Besoin d’une mise au point

Je vois depuis plusieurs semaines, plusieurs mois même des commentaires assez cinglants sans réelles justifications sur les auteurs autoédités mais pas que, sur les auteurs édités également… et les fameuses coquilles et autres fautes de style, d’orthographe et j’en passe.

Le commentaire de trop est arrivé la semaine dernière… je ne peux plus me taire et je n’ajouterai pas de réponse sur le post car je pense que ça ne serait pas pertinent.

Je vais donc essayer de proposer mon humble avis, mon point de vue tout à fait subjectif sur plusieurs sujets qui sont liés.

  • Mon blog amateur d’avis lecture
  • Les auteur autoédité (les AE)
  • La lecture en général

1) Mon blog amateur d’avis lecture

Je suis blogueuse depuis 2008 (oui ça fait quand même un bail !)

Sur mon blog je publie des articles sur mes lectures, je livre mes ressentis, ce qui m’a plu, parfois ce qui m’a déplu de façon très subjective indépendamment de l’auteur.

JE NE SUIS PAS CORRECTRICE, pas bêta-lectrice non plus.

Je lis… c’est tout…

Si ça fonctionne avec mon imagination : super !

Si je ne suis pas conquise, je le dis aussi comme pour les romans qui m’ont plus (même traitement) en expliquant ce qui m’a déplu.

Je ne suis pas là pour démolir l’auteur car évidement mon avis est subjectif, donc ce roman peut plaire à un autre lecteur;

Alors n’en déplaise aux puristes, les fautes d’orthographe, les coquilles je m’en balance, pour certaines je ne les vois même pas, et si j’en capte par hasard, tant que ça n’entrave pas la fluidité de ma lecture, je n’en fais pas mention dans ma chronique, car ça n’a aucun intérêt dans l’histoire et je le répète JE NE SUIS PAS CORRECTRICE;

Je peux comprendre les blogueurs dont le métier est correcteurs qui ne peuvent s’empêcher de parler des fautes d’orthographe dans un avis lecture… mais quand vous n’êtes pas le correcteur du roman que vous êtes en train de lire et que vraiment les fautes vous sautent aux yeux… soyez sympa, parlez en à l’auteur avant de l’épingler en place publique pour quelques fautes que vous ne supportez pas, c’est une courtoisie. Ne soyez pas sectaire.

Et surtout épargnez moi l’argument que le futur lecteur a le droit de savoir ce sur quoi il va tomber…. NON, le lecteur est grand et il va se débrouiller tout seul; parler des fautes ne le renseignera pas sur l’histoire qu’il a envie de lire ou dont il a eu la curiosité de lire un avis…

Personnellement je ne lis les avis qu’après avoir lu le roman car trop souvent dans les chroniques, les blogueurs spolient beaucoup trop de choses; mais en plus quand je vois qu’il met en avant qu’ « au mon dieu un livre avec des fautes d’orthographe », ça me sidère à chaque fois… je m’en balance des fautes, je veux connaître pourquoi l’histoire vous a plu ou déplu c’est tout, que l’auteur soit fort ou non en orthographe ça ne l’empêchera pas d’être talentueux pour emmener le lecteur dans un autre monde !

En fait je ne polémique pas, je ne vais tout simplement plus lire d’avis sur ce blog.

Je ne veux pas basculer dans un camp non plus, si le récit est illisible car il y a beaucoup trop de fautes pour passer dessus, je ne suis pas idiote non plus… je sais que ce genre de situation existe, mais ce n’est en aucun cas courant, c’est très exceptionnel !

2) Les auteurs autoédités ou édités dans de toutes petites ou jeunes Maisons d’Édition

Pour avoir fait quelques recherches sur la question, voilà ce que j’en ai retenu :

Un auteur autoédité c’est :

  • Un auteur qui a choisit le difficile chemin de la liberté, seul, c’est un esprit libre; et NON il n’a pas forcément été refusé par les Maisons d’Édition
  • La différence entre un auteur autoédité et un auteur de grande Maison d’Édition, l’AE ne fléchit pas face aux diktats, sinon je dirais que c’est le même individu passionné par l’écriture et le partage mais ils ont pris différents chemins;
  • Ah et cette fameuse chaine du livre ? L’AE ne vit pas en marge de cette chaîne du livre, comme un édité de ME, il a besoin d’un imprimeur, de libraires, de lecteurs. Les seuls paramètres qui sont exclus de l’équation c’est l’éditeur et les distributeurs… je vous laisse réfléchir là-dessus.
  • Le mythe de la faute d’orthographe récurrente chez les AE ! Et ben non, un AE ne fait pas plus de faute qu’un édité en ME; C’est un mythe véhiculé par la peur pour discréditer cette branche du livre. Ensuite, un AE peut autant avoir recourt à des bêta-lecteurs et à des correcteurs que dans une ME.

  • L’autoédition un cercle fermé ! Encore une fausse idée… un AE peut tout aussi bien faire édité une partie de ses récits dans un ME, et choisir de s’autoéditer pour d’autres récits; Se sont des auteurs hybrides et à eux seuls ils réconcilient les deux camps !
  • Un AE est plus abordable ! Bien sûr qu’un AE est beaucoup plus abordable qu’un édité de ME, il y a des exceptions bien-sûr mais vous pouvez plus facilement parler de son roman avec un AE qu’un édité car un édité faut déjà réussir à l’atteindre (attaché de presse, éditeur…)
  • La Lecture c’est quoi pour moi ?

    Toujours de mon point de vue hyper subjectif.

    Je répète encore JE NE SUIS PAS CORRECTRICE et les mauvaises langues pourront dire « ça se voit ! »

    La lecture est un plaisir, une bulle dans laquelle je m’ouvre à un monde différent du mien; Alors non je ne m’enferme pas dans cette bulle, j’élargis mes perceptions, mon esprit critique.

    Quand je lis je ne suis pas là pour traquer les fautes, les répétitions, les mauvaises tournures, si ces petits défauts n’entravent pas ma lecture, le cours de mon imagination, c’est OK !

    L’histoire, l’intrigue, les personnages comptent plus que tout le reste. Si l’auteur me fait voyager dans des mondes différents mais au mon dieu il a oublié un « s » à monde, je suis désolée mais ça n’arrête pas mon voyage !

    Maintenant, je peux concevoir que quand vous êtes dans le métier de correcteur ou bêta-lecteur, la lecture se transforme vite en déformation professionnelle ... et ça doit pas être marrant… mais bon sang quand vous n’êtes pas le correcteur du roman, vous n’êtes pas non plus en cours de lettres ou de français, alors lâchez prise et appréciez une lecture dont vous n’êtes responsable de rien;

    La faute d’orthographe et autres joyeusetés doivent-elles apparaître dans une chronique ?

    C’est un débat ?

    Pour ma part, je ne vois que rarement les fautes d’orthographe, et si j’en repère, je ne vois pas la nécessité d’en faire un paragraphe dans mon avis.

    J’écris un avis sur l’histoire, les personnages, l’intrigue et l’effet global qu’a eu le récit sur moi.

    J’écris des avis lecture pour donner envie de lire, pour faire découvrir des textes que j’ai aimé, qui m’ont fait voyagé, sur des personnages qui m’ont chamboulé et je ne pense pas, sincèrement, que pointer du doigt les fautes de l’auteur soit pertinent…

    En Bref

    Si vous attendez de moi, dans mes avis, que je vous dise que tel ou tel auteur fait des fautes ou autres défaut d’écriture; Vous pouvez passer votre chemin, c’est sans regret;

    JE NE SUIS PAS CORRECTRICE / JE NE SUIS PAS PROF DE FRANCAIS

    Je suis juste passionnée de lecture, d’aventure hors norme ou commune, de voyage, de rencontre avec des personnages étonnants ou ordinaires.

    Je lis … c’est tout …

    SOUTIEN ÉNORME AUX AUTEURS AUTOÉDITÉS ET AUX PETITES/NOUVELLES MAISONS D’ÉDITION

    Bon les autres je vous aime bien aussi 🙂

    2 commentaires sur “Besoin d’une mise au point

    Ajouter un commentaire

    Votre commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google

    Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s

    Propulsé par WordPress.com.

    Retour en haut ↑

    %d blogueurs aiment cette page :