Polina de Bastien Vivès

polinaTitre : Polina

Auteur : Bastien Vivès

Editeur : Casterman

Collection/Série : KSTR

Genre : Bande Dessinée, Contemporain

Nombre de pages : 210 pages

Fiche Bibliomania

4ème de couverture :

 » Il faut être souple si vous voulez espérer un jour devenir danseuse. Si vous n’êtes pas souple à 6 ans, vous le serez encore moins à 16 ans. La souplesse et la grâce ne s’apprennent pas. C’est un don. Suivante… « 

Mon avis :

J’ai eu envie de lire cette BD grâce à Mo’ sa chronique m’a tenté 😉 ! Merci Mo’ une jolie découverte.

L’histoire :

C’est l’histoire d’une petite danseuse, qui aimait par dessus tout la danse. Avec sa maman, elles partent tenter leur chance à une audition pour entrer dans une grande école de danse. Polina attire l’attention du maître Bojinski pour ne jamais plus quitter son esprit. Elle évolue dans le milieu de la danse avec sa particularité, son talent et ses envies.

Bojinski est autoritaire, et enseigne à l’opposé de ses confrères. Polina va suivre divers enseignements mais elle gardera toujours à l’esprit la liberté de Bojinski son seul maître.

Les personnages :

Polina : Elle tente sa chance à une audition du grand maître Bojinski et il l’a remarque. Il va lui apprendre une danse particulière toujours très exigeante. Le précieux enseignement de M. Bojinski va faire d’elle une danseuse talentueuse et particulière.

Bojinski : C’est un maître de danse, un peu bourru très exigeant, très dur avec Polina mais il sait que ce qu’il lui enseigne restera à jamais gravé, dans ce petit prodige qu’est Polina. Il va la faire pleurer, car il aura des mots durs mais c’est toujours pour l’élever toujours plus haut.

La plume, le scénario, le trait :

Bastien Vivès, dans cette Bande Dessinée, mise tout sur le ressenti, en tout cas c’est mon impression perso. Il dessine un langage corporel plus que des personnages. Les visages ne sont pas précis, c’est je pense pour que les lecteurs se fixent sur le langage corporel qui par moment est très puissant. Il fait passer l’émotion dans les pas de danse de Polina, dans les exigences de Bojinski.

Pour le coup, c’est vrai que le trait de crayon peut un peu rebuter… car si on aime lire des BD avec des illustrations de folies… les illustrations de Bastien Vivès sont belles plus dans le sens de ce qu’elles sont sensée nous faire ressentir et dans les sentiments qu’elles véhiculent.

En Bref :

Une BD très agréable à lire, tout en ressenti 🙂

Publicités

Lady Mechanika, tome 1 : Le mystères du corps mécanique par Joe Benitez

lady-mechanika-1Titre : Lady Mechanika

Tome 1 : Les mystères du corps mécanique

Auteur : Joe Benitez

Édition : Glénat

Collection : Comics

Nombre de pages : 112

Sorti le 1er juin 2016

Genre : Comics, Science fiction

Résumé Livraddict :

« Dans un monde fait de magie et de science, une femme enquête sur son passé…
Elle est l’unique survivante d’une terrible expérience qui l’a laissée avec deux bras mécaniques. N’ayant aucun souvenir de sa captivité ou de son existence passée, elle s’est construit une nouvelle vie d’aventurière et de détective privée. Elle use de ses capacités uniques pour agir là où les autorités en sont incapables. Mais la quête de son passé perdu ne s’arrête jamais. Les journaux l’ont appelée : “ Lady Mechanika ” ! »

Mon avis :

L’histoire :

Lady Mechanika a deux bras mécaniques, résultat d’une monstrueuse expérience. Mais malgré cela, elle est devenu une détective privé hors pair; son domaine de prédilection commence où s’arrête le pouvoir des autorités. Elle évolue dans un monde où magie et superstition se heurtent. Le développement industriel est à son paroxysme et donne lieu à des dérives cruelles et inhumaines dans la recherche à l’armement… Lorsqu’elle aperçoit une petite fille mourante avec des appendices mécaniques à la place des bras, elle ne peut s’empêcher de se replonger dans ses recherches sur son passé qu’elle a totalement oublié. A tout ça s’ajoute une bande de mercenaire à la solde d’un mystérieux homme qui semble s’intéresser de très près à sa mécanique…

Les personnage :

Lady Mechanika : Une jeune femme plantureuse avec de bras mécaniques, qui manie les armes à feu avec brio ! Elle a tout oublié de son passé, mais il semble revenir la narguer … Elle est détective privé, son domaine de prédilection : les bas fonds, les zones de non-droit… Très douée, elle attire l’attention sur elle, un homme malveillant s’intéresse à ses bras et aimerait la capturer pour l’étudier… C’est une jeune femme rebelle et as de la gâchette 😉

Plusieurs personnages secondaires peuplent ce comics somptueux. Des méchants cruel et monstrueux, des garces, des monstres, des génétiquement modifiés, de malheureux enfants torturés… bref un univers sombre et tortueux.

La plume, le scénario :

Le graphisme est à tombé ! Tout dans le trait est magnifique, il n’y aurait presque pas besoin de récit 😉 Tant le dessin se suffit à lui-même.

lm1  

Mélange d’ère industrielle, de magie, d’expérience scientifique sur des cobayes humains et de superstition religieuse importante. Bref du Steampunk ! On se retrouve en Angleterre où le flegme anglais côtoie la violence de la course à l’armement. L’élégance du langage anglais frôle le meurtre le plus atroce… Certes le style ampoulé dénote dans ce monde déjanté de Steampunk, mais c’est un tout, et l’un n’irait pas sans l’autre. Et c’est un vrai régal !!

L’héroïne est géniale, c’est une forte tête, puissante avec ses deux bras mécaniques. Elle aimerait bien savoir pourquoi, elle est encore en vie mais ne se rappelle absolument rien de sa vie d’avant. Des mercenaires la poursuivent, car son corps et sa vie intéresse de mystérieux mécènes…

Joe Benitez nous embarque et ça donne envie de continuer la série. Et plutôt deux fois qu’une !!

Le tome un est parsemé de rebondissements, l’auteur nous montre à quel point Lady Mechanika est héroïne peu commune !

Le méchant du comics m’a un peu fait pensé au méchant de Sherlock Holmes : Professeur Moriarty, pour le mystère, l’insaisissable…

En Bref :

Un super comics que je continuerai sûrement à suivre au gré des occasions  !

Les Carnets de Cerise de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

Titre : Les Carnets de Cerise

couv72483582T1 : Le Zoo Pétrifié

« Il était une fois… Quand j’étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j’avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois… ben moi, Cerise ! J’ai dix ans et demi et mon rêve, c’est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c’est d’observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l’on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes…
En ce moment, avec les copines, on observe quelqu’un de vraiment mystérieux… »

 

couv52998057T2 : Le Livre d’Hector

« Cerise est une petite fille âgée de onze ans, qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement, les adultes. Ils sont si compliqués qu’elle souhaiterait mieux les comprendre. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent… Prenez Elisabeth… toutes les semaines, depuis vingt ans, cette vieille dame emprunte le même livre à la bibliothèque. Pourquoi ? Que contient-il de si important pour elle ? Quel secret cache-t-il qu’elle n’aurait toujours pas découvert ? Une nouvelle énigme pour Cerise, prête à tout pour la résoudre, quitte à détruire ce qu’elle a de plus cher. »

couv70172615T3 : Le dernier des cinq trésors

« Cerise est une petite fille âgée de onze ans, qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commence à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement les adultes. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux…

Cette fois, elle s’intéresse à Sandra… Son atelier de reliure regorge d’ouvrages anciens. Mais il en est un qu’elle n’a jamais réparé. Pourquoi ? Savait-elle seulement qu’il était là ? Et quels sont ces cinq trésors lies à la vie de la jeune femme ?

Cerise, Line et Erica vont suivre ensemble ce jeu de piste, cette enquête à tiroirs, pour tenter de rendre à Sandra ce qu’elle a perdu, il y a tant d’années… »

couv69403311T4 : La Déesse sans visage

« Cerise est une jeune fille qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement les adultes. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux… L’heure des vacances a sonné ! La visite d’un étrange manoir annonce une nouvelle enquête : chaque pièce est une énigme, chaque objet est un indice. Mais il est des secrets plus anciens qui ne demandent qu’à être dévoilés. Qui est cette déesse sans visage qui trône dans une pièce secrète ? Où se cache la partie manquante de ce tableau ? Mais surtout, qui tire vraiment les ficelles de ce nouveau mystère ? Si Cerise ne résolvait pas l’énigme à temps, les conséquences pourraient être terribles… »

Auteur : Joris Chamblain

Illustratrice : Aurélie Neyret

Editeur : Soleil

Collection : Métamorphose

Nombre de pages par tome : T1 76pages, T2 76pages, T3 86pages, T4 88pages

Dernière parution le 27/01/2016

Mon avis :

L’histoire :

Cerise est une jeune fille curieuse, avide de mystères, d’enquêtes, de problèmes à résoudre, elle a deux copines Line et Erica.

Au gré des tomes, on apprend à connaître Cerise et ce qui la pousse à aider les gens aux travers de ses diverses enquêtes.

Grâce à Madame Desjardin, elle apprend à observer les gens et à essayer de découvrir ce qu’ils cachent. D’ailleurs Cerise veut devenir romancière comme Mme Desjardin. Ensemble elles vont résoudre plusieurs enquêtes qui débouchent toujours sur le bonheur d’autrui mais bizarrement qui la mettent de plus en plus mal à l’aise et triste… Dans l’envie tellement forte de vouloir résoudre ses enquêtes, Cerise oublie que ses façons de faire peuvent heurter, blesser, déstabiliser son entourage. Elle en arrive à se disputer avec ses amies car elle leur en demande beaucoup sans jamais mesurer les conséquences de leurs actions… mais elle fait tout ça sans méchanceté, elle se laisse emporter par son envie folle de réussir à trouver le bout de son enquête.

Personnages :

Cerise a presque 12 ans au début des premiers tomes, elle a deux copines très proche et une maman un peu sévère. Mme Desjardin est la personne qui lui a donné le goût de sourire à nouveau, de s’ouvrir aux autres, d’observer tout ce qui l’entoure, c’est son amie spéciale 🙂 . Elle s’enflamme très vite pour un mystère et emporte tout sur son passage, tel un ouragan. Sa volonté, sa détermination est sans faille, elle veut résoudre ces mystères coûte que coûte et c’est bien là le souci, elle va l’apprendre à ses dépens… Mais cette jeune fille est un petit bout de bonheur à l’état brut, qui ne demande qu’à aider les gens à sourire, à devenir heureux… Mais pourquoi fait-elle tout ça ? Que cache t-elle au plus profond d’elle ?

Mme Desjardin est une vieille dame romancière qui incite Cerise à être toujours plus curieuse de tout, à s’interroger sur les personnes qui l’entoure, les passants dans la rue… et à débrider son imagination pour développer leur histoire. Mme Desjardin a aussi sa petite histoire, tout n’a pas toujours été rose dans sa vie…

Line et Erica se laissent entraîner dans les folies de Cerise jusqu’au jours où trop c’est trop… Erica est toujours ronchon, Line c’est la grande photographe 🙂 une chose est sûre, elles aiment par dessus tout Cerise 🙂

A fur et à mesure des tomes, on rencontre des personnages drôle, attachant, bouleversant… Michel le peintre du zoo, Elisabeth la vieille dame de la bibliothèque, Sandra la relieuse, Marvin du manoir du mystère …

La plume, le Scénario :

L’histoire de Cerise est très attachante, la manière dont elle mène ces enquêtes est passionnante. A chaque enquête elle redonne le sourire à quelqu’un, elle illumine sa vie, elle allège ses états d’âme… bref Cerise est un concentré de bonheur, mais on perçoit que parfois c’est au détriment de sa propre sérénité.

Les dessins sont d’une douceur, c’est apaisant, c’est agréable et surtout c’est parfaitement collé au récit :). Le trait de l’illustratrice nous plonge dans l’histoire de l’auteur.

Le dessin véhicule à la puissance 10 l’émotion  du récit 🙂 et tout ce rose, marron, rouge, c’est chaud, c’est doux et je le redis c’est très agréable pour les yeux et l’esprit 🙂

J’avais l’impression que plus les tomes passaient plus la pression augmentait sur le personnage de Cerise, on sent bien que plus ça vient plus ce que cache au fond d’elle même Cerise… commence à vouloir sortir. On perçoit qu’à chacune de ces enquêtes, Cerise est heureuse pour les gens qu’elle illumine, mais il y a une certaine tristesse qui traîne, sous-jacente et ça m’effleurait à chaque fois sans trop appuyer… et c’est cette petite touche d’émotion qui rend le récit vraiment bon, touchant, bouleversant parfois, attendrissant.

Un autre point positif, c’est ce côté enquête qu’il faut résoudre à tout prix qui amusant, prenant et très très intéressant. On s’amuse à suivre Cerise dans toutes ses démarches pour éclaircir chaque mystère 🙂

En Bref :

Ma petite préférence va aux deux derniers tomes mais les 4 tomes sont très bien !!

Une série de 4 tomes, vraiment bien écrite, agréable, amusante, drôle et touchante qu’on aimerait bien voir continuer 🙂

Une plume pleine d’émotion et un graphisme doux font de cette série une vrai petite perle 🙂

Merci Joris Chamblain

Merci Audrey Neyret

Undertaker par Meyer et Dorison

Saga : Undertaker

Undertaker 1Titre T1 : Le mangeur d’or

4ème de couverture :

« Premier tome de la nouvelle série western de Xavier Dorison et Ralph Meyer ! Jonas Crow – ainsi dit-il s’appeler – est un « undertaker », un croque-mort. A bord de son corbillard, il va là où on le demande. Il se rend à Anoki City, appelé par Cusco, le riche propriétaire de la mine d’or, qui lui demande de se charger de ses funérailles… prévues le lendemain ! Jonas Crow devra convoyer le corps de Cusco, qui, avant de se donner la mort, a avalé ses précieuses pépites d’or ! Un voyage qui s’annonce mouvementé… »

 

 

 

Undertaker 2Titre T2 : La danse des Vautours

4ème de couverture :

« Jonas Crow, croque-mort ; Rose, gouvernante anglaise ; et Lin, domestique chinoise, doivent ramener la dépouille remplie d’or du vieux Cusco au filon « Red Chance ». Ils ont trois jours. Trois jours, un corbillard, 50 miles à parcourir et une ville entière de mineurs survoltés à leurs trousses ! « La Danse des vautours » est la suite du 1er tome d’Undertaker, un western décoiffant signé par deux maîtres de la B.D. : Xavier Dorison et Ralph Meyer. »

 

 

 

 

Mon avis :

L’histoire :

L’histoire de Jonas Crow, croque-mort « free-lance », il travaille là où on le demande. Sa prochaine mission sera pour le moins étonnante, bizarre… puisqu’il va rencontrer son client de son vivant. Monsieur Cusco est un riche propriétaire de mine et prépare sa mort pour le lendemain… Jonas Crow devra convoyer son corps à l’endroit prévu avec une armée de mineur fous furieux à ses trousses…

Les personnages :

Jonas Crow, le croque-mort, l’Undertaker… mal vu, délivrant le mauvais œil, les gens ont peur de lui, de cette profession… Des mal-aimés mais indispensable…

Cusco est le riche propriétaire qui prépare son enterrement pour le lendemain, il est avare et ne veut surtout pas laisser une once d’or à ses mineurs…

Rose est la gouvernante anglaise de Cusco, il l’a humiliée… réduit en esclavage...

Lin est la domestique chinoise, elle lui ait redevable mais ça c’est une vieille histoire …

Les mineurs, réduits en esclavage pour enrichir Cusco, autant dire qu’ils ne lui veulent pas que du bien…

La plume, le scénario :

Un western croque-mort !

Le scénario, d’un homme ultra riche qui orchestre son propre enterrement pour pouvoir mourir avec son or, est bien ficelé et captivant. Il fait entrer des gens dans sa vie, les mêle à sa mort et en plus les menace si ses dernières volontés ne sont pas respectées … Le perso de Jonas Crow avec les vautours est mystérieux, territorial :-D, mais généreux et finalement très attachant et plutôt pas mal  🙂

Le perso de Cusco est particulièrement sale type et genre « puant », pervers et égoïste… ses lubies emmènent notre petit groupe vers des péripéties dangereuses…

En Bref :

Deux tomes captivants et un graphisme western d’une autre époque entraînant !

Saga les Passagers du Vent T1 au T5 par BOURGEON

Titre de la Saga: Les passagers du vent

Les passagers du vent T1   passagerduventcouv02eo  passagerduventcouv03eo  passagersduvent04  passagersduvent05_306

T1 : La fille sous la Dunette

T2 :  le Ponton

T3 : Le comptoir de Juda

T4 : L’heure du serpent

T5 : Le bois d’ébène

Auteur : François Bourgeon

Éditeurs :  Glénat

Nombre de pages au tome : 48

Date de sortie du 1er tome : 01/1980

Résumé Bédéthèque :

