Les étoiles danseront pour toi de Catherine Lavaud

Résumé de l’auteur

"Miia est finlandaise. À sept ans, elle adore lire, car les histoires lui ouvrent les portes d'un monde fantastique qui lui permet d'oublier, l'espace d'un instant, la terrible maladie contre laquelle elle lutte de toutes ses forces : la leucémie. Dans ses livres de contes, elle a découvert un pays extraordinaire : la Provence. Elle s'est persuadée que si elle parcourait le Garlaban à la recherche de la fée Esterelle, qui ne court qu'à la pointe des montagnes, elle trouverait le moyen de guérir. Mais comment entamer un tel voyage quand on n'est qu'une toute petite fille ? Les étoiles danseront pour toi, une belle aventure humaine et un pur moment d'émotion."

Carte d’identité du Livre

Titre : Les étoiles danseront pour toi

Auteure : Catherine Lavaud

Éditeur : Autoédité – Librinova

Genre : Contemporain

Format : Epub

Nombre de pages : 391

Fiche Bibliomania

Sorti le 26 octobre 2020

Mon avis

Merci à l’auteure, Catherine Lavaud, Pour ce tsunami d’émotion, pour ce voyage au cœur des contes provençaux, pour ce voyage en Provence.

L’histoire

Miia, finlandaise, est une petite fille gravement malade, la leucémie la ronge doucement mais surement.. Son frère Luukas pour l’aider à supporter et à surmonter sa souffrance lui apporte souvent des livres à l’hôpital. Miia est férue de contes et légendes en tout genre; mais la Provence l’a touché en plein cœur;

Prise d’un espoir irrépressible, Miia est persuadée que si elle partait à la recherche de la fée Esterelle sur le Garlaban, elle arriverait à repousser la maladie.

Alphonse Daudet et Marcel Pagnol sont ses auteurs préférés, ceux qui lui insufflent l’espoir et la font voyager en Provence.

Ses séjours à l’hôpital ont rapidement asséchés les économies de ses parents et le voyage de la Finlande jusqu’en France, jusqu’en Provence est bien au delà de leurs moyens…

Les personnages

Miia : C’est une petite fille pétillante, pleine de joie et la tête remplie de magie grâce aux contes qu’elle lit très souvent; La Leucémie essaie de souffler cette flamme qu’elle a au fond des yeux, mais la petite tient bon et essaie de garder sa joie de vivre et ses espoirs. Elle est déjà passée par trop d’épreuves, mais cette fois sa foi, son espoir la pousse à croire davantage aux contes qu’elle lit. La Provence : Ce pays qui peut-être pourrait la guérir par l’intermédiaire de leurs fées Esterelle ou Lavandula; Cet espoir fou devient une idée fixe et lui ravage le cœur car elle sait se montrer raisonnable et comprend que ses parents n’ont vraiment pas les moyens d’entreprendre un tel voyage. La maladie, l’a fait indéniablement grandir trop vite, mais sa gentillesse est aussi grosse que son amour des gens et des choses auxquelles elle croit. C’est un petit concentré de lumière, de joie et d’amour : Un ange !

Luukas : C’est le grand frère de Miia; Il n’accepte pas cette morne réalité que Miia peut mourir de la Leucémie; tout en étant lucide, il est meurtri et chahuter par des émotions fortes et contradictoires. C’est un frère extraordinaire qui va remuer ciel et terre pour réaliser le rêve ultime de sa petit fée Miia. D’abord découragé et en colère, il est pris d’une détermination et d’un espoir intouchable ! C’est lui le dealer de rêve de Miia, en lui apportant sans cesse des livres pour satisfaire cette soif de curiosité et de connaissances pour les contes, qu’a développé Miia. C’est lui aussi qui va lui distiller l’amour de la Provence au travers des livres de Marcel Pagnol ou encore d’Alphonse Daudet.

Ces deux enfants vont devenir le centre d’une attention particulière et vont démontrer aux adultes que rien n’est impossible, qu’il faut garder son âme d’enfant et croire;

La Plume, le Scénario

Attention vous allez entreprendre la lecture d’un livre qui va vous chavirer, et vous ne pourrez vous retenir à aucun radeau, cette histoire va vous emporter dans son flot puissant et bouillonnant;

Honnêtement, mes larmes ont coulé durant les 3/4 de ma lecture… c’est vous dire; c’est impossible et impensable de se retenir.

Miia est une petite fille exceptionnelle qui met les adultes face à l’espoir, face à cette ingénuité perdue, face à sa morne réalité. Toujours gentille même face à la dureté des uns et au manque d’empathie des autres. Miia touche là où ça fait mal avec douceur mais toujours dans le mille !

Elle donne une belle leçon de vie dans sa façon de penser, de croire mais aussi dans ses durs moments où la réalité la rattrape et veut l’ensevelir … sa force est à ce moment là décuplée et elle avance toujours.

Au travers des lectures de Miia et de son amour pour la Provence, l’auteur nous emporte dans cette contrée merveilleuse, spéciale à plus d’un titre mais tellement chaleureuse. Vous avez envie de connaître ou de revivre la Provence, n’hésitez plus ce livre est fait pour vous, le tout au travers des yeux et des espoirs de cette petite Miia si attachante. En tout cas moi, ça m’a donné envie de voir la Provence !

J’ai beaucoup aimé toutes ces histoires et contes sur la Provence, c’était vraiment intéressant de les découvrir.

Ensuite, le récit aborde le sujet très difficile de la maladie, la Leucémie chez un enfant; l’auteure, Catherine Lavaud, le fait avec justesse, empathie et beaucoup de douceur même face à la réalité froide. Ses mots sont doux et percutants surtout par la bouche de Miia mais aussi avec la vision du frère pour qui il est impensable de perdre son Petit Loup; Du côté des parents, la chose n’est pas plus aisée, elle est triste, effroyablement stressante. L’auteur nous montre toujours avec beaucoup de tact, ce que peuvent ressentir les parents de Miia, leur peur de la rechute au moindre symptôme, leur impuissance face à la maladie, leur culpabilité de ne pas pouvoir réaliser le rêve de Miia. C’est déchirant…

Malgré ce côté sombre de la maladie, l’auteur a choisit aussi de montrer la solidarité que des enfants peuvent insuffler aux adultes en les mettant face à de belles actions non réfléchies faites simplement avec le cœur. C’était tellement émouvant; Cette solidarité peut traverser le monde, les âges aussi pour ne devenir qu’amour.

Je ne peux en dire plus au risque de dévoiler des choses essentielles, sachez juste que le voyage est bouleversant et magnifique.

J’ai beaucoup aimé les passages avec Simon ou encore avec Paul, le grincheux; Vous allez découvrir beaucoup d’autres personnages haut en couleur, et c’est le moins que je puisse dire, mais aussi certains avec un cœur énorme, d’autres très drôles, des hermétiques à l’empathie aussi mais tous font partie de cette histoire poignante, emplie d’espérance, de contes et d’amour surtout.

Un dernier mot pour la très belle couverture réalisée par Leslie Lavaud, douce à l’image du récit, lumineuse à l’image de Miia.

En Bref

Un récit bouleversant, poignant qui vous ramène à l’essentiel;

Un personnage qui vous remet les pendules à l’heure, forte, lucide mais aussi rêveuse, une belle âme, un être lumineux que la maladie essaie d’éteindre…

Merci à l’auteure, Catherine Lavaud, pour ce concentré d’émotion, ce concentré de Provence et ce concentré d’amour !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :