A jamais seul des NanoSisters

Résumé

“À jamais seul” est un recueil de quatre nouvelles avec des univers différents.
Paul et Alwine sont deux adolescents qui prennent plaisir à harceler leurs victimes. Vous vous glisserez dans leurs pensées les plus sombres.
Pourquoi les harceleurs agissent-ils ainsi ?
Marie et Déborah, quant à elles, sont victimes de harcèlement scolaire. Vous serez projetés dans cet enfer qu’est leur vie et vous ressentirez la solitude qui les ronge.
S’en sortiront-elles indemnes ?
Bienvenue dans ce monde impitoyable !

Les NanoSisters est un groupe de quatre jeunes femmes, réparties aux quatre coins de la France. Leur premier ouvrage lutte contre le harcèlement scolaire et est publié en partenariat avec l’Association Les Papillons, dont le président et fondateur Laurent Boyer a écrit la préface.
Ce livre a pour objectif d’ouvrir les yeux aux témoins ainsi que de donner espoir aux jeunes harcelés.
L’intégralité de nos droits d’auteurs sera reversée à l’association Les Papillons.

Carte d’identité du Livre

Titre : A jamais seul

Auteures : Les NanoSisters

Éditeur : Autoédité

Genre : Contemporain, Nouvelles, Harcèlement Scolaire

Format : Epub

Nombre de pages : 302

Fiche Bibliomania

Sorti le 11 novembre 2021

Mon avis

Merci aux NanoSisters pour ce recueil qui je vous le dis de suite devrait figurer dans tous les CDI de collèges et Lycées ainsi que dans toutes les médiathèques et bibliothèque !

Daphné Milpiet, Cindra Tassone, Amandine Germani et Delphine R.V.

Je tenais à préciser que les auteures ont souhaité que l’ensemble des gains que rapportera ce recueil sera reversé à l’Association Les Papillons. D’ailleurs c’est Laurent BOYER le Président fondateur de l’Association Les Papillons qui a préfacé le recueil.

Les histoires

1 – La Revanche : La vie de Pierre est tranquille et bien rangée, elle bascule à l’arrivée d’un nouveau. A la suite de banales déconvenues, moqueries, la vie de Pierre devient un enfer. Sur le coup, il ne comprend pas bien ce qu’il lui arrive et ne dit rien, subit jusqu’à ce qu’il comprenne et se rebiffe. Seulement, la revanche risque d’avoir un goût très amer pour tous…

2 – La Rumeur : Quand on choisit de protéger un(e) harcelé(e), on s’attend forcément à subir les foudres des agresseurs. Mais quand l’histoire dérape et qu’un baisé volé devient le point de départ d’une chute interminable… On saisi l’horreur du harcèlement sous toutes ses formes; on saisi les blessures profondes et peut-être irrémédiables.

3 – Le Châtiment : Alwyne une jeune femme faisant partie du peuple des Hommes-Loup est mise à l’abri du danger dans une famille française. Dans sa nouvelle école, tout ne se passe pas comme prévu. D’un naturel dominateur de part sa branche familiale, elle ne se laisse pas brimer, mais celle contre qui elle lutte a l’âme noire… et il lui faudra beaucoup de courage et de patience pour en venir à bout; Mais est-ce aussi facile, bien sûr que non !

4 – La Bulle Imaginaire : Déborah s’évade de son quotidien mélancolique en écrivant des histoires pour elle et pour sa petite soeur. Après avoir été mise à l’écart par une fille de son groupe, les harceleurs se pressent pour l’insulter, la bousculer sans que rien ne puisse les arrêter, aiguillonnés par la fameuse peste aux mots si cruels et acides. Dans cette nouvelle, le harcèlement va très très loin et Déborah ne verra plus aucune solution pour se sortir de cette spirale infernale…

Les personnages

Pierre, le jeune harcelé dans la nouvelle « La revanche » écrite par Daphné Milpiet : Pierre est un jeune presque comme les autres. Il est gentil, il aime aider. Toujours bien habillé et il se fait discret en classe. Il travaille bien. Toujours prêt à aider les autres, c’est d’ailleurs pour cette gentillesse qu’il est vraiment apprécié des autres élèves. Ce n’est pas un garçon compliqué. Mais malheureusement ce n’est pas du goût du nouveau qui arrive dans son école et se jette sur Pierre comme un oiseau de proie et décide de faire de lui une victime pour l’anéantir…

Marie et Lisa, les jeunes harcelées dans la nouvelle « La Rumeur » écrite par Cindra Tassone : Marie est la première à être brimée par ses camarades car elle a sur son visage une cicatrice indélébile du drame qui s’est déjà joué dans sa toute jeune vie et qu’un groupe d’élèves a décidé de lui rappeler chaque jour. Lisa c’est son amie et elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et défends Marie au risque de s’attirer les foudres des harceleurs. Lors d’une fête, voulant consoler Marie, les deux amies sont surprise dans un moment d’intimité qui va enclencher la descente aux enfers de Lisa…

Alwyne et Marguerite, les jeunes harcelées dans la nouvelle « Le Châtiment » écrite par Amandine Germani : Alwyne arrive dans l’école de sa cousine Marguerite et elle ne comprend pas encore la langue de ses camarades. Elle s’aperçoit qu’une peste use de son statut pour brimer des élèves faibles et démunis face à sa violence; Elle ne l’accepte pas ! Alors peu importe son statut, Alwyne est bien décidée à protéger sa cousine Marguerite mais aussi les autres face à l’ire de cette furie. Elle décide de partir sur un acte mauvais = un châtiment…

Déborah, la jeune harcelée dans la nouvelle « La Bulle Imaginaire » écrite par Delphine R.V. : Déborah est la pestiférée de son école grâce à son ancienne amie qui a raconté des mensonges que tout le monde a cru. Du coup Déborah se sent terriblement seule, stressée, elle a la nausée rien que de penser à l’école et qu’est-ce que va bien pouvoir inventer sa harceleuse pour l’humilier. Elle fait comprendre à ses parents qu’elle ne souhaite plus aller à l’école mais ils prennent cela pour de la fainéantise, des caprices. Lorsqu’elle avoue à moitié qu’on l’embête, ses parents lui demandent de tenir jusqu’à la fin de l’année…. Mais la situation de Déborah va empirer et ses harceleurs plus nombreux vont aller trop loin, beaucoup trop loin…

La Plume, le Scénario

Avertissement des auteures : « Ce recueil comporte différentes scènes pouvant heurter la sensibilité des lecteurs. Veuillez prendre en considération la liste ci-dessous:

Trigger Warning : Violence (sexuelle, physique, morale), mutilation, meurtre, suicide. »

L’écriture des l’auteures

Chacune d’entre elles ont une écriture spécifique à leur univers. Toutes ces auteures traitent cependant d’un même sujet dramatique et absolument invisibilisé par les adultes (en général). Leurs mots sont directs, durs, dramatiques voir écœurants car oui c’est malheureusement la réalité. Ces nouvelles sont des fictions oui, mais malheureusement je suis certaine qu’elles feront échos dans la tête de certains jeunes… L’écriture des auteures est très réaliste et avec ces nouvelles, elles montrent ce qu’est la réalité dans les écoles. Car ne rêvons pas, il n’y a pas un seul établissement qui soit exempt de ces comportements aussi bien venant des élèves mais aussi des professeurs qui minimisent trop souvent les faits.

Les personnages

Chacun des personnages mis en lumière apporte une facette du harcèlement scolaire, mais ces comportement ne sont pas exhaustifs…

Pierre est un élève ciblé car il est plutôt bon élève, bien élevé et tout le monde semble l’apprécier. Il est persécuté insidieusement par Paul. Ce qu’on découvrira sur Paul sera surprenant et très triste. Si Pierre arrive à faire face, ce n’est pas le cas de tout le monde et finalement il se rendra compte qu’il n’a peut-être pas choisit la bonne méthode pour contrer Paul.

Marie et Lisa sont différentes, si Marie a tristement l’habitude de faire face aux moqueries; Lisa n’est pas taillée pour lutter et se laisse carrément anéantir. Elle montre à ses agresseurs qu’ils l’ont profondément blessé aussi bien moralement que physiquement. Alors elle bascule dans la solitude en écartant ses amis et sa famille à cause de la peur, de la honte et aussi pour les protéger et laisse alors le champ libre à ses harceleurs. Par contre, j’ai été étonnée de la réaction de Marie que j’ai trouvé assez passive

Alwyne et Marguerite sont deux personnalités différentes mais l’une avec l’autre, elles se soutiennent. Et l’union fait la force. Alwyne est une Azael et de part sa famille, elle arrive à contrer l’odieuse harceleuse. Malheureusement, cette fois on peut s’apercevoir que l’agresseur est irrécupérable, convaincu de son bon droit et de son impunité… L’issue de cette nouvelle laisse évidemment à réfléchir.

Concernant Déborah, je pense que c’est celle qui m’a le plus attristé, révolté ! Déborah est désespérément seule, insultée, brimée, battue, humiliée et bien plus encore… Cette jeune fille ne sait pas comment se sortir de cet enfer et le seul moyen qu’elle a trouvé est tellement dramatique, triste. Elle ne trouve pas de secours auprès de ces professeurs qui préfèrent inconsciemment participer à cet enfer, ils ne voient rien ou font semblant; quant à ses parents c’est le vide… pas de camarades à qui parler…

Les histoires dans leur globalité

Ces quatre nouvelles traitent toutes du harcèlement scolaire sous les différentes formes de monstres qui se cachent sous la forme des harceleurs. Évidemment, on trouve des harceleurs qui ont eux-mêmes subit et ça les rassure de se comporter pareil, ils se sentent puissant, supérieur et surtout ils ne veulent plus ressembler au ramassis de petit être fragile auquel ils ont été réduit par leurs propres harceleurs. Il y a les gamines qui se sentent puissantes car leur parents sont des sommités, mais elles cachent une grande tristesse, un grand manque… il y a les jalouses qui feraient tout pour être populaires même s’il faut en passer par l’humiliation de quelqu’un d’autre. Et il y a ceux qui ne voient pas où est le mal de s’amuser avec la détresse des autres voir d’en abuser car pour eux leur victime est réduite à l’état d’objet… et il y a tout ceux qui regardent sans rien dire, qui ont peur d’agir, d’attirer l’attention sur eux, il y a ceux que ça amuse de voir quelqu’un être ridiculisé

LE HARCELEMENT TUE ! N’OUBLIEZ PAS LE HARCELEMENT TUE !

Les thèmes abordés

  • Harcèlement scolaire
  • Les rumeurs
  • La timidité
  • La peur
  • Les violence morales, physiques et sexuelles
  • La différence
  • L’homosexualité
  • Les harceleurs passifs
  • Les harceleurs destructeurs
  • Le suicide
  • La dépression
  • L’impression d’être pris au piège
  • Protéger ses proches
  • L’immobilisme des adultes
  • l’amitié

En Bref

Un recueil dur et si réaliste qui retrace avec beaucoup de précision ce que peut subir un jeune harcelé. C’est si poignant !

Oui se sont des fictions mais ne rêvez pas, ça existe et c’est aussi cruel, c’est l’enfer pour tout ces jeunes qui n’ont personne vers qui se tourner.

En lisant ces lignes, j’ai eu peur, j’ai eu mal, mon petit cœur a saigné…

Pour finir je pense sincèrement que ce livre devrait être un sujet de conférence auprès des écoles. Les NanoSisters, vous avaient fait un formidable travail et vous mériteriez que l’Éducation Nationale vous prenne en compte et vous invite à une tournée des collèges et lycées pour discuter de votre recueil avec des élèves mais aussi les parents, professeur et toutes les équipes éducatives !!

MERCI !!!

2 commentaires sur “A jamais seul des NanoSisters

Ajouter un commentaire

  1. Merci beaucoup pour cette chronique très complète ! Comme tu l’as dit, chaque histoire est différente et nos styles aussi, mais le thème est bien présent. Nous espérons pouvoir alerter sur le fléau du harcèlement à notre échelle.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce que vous faites également ^^
      En espérant que les hautes instances prennent ce sujet en considération et surtout prennent des dispositions réelles pour les victimes et les harceleurs !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :