Féerélia, tome 2 : Ludmilla de Florina L’Irlandaise

Titre : Féerélia

Tome 2 : Ludmilla

Auteure : Florina L’Irlandaise

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantasy, Romance

Format : Epub

Nombre de pages : 390

Fiche Bibliomania

*** Public Averti ***

L’auteur prévient au début de son roman que certaines scènes ne sont clairement pas destiné au jeune public !

 

Résumé de l’auteur

« Je m’appelle Ludmilla. Ma vie est loin d’être comme les autres.
Je suis vétérinaire indépendante (pratique quand les animaux s’adressent directement à vous.)
Mon frère jumeau, Arwen, jouit d’une réputation de mauvais garçon. Sûrement par sa carrure et sa passion pour les motos, pourtant c’est une crème.
Je ne vais pas commencer à vous détailler mon étrange et grande famille, le mieux étant de suivre nos aventures. Je peux vous assurer que l’on ne s’ennuie pas chez nous.

Je m’appelle Aëllig. Je suis un protecteur, mon «métier» est de retrouver et assurer la sécurité des «disparus». Seulement, je me suis fait kidnapper aussi facilement qu’un nourrisson.
Je vais découvrir des informations dont j’aurai préféré ne pas avoir connaissance.
Je suis un métamorphe, bien que cela soit réducteur, car je ne suis pas que cela.

Êtes-vous sûr de vraiment connaître votre entourage?? C’est la question que je me pose, j’ai toujours su que nous étions différents. Alors en avoir la confirmation est un peu déstabilisant.
Je m’appelle Anasthasia. Et comme dans un film : «Je vois des gens qui sont morts». Ça vous fait peur?? Et à moins donc?!

Magie et mystère, secrets et révélations. Découvrez ce nouvel opus et entrez dans l’univers fantastique de FÉERÉLIA.« 

 

Mon avis

Je remercie l’auteure, Florina l’Irlandaise, pour m’avoir proposé son tome 2 de sa série Féerélia; Ce fut un plaisir de retomber dans l’univers de Féerélia;

L’histoire

L’histoire de Féerélia continue avec Ludmilla, une jeune vétérinaire avec une petite particularité; cette jeune femme converse avec les animaux, ce qui est pratique quand on les soigne ! Elle a un frère jumeau, bad boys, tombeur de filles; mais heureusement ce jeune homme cache des choses beaucoup plus honorable. Ludmilla et Arwen sont les aînés d’une fratrie vraiment pas comme les autres.

Aëllig fait partie d’une agence qui recherche des disparus ; seulement là c’est lui qui s’est fait prendre et il est tombé sur une organisation dont personne ne voudrait connaitre même dans ces pires cauchemars;

Féerélia et ses dieux ne cesseront d’affronter des ennemis pire que l’enfer, des ennemis avide de sang et de pouvoir… et les princesses et leur dragon sont toujours portés disparus même après des décennies. Une prophétie pourrait bien sonner la fin de toutes ces atrocités… mais en attendant, de nouvelles épreuves attendent nos héros, vont-ils tous en sortir indemnes pour pouvoir lutter encore plus fort ? Seront-ils assez fort ?

Les personnages

Ludmilla : c’est une jeune vétérinaire dans une clinique indépendante; Grace à son don, elle est la véto préférée de tous les animaux de la région !! En effet, Ludmilla peut converser avec les animaux. Elle est téméraire, féministe et revêche, quand elle décide d’accepter une mission, elle va jusqu’au bout même si sa vie est menacée. Une promesse est une promesse et elle ne se défile pas malgré la situation.

Arwen : c’est le frère jumeau de Ludmilla, ces deux là se chamaillent souvent mais Arwen donnerai sa vie pour sauver celle de Ludmilla; Il ne peut vivre loin d’elle et panique dès qu’il n’a plus de nouvelle d’elle. Ce jeune tombeur, beau comme un dieu a aussi une particularité qui le met parfois hors-la-loi… mais je ne vous en dirais pas plus 😛

Aëllig : c’est un métamorphe puissant, charmeur et un allié solide mais un peu impulsif, ce qui lui vaut de se faire kidnappé comme un débutant. Il enquête sur des disparitions inquiétantes, ne laissant pas la moindre trace; ce qu’il va découvrir va l’ébranler … sa survie ne va plus dépendre uniquement de lui mais bien d’alliés inattendus.

Anasthasia :  c’est une jeune fille étrange, qui voit les morts, les esprits. Anasthasia va démontrer que malgré son jeune âge, elle possède beaucoup de perspicacité et un don lumineux… comme c’est dur de ne pas pouvoir vous en dire plus, elle est tellement intéressante !

Alors je m’arrête là pour les descriptions de personnage, mais c’est une torture car j’aimerai temps en dire plus, ce tome 2 est très riche en personnages secondaires aussi puissants et intéressants que les protagonistes !

La Plume, le Scénario

L’écriture de l’auteure, Florina l’Irlandaise est toujours aussi clair, fluide et maintenant je dirais que je suis un peu accro à cette lignée !

Cette fois j’ai trouvé que l’auteur nous ancrait davantage dans le réel, certes cette fratrie est hors du commun mais leur parents les maintiennent dans une vie rigoureusement normale; la maman ne veut pas que sa famille se fasse remarquer alors chacun fait profil bas.

Ludmilla travaillant seule le plus souvent peut se permettre une petite conversation avec les animaux qu’elle soigne; son personnage est central mais en même temps il n’éclipse absolument pas les autres, Ludmilla a besoin des autres pour honorer sa promesse. C’est au travers de son personnage que le changement inéluctable apparaît, mais elle n’est pas l’instrument… Oh oui mes paroles ne veulent rien dire …. car oui je ne peux rien dire sans spolier ! Rhooooo c’est frustrant !!!

Le récit est toujours découpé en chapitre court, et comme dans le tome 1 chaque personnage nous offre son point de vue, mais cette fois l’histoire continue, en passant d’un personnage à un autre jusqu’à un point de convergence; Car chaque personnage évolue dans son milieu, comme Ludmilla dans sa clinique vétérinaire, Arwen à la salle de gym (par exemple), Aëllig progresse dans son enquête et Anasthasia  va à l’école … alors petit à petit tout ce petit monde converge vers un même but dont ils n’ont pas tous conscience au début;

Dans ce tome 2, il y a aussi des scènes de sexe, entre rêve et réalité; mais comme dans le tome 1 ces scènes sont au bon endroit pour décrire l’état d’esprit des personnages; Je pense d’abord à Aëllig le métamorphe qui se montre tel qu’il est, un brin arrogant, charmeur mais un peu déstabilisé… ensuite Arwen, le tombeur de ces dames, qui ne se prive pas pour faire baisser la pression … Chacune de ses scènes nous fait comprendre la psyché de ces personnages. L’auteure utilise ces scènes avec modération et j’ai trouvé qu’elles illustraient parfaitement le mental, notamment de ces deux personnages masculins;

Alors ce tome 2 est très dur, l’auteure y parle de viols et d’autres atrocités; ses personnages sont malmenés, torturés pour le seul plaisir d’être complétement dérangés… certains passages sont vraiment difficile à lire tant le sens est lourd et l’imagination est perfide dans ces moments…

C’est confirmé, Florina L’Irlandaise je suis attachée à cette famille, cette lignée qui lutte pour sa tranquillité, son bonheur, pour sa liberté, pour son peuple !

Et cette couverture ! Superbe ! On ressent la magie de Féerélia

 

En Bref

Une histoire dure et sombre mais des personnages lumineux, arrogants et charmants !

Mais quand est ce que cette lignée va avoir la paix ?!?

La fin de ce tome 2 nous laisse une petite amertume, encore plus de questions et encore plus envie de connaître la suite !

 

Publicités

Féerélia, tome 1 : Moïra de Florina L’Irlandaise

Titre : Féerélia

Tome 1 : Moïra

Auteure : Florina L’Irlandaise

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantasy, Romance

Format : Epub

Nombre de pages : 390

Fiche Bibliomania

*** Public Averti ***

L’auteur prévient au début de son roman que certaines scènes ne sont clairement pas destiné au jeune public !

Résumé de l’auteur

« Mes parents sont des dieux??
Ma sœur adoptive une sorcière ou une métamorphe??
Mon premier amour: un prince charmant??
Son meilleur ami: un dragon, me suit partout.
J’atterris sur ce monde: la Terre.
Comment leur expliquer que je ne suis pas de cette époque, pas de ce monde et pas comme eux??
Absolument, personne ne doit connaître mes secrets.
Il va falloir la jouer fine. Ou je finirais entourée de bonshommes en blanc et quelque chose me dit que cela ne va pas me plaire.
Je vais connaître la guerre, la peur, l’humiliation ce que les mondes peuvent faire de pire, mais aussi le meilleur.
Entre amour et amitiés, trahison et horreur. Le destin extraordinaire d’une famille et de leurs amis.
Je m’appelle Moïra, fille du dieu Dagda et de la déesse Macha.
Nous sommes au début d’un bouleversement pour l’univers comme vous le connaissez.
Je suis née en FÉERÉLIA, un endroit crée par mes parents pour protéger les mondes, que ce soit de la folie des dieux ou de celle pire encore de Morrigann.
Et moi, dans tout ça. Quel est mon rôle?? Si vous le connaissez, faites-moi signe. »

 

Mon avis

Je remercie l’auteure, Florina l’Irlandaise, pour avoir accepté ma demande de partenariat;

Son univers est quelque part sombre mais très riche, tellement proche du réel, ce qui laisse donc une marge assez grande pour l’espoir et la lumière mais attention les dieux sont cruels voir pire que ça !

L’histoire

Au début, on assiste à l’amour incommensurable et naissant de Dagda et Macha; De cet amour va naître dans la douleur Moïra qui ne saura rien de ces origines jusqu’à ses 16 ans… Afin de protéger Moïra de la cruelle et sadique Morrigane, ses parents luttent de toutes leurs forces et l’envoie sur Terre où elle sera choyée par des humains comme si c’était leur propre fille. Ainsi commence la triste histoire de la famille de Dagda et Macha.

Moïra va vivre une enfance heureuse auprès de ses parents adoptifs, malheureusement son passé et son ennemie la rattrapent et décident que tout doit mourir autour de Moïra. Commence alors une course sans fin pour la jeune déesse qui vient de découvrir ses origines et son ennemie jurée. Elle va connaître l’horreur des champs de bataille, l’horreur du comportement de certains humains, la bonté et la bienveillance d’autres humains… l’amitié, l’amour, la déception, la tristesse mais elle garde en elle cette lumière qu’elle s’efforce d’alimenter sans faillir.

Les personnages

Moïra : C’est une jeune déesse jetée de part les mondes afin de la protéger du danger qui pèse sur elle. Elle est têtue, ingénue, bienveillante et ne peut se résoudre à abandonner les personnes qui ont besoin d’aide. Elle semble perdue car on lui demande d’assimiler beaucoup de choses la concernant et ça l’a rend profondément confuse. C’est une belle âme, un trésor de princesse pour Féerélia, mais la donne à changer depuis que Morrigane a décidé les pires tortures pour Moïra.

Ciara : C’est la soeur adoptive de Moïra, elle s’est jurée de la trouver et de la protéger. Elle va traverser un affreux désert de sentiments qui vont l’amener à des extrêmes. C’est une guerrière déterminée, puissante et surtout crainte ! L’innocence de Moïra l’agace beaucoup… Mais elle ne perds de l’esprit ni de son coeur, que sa mission est de protéger sa soeur et la soutenir quoiqu’il arrive, contre vent et marée !

Dagda : C’est un tout puissant dieux avec une massue comme arme; Il a ravi le coeur de Macha; Il va connaître un amour intense, incommensurable et inaliénable. Il sait que les dieux, ses pairs, ne sont pas d’accord avec cet amour. Il créé Féerélia avec sa femme dans le but de protéger son peuple des mondes violents et surtout des dieux jaloux et cruels.

Macha:  C’est une déesse magnifique et particulière car elle partage un corps avec deux autres déesses cruelles… Une en particulier, Morrigane qui s’est juré d’anéantir toute trace de bonheur dans la vie de sa soeur de corps… Macha est bienveillante et vient en aide aux plus faibles et aux blessés; Elle protège de tout son amour Ciara, sa fille adoptive qu’elle aimera autant que sa propre fille. Macha a défié les dieux et ne compte plus participer à leurs jeux cruels, malheureusement elle sait qu’elle le paiera très cher !

D’autres personnages participe à l’aventure de la famille de Dagda, certains seront d’une aide précieuse, des amis essentiels pendant que d’autres ne penseront  qu’au pouvoir, à asservir les êtres et à anéantir la lumière.

La Plume, le Scénario

L’écriture de l’auteure est explicite, limpide et très agréable à lire.

Le monde de Féerélia est splendide, avec les mots de l’auteur, on croirait le voir, le ressentir ! A la tête de ce monde Dagda et Macha, un dieu et une déesse hors du commun, ayant décidé de défier leurs frères et soeurs; car ils ne veulent plus de violence, ils n’en peuvent plus de voir souffrir les êtres quel qu’il soient; Macha est extraordinaire de bienveillance, quand elle se bat pour protéger son peuple des créatures crées par Morrigane, elle est si déterminée, si belle; on comprend que Dagda en soit littéralement tombé amoureux fou !

Et Dagda est un guerrier à la force brute mais il combat les créatures dans le même but que Macha; leur amour né sur un champ de bataille et c’est si romantique;

Alors oui comme le prévient l’auteure, il y a des scènes de sexe, d’abord entre Dagda et Macha, puis avec d’autres personnages, elles sont distillées malgré tout avec parcimonie, l’auteure n’en n’abuse pas, ses scènes explicites sont là pour illustrer l’amour soudain, brut et inaliénable (oui j’aime ce mot car il défini parfaitement cet amour) elles font parties intégrantes du récit et contribue explicitement à la dynamique du récit et à la compréhension de cet amour fort et irrépressible !

Le récit est découpé en chapitre où chaque personnage prend la parole et nous explique son point de vue, sa vision de tel rebondissement, son état d’esprit, bref chacun y va de son grain de sel pour que le lecteur ait une vue globale de l’histoire. Les épisodes sont donc repris par le personnage suivant et nous montre l’état d’esprit de tout à chacun. Au début, je me suis dit mince si tout le roman, chaque personnage répète ce que dit l’autre ça va vite être lassant mais en fait non, l’épisode n’est pas forcément répété en entier et vue par un autre personnages on devient vraiment un lecteur éclairé; on sait tout ou presque !

Bon autant vous prévenir, l’auteure aime faire souffrir ses personnages, elle ne les ménage pas du tout, les pauvres ils sont maltraités, secoués bon ça les renforce, certes, mais alors quelles douleurs physiques ou mentales… qu’est ce que c’est dur parfois, je me suis dit plusieurs fois, c’est pas juste !

Donc oui vous pouvez conclure que je me suis attachée à cette famille particulière et à leur amis exceptionnels !

Je lirais avec plaisir la suite de leurs aventures;

Vont-ils enfin clouer le bec à ses dieux jaloux et cruels ? et surtout à cette Morrigane !?!

Dernier point important =>> La couverture de ce roman est magnifique ! On en ressentirai presque la beauté troublante et l’ingéniosité de la jeune déesse !

 

En Bref

Féerélia est un univers riche en mondes, en créatures et personnages d’exception;

De plus, il est difficile de résister au charme de cette famille de dieux !

L’auteure, Florina l’Irlandaise, ne dévoile pas tout dans ce tome 1 et du coup ça me titille de continuer avec le tome 2.

 

Damenndyn, tome 1 : le Grimoire d’Esklaroth de Rose Berryl

 

 

Titre : Damenndyn

Tome 1 : Le Grimoire d’Esklaroth

Auteur : Rose Berryl

Éditeur : CKR Éditions

Genre : Jeunesse – Ado, Fantasy

Format : ePub

Nombre de pages : 467

Fiche Bibliomania

 

 

Résumé de l’auteur

« Au cœur du royaume de Lythuste, l’une des cinq îles du Grand Monde, la jeune et séduisante Damenndyn mène une vie paisible, recluse dans l’enceinte d’un orphelinat où les prêtresses de la déesse Torgani l’ont recueillie enfant. Ses journées y sont rythmées par des cours d’art et de musique, des offices divins … et quelques escapades en forêt avec son copain Daïron. Ce quotidien est bouleversé lorsqu’elle reçoit des mains de la prêtresse un vieux grimoire énigmatique. Une série d’évènement mystérieux perturbent l’orphelinat. La jeune fille comprend vite que les aventures contées dans le grimoire se propagent autour d’elle, mais dans une réalité souterraine en quelque sorte.

Deux mondes parallèles : celui de l’orphelinat en surface et celui du Royaume et de ses luttes historiques contre le Mal en sous-sol. A dix-huit ans, Damenndyn ne se doute pas encore qu’elle aura à jouer un rôle majeur dans le combat engagé contre les ténèbres et qu’elle devra affronter des forces inconnues, d’une puissance terrifiante …« 

Mon avis

Merci à CKR Éditions pour m’avoir proposé ce roman en partenariat et fait découvrir cet univers mystérieux…

L’histoire

Damenndyn réside dans un orphelinat depuis qu’elle est petite; Ce lieu est paisible et les prêtresses sont bienveillantes, sévères peut-être mais faut dire que Damenndyn bafoue assez souvent les règles. Elle sort régulièrement de l’orphelinat pour rejoindre son meilleur ami Daïron, ensemble ils s’aventurent au dehors de l’orphelinat… Un jour Damenndyn reçoit un mystérieux courrier, un grimoire pour être exact, ce paquet va sceller son destin. Depuis un certain temps dans le Grand Monde, des choses mystérieuses et sombres rôdent, les actes malveillants sont de plus en plus violent. Des gens disparaissent, des hurlements se font entendre au loin… Les Ténèbres gagnent du terrain, les habitants du Grand Monde en particulier les sujets du royaume de Lythuste vivent dans la peur. Damenndyn découvre le grimoire et commence à le lire… bizarrement l’histoire du grimoire se juxtapose presque à son époque qui devient très sombre… pourquoi a t-elle reçu ce grimoire et surtout qui le lui a envoyé, dans quel but ? Elle devra trouver les réponses seule et vite car les Ténèbres approchent

Les personnages

Damenndyn : C’est une jeune fille un peu intrépide, souvent accablée de sanctions disciplinaires à cause de son comportement. La demoiselle ne s’occupent pas trop des règles et n’hésite pas à les transgresser. Elle n’est pas tellement satisfaite des cours que les prêtresses lui imposent car elle ne s’épanouit pas dans ces matières telles le dessin …Avec Daïron elle chante et fait de la musique librement pendant leur temps de pause et à eux deux ils ravissent leurs camarades. Le jour où elle reçoit un mystérieux colis, elle sent bien que la prêtresse mère est mal à l’aise, mais elle n’y prête pas plus attention et part commencer de lire ce grimoire.

Daïron : C’est le double de Damenndyn, son meilleur ami, ils font les quatre cents coups. Il est très perspicace et il sent que les choses changent autour d’eux. Le comportement de certaines personnes autour d’eux le surprend et il reste en alerte mais songe à des explications très réalistes. Il semble être volontaire, déterminé et bienveillant avec ses camarades.

L’équipage de reconnaissance : L’histoire qui se déroule dans le vieux grimoire date d’une autre époque beaucoup plus lointaine… Quand le mal avait atteint le Grand Monde et qu’une fine équipe partait en renfort au château voisin. Dans ces compagnons on retrouvera des soldats du Corps c’est à dire des soldats spécialisés dans la sauvegarde du Royaume accompagnés de deux anges. J’aimerai un peu parler d’eux mais je n’ai pas envie de spoiler…

D’autres personnages cruels et traîtres feront leur apparition et vous verrez ils sont détestables !

La Plume, le Scénario

Le roman de Rose Berryl commence par de très belles cartes du monde qu’elle va nous présenter.

Ensuite l’auteure met le lecteur dans l’ambiance dark de l’histoire, sous les paroles d’Oracio, un messager ou autre des Ténèbres semble t-il. Il prévient le lecteur qu’il va nous conter l’histoire sombre de sa Maîtresse, Melena.

Puis on se retrouve catapulté dans une histoire de pirate, qui s’avère être une facette de notre Damenndyn. Cette jeune personne à l’imagination débordante et une jeune fille très dégourdie et cumule les sanctions disciplinaires pour manquement aux règles de l’orphelinat qui l’accueille depuis qu’elle est petite.

En tant que lecteur on sent Damenndyn aventureuse, curieuse mais en même temps faut pas trop pousser, heureusement qu’elle a son fidèle ami Daïron.

Alors j’avoue que l’histoire n’a pas pris avec moi, pourtant les ingrédients étaient alléchants : Dark fantasy, grimoire ancien, Ténèbres malfaisantes, des phénomènes étranges, un personnage féminin qui se retrouve au milieu de tout ça, bref c’était très tentant…

Mais l’histoire ne m’a pas semblé fluide, le lien ténu entre les différents chapitres pas toujours facile à appréhender... On saute de Damenndyn à l’histoire du Vieux Livre de chapitre en chapitre pas toujours égaux, mais je me suis souvent demandée « oui mais pour en venir à quoi ? ».

l’Histoire ancienne est captivante en elle-même mais je n’ai pas vu en quoi Damenndyn était liée à tout ça… j’ai supposé bien sûr mais c’était pas clair pour moi quand même.

On trouve aussi dans le récit un nombre incalculable de créatures fantastiques, mais on s’attarde très peu de temps sur elles, j’ai trouvé ça frustrant; J’aurai aimé comprendre leur interaction avec les personnages, notamment dans l’épisode de la Forêt Engloutie, sans trop en dire…

Le récit se concentre sur l’Histoire du Vieux Livre, avec quelques incursions dans l’époque de Damenndyn pour nous montrer qu’il y a des similitudes, des prémices mais je n’ai pas vraiment compris le rôle de Damenndyn, peut-être que son rôle dans toute cette épopée sera plus clair dans le tome 2, en attendant Damenndyn est trop peu présente pour qu’on puisse s’y attacher en tout cas pour moi.

En ce qui concerne l’écriture de l’auteur, elle est agréable et ma lecture ne fut pas déplaisante, bien au contraire… C’est plutôt le manque d’un fil rouge clair qui m’a gêné …

En Bref

L’univers fantastique de cette histoire est captivant en tout cas pour la partie ancienne;

Par contre la présence trop faible du personnage principal et le manque de fil rouge clair entre Damenndyn et l’Histoire ancienne m’ont laissé avec plein de questions sans réponses qui ont un peu gâché le récit en globalité.

Peut-être que toutes les réponses que j’attendais se trouveront dans le tome 2; en tout cas merci à CRK Édition pour ce partenariat !

 

Mangas Chroniques express

J’ai accumulé un retard phénoménal sur mes chroniques manga … oui oui je sais honte à moi !!

Alors j’ai décidé de faire des chroniques express, car je veux quand même un peu parler des titres qui m’ont plu 🙂 mais aussi les autres !

1) D.Gray-Man par Katsura Hoshino

Résumé du Tome 1 : Allen Walker, jeune exorciste marqué d’une croix divine à la main gauche, part en croisade contre le comte Millénaire, « faiseur » d’Akuma et partisans de la fin du monde. Akuma => arme de guerre maléfique conçue à base de pièces mécaniques, d’âme et de tragédie.

Mon avis express : Petit cadeau de Noël, j’ai tellement aimé que j’ai regardé, derrière la lecture des trois premiers tomes, l’animé. Ce jeune tout chétif qui lutte de toutes ses forces et avec toute sa détermination contre les forces du mal est génial ! Il a une puissance qu’il ne soupçonne même pas ! Histoire d’amour, d’amitié, on y parle de raison de vivre, de soutien, de travailler mieux à plusieurs que tout seul. Une petite pépite, très agréable à lire et à regarder. Bon il y a quand du découpage d’Akuma, des bonnes séance de baston ! Mais le tout fait une super histoire !

2) Vatican Miracle Examiner par Rin Fujki et Anju Hino

Résumé du Tome 1 : Les pères Hiraga et Nicholas font partie du Siège des Saints, une institution spéciale du Vatican chargée d’authentifier les miracles. Ensemble, ils enquêtent pour distinguer le vrai du faux grâce à leurs capacités d’analyse exceptionnelles. Leur prochaine mission va les entraîner en Amérique où ils vont se retrouver au coeur d’un complot diabolique !

Mon avis express : Une enquête religieuse qui se révèle captivante car imbriquée dans plusieurs mystères que les pères Hiraga et Nicholas examinent avec beaucoup de minutie. Ils doivent faire preuve d’assez de recul pour prouver ou récuser les miracles auxquels ils sont confrontés. Leur passion pour la résolution de mystère et les énigmes sont telles qu’il est impossible de les abuser. Un premier tome qui m’a donné envie de continuer !

3) Grendel par Mako Oikawa

Résumé du Tome 1 : « Je veux vivre ! » Camélia, une chevalière d’exception, va être exécutée pour trahison. Le roi lui propose une chance d’éviter la mort si elle accepte une mission: elle devra escorter un jeune dragon, le dernier de son espèce, dans un lieu sûr en traversant de dangereuses contrées. Voulant vivre à tout prix, elle accepte et entreprend un long périple avec son protégé, mais elle cache en elle un terrible secret… Un voyage périlleux et intense dans un monde heroic fantasy fascinant !

Mon avis express : Dès les premières images, on sent qu’il y a un lourd secret. Je me suis attachée très vite à cette femme chevalier, comprenant insidieusement sa situation. Et ce petit dragon tout mignon, quelle innocence ! Mais quelle surprise à la fin du tome 1 !! Bref une histoire sympa avec des personnages étonnants, et surtout ce lourd secret dont on entrevoit légèrement la trame, le tout forme un début prenant.

4) Créatures Fantastiques par Kaziya

Résumé du Tome 1 : La science a remplacé la magie dans le coeur des hommes. Elles sur le point de faire basculer le monde dans une nouvelle ère, entraînant les créatures fantastiques dans l’oubli. Descendante d’une lignée de mages, la jeune Ziska est apprentie vétérinaire. Avec son maître Nico, elle cherche à soigner et préserver les bêtes mythiques menacées d’extinction… Mais n’est-il pas déjà trop tard ? A la croisée de la médecine et de la magie, découvrez un bestiaire hors du commun !

Mon avis express : Le dessin est magnifique ! Dès le tome 1 on sent cette cassure entre le monde magique et la médecine. Ziska ne veut pas qu’on oublie la magie et persiste à créer des potions pour soigner divers maux… lorsqu’elle se trouve en face d’une créature fantastique que plus personne ne voit; elle est démunie et pense ne plus avoir assez de magie pour le soigner, mais en fait son maître lui apprend à lier les deux disciplines : magie et médecine. Un tome 1 tout doux et super agréable à lire à regarder !

5) The Promised Neverland par Kaiu Shirai et Posuka Demizu

Résumé du Tome 1 : Grace Field House – Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux, à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et soeurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qu se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

Mon avis express : Mon petit flop … Oui je n’ai pas accroché du tout… Ces trois enfants très intelligents découvrent une horrible réalité. En fait, je ne comprends pas pourquoi des enfants aussi intelligent, n’ont pas découvert plus tôt le pot aux roses… Un enfant ça désobéit, ça se sauve au delà des limites, ça découvre des choses… bref je n’ai pas accroché, je n’ai pas accroché…

6) Dr Stone par Riichiro Inagaki et Boichi

Résumé du Tome 1 : Taiju, un lycéen tokyoïte, est un jour victime d’un phénomène mystérieux : en une fraction de seconde, l’humanité entière est transformée en pierre ! Des milliers d’années plus tard, à son réveil, il décide de rebâtir la civilisation à partir de zéro avec son ami Senku !!

Mon avis express : mais tellement loufoque !! les personnages sont très étranges, je pense très drôles pour les enfants. Ben oui encore un avec lequel je n’ai pas accroché. Des milliers d’années après la grande pétrification, quelques jeunes se réveillent à l’identique, pas vieillit d’une année… et décident de tout recommencer à zéro. Dr Stone est le plus sensé de tous … enfin si on peut dire … quand aux autres ils sont les caricatures de défauts humains très ciblés, comme le fort sans cervelle, l’écolo qui veut éradiquer l’humanité pour protéger la terre et la superbe fille !

7) Beyond the Cloud : la fillette tombée du ciel par Nicke

Résumé du Tome 1 : Une odyssée onirique à mi-chemin entre les films de Ghibli et les univers de Final Fantasy ! Dans la ville jaune, les usines crachent leur fumée nuit et jour, cachant le ciel et les astres. Le jeune Théo n’a jamais vu les étoiles, ni exploré le monde extérieur. Enfant, il rêvait de partir à l’aventure, à la poursuite des créatures fantastiques de ses livres préférés, mais la réalité l’a rattrapé… Chikuwa est devenu son quotidien. Sa routine est chamboulée le jour où il rencontre une fillette pas comme les autres : une humaine ailée, espèce appartenant au monde des légendes ! Tombée du ciel, elle a perdu la mémoire, ainsi qu’une de ses ailes… Théo fera tout pour percer le mystère de cette rescapée des cieux! A  mi-chemin entre les films de Ghibli et les mondes de Final Fantasy, l’univers poétique de Beyond the Clouds vous entraînera sur les pas de deux adolescents hors du commun : Théo, le jeune bricoleur de génie et Mia, la jeune fille ailée !

Mon avis express : C’est beau, c’est doux, c’est intrigant ! Et plus on avance dans l’histoire, plus le mystère s’épaissit, plus on se pose de questions. Cette petite humaine ailée qui ne se souvient de rien, à l’air pleine de ressource et si en fin de tome on laisse Théo en pleine recherche d’un remède pour Mia… Bizarrement on ne craint pas pour la vie de Mia, elle dort et Théo va devoir vite trouver comment la réveiller. Une histoire charmante, toute douce mais pas que … !!!

Les chroniques de la Bloody Doll, Tome1 : Elianne, trouve-moi si tu peux de Marie Elbie

Titre : Les Chroniques de la Bloody Doll

Tome 1 : Elianne, trouve-moi si tu peux

Auteure : Marie Elbie

Éditeur : Autoédité

Genre : Bit-lit, Fantastique

Format : PDF

Nombre de pages : 262

Fiche Bibliomania

 

 

4ème de couverture :

« Elianne avait des rêves…jusqu’à cette nuit.

Face au massacre de sa famille, l’innocence s’est envolée, remplacée par une sombre colère.

Aveuglée par la vengeance, Elianne s’est mise à tuer au point de devenir le pire cauchemar des créatures de ce monde.

Les années se sont écoulées laissant derrière elles du sang et des larmes…

À présent, Elianne est une jeune fille au lourd passé qui vit avec une mystérieuse femme dans la ville de Misté où elles se sont installées.

Elle va découvrir que le monde qu’elle pensait avoir quitté l’a finalement rattrapée pour le meilleur…et surtout le pire.

Une sombre entité s’est réveillée dans la ville et fait de nombreuses victimes. Elianne n’a pas le choix, elle doit renouer avec la tueuse qu’elle était jadis pour aider le Conseil de la ville à traquer ce monstre.

Vampires, Loups-garous, anges déchus et bien d’autres créatures surnaturelles l’attendent.

Elianne sera-t-elle capable de résoudre ce nouveau mystère tout en oubliant son sombre passé ? »

 

Mon avis :

Merci à l’auteure Marie Elbie pour m’avoir proposé de découvrir Elianne !

L’histoire :

Elianne vit chez Natasha, une infirmière qui l’a recueilli quand elle était au plus mal, en fuite et orpheline… Suite au déchirement du voile, sa famille a été massacré et Elianne pour survivre s’est transformée en Vengeance incarnée et sans émotion… Quand elle réalise qu’elle a touché le fond et tous les massacres qu’elle a commis, elle décide de fuir et se retrouve bien à l’abri chez Natasha.

Seulement voilà, cela fait un an qu’elle n’est pas sortie, et Natasha pense qu’il faut qu’elle reprenne une vie « normale » et qu’elle aille a l’école.

Mais voilà une sombre et ancienne créature s’est réveillée et La Bloody Doll va devoir reprendre du service…

Gérer son passé, gérer son présent, ses romances, ses amitiés et sa nouvelle famille, son nouveau « clan » va très vite se révéler très périlleux pour Elianne et elle n’est pas au bout de ses surprises !

Les personnages :

Elianne: C’est une jeune fille au passé très lourd aillant subit les pires choses dans son enfance et en aillant survécu on ne sait comment à l’attaque violente de créatures sur elle et sa famille. Elle est devenue une tueuse en série de monstres, reconnue et crainte. Quand elle décide de tout arrêter, elle est recueillie chez Natasha à Misté.

Au bout d’un an elle va devoir reprendre l’école et une vie normale. Elle est comme les autres ados lors d’une première rentrée dans un nouvel établissement, très anxieuse, timide et avec la peur au ventre que quelqu’un découvre son passé… mais ce qu’elle va découvrir dans sa nouvelle école va encore plus l’ébranler ! Va t-elle réussir à conjuguer avec sa vie d’étudiante et sa vie « extra »scolaire ?

Natasha : C’est une infirmière qui a décidé de prendre soin d’Elianne et surtout de la préserver de ce monde de créatures. En tout cas jusqu’à ce qu’elle l’enjoigne de retourner à l’école. C’est une femme mystérieuse mais adorable.

Will et Armand : ce sont deux élèves de l’école d’Elianne, leur nature les empêche de s’approcher d’Elianne mais c’est plus fort qu’eux. Leur entêtement risque bien de leur coûter cher à tous les trois

Mathilde et Anaëlle : Ce sont deux jeunes filles qui ont décidé de ne plus lâcher Elianne et de la soutenir dans tout ce qu’elle entreprend même quand celle-ci à décider de les éloigner pour leur bien…

J’aimerai tant en dire plus, d’ailleurs même là j’ai l’impression d’an avoir trop dit …. c’est frustrant !!!! GRRRRRR !!!!

D’autres personnages vont apparaître autour d’Elianne, tous très intéressant et aussi important les uns que les autres mais aussi très étonnant … mais chut !

Lisez si vous voulez savoir !!

La Plume, le Scénario :

Le récit est carrément addictif ! Je l’ai lu dans l’après-midi d’hier… L’auteure a une plume agréable, fluide.

Son univers est étonnant, toutes ces créatures qui vivent dans un même lieu comme des humains, c’est bizarre mais ça s’assimile très facilement grâce à l’écriture de l’auteure Marie Elbie.

Plus on avance dans le récit plus on en apprend sur Elianne et ça fait froid dans le dos... comment a-t-elle pu survivre à ce qu’elle a vécu ? C’est étrange et ça a titillé mon imagination et ma curiosité… j’ai bien ma petite idée mais je n’en suis pas sûr et ça c’est un bon point car Marie Elbie ne délivre pas ses cartes d’un seul coup.

Il était certes évident que le retour à la vie normale d’Elianne n’allait pas être tout à fait normal puisqu’elle est dans un monde qui a totalement changé… mais son entrée dans cette école est surprenante.

Au vu du résumé, on sait que son passé rattrape Elianne mais j’avoue que j’étais plutôt agréablement surprise de la façon dont son passé revient…j’avais pensé à un truc beaucoup plus dramatique mais finalement c’est très intéressant et encore une fois addictif.

Non seulement Marie Elibie laisse des petits indices par-ci par-là, l’air de rien… mais en plus, elle fait entrer de nouveaux personnages dans son récit ce qui complexifie et dynamise l’histoire qui était déjà bien intéressante.

Chaque rebondissement renvoie le lecteur quasi à la case départ concernant Elianne… on s’approche très près de ce qui définit Elianne pour être expulsé beaucoup plus loin ! Grrrrr c’est rageant et encore plus piquant.

Je ne parlerai pas de la romance sinon je dévoilerai une grosse partie du récit … mais alors …mais non quoi ! bon d’accord les forces en présence font que … mais non !! j’espère beaucoup du démêlé de cette « romance » …. GRRR….

En Bref :

Oui beaucoup de « Grrrrr », de « addictive » mais voilà ce que fait ce roman !!

Une histoire pimentée et étonnante !

Encore merci à l’auteure Marie Elbie de m’avoir entrouvert la porte sur son univers 😉 !

Le dernier Noël de Lucifer de Édith Couture Saint-André

Titre : Le dernier Noël de Lucifer

Suite de Mon été avec Lucifer

Auteur : Édith Couture Saint-André

Éditeur : Autoédité

Format : ePub

Nombre de pages Pdf : 194

Genre : Contemporain, religion, humoristique

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur :

« Au Commissariat de Police il y a quelques jours, Philippe et moi avions été accueillis par un flic en civil, l’air très Russel Crowe avec son blouson de cuir, sa presque barbe, son jeans délavé et ses bottes qui en avaient vu d’autres. Derrière l’unique table, sur l’une des deux chaises, elle perchait, détonnait et fulminait. Tête haute, bouche dédaigneuse et paupières plissées, enchâssée dans une dignité furibonde, elle nous a balayés d’un regard chargé de poison. Lucifer. Alias Lucy Fériale. Lulu pour les intimes, c’est-à-dire moi. Eh oui, Lucifer – alias Lucy Fériale – est de retour à Montréal et elle n’a pas oublié sa seule et unique copine : Mathilde, à qui elle va demander l’asile… terrestre. »

Mon avis :

***ATTENTION SPOLIERS***

Encore une nouvelle fois merci à Chrissou Ebouquin et l’auteur Édith Couture Saint -André pour leur confiance et ce nouveau partenariat.

L’histoire :

Mathilde et Philippe file le parfait amour, celui qui les titille depuis des décennies.

Mais forcément ce fut de courte durée… convoqués au commissariat, qu’elle n’est pas leur surprise en voyant Lucy Fériale affublée de tissu qui ne cache pas grand chose de son anatomie…

Lucy s’est fait virer par le grand Patron, et elle s’est rappelée qui lui restait des connaissances à Montréal…

Elle atterrit tout droit dans la chambre d’amis, en faisant subir sa mauvaise humeur, sa déprime, à tous ceux qui se trouvent proche d’elle : Mathilde et Philippe qui se retrouve à garder Lucifer version ado de plusieurs centaine d’année

Qu’à fait Lucy pour mériter un sort pareil ? Comment va t-elle s’en sortir ? Pourra t-elle réellement retourner auprès du grand Patron ?

Autant de questions qui taraudent Mathilde et Philippe…

Les personnages :

Mathilde : C’est toujours la même femme de 60 ans, avec un corps et des traits d’une femme de 45 ans, dixit Lucifer. Alors qu’elle pensait être débarrassé de Lucy pour toujours, la voilà qui revient en force mais cette fois les rôles sont changés…

Philippe : Toujours fidèle à lui-même, amoureux fou de sa Mimi. Il voit l’arrivée de Lucy d’abord comme un calvaire puis petit à petit comme un cas d’anthropologie; le chercheur au fond de lui, accepte cette intrusion à durée indéterminée…

Lucy Fériale : elle est toujours aussi arrogante, magnifique même dans la détresse. Elle s’est fait virer par le grand Patron et vient chercher compassion auprès de Mathilde. Elle se retrouve dans une toute nouvelle situation, dont elle n’a pas l’habitude et qui la rende aussi habile qu’un enfant de 3 ans.

Sandy : La copine de Mathilde est toujours là; seulement elle se débat entre son entreprise, la maladie de ses parents et toute cette pression la plonge petit à petit dans l’alcool. Elle voit dans Lucy, son petit bout de ciel bleu, sa poche d’oxygène… encore faut-il que Mathilde accepte de partager Lucy…

La Plume, le scénario :

La Plume de l’auteur est toujours aussi drôle, le tome 2 reste sur la même ligne.

Cette fois l’histoire tourne autour de Lucy qui rencontre un méga problème ! Elle s’est fait virer et c’est à cause de Mathilde et Philippe. Lucy se retrouve dans un corps humain sans facultés exceptionnelles et ses manières ressemblent à celles d’un enfant de 3 ans. C’est très drôle, surtout le « pipi/caca » qui surprend tout le monde.

Elle essaie de se faire à cette nouvelle vie sans pour autant perdre de vue son retour auprès du Patron. Après des débuts plutôt difficile, Lucy semble plutôt bien s’accommoder de cette vie humaine, avec toutes ces sensations nouvelles.

Une fois complètement habituée à son corps, Lucy commence à travailler avec Mathilde et fait des « miracles »; son charme opère auprès de la jante masculine qui achète sans compter, ce qui arrange bien Mathilde. Du coup la copine Sandy, voit en elle l’espoir au bout du tunnel, mais c’est sans compter sur Mathilde qui garde à l’esprit que Lucy, humaine ou pas, reste Lucifer…

A la fin du récit, je me suis posée une question… car finalement, l’auteur a tellement bien fait son personnage de Lucifer, qu’elle est parvenue à nous faire baisser la garde comme Mathilde et Philippe. Finalement cette descente sur Terre, malheureuse, rejetée du grand Patron, n’était-ce pas encore une ruse pour obtenir ce qu’elle voulait au départ ?

L’auteur a peut-être habilement détourné notre attention de l’essence même de Lucifer… c’était très bien joué !

En Bref :

Une nouvelle fois merci à Chrissou Ebouquin et à Édith Couture Saint-André pour cette suite étonnante !

Encore une fois un récit agréable et drôle, avec une pointe de malice. A croire que le personnage de Lucifer a réussi à manipuler son auteur 😉

Moi, Cali, Faucheuse de Sophie Cole

Titre : Moi, Cali, Faucheuse

Auteur : Sophie Cole

Éditeur : Nouvelles Plumes

Genre : Jeunesse, Fantastique

Nombre de pages : 386

Fiche Bibliomania

 

 

4ème de couverture :

« Pour Cali, égoïste et insouciante jeune femme de 25 ans, il n’existe pas de plus grand plaisir que de se montrer odieuse, même avec ses proches. Aussi quand elle meurt, tuée net par un homme défenestré, elle se voit refuser le paradis. Son seul recourt pour ne pas finir en enfer : devenir un démon faucheur. Mais retirer la vie est une mission délicate, même accompagnée de deux séduisants démons. Cali n’imagine pas les défis qui l’attendent, d’autant que sa mort n’est pas du tout le fruit du hasard… »

Mon avis :

L’histoire :

Cali, est une jeune femme de 25 ans, odieuse avec quasiment tout le monde, même dernièrement avec sa meilleure amie… Quand la mort vient la faucher, on lui refuse l’accès au Paradis, mourir subitement ne lui a pas laissé le temps de se repentir et de rattraper tout le mal qu’elle a fait. Le bureau du Paradis lui propose une autre solution que l’Enfer et la recommande au bureau des Démons. Si Cali ne veut pas aller en Enfer, elle doit accepter de devenir un démon faucheur.

Cette mission est beaucoup plus délicate qu’elle n’y parait et le plongeon dans un monde radicalement différent et mystérieux la retourne complètement. Elle rencontre Dagon, qui se dévoue pour être son formateur, mais trop de mystère entoure sont séduisant mentor au point de faire perdre les pédales à Cali et de l’amener à fréquenter d’un peu trop près un autre formateur pas si regardant sur la moralité… Stan.

Dans tout ce marasme, Cali va devoir être forte et sourtout va devoir trouver des alliés étonnants…

Les personnages :

Cali : Une adolescence douloureuse et incompréhensible, a fait d’elle une jeune femme odieuse aimant blesser les gens autour d’elle. Elle croit que ça l’a fait se sentir mieux mais plus ça vient plus elle s’enfonce. Parce qu’on a voulu l’éloigner, ils (je ne peux pas dire qui …) ont fait d’elle un brouillard sombre. Quand elle devient un démon faucheur, elle se rend compte que prendre la vie de quelqu’un n’est pas aussi simple et surtout ça lui fait comprendre la valeur de la vie et de la famille.

Dagon : c’est a priori un démon faucheur, extrêmement séduisant, avec plusieurs siècles d’expérience; il devient le formateur de Cali. Mais son mystère trop épais autour de lui va éloigner Cali. Son comportement étrange, va même jusqu’à déstabiliser Cali au point de la pousser vers d’autres horizons beaucoup plus sombre.

Stan: un autre formateur, d’un tout autre genre, beaucoup plus froid, plus glacial même. Il tue ce qu’il veut pour le jeu, il casse l’enseignement de Dagon par jeu aussi. Il est cynique, imbu de lui-même, clairement narcissique et pourtant Cali le suit et sombre pour mieux remonter et se rendre compte qu’un destin beaucoup plus grand l’attend.

La Plume, le Scénario :

Cali est l’exemple de l’anti-héroïne, stupidement méchante, odieuse qu’on déteste tout de suite. Elle ne fait pas les bons choix, elle est toujours écorchée vive. Réagit vivement…Bref ce n’est pas un personnage auréolé !

Mais elle devient un démon faucheur et son comportement change, elle voit la vie autrement. Elle commence à agir prudemment, avec réflexion. la formation de Dagon y est pour quelque chose, mais il y a plus que ça. Elle soulève le voile de sa vie et de sa mort et y découvre de sombres secrets dont elle n’a jamais eu conscience. Elle faisait partie d’une obscure machination, d’un combat millénaire entre deux camps frères et rivaux en même temps.

J’ai bien aimé le côté sombre de l’héroïne, ça change des personnages toujours blancs comme neige qui font le bien 😀

Mais finalement, j’ai trouvé qu’elle subissait les évènements et qu’elle n’avait pas vraiment de prise sur tout ce qui lui arrivait… en même temps elle n’était au courant de rien. Mais elle n’était pas tellement autonome finalement… Elle a subi ses deux formations même si elle n’était pas vraiment d’accord avec certains aspects de ce que lui enseignaient ces deux mentors…

Et ce triangle amoureux, NON NON c’est pénible des personnages qui ne savent vers quel amour se tourner, ça m’agace…

En Bref :

Un roman sympa à lire, d’ailleurs il se lit vite mais je suis restée mitigée sur le personnage de Cali.

Un bon point pour le côté anti-héroïne et un bémol pour un comportement assez subit…