Confession d’un ami imaginaire de Michelle Cuevas

Titre : Confession d’un ami imaginaire

Auteure : Michelle Cuevas

Éditeur : Nathan

Genre : Jeunesse

Nombre de pages : 196

Sorti le 9 février 2017

Fiche Bibliomania

 

4ème de couverture :

« Imaginaire ou pas, on n’est invisible que si on le croit »

Mon avis :

L’histoire :

L’histoire commence par Jacques PAPIER le frère jumeau de Fleur PAPIER. Mais depuis quelques temps il ressent un malaise, il a l’impression d’être invisible pour tout le monde, la maîtresse, ses parents.  Au détour d’une conversation épiée des parents, Jacques apprend qu’il est l’ami imaginaire de sa chère Fleur et là tout son monde s’effondre. Il s’étiole, il est malheureux … Il va passer par plusieurs épreuves pour comprendre qui il est et surtout pourquoi il existe.

Les personnages :

Fleur : c’est la soeur jumelle de Jacques, enfin c’est la petite fille qui l’a créé, imaginé, eu besoin de lui. C’est la meilleure amie de Jacques, ils se comprennent et ils font les 400 coups ensembles.

Jacques : c’est l’ami imaginaire qui s’ignore, enfin pendant un temps. Puis vient le choc ! Il est d’abord désespéré, il se sent inutile, il traverse une vraie crise existentielle. Et pourtant, Jacques a tellement à offrir. C’est un être doux, aimant, un peu angoissé mais finalement c’est le meilleur des amis imaginaires.

Beaucoup de personnages drôles et haut en couleur vont croiser la vie de Jacques et contribuer à sa renaissance.

La plume, le Scénario :

Petite touche originale, Michelle CUEVAS n’a pas écrit ce roman, elle s’est contenté de recueillir les mémoires de Jacques PAPIER. J’avoue que ce petit détail m’a bien plu.

Comme toutes mémoires, elles sont presque toutes racontées par leur auteur. En l’occurrence ici : Jacques Papier. En effet l’auteur utilise le « JE » pour plonger le lecteur dans la vie de Jacques. On entre dans l’histoire de Jacques, tout de suite, on traverse ses incompréhensions, ses inquiétudes. On l’accompagne partout.

C’est un roman de formation, basé sur les 3 critères :

  • la séparation : Jacques va devoir se détacher de Fleur, pour comprendre son existence, pour comprendre le but de son existence aussi. Cette séparation, elle est douloureuse et n’aboutit pas à ce que Jacques attendait…
  • La réclusion : Jacques se retrouve presque seul, enfin disons qu’il n’est plus accompagné de Fleur. Il doit appréhender sa nouvelle vie, comprendre le fonctionnement de sa communauté, oui oui on peut appeler ça comme ça. D’épreuve en épreuve, il va petit à petit comprendre le pourquoi de son existence, et voir enfin son utilité.
  • La réintégration : une fois délivré de ses inquiétudes, de ses questions existentielles, il peut commencer sa vie d’ami imaginaire, son métier même. Et à la fin de ce petit roman, l’auteure nous offre le luxe d’une belle rencontre 🙂

Jacques Papier va en fait subir un parcourt initiatique pour pleinement s’investir dans sa vie d’ami imaginaire indispensable et éphémère.

Le ton est drôle, touchant, émouvant parfois. C’est un petit bijou de douceur.

C’est un roman décomplexant, car oui on peut avoir un ami imaginaire, ce n’est pas interdit, c’est seulement pour un temps mais pas interdit 🙂

En Bref :

Ce roman jeunesse m’a laissé un petit sourire au coin des lèvres.

Publicités

Fur West, petit mais Cow-boy de Valéry Nunes

furwestTitre : Fur West, petit mais cow-boy

Auteur : Valéry Nunes

Éditeur : Edilivre

Genre : Western, jeunesse … mais pas que 😉

Nombre de pages : 138

Fiche Bibliomania

4ème de couverture :

« Lorsqu’un mystérieux étranger à l’allure de cow-boy entame le récit des aventures d’un petit furet, les personnes présentes cette nuit-là, dans ce bar que l’on croirait perdu au milieu de nulle part, lui prêtent une oreille attentive. Vous aussi, installez-vous confortablement et écoutez l’histoire de Sniff, le petit furet qui rêvait d’être un cow-boy aux côtés de son idole John Wayne, sa rencontre avec Grumo l’éléphanteau et Salad le serpent végétarien, ainsi que leur quête commune de partir à la recherche de la légende… »

Mon avis :

L’histoire :

Dans un bar quelconque, un mystérieux cow-boy raconte l’histoire de Sniff le furet cow-boy. Sniff s’endort devant la télé bien au chaud dans sa famille humaine. Il était en train de regarder un western de John Wayne son idole. La petite boule de poil se prend à rêver qu’il est un cowboy de l’ouest au même titre que les humains. Puis petit à petit on dévie de l’histoire du petit furet sur les vies passées de ses potes les cow-boy humains…

Après un réveil brutal, Sniff est plongé dans la dure et froide réalité des humains et ses aventures continuent… mais alors quelles péripéties toutes plus sombres et tristes les unes que les autres…

Les personnages :

Sniff Lomax : furet cow-boy, chasseur de prime réputé dans tout l’ouest notamment pour avoir arrêté les frères Hanson, dans ses rêves. Sinon c’est un furet qui vit bien au chaud dans une famille humaine peu regardante sur la condition animale, Sniff va l’apprendre à ses dépens… Il est aussi un grand fan de John Wayne.

Charlie Bronson : Cowboy assagi, l’âme en peine et ami du petit furet.

Trench Malone : Ennemi puis ami suite à un interminable jeu d’harmonica 😉

Panse-avec-du-Mou : l’indien qui complétera leur compagnie de cowboy justiciers ou vengeurs

le Vieux Pierce Brosselane : le beau-père de Charlie, un peu grabataire mais pas tant que ça

D’autres personnages font leur apparition, je ne peux pas tout dire quand même…

La Plume, Le Scénario :

Alors j’ai choisi ce livre car l’auteur qui l’a écrit a habité mon village 🙂 et il est édité dans la même maison d’édition que mon chéri 😉 !!

Donc me voilà partie dans l’histoire de Sniff le furet le jour de la « Nuit de la Lecture » !

J’ai trouvé le début de l’histoire résolument jeunesse. Le furet cow-boy c’est un peu difficile de s’identifier. Ensuite n’étant pas forcément fan de John Wayne mais plutôt de Clint EastWood 😀 , j’ai eu une mauvaise impression de départ mais j’ai persévéré comme toujours et j’ai vraiment eu raison.

Passé les rêves de western du petit furet avec une aventure digne de John Wayne. On se retrouve avec Sniff plongé dans la dure et froide réalité du monde des humains… Sniff se réveille et ne comprend pas ce qui lui arrive … les humains l’abandonnent … pourquoi ? comment ? mais heureusement il a John Wayne pour le guider.

Cette suite est un peu moins jeunesse à mon goût, en tout cas elle est beaucoup plus sombre, Valéry Nunes profite des mésaventures de Sniff pour parler des conditions déplorables des animaux sauvages dans certains cirques peu regardant sur la condition animale autant qu’humaine d’ailleurs… puis il en profite pour parler de ses sales humains sans coeur et sans scrupule qui abandonnent leurs animaux domestiques sur le bord de la route en partant en vacances…

Ce livre est complet, il parle autant à la jeunesse (ou aux cœurs restaient jeunes) qu’aux plus grand…

En Bref :

J’ai bien fait de persévérer et de continuer ma lecture car pour finir si le côté jeunesse des aventures du petit furet m’ont un peu moins captivé au début autant la suite sombre et déconcertante m’ont happé !

Une belle découverte !

William Clarck, Mission 1 : L’éminence bleue par Guillaume Benech

william-clarck-1Titre : William Clarck

Tome 1 : Mission 1, l’éminence bleue

Auteur : Guillaume Benech

Éditeur : Michel Lafon

Genre : Espionnage, Jeunesse

Nombre de pages : 293

Sorti le 22 septembre 2016

Fiche Bibliomania

4ème de couverture :

« À 15 ans, William Clarck est un apprenti hacker à tendance kleptomane qui utilise ses talents pour restituer à ses camarades les objets confisqués par les professeurs. Jusqu’au jour où il se fait prendre et finit au poste. Il pensait que sa vie n’allait plus jamais être la même, mais il n’imaginait pas à quel point. de retour chez lui, il découvre avec horreur que sa mère a été assassinée et son père lui révèle une vérité incroyable: agent spécial, il a été démasqué et toute sa famille est désormais en danger…

William, aidé par sa meilleure amie Zoé, subtilise un téléphone-Taser aux services secrets auxquels il a été confié. Ensemble, ils se lancent dans une périlleuse aventure à la poursuite de l’insaisissable tueur qui a juré la perte des Clarck. »

Mon avis :

merci à Livraddict,  à l’auteur Guillaume Benech et à l’éditeur Michel Lafon.

Bon j’ai attendu, attendu et encore attendu…  Ah oui peut-être Michel Lafon avait perdu notre adresse, où encore le stagiaire comme certain l’on dit avec beaucoup d’humour … je me suis fait tout un cirque sur cette histoire et j’ai lu beaucoup d’avis en attendant… Je me suis dit « ouille ouille, j’en attends trop, je suis en train de me faire de fausses idées, je vais déchanter, je vais être déçue … » et pour tout vous dire j’ai failli tomber dans ce piège 😀 …

L’histoire :

Les ennuis de William commencent quand il devient trop sûr de lui et de ses capacités, mais aussi quand il ne se méfie pas assez des ressources de ses « ennemis ». Ainsi après une dernière escapade pour tenter de reprendre le portable de Zoé dans le bureau du directeur, William se fait prendre …

Il pensait qu’il allait passer un sale quart d’heure avec son père, sa mère … mais malheureusement pour lui ce sentiment allait être bien au delà de ce qu’il pressentait… IL va vivre un cauchemar en découvrant sa mère assassinée, découvrir que son père est un agent secret et pour le coup le super méchant est à leur trousse.

Après s’être laisser envahir par la colère, il décide de pourchasser le meurtrier de sa mère en espérant que son père ne tombera pas dans le piège de cet assassin.

Il entraîne avec lui sa meilleure amie et ensemble ils vont traverser la mer pour se rendre en Angleterre. et tenter le tout pour le tout afin de faire déjouer les plans machiavéliques du meurtrier et empêcher son père de tomber dans le piège de l’assassin !

Les personnages :

William Clarck : c’est un gros crac en informatique, il sait déjouer tous les mots de passe et code de son lycée et peut rentrer dans n’importe quel ordinateur. Grâce à sa prédisposition pour le décodage, il va découvrir des dossiers importants et très dangereux sur le meurtrier de sa mère. Quand il part à l’aventure, il est aveuglé par la colère et la peur de perdre aussi son père. Il est très perspicace et découvre vite les faux semblant de tous les protagonistes… C’est un jeune conscient d’être aller trop loin mais il ne recule pas pour autant et continue, poursuit son enquête et ses intuitions malgré la tournure dangereuse de l’histoire…

Zoé : c’est la meilleure amie de William et elle ne l’abandonnera jamais, elle ira jusqu’au bout du monde avec lui pour l’aider. Elle aussi est très performante dans tout ce qui touche à l’informatique. Ensemble ils vont mettre en péril les codes sécurités des institutions étatiques. Zoé est directe et sait bien remettre en place William quand il perd pied. C’est une jeune fille éprise de liberté et de justice avec un sens de l’amitié hors du commun. William a beaucoup de chance d’avoir une meilleure amie aussi déterminée 🙂

La plume, le scénario :

Première impression des premières pages, je me suis dit « ouh la » c’est résolument jeunesse… Pas que je n’aime pas ce genre, au contraire j’en lis beaucoup… mais pour le coup le style d’écriture était un peu … comment dire « jeunesse » mais vraiment « jeunesse »… Mais à ma grande surprise, l’histoire de William est truffée de rebondissements, l’auteur assaille le lecteur, je me suis retrouvée à dévorer le livre car je voulais savoir ce qu’il se passait. Et à chaque fois que je sentais venir l’intrigue, et bien non ça partait dans un autre sens. Finalement l’histoire a pris le pas sur l’écriture 😉

Certes, on trouve des situations pas du tout réalistes, mais c’est pas cela lire ou écrire… ?? Si c’est exactement ça ! C’est pour s’évader dans des moments, des endroits, des situations impossibles et irréels. Rencontrer des personnages formidables qui nous donnent la pêche qui nous fasse frôler le danger. Et William est de ceux-là :),  il est ce personnage qui va au bout de ses idées, de ses objectifs à savoir sauver sa famille, son père et ceux qu’il aime.

Et cette fin atroce oui oui j’ai bien dit atroce !! comment attendre jusqu’au tome 2 ?!?!

En Bref :

Après beaucoup d’attente, un début de lecture anxieux, méfiant … j’ai fini par lâcher prise aux idées reçues et grâce à la plume de l’auteur et à ses idées effervescentes, bouillonnantes enfin vous voyez un peu près ce que je veux dire ;),  j’ai carrément accroché à l’histoire de William, de Zoé.

Les suivre m’a laissé hors d’haleine et la fin m’a coupé la respiration !!

En tout cas merci encore Guillaume Benech pour ce moment de lecture très agréable, continuez ainsi pour notre plus grand plaisir !!

Derniers Films vus !!

2 films vus au cinéma :

1er film , histoire de me détendre d’une semaine plutôt…comment dire poliment … ben vaut mieux rien dire finalement 😀 … donc premier film « détente » … euh non pas vraiment en fait sauf si on a des pulsions de meurtre 😀 😀 non non tout va bien … pas de panique 🙂 donc le premier film c’est :

  1. The Hateful 8 (les 8 salopards) de Quentin Tarantino !!!

Les 8 salopards

Wow !! Encore un film génial de Tarantino, comment il pourrait en être autrement ?!?

Casting :

Samuel Lee Jackson : Commandant Warren

Kurt Russell : John Ruth

Jennifer Jason Leigh : Daisy Domergue, la prisonnière

Walton Goggins : Chris Mannix, le shérif

Michael Masden : Joe Gage, le Cowboy

Tim Roth : Oswaldo Mobray, le court-sur-pattes (le bourreau)

Damian Bichir : Bob, le Mexicain

Bruce Dern : Général Sandy Smithers, le Confédéré

Synopsis :

Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement

Quelques années après la Guerre de Sécession, le chasseur de primes John Ruth, dit Le Bourreau, fait route vers Red Rock, où il conduit sa prisonnière Daisy Domergue se faire pendre. Sur leur route, ils rencontrent le Major Marquis Warren, un ancien soldat lui aussi devenu chasseur de primes, et Chris Mannix, le nouveau shérif de Red Rock. Surpris par le blizzard, ils trouvent refuge dans une auberge au milieu des montagnes, où ils sont accueillis par quatre personnages énigmatiques : le confédéré, le mexicain, le cowboy et le court-sur-pattes. Alors que la tempête s’abat au-dessus du massif, l’auberge va abriter une série de tromperies et de trahisons. L’un de ces huit salopards n’est pas celui qu’il prétend être ; il y a fort à parier que tout le monde ne sortira pas vivant de l’auberge de Minnie…
Mon avis :
Et bien comment dire c’est du Tarantino, c’est sanglant, sanguinolent, c’est remplit de flingue, ça cartonne, ça explose … ça saigne…. ça meurt forcément…
Pris dans un blizzard, le chasseur de prime John Ruth, accompagné du Major Marquis Warren (Samuel Lee Jackson magistral comme d’habitude !), font un arrêt chez Minnie… Qui est Daisy Domergue ? Quel est le lien entre elle et les pensionnaires de chez Minnie ?
Wow ! C’est Bluffant, on sent qu’il y a anguille sous roche mais on voit rien !!! C’est génial !
Les acteurs sont formidables et nous plongent dans l’après guerre de Sécession, un huit clos tellement captivant !
——————————————————————————————–
2ème  film, pas aussi sanguinolent que le premier mais un poil flippant mais plus « genre ados » oui oui je sais ça fait un peu restrictif et cliché et je m’en excuse 🙂

               2. La 5ème vague  de J. Blakeson, film adapté du roman de Rick Yancey

531725Encore un film catastrophe, des aliens envahissent la Terre, veulent nous prendre la Terre car en fait ils n’ont pas vraiment besoin de nous ….

Casting :

Chloé Grace Moretz : Cassie Sullivan

Nick Robinson : Ben Parish / Zombie

Alex Roe : Evan Walker

Liev Schreiber : Colonel Vosch

Synopsis :

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

« Quatre vagues d’attaques, chacune plus mortelle que la précédente, ont décimé la presque totalité de la Terre. Terrifiée, se méfiant de tout, Cassie est en fuite et tente désespérément de sauver son jeune frère. Alors qu’elle se prépare à affronter la cinquième vague, aussi inévitable que fatale, elle va faire équipe avec un jeune homme qui pourrait bien représenter son dernier espoir – si toutefois elle peut lui faire confiance… »
Mon avis :
Je n’ai pas lu le livre, donc j’abordais cette adaptation avec des yeux neufs… mais cette énième catastrophe qui nous prédit comme c’est facile de s’emparer de la Terre ou presque, est par moment très prévisible.
Je n’ai pas été surprise, chaque presque rebondissement n’était pas surprenant …
Bon j’ai quand même passé un bon moment, je ne me suis pas ennuyée du tout mais bon c’est un des thèmes déjà abordés par d’autres, l’humain est beaucoup plus compliqué à contrôler qu’il n’y paraît…enfin pour certains …
Un des points qui m’a le plus interpelé... peut-être … : Prendre des enfants pour éliminer le reste de la race humaine… ça m’a un peu fait penser aux terrorisme actuel, ils enrôlent des enfants dans les rangs d’une pseudo armée en leur faisant miroiter je ne sais quelles richesses ou simplement leur promettre à manger et une vie meilleure… bref ils les enrôlent et les endoctrinent... Donc une similitude avec le film.
Le point positif ou pas … 😀 est que le film met l’accent sur l’importance de la jeunesse qui peut sauver le monde ou au contraire le détruire… à cogiter !!

 

Klaw par Antoine Ozaman et Joel Jurion

couv40139436  couv20771288 couv57944244   couv53462953

Titre : Klaw

Tome 1 : Eveil

Tome 2 : Tabula Rosa

Tome 3 : Unions

Tome 4 : Rupture

Tome 5 : Monkey à paraître le 28/08/2015

Auteurs : Antoine Ozaman et Joel Jurion

Editeur : Le Lombard

Nombre de pages moyen 48

4ème de couverture T1 :

« Depuis ses 10 ans, Ange Tomassini traîne un lourd secret : quand il est menacé, il lui arrive de se transformer en homme-tigre, pour un résultat sanglant… Mais rien n’est avéré, et le jeune homme ignore qu’en réalité, si tous le craignent, c’est parce que son père est l’un des plus gros mafieux de la ville. Il lui reste beaucoup à apprendre sur sa « Famiglia », et sur Dan, son mystérieux garde du corps… »

Mon avis :

L’histoire :

Ange Tomassini se transforme en homme-tigre quand sa vie est en danger… Il comprend peu à peu dans quel monde il baigne sans le savoir depuis sa petite enfance… Son père est un mafieux puissant, très puissant… C’est alors qu’il décide de vouer sa vie au sabotage du commerce mafieux de son père.

Mais son implication rentre bien au delà de cette vengeance familiale… c’est une guerre des gangs dans le nouveau monde qui s’ouvre au yeux d’Ange, le monde des Dhizis. Mais il va vite apprendre à ses dépends qu’il doit d’abord maîtriser sa condition de Dhizi… Il doit apprendre à contrôler cette puissance pour le combat final qui apportera au vainqueur invincibilité et toute puissance et pour éviter que ce grand pouvoir ne tombe entre de mauvaises mains … il doit tout faire pour y arriver !

Dans sa retraite en Terre Ancestrale des Dhizis, Ange va d’abord devoir lutter contre lui-même, contre sa soif de pouvoir… Son amie Lisa va tout faire pour tenter de l’aider mais …

Les personnages :

Ange Tomassini :  On fait sa connaissance à ses 10 ans. Il est en passe de devenir un Dhizi, un être mi-homme/mi-animal dans la catégorie Tigre. Sa mutation se manifeste quand sa vie est en danger. Il est protégé par Dan, son garde du corps qui sait exactement ce qu’il est en train de devenir.

Au fur et à mesure des tomes, Ange grandit et apprend à maitriser son Dhizi qui lui sert à détruire le commerce illicite de son père… mais il lui reste encore beaucoup à apprendre.

Ange fait partie d’une famille de mafieux puissant mais bien au delà … il fait partie du monde des Dhizis et la lutte du pouvoir s’avère difficile et compliquée aussi bien contre lui-même que contre les autres Dhizis qui ne veulent qu’une seule chose : absorber son Dhizi pour plus de puissance et par la même occasion le tuer…

Dan : C’est le garde du corps d’Ange et son binôme Dhizi Tigre. Il essaie de protéger Ange et de l’amener doucement à comprendre sa condition de Dhizi… chose pas aisée du tout… malgré tous les griefs que son protégé lui reproche … il l’aide à détruire le commerce mafieux de son père et essaie d’être là pour lui faire comprendre son pouvoir…

Plein d’autres personnages intéressants que vous devez découvrir en lisant Klaw 😀 !!

