Le Cloître des Vanités de Manon Ségur

Résumé de l’auteur

1231, Occitanie...
Cela fait plus de mille ans que le cloître des vanités attire des âmes gangrenées par le désir et le désespoir. Sernin le bâtisseur, démon à la fois cruel et raffiné, règne en maître dans cette cour ensorcelée. Il a façonné Albeyrac, la fière cité Languedocienne entourant son piège et goûte à présent une retraite bien méritée mêlée de torture, de meurtres et de dégustation de souvenirs volés...
Hélas, l’arrivée d’un groupe de prêcheurs Albigeois va tout changer à proximité de son garde-manger. Les Parfaits et Parfaites de la secte cathare risquent de lui saccager son arme favorite par leur foi. Les pouvoirs du démon s’affaiblissent à leur approche, l’empêchant de se débarrasser d’eux par voie directe. Pour ne rien arranger, une des croyantes commence à attirer son attention d’une manière encore inédite, étrangement douloureuse...

Carte d’identité du livre

Titre : Le Cloître des Vanités

Auteur : Manon Ségur

Illustratrice : Marcela Bolivar

Éditeur : Éditions Crin de Chimère

Collection : Archelune

Genre : Fantastique

Format : Epub

Nombre de pages : 248

Sortie le 10 mars 2021

Fiche Bibliomania

Mon avis

Je remercie une nouvelle fois les Éditions Crin de Chimère et l’auteure Manon Ségur, pour cette plongée en Occitanie historique où le bien et le mal peuvent se confondre.

L’histoire

Alors que la Cité d’Albeyrac fête sa toute nouvelle Cathédrale Saint-Joseph; tous ne sont pas à l’allégresse et à la piété… Le Vicomte est terne et préfère s’enfermer dans les tréfonds du saint bâtiment; et une ombre envieuse et tourmentée fuit le bruit de la Cathédrale.

Sernin le Bâtisseur ne perd pas une miette de cette envolée de piété car il sait que tout n’est que faux semblant afin de protéger la Cité des chrétiens extrémistes qui n’attendent qu’un faux pas… Savourant les mensonges, les ambitions vénales, les obsessions des humains, Sernin commence à ressentir l’aura des Albigeois venus s’installer provisoirement en cette belle cité qu’il a façonné depuis des siècles.

Voyant ses pouvoirs s’affaiblir, Sernin le démon cherche à atteindre cette foi désintéressée qui réduit considérablement son garde manger. Mais il n’avait pas prévu le pouvoir de la lumineuse Parfaite, cette aura qui l’intrigue autant qui le dégoute… qui le dégoute ? vraiment ?

Mais aux portes de la cité, les fanatiques chrétiens poussent, pressent et menacent de ravager son territoire si durement acquis depuis des siècles, si durement équilibré depuis si longtemps…

Sera t-il assez fort, assez puissant pour lutter contre la lumière et protéger ce qu’il a construit, ce qu’il chérit le plus au monde ?

Les personnages

Sernin Le Bâtisseur: C’est un Démon qui a élu domicile a un endroit précis du globe et qui s’est mis en tête de le façonner pour s’adoucir la vie. La cité d’Albeyrac oscille entre ce qui se fait de plus vil et ce qui éclaire les âmes égarées. Sernin gère un équilibre incertain qui lui procure un garde manger constant, jamais trop … Vivant doucereusement de meurtre, de torture, et d’aspiration des obsessions de ses victimes, il est bien heureux jusqu’à l’entrée des albigeois, une secte lumineuse qui menace, qui affaiblit ses pouvoirs avec leurs prières; Mais ce n’est pas tout, une épine vient contribuer à sa perdition ou peut-être plutôt à cette tentation de la rédemption sans jamais se l’avouer… Devant l’aura aveuglante d’une Parfaite pas comme les autres, il se retrouve perdu, désorienté mais il reprend vite ses vilains défauts de démons… Arrivera t-il à charmer cette croyante ? Ce challenge est-il le dernier ?