« La Fille sous la dunette » est le premier des cinq tomes des « Passagers du Vent », créée par François Bourgeon. XVIIIe siècle, à bord d’un navire. Hoël Tragan aperçoit deux jeunes femmes sous la dunette. Piqué par la curiosité, il s’aventure dans la zone interdite à l’équipage. Repéré, il est arrêté et mis aux fers. Il reçoit alors la visite d’un « jeune homme » qui s’avère être Isa, l’une des filles qu’il avait vues. Isa lui racontera comment, jeune enfant, elle avait échangé d’identité avec son amie par jeu, ce qui lui valut de perdre son titre de noblesse. Après diverses péripéties, notamment un combat contre des vaisseaux britanniques, Hoel est fait prisonnier par la Royal Navy…. »

Mon avis :

L’histoire :

Hoël Tragan un matelot se retrouve mêlé à une histoire d’usurpation d’identité

Agnès et Isabeau, la première est noble, la deuxième noble de naissance mais devient dame de compagnie. Elles s’entendent presque comme des sœurs et se ressemblent comme deux gouttes d’eau… elle décide de jouer un tour au père d’Agnès trop souvent absent… et inter-changent leur identité.

Monsieur de Roselande se laisse duper et emmène Isabeau à la place d’Agnès. Agnès est laissée à un couvent pour son éducation pendant qu’Isabeau vit une belle vie à Paris. Cinq ans après, elles se retrouvent enfin et leur épopée commence … Isa rencontre Hoël sur un bateau et leurs vies en seront irrémédiablement bouleversées.

Personnages :

Isabeau de Marnaye : Devenue à la suite d’une farce Agnès de Roselande, n’ayant pas eu le courage d’avouer la supercherie, elle endosse l’identité de sa maîtresse… et la laisse cinq année terribles dans un couvent avant de venir la chercher…

Agnès de Roselande : Devenue Isabeau de Marnaye, est contrainte au couvent autoritaire et tyrannique à la suite d’une farce… malheureusement retrouver son identité s’avère beaucoup plus difficile… Elle nourrit alors une haine farouche à toute la famille Roselande et mijote une vengeance froide… elle est rebelle, libérée, très aventurière et sait se rendre indispensable auprès de la fausse Agnès…

Hoël Tragan : C’est un fier matelot, un peu trop curieux… mais ça il l’apprendra à ses dépens 😉

Plume de l’auteur, scénario :

Autant la plume de l’auteur que son trait de crayon, nous emmènent dans ses voyages à bord de bateaux… sur des terres inconnues enfin presqu’inconnues … 😀 Les personnages sont dépaysés, trimballés d’un bateau à un autre d’une péripétie à une autre, d’un danger à un autre ! Bref super intéressant !!

Une histoire de tromperie de l’identité, nous fait voyager loin sur les côtes africaines pendant l’esclavage.

Un peu d’Histoire, de l’amour, de la haine, de grands idéaux, de la violence et surtout au final une belle épopée 🙂

En Bref :

Une saga qui date un peu, mais super agréable 😉

Chroniques express BD

1 – Les Contes de Brocéliande, tome 2 : Polbik le korrigan par Debois, Sentenac et Mika

Les Contes de Brocéliande 2Titre : Les contes de Brocéliande

Tome 2 : Polbik, le Korrigan

Auteurs : Debois, Sentenac et Mika

Editeur : Soleil Celtic

Nombre de pages : 48

Mon avis express :

Polbik est contraint par le peuple du Brouillard de raconter des contes, des récits merveilleux mais tellement malchanceux et triste… Et oui comme toujours la magie à un prix ! Des histoires divertissantes, intéressantes et quelques peu flippantes 😀

2- Nikopol, tome 3 : Froid Equateur par Enki Bilal

Froid Equateur T3Titre : Nikopol

Tome 3 : Froid Equateur

Auteurs : Enki Bilal

Editeur : Les Humanoïdes Associés

Nombre de pages : 48

Mon avis express :

Je suis tombé sur le tome 3 par hasard, j’avais lu les tomes précédent il y a très très longtemps… et Enki Bilal c’est Enki Bilal !! On aime ou on aime pas 🙂 moi j’adore, il a un univers complètement fou, si tu arrive à suivre ses histoires pose toi des questions 😀 Il mêle les dieux égyptiens avec un futur industrialisé à mort, bourré de technologie, de mémoires effacées qui résistent… mais curieusement ça laisse une trace amère d’arriéré …. bref c’est Enki Bilal !

3- Versaille, tome 1 : Le crépuscule du Roy par Adam, Convard et Liberge

Versailles t1Titre : Versailles

Tome 2 : Le Crépuscule du Roy

Auteurs : Adam, Convard et Mika

Editeur : Glénat

Nombre de pages : 48

Mon avis express :

On se retrouve à la cour de Versailles, style XVII siècle… enfin on y croit dur comme fer … jusqu’à ce que quelques anachronismes se glissent dans l’histoire, un vieillard meurt et donne son nom à un bébé qui vient de naître, les serviteurs se ressemble tous et vous empêche de sortir de l’enceinte du château et finalement cette fin bluffante, je dirais même ahurissante !!

Klaw par Antoine Ozaman et Joel Jurion

couv40139436  couv20771288 couv57944244   couv53462953

Titre : Klaw

Tome 1 : Eveil

Tome 2 : Tabula Rosa

Tome 3 : Unions

Tome 4 : Rupture

Tome 5 : Monkey à paraître le 28/08/2015

Auteurs : Antoine Ozaman et Joel Jurion

Editeur : Le Lombard

Nombre de pages moyen 48

4ème de couverture T1 :

« Depuis ses 10 ans, Ange Tomassini traîne un lourd secret : quand il est menacé, il lui arrive de se transformer en homme-tigre, pour un résultat sanglant… Mais rien n’est avéré, et le jeune homme ignore qu’en réalité, si tous le craignent, c’est parce que son père est l’un des plus gros mafieux de la ville. Il lui reste beaucoup à apprendre sur sa « Famiglia », et sur Dan, son mystérieux garde du corps… »

Mon avis :

L’histoire :

Ange Tomassini se transforme en homme-tigre quand sa vie est en danger… Il comprend peu à peu dans quel monde il baigne sans le savoir depuis sa petite enfance… Son père est un mafieux puissant, très puissant… C’est alors qu’il décide de vouer sa vie au sabotage du commerce mafieux de son père.

Mais son implication rentre bien au delà de cette vengeance familiale… c’est une guerre des gangs dans le nouveau monde qui s’ouvre au yeux d’Ange, le monde des Dhizis. Mais il va vite apprendre à ses dépends qu’il doit d’abord maîtriser sa condition de Dhizi… Il doit apprendre à contrôler cette puissance pour le combat final qui apportera au vainqueur invincibilité et toute puissance et pour éviter que ce grand pouvoir ne tombe entre de mauvaises mains … il doit tout faire pour y arriver !

Dans sa retraite en Terre Ancestrale des Dhizis, Ange va d’abord devoir lutter contre lui-même, contre sa soif de pouvoir… Son amie Lisa va tout faire pour tenter de l’aider mais …

Les personnages :

Ange Tomassini :  On fait sa connaissance à ses 10 ans. Il est en passe de devenir un Dhizi, un être mi-homme/mi-animal dans la catégorie Tigre. Sa mutation se manifeste quand sa vie est en danger. Il est protégé par Dan, son garde du corps qui sait exactement ce qu’il est en train de devenir.

Au fur et à mesure des tomes, Ange grandit et apprend à maitriser son Dhizi qui lui sert à détruire le commerce illicite de son père… mais il lui reste encore beaucoup à apprendre.

Ange fait partie d’une famille de mafieux puissant mais bien au delà … il fait partie du monde des Dhizis et la lutte du pouvoir s’avère difficile et compliquée aussi bien contre lui-même que contre les autres Dhizis qui ne veulent qu’une seule chose : absorber son Dhizi pour plus de puissance et par la même occasion le tuer…

Dan : C’est le garde du corps d’Ange et son binôme Dhizi Tigre. Il essaie de protéger Ange et de l’amener doucement à comprendre sa condition de Dhizi… chose pas aisée du tout… malgré tous les griefs que son protégé lui reproche … il l’aide à détruire le commerce mafieux de son père et essaie d’être là pour lui faire comprendre son pouvoir…

Plein d’autres personnages intéressants que vous devez découvrir en lisant Klaw 😀 !!

La plume, le Scénario :

Le dessin, la couleur 🙂 tout rend l’histoire dynamique, agréable. On rentre dans un monde de Dhizi en même temps qu’Ange… Cette lutte d’abord intérieure, on a bien compris s’étend à plus haute échelle… La communauté Dhizi… un monde particulier où chacun a perdu le vrai sens de leur don, de leur mission… Ce pouvoir suscite avidité et envie de meurtre alors qu’il semblait destiné à toute autre chose, au début en tout cas… c’est ce que j’ai cru ressentir en lisant ces différends tomes.

Tout pouvoir apporte son lot de conséquences et de devoirs

En bref :

J’attends avec curiosité ce tome 5 prévu fin aout pour savoir comment Ange va se sortir de cette spirale de pouvoir !!