La plume, le Scénario :

Le dessin, la couleur 🙂 tout rend l’histoire dynamique, agréable. On rentre dans un monde de Dhizi en même temps qu’Ange… Cette lutte d’abord intérieure, on a bien compris s’étend à plus haute échelle… La communauté Dhizi… un monde particulier où chacun a perdu le vrai sens de leur don, de leur mission… Ce pouvoir suscite avidité et envie de meurtre alors qu’il semblait destiné à toute autre chose, au début en tout cas… c’est ce que j’ai cru ressentir en lisant ces différends tomes.

Tout pouvoir apporte son lot de conséquences et de devoirs

En bref :

J’attends avec curiosité ce tome 5 prévu fin aout pour savoir comment Ange va se sortir de cette spirale de pouvoir !!

La marque des anges de Laini taylor

la marque des anges 1  la marque des anges 2 

Titre : La marque des anges

Tome 1 : la filles des chimères

Tome 2 : Revenante

Auteur : Laini Taylor

Editeur : Edition Gallimard

Nombre de pages : 576

Sortie en 2013 et 2014

4ème de couverture :

« Karou, étudiante en art aux cheveux bleus, fille d’une famille de monstres, sait enfin qui elle est. Elle est une chimère qui, dans une autre vie, a aimé un ange, un ennemi de son peuple. Cet ennemi l’a trahie et les conséquences sont terribles. Guerre, alliances, résurrections et amour impossible : Karou et Akiva sont plus que jamais dans des camps adverses. »

Mon avis :

L’histoire :

Karou est une étudiante en art plutôt bizarre, mystérieuse et s’absente parfois pendant quelques heures sans que ses amis ne sachent où elle va …de plus elle revient le plus souvent blessée. Ce qu’elle ne dit pas c’est qu’elle est la fille d’une famille de chimère.

Elle va tomber amoureuse du pire ennemi des chimères : un ange et pas n’importe lequel… Et cette faute très grave va entrainer des conséquences irréversibles sur sa vie, sa famille, les chimères et les anges également.

Les personnages principaux :

Karou : étudiante en art aux cheveux bleu, très douée… elle part sans prévenir, revient quelques heures, quelques jours après sans dire un mot. Elle est mystérieuse mais surtout elle est la fille d’une famille de chimère. Elle se retrouve malgré elle au milieu d’une guerre millénaire entre les chimères et les anges. Elle tombe amoureuse d’Akiva, un ange, le pire ennemi de sa famille… mais Karou ne sait rien de tout ça … ne comprend pas tout… jusqu’à…

Akiva : est appelé « le Fléau des bêtes », l’ange le plus puissant ennemi des chimères. C’est un soldat au coeur brisé… anéanti…. mais quand il rencontre Karou, sa vie prend de nouveau un sens sans qu’il sache vraiment pourquoi… tout ce qu’il sait c’est qu’il reconnait Karou… mais en même temps, ce fichu caractère humain le perturbe… jusqu’à ce qu’il comprenne que cette attirance n’est pas anodine…

La plume, le scénario :

Laini Taylor écrit d’une façon particulière…. Elle part d’un récit très réaliste de la vie d’une jeune étudiante en art très douée pour doucement dériver, glisser dans sa vraie vie, cette vie mystérieuse qu’elle cache à ses amis…. qui devient au fil des pages, la réalité du lecteur. Cette demi-immersion dans le monde des chimères avec seulement vue sur une pièce … le bureau de Sulfure. Comme si on ne voyait qu’une seule pièce dans une immense maison… Puis petit à petit on suit Karou et on plonge en même temps qu’elle dans le monde des chimères et des anges…

Et ce grand amour qui devait être le début de tout et qui anéantit toute la vie de Karou ou le croit-elle… était-ce un mal nécessaire ?? quoique qu’il en soit elle va devoir choisir son camp !

Les petits agacements:

– cette indécision qu’à Karou quand il faut qu’elle choisisse un camp, un ennemi ou un allié… c’est juste ça qui m’a un peu agacée :))

– ah ! et ce Thiago m’a bien énervé aussi !!

Les petits plus :

– La description de la rencontre de Karou et Akiva 🙂

– leur vision de la vie, du monde qui peut changer car une chimère et un ange peuvent s’aimer 🙂

– les dialogues entre Karou et Zuzanna 🙂 très drôle !

En Bref :

J’ai lu ces deux romans avec beaucoup de plaisir 🙂 et j’attends avec impatience la sortie française du tome 3.

Elle et lui de Marc Lévy

Elle et luiTitre : Elle et lui

Auteur : Marc Lévy

Éditeur : Robert Laffont

Collection : Versilio

Nombre de pages : 396

Sorti le 5 février 2015

4ème de couverture :

« Un site de rencontres les a réunis. Ils ne sont pas devenus amants, mais amis. Et ils comptent bien en rester là… Elle est actrice. Lui écrivain. Elle s’appelle Mia. Lui Paul. Elle est anglaise. Lui américain. Elle se cache à Montmartre. Lui vit dans le Marais. Elle a beaucoup de succès. Lui pas vraiment. Elle est même une star. Mais lui ne le sait pas. Elle se sent seule. Lui aussi. Il la fait rire. Elle enchaîne les maladresses. Elle ne doit pas tomber amoureuse. Lui non plus. »

Mon avis :

L’histoire :

L’idée gonflée de Lauren et Arthur d’inscrire leur ami écrivain et célibataire endurci sur un site de rencontre et la folie curieuse  d’une actrice montante blessée par son mari volage vont contribuer à une belle histoire d’amitié/amour comme on en veut toute !!

D’une première rencontre étrange et marrante va naître une très belle amitié.

Mia est une actrice célèbre et son mari est infidèle, Paul est un écrivain américain qui assume assez mal sa popularité d’où son exil en France, lui il croit être amoureux de sa traductrice Coréenne.

Il a suffit d’un site de rencontre et et deux personnes qui n’ont rien à perdre à passer une bonne soirée enfin c’est ce qu’ils croyaient :))

Paul et Mia vont se créer une belle relation que le destin/la plume de l’auteur vont venir perturber

Les personnages :

Arthur et Lauren qu’on retrouve avec émotion, tout droit sorti de « Et si c’était vrai… » et « Vous revoir » vont jouer les cupidons pour leur ami Paul.

Paul aussi était dans dans « Et si c’était vrai … » 🙂 Cette fois l’auteur s’occupe de lui et décide de nous faire partager son histoire 🙂

Mia est une célèbre actrice qui a besoin de souffler, de voir autre chose, de faire des choses différentes… son mari acteur est volage …

Daisy est le Chef de son propre resto en France, elle est la meilleure amie de Mia et doit supporter ses frasques et cachotteries 🙂

La Plume de l’auteur, le scénario :

Cette fois pas de fantastique probable, une histoire qui pourrait être arrivée ou est peut-être arrivée… qui sait ?

Marc Lévy décrit une relation amicale, tendre, émouvante et drôle

Pendant que Mia apporte à Paul les outils pour face à la célébrité, Paul en échange lui offre de la tendresse, de la joie et de la lumière…

L’histoire se déroule sur quelques semaines, c’est suffisant pour faire naître les plus beaux sentiments 🙂

Paul et Mia ont décidé d’être simplement ami, leur relation est faite de petits sms « qui ne comptent pas… », de petites rencontres imprévues ou pas … de paroles réconfortantes, de tendresse, de joie, de franchise mais aussi de mensonges… Le destin s’acharne à les séparer, mais leur karma, leur besoin d’être ensemble, de rire ensemble est plus fort.

Paul est écrivain doutant fortement de son talent (« tiens ça me rappelle quelqu’un 😉 … ») ou tout au moins ne comprend pas cet engouement qu’on les gens pour son roman … ça revient un peu au même. mais Mia va le lire et se sentir complètement bouleversée… et se petit rayon de lumière va pousser Paul à croire un peu plus en lui… mais n’exagérons rien … vraiment un tout petit peu 😛

Derrière l’histoire de Mia et Paul se profile ou se joue déjà une autre belle histoire celle de Daisy l’amie de Mia et du Caricaturiste sur la place des artistes ^^.

En Bref :

C’est un beau récit romantique et ce n’est pas un terme péjoratif … oui oui je me sens obligée de le préciser !

J’ai aimé ce début tout doux entre un homme et une femme presque sans ambiguïté avec juste cette envie de se voir, de se réconforter et de se parler.

Comme toujours Marc Lévy réussit à me faire voyager et à croire que le romantisme n’est pas mort et qu’il suffit d’y croire et parfois même pousser un peu les portes devant nous :))