Hermine : C’est une jeune femme faisant partie de la maison du Vicomte; Elle ne peut rester sous le bruit entêtant de la volée de cloches, c’est beaucoup trop dure. Elle rêve d’un avenir, aussi vénal qu’irréalisable pour elle et l’amertume emplie son âme; C’est une jeune femme débrouillarde, travailleuse et très intelligente; Elle a tenu à se cultiver pour ne pas être manipulée mais pour reconstruire sa vie et pourquoi pas celle des autres; Elle a de fortes ambitions, ne tourne pas autour du pot et sa langue acérée lui vaudra bien des tortures et autres tourments mais ça ne la brisera jamais ! Elle voit plus que le bout de son nez et arrive très vite à cerner les gens et les situations. Peut-être arrivera t-elle à faire sa place ? Peut-être que son obsession la condamne déjà ?

Dans cette cité, il émerge des êtres repoussants, abjectes mais en contrepartie la lumière reste toujours présente et contrebalance avec des êtres d’une rare exception, des êtres durement éprouvés par la vie mais qui ont su garder cette lueur d’espoir au fond d’eux même infime; et c’est peut-être ça que va apprendre à ses dépens Sernin le Bâtisseur.

La Plume, le Scénario

J’ai trouvé la plume de l’auteure, Manon Ségur, très lyrique, très pieuse pendant de longues pages sans nullement gâcher la lecture; Je me suis laissé doucement ensevelir par cette chape onctueuse de fausse piété et de mensonge… Parce qu’il est question de cela quand on aborde Sernin le Bâtisseur.

L’ambiance est lourde de fragrance sucrée ou fleurale peut-être, l’antre du démon est arrivé à me subjuguer en jouant sur ma curiosité … malsaine… Manon Ségur nous lie en quelques sortes à Sernin, qu’on apprend à ne pas détester, peut-être même à prendre en pitié et puis comme il semble le penser très fort, il débarrasse la cité de la lie de l’humanité… les obsessionnels, les vaniteux cruel, les gens qui se laisse emporter par leur tristesse ou autres émotions négatives. Oui finalement j’ai vraiment bien aimé Sernin le Démon, malgré ses meurtres, sa torture, sa propension à aimer se nourrir du mal qui émane des émotions humaines qu’il aime aussi cultiver d’ailleurs.

Dans ce récit Manon Ségur nous livre deux facettes du monde tel qu’on aimerait le percevoir, mais avec différents points de vue. Il n’y a ni mal ni bien dans ces visions car toutes tendent vers un même objectif, seulement des chemins différents pour y arriver qui n’en enlève pas moins d’admiration d’un côté comme de l’autre; des chemins aussi compliqué l’un que l’autre.

Si d’un côté la foi inébranlable qu’en chacun de nous demeure une lumière, un espoir et que rien ni personne ne peut l’éteindre; d’un autre côté peut-être que se salir les mains et un peu l’âme pour apporter, protéger cette chère lumière nous amène exactement au même endroit. D’un côté rester droit et ne jamais fléchir face aux Ténèbres est source d’admiration, cette ténacité, cette détermination à croire en l’autre, et dans un même temps ce chemin un peu moins orthodoxe, qui vous fait frayer quelques fois avec l’engeance du mal mais pour préserver la lumière et l’espoir au détriment de soi … juste pour les autres sans contrepartie c’est aussi admirable de se salir les mains pour empêcher les autres de se ternir. Je ne sais pas si j’ai été claire, mais cette réflexion à double tranchant était passionnante et intense.

Un petit mot sur ligne historique du récit très intéressante, l’auteure explique d’où lui vient ses influences tout à la fin de l’histoire, n’oubliez de lire ces derniers mots qui ont vraiment un intérêt précieux.

Et pour finir ce message sous-jacent que tout le monde peut changer grâce à l’amour peu importe la forme, amour filiale, amour passion, amour amitié, amour de son prochain … et j’en passe, c’est ce pouvoir qui est incontrôlable, qui est indomptable, que personne ne peut contrer !

En Bref

Un récit qui vous englue dans des fragrances lourdes, un récit plus lumineux qu’il n’y parait.

Un récit qui s’appuie sur l’Histoire Languedocienne et trempe dans un fantastique démoniaque;

Merci aux Éditions Crin de Chimère et à l’auteure Manon Ségur pour cette aventure sucrée/amère;

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :