était au plus mal, en fuite et orpheline… Suite au déchirement du voile, sa famille a été massacré et Elianne pour survivre s’est transformée en Vengeance incarnée et sans émotion… Quand elle réalise qu’elle a touché le fond et tous les massacres qu’elle a commis, elle décide de fuir et se retrouve bien à l’abri chez Natasha.

Seulement voilà, cela fait un an qu’elle n’est pas sortie, et Natasha pense qu’il faut qu’elle reprenne une vie « normale » et qu’elle aille a l’école.

Mais voilà une sombre et ancienne créature s’est réveillée et La Bloody Doll va devoir reprendre du service…

Gérer son passé, gérer son présent, ses romances, ses amitiés et sa nouvelle famille, son nouveau « clan » va très vite se révéler très périlleux pour Elianne et elle n’est pas au bout de ses surprises !

Les personnages :

Elianne: C’est une jeune fille au passé très lourd aillant subit les pires choses dans son enfance et en aillant survécu on ne sait comment à l’attaque violente de créatures sur elle et sa famille. Elle est devenue une tueuse en série de monstres, reconnue et crainte. Quand elle décide de tout arrêter, elle est recueillie chez Natasha à Misté.

Au bout d’un an elle va devoir reprendre l’école et une vie normale. Elle est comme les autres ados lors d’une première rentrée dans un nouvel établissement, très anxieuse, timide et avec la peur au ventre que quelqu’un découvre son passé… mais ce qu’elle va découvrir dans sa nouvelle école va encore plus l’ébranler ! Va t-elle réussir à conjuguer avec sa vie d’étudiante et sa vie « extra »scolaire ?

Natasha : C’est une infirmière qui a décidé de prendre soin d’Elianne et surtout de la préserver de ce monde de créatures. En tout cas jusqu’à ce qu’elle l’enjoigne de retourner à l’école. C’est une femme mystérieuse mais adorable.

Will et Armand : ce sont deux élèves de l’école d’Elianne, leur nature les empêche de s’approcher d’Elianne mais c’est plus fort qu’eux. Leur entêtement risque bien de leur coûter cher à tous les trois

Mathilde et Anaëlle : Ce sont deux jeunes filles qui ont décidé de ne plus lâcher Elianne et de la soutenir dans tout ce qu’elle entreprend même quand celle-ci à décider de les éloigner pour leur bien…

J’aimerai tant en dire plus, d’ailleurs même là j’ai l’impression d’an avoir trop dit …. c’est frustrant !!!! GRRRRRR !!!!

D’autres personnages vont apparaître autour d’Elianne, tous très intéressant et aussi important les uns que les autres mais aussi très étonnant … mais chut !

Lisez si vous voulez savoir !!

La Plume, le Scénario :

Le récit est carrément addictif ! Je l’ai lu dans l’après-midi d’hier… L’auteure a une plume agréable, fluide.

Son univers est étonnant, toutes ces créatures qui vivent dans un même lieu comme des humains, c’est bizarre mais ça s’assimile très facilement grâce à l’écriture de l’auteure Marie Elbie.

Plus on avance dans le récit plus on en apprend sur Elianne et ça fait froid dans le dos... comment a-t-elle pu survivre à ce qu’elle a vécu ? C’est étrange et ça a titillé mon imagination et ma curiosité… j’ai bien ma petite idée mais je n’en suis pas sûr et ça c’est un bon point car Marie Elbie ne délivre pas ses cartes d’un seul coup.

Il était certes évident que le retour à la vie normale d’Elianne n’allait pas être tout à fait normal puisqu’elle est dans un monde qui a totalement changé… mais son entrée dans cette école est surprenante.

Au vu du résumé, on sait que son passé rattrape Elianne mais j’avoue que j’étais plutôt agréablement surprise de la façon dont son passé revient…j’avais pensé à un truc beaucoup plus dramatique mais finalement c’est très intéressant et encore une fois addictif.

Non seulement Marie Elibie laisse des petits indices par-ci par-là, l’air de rien… mais en plus, elle fait entrer de nouveaux personnages dans son récit ce qui complexifie et dynamise l’histoire qui était déjà bien intéressante.

Chaque rebondissement renvoie le lecteur quasi à la case départ concernant Elianne… on s’approche très près de ce qui définit Elianne pour être expulsé beaucoup plus loin ! Grrrrr c’est rageant et encore plus piquant.

Je ne parlerai pas de la romance sinon je dévoilerai une grosse partie du récit … mais alors …mais non quoi ! bon d’accord les forces en présence font que … mais non !! j’espère beaucoup du démêlé de cette « romance » …. GRRR….

En Bref :

Oui beaucoup de « Grrrrr », de « addictive » mais voilà ce que fait ce roman !!

Une histoire pimentée et étonnante !

Encore merci à l’auteure Marie Elbie de m’avoir entrouvert la porte sur son univers 😉 !

Contes Nippons au coin du feu

Titre : Contes Nippons au coin du feu

Auteurs : Collectif => Audrey Calviac, Dola Rosselet, Maud Wlek, Vérène Dévanthéry, Célia Haro, Marine Stengel, Anthony Boulanger, Laurent Combaz Louise Roullier, Vanessa Terral, Nimu.

Éditeur : Hystérie

Format : Epub (247 pages)

Genre : Conte

Fiche Bibliomania

Résumé :

« Onze histoires nippones à lire au coin du feu. Attention, la porte des rêves et des cauchemars est ouverte.

– Le pays des Yokaï, Audrey Calviac
– De soie et de fourrure, Dola Rosselet
– Le Yurei, Maud Wlek
– Huit pattes, sept queues, Vérène Dévanthéry
– SokuShinbutsu, Célia Haro
– Tetsuya,Marine Stengel
– L’Empereur solitaire et le cadeau du Corbeau Rouge, Anthony Boulanger
– So leng et Le Pouvoir venu du levant, Laurent Combaz
– Les trois coups du spectre, Louise Roullier
– Hahanaru Shizen, Nimu, maitre du feu de camp à L’Académie de Minuit
– L’héritage de Susanoo, Vanessa Terral, invitée

L’anthologie officielle du Salon Japan Impact 2017 »

Mon avis :

Je remercie Livraddict et les éditions Hystérie pour cette découverte !!

Je lis pas mal de manga, je regarde pas mal d’animés et j’avoue que ce recueil de contes m’a tout de suite attiré 🙂

Et je ne suis  vraiment pas déçue 🙂

Le collectif d’auteur nous fait voyager au travers des mythes, légendes, croyances, superstitions japonaises et ce fut une lecture passionnante.

Certaines de ces nouvelles m’ont laissé sur ma faim, j’aurai aimé qu’elles continuent comme « le pays des Yokaï » d’Audrey Calviac et « De soie et de Fourrure » de Dola Rosselet. On se retrouve pris dans le jeu d’écriture de ces deux auteures et on a plus envie de les quitter. Elles ont su doser tension et rebondissements avec beaucoup de finesse.

La nouvelle la plus frustrante c’est bien « So Leng et le pouvoir venu du levant » de Laurent Combaz, je veux la suite en livre 😀 !!!

La dernière nouvelle « L’héritage de Susanoo » est ma préférée ! Car j’aime le fait que des humains soient choisis pour protéger le monde, des Ténèbres et surtout quand le plus insignifiant des personnages est le plus puissant au final 🙂

L’histoire de « Tetsuya » est effrayante, ce Yokaï est vraiment mauvais … et quelle émotion dans « Le Yureï », toute cette tension qu’on ne comprend pas comme le personnage,  Maude Vlek a une écriture vraiment efficace 🙂

La nouvelle « L’empereur solitaire et le corbeau rouge » d’Anthony Boulanger est la plus surprenante, car on vient de lire des nouvelles avec des esprits mauvais, qui tuent des gens et là on s’attend à de mauvaises choses et non cette histoire est très belle et en plus si on veut on peut approfondir les mythes qui y sont distiller 😉

« Haha Naru Shizen » est finalement un conte d’aventure au coeur des légendes, un récit passionnant.

La nouvelle « Sokushinbutsu » de Célia Haro est un peu glaçante et très sombre, d’autant plus qu’on n’arrive pas trop à savoir le pourquoi du comment.

« Les trois coups du spectre » de Louise Roullier est peut-être la nouvelle qui m’a le moins stimulée car je ne suis pas très au fait du jeu de go par conséquent certaine partie du récit m’ont paru un peu long…

« Huit pattes et sept queues » de Vérène Dévanthéry y décrit parfaitement le sadisme, le jeu, le mauvais côté des esprits toujours prêt à torturer, à jouer avec les pauvres petits humains… et sans scrupules bien sûr !

Un recueil passionnant ! MERCI MERCI !

En Bref :

Je remercie une nouvelle fois Livraddict et les Éditions Hystérie pour m’avoir accordé cette très belle découverte, qui donne envie de continuer des recherches sur les contes et légendes japonaises.

MASQUES de Caroline Giraud

Titre : Masques

Auteure : Caroline Giraud

Editeur : Autoédité

Genre : Fantastique, Aventure

Nombre de pages : 271

Sorti le 15/04/2017

Fiche Bibliomania

 

Résumé auteure :

« Pascal est un Érudit. Calculer, c’est là toute sa vie : la distance entre les planètes, l’heure exacte à laquelle il doit partir du bureau pour aller chercher son fils à l’école. Sophie est une Noble. Qu’elle ait pu souhaiter travailler, écrire ou faire du sport n’a aucune importance. Cela ne lui est pas nécessaire : le bras de son époux, le roi, suffit à remplir sa haute existence. Scarlett est une Bohémienne. Du lever du soleil à la tombée de la nuit, le son de sa guitare piste les passants. Les trottoirs la connaissent, assise sur le chemin de tous et de chacun. Elle est la fille de la meilleure, la plus belle, la plus chère des prostituées de Paris. Son destin résonne dans sa voix : elle ne sera jamais rien d’autre que la fille de la prostituée. 

Eric Shimmer. L’un des Hackers. Ils se tiennent silencieusement à l’extérieur de la ville, une arme à la main, car ils n’ont pas le droit d’entrer. Ils aiment la guerre et le sang , on les croit fous… mais peut-être attendent-ils bien plus de leur combat. Ils veulent la liberté. »

 

Mon avis :

Tout d’abord MERCIIII à l’auteure #Caroline Giraud de m’avoir proposé son roman si gentiment 🙂

L’histoire :

Pascal, l’Érudit est agacé de trouver sur son chemin tous les jours, Scarlett la bohémienne. Ce son de guitare affreux, cette voix discordante … mais paradoxalement, quand il ne la voit pas, il la cherche, il ressent un manque …

Le monde ne tourne plus très rond, les masques ont disparu…

Les Hackers cherchent à tout prix les masques qui tiennent la société en ordre. Ils veulent le désordre, ils veulent ces masques que le Sphinx a caché.

Le Sphinx a tout oublié de l’endroit où elle a caché les masques, mais elle a laissé des énigmes que seul un Érudit peu résoudre.

Pascal est le meilleur des Érudits, les Hackers le veulent, le cherchent et pour ça rien ne les arrête.

Sophie la Noble, Pascal l’Érudit et Scarlett la Bohémienne, des êtres qui n’auraient jamais dû se fréquenter, ni même se parler, vont être obligés de cohabiter, de travailler ensembles pour retrouver les masques et redonner du sens au monde. Ils vont devoir affronter les Hackers sans pitié, tortionnaires prêts à tout pour retrouver les masques avant notre drôle de groupe.

Les personnages :

Pascal est un Érudit quarantenaire, qui ne vit que pour les chiffres, l’argent et la connaissance. Il méprise presque tout le reste. Il est rebuté par les bohémiennes, pourtant Scarlett retient son attention et il ne comprend pas bien pourquoi… Tout d’abord tenté d’abandonner cette quête, il n’arrive pas à renoncer, c’est plus fort que lui.

Sophie est une Noble, sa vie n’est qu’une source d’ennui, de frivolité entre surveiller le dernier de ses fils, apaiser les humeurs belliqueuses du son premier fils et son époux couard, plongé dans l’immobilisme et l’ignorance. Mais elle se révélera être une très bonne médiatrice, et fera preuve d’une courageuse détermination quand il le faudra.

Scarlett, c’est une jeune femme tout feu tout flamme, appartenant à la caste des bohémienne. Au caractère bien trempé, très impatiente, et surtout dédaignant les Éliteux et les Noblard. Sa logique tout à elle, les sortira très souvent du pétrin.

Shimmer : c’est un Hacker épris de liberté. Ne supportant plus d’être mis au ban de la société mais désirant ardemment le pouvoir. Cette envie irrépressible de pouvoir va le conduire a une extrême sauvagerie, une barbarie. Adepte de coups et blessures, de torture et bien pire encore pour arriver à ses fins. il ne cessera de poursuivre le petit groupe de Pascal leur infligeant maintes souffrances mais sans jamais réussir à les séparer.

La plume, le scénario :

Avec « Masques », nous sommes dans un roman  mêlant créature mystérieuse, Royauté, hiérarchie de caste et téléphone portable !

J’ai commencé ce roman dès que je l’ai reçu et je ne l’ai plus lâché que pour aller dormir et travailler 😦 à ma grande impatience .

J’ai aimé ce blocage du monde sur des castes qui ne s’aiment pas, car différent les uns des autres et pour le coup engendrant méfiance, peur irrationnelle et bien d’autres clivages. Ce monde voué à ne pas évoluer, ou tout du moins favorisant certaines classes tout en acceptant aucun mélange, aucune fréquentation de quelque nature que ce soit… Bon évidemment, ça m’a fait penser à notre société qui a encore du mal à dépasser certaines mœurs, certaines idées moyenâgeuses. Et oui les habitudes ont la dent dure. L’auteure bien sûr a accentué ces traits de différences, cette animosité face à l’autre quoique parfois ce n’est pas si accentué…

Chaque chapitre est consacré au point de vue d’un personnage sur l’avancée de leur aventure. Ce qui rend le récit dynamique, rapide. Et surtout chaque personnage a son côté positif et son côté obscur. Les masques avaient cette faculté de cacher certaines vérités, en tout cas de les rendre invisible… d’empêcher le destin de se réaliser, d’anéantir toute tentative de rébellion en maintenant appuyer sur les traits de caractères obscurs.

Chacun des protagonistes veut retrouver les masques pour une raison. Le moyen d’y arriver est très discutable concernant les Hackers…

L’important dans ce récit c’est qu’il démontre qu’on ne peut pas faire grand chose tout seul. C’est toujours mieux de conjuguer les talents et d’avancer ensemble, dépasser les clivages, et apprendre à se connaître, à s’apprécier mais aussi à se comprendre. Il est parfois nécessaire de comprendre pourquoi les personnes agissent d’une façon qui nous déplaît, qu’est ce qui les à pousser à choisir tel camp et pas un autre ?

J’ai ressenti cette lecture de cette façon, un récit ou plutôt une ode à la fraternité, à l’entraide. Un récit pour aller vers l’autre si différent mais qui finalement nous ressemble un peu…

Bon il y a ce côté se concentrant sur les castes, mais aussi cette folle aventure au travers de Paris. Nos héros traversent un Paris qui n’est pas tout à fait le nôtre. Le Sphinx a laissé des énigmes pour retrouver les masques, et c’est au travers des solutions que l’auteure nous fait visiter son Paris. J’ai donc été chercher toutes ces références aux statues et au jardin des plantes, à la forêt de Fontainebleau et l’histoire du quartier du marais de Paris. Toutes ces petites recherches se sont révélées passionnantes !!! Merci beaucoup Caroline Giraud 🙂

Ce roman fut un réel plaisir de lire, partagée entre l’enthousiasme de Scarlett, la passion retenue de l’Érudit, la barbarie du Hacker et le merveilleux entretenu par le Sphinx 🙂

En Bref :

Un roman passionnant et instructif !! Oui oui j’ai découvert des choses sur Paris que je ne connaissais pas.

Avec ce récit, j’ai pu voyager jusqu’à Paris et vivre une aventure captivante !!

je-lis-des-auto-edites