L’Ost sans terre, Chroniques du quatrième royaume de Gilbert Laporte

Auteur : Gilbert Laporte

Titre : L’Ost sans terre, Chroniques du quatrième royaume

Éditeur : Autoédité / Librinova

Genre : Fantastique, Historique

Format : epub

Nombre de pages : 461

Fiche Bibliomania

*** ATTENTION PROBABLES SPOILERS ***

pour ceux qui n’aurait pas lu
– Quarte Realme, Chronique de Rocquecourt

Résumé de l’auteur

« Comté de Mâcon, XIIe siècle : une étrange vague de terre emporte dame Isabella et son odieux époux vers un monde inconnu. Avec l’aide de son amant Gossuin et de la mystérieuse Bernada, elle y prendra possession d’un fief où elle imposera impitoyablement ses lois. Six siècles plus tard : sa descendante, la reine-sorceresse Mélianda, envoie ses chevaleresses et terribles inquisitrices chasser le roi Guilhem le Bon de son trône. Pour survivre, celui-ci devra mener de féroces batailles avec son ost et affronter d’épouvantables monstres, tout en étant confronté à de multiples phénomènes inexpliqués. Au milieu de ce chaos, il désespérera de trouver la porte de l’Altremonde où son épouse mourante lui avait pourtant promis qu’ils se retrouveraient. Et, dans l’ancienne cité royale occupée, le fidèle et redoutable prévôt Gauthier est revenu organiser la résistance avec Foulque et ses gueux de la Cour des Miracles. Il pourra également compter sur l’aide du vaillant écuyer Amaury, à la sombre réputation de mort-vivant, qui reste hanté par l’incroyable découverte qu’il a faite sur son passé… »

Mon avis

Merci à Marie Perney chez Librinova, et à l’auteur Gilbert Laporte pour m’avoir proposé de continuer ce voyage particulier et étonnant.

L’histoire

Le roi Guilhem le Bon est lourdement attaqué par la férocité des chevaleresses de la Reine-Sorceresse Mélianda; Alors que le territoire subit d’étranges et inquiétants phénomènes, Mélianda avance toujours plus.

Au XIIème siècle, Isabelle et sa suite se retrouve englouti par une vague de terre qui les emmène dans un lieu inconnu, elle y voit une seconde chance pour vivre une vie meilleure.

De son côté Gauthier le fidèle prévôt du Roi Guilhem le Bon, s’organise de façon rusée et malhonnête pour soutenir le roi dans l’ombre, en vue de sa reconquête du fief de Rocquecourt.

Le roi compte encore beaucoup de fidèles, dont Amaury à la réputation inquiétante, le page Pierrick et bien d’autre encore, mais il sent sa volonté et son fol espoir de revoir sa Reine Éléonore s’affaiblir de jour en jour, il essaie coûte que coûte de se ressaisir.

Sera t-il assez fort pour lutter contre cette étrange sauvagerie qui s’éveille en lui quand sa bonté faiblit sous les coups du sort ?

Les personnages

Amaury de la Houssaye : Écuyer de Thibault de Bellegarde, un fidèle du roi; Amaury souffre du rejet de son maître et ne semble pas comprendre pourquoi une réputation de mort-vivant le poursuit. Il n’a de cesse de vouloir regagner la confiance de son maître et lui prouver qu’il n’est pas un mort-vif. Mais doucement une sournoise vérité s’immisce dans son esprit. Il est mélancolique mais déterminé à défendre et aider le roi à reprendre son fief. Heureusement, il trouve refuge et amitié auprès de fidèles du roi. Va t-il découvrir ce que son esprit ne veut pas se souvenir ?

Isabella : c’est une jeune épouse d’un vieux et petit seigneur. Elle est d’origine Occitane et ne rêve que de retrouver son Occitanie natale. Elle n’a pas fait bon mariage et son époux est rude, malade et imbuvable. Par contre, il semble que son chevalier paysan soit prêt à tout pour la protéger. Vous le comprendrez au fil de la lecture, Isabella est un personnage central, catalyseur de l’Occitanie. C’est une femme déterminée à offrir le meilleur aux femmes face à la brutalité des hommes. Elle veut un monde dirigé par les femmes pour les femmes afin d’améliorer les conditions de vie de chacune. Que cache t-elle au plus profond d’elle ? N’a t-elle pas vu qu’elle risque de reproduire les actes honnis de tous ces hommes qu’elle ne supporte plus ou peut-être est-ce la peur qui la commande ?

Tous les personnages font face à des situations peu communes voire terrifiantes mais ils sont guidés par le besoin irrépressible de protéger ceux qu’ils aiment, de protéger leurs convictions aussi, de protéger quelque chose qui n’est peut-être plus…

La Plume, le Scénario

J’ai retrouvé avec plaisir ce langage féodal qui plonge le lecteur dans l’univers de l’auteur Gilbert Laporte. J’ai eu l’impression de reprendre le récit là où il s’était arrêté dans le premier tome « Quarte Realme ».

Une nouvelle fois, le récit nous ballote entre passé, présent et futur sans qu’une seule fois je ne me suis sentie perdue. On découvre des choses qui expliquent la situation actuelle, le présent tend à renseigner le comment et le pourquoi d’un tel futur. Bref l’auteur nous laisse croire un instant que le lecteur sait tout… mais détrompez vous, le récit révèle de sacrées surprises !

C’est un peu près à cet endroit du récit que l’auteur accentue le thème de la condition de la femme à l’époque féodale, et c’est aussi de ce fait que certaines femmes vouent une haine sans nom aux hommes. Dès cet instant, notre époque se superpose et oui à cause d’ignobles êtres abjectes, certaines femmes haïssent les hommes, car aucune femme ne se trouve jamais en sécurité où que ce soit. Et par conséquent, certaines aux idées extrêmes veulent les femmes supérieures aux hommes. Mais évidement, il n’y a rien de bon dans les extrêmes, les excès ne mènent qu’à des voies sans issue. Attention je ne veux pas susciter la polémique, c’est juste mon avis (et tout commentaire non constructif sera supprimé)

Ce tome 2 confirme ce que je pensais du roi Guilhem le Bon, le malheureux est resté trop longtemps englué dans une fausse idée de paix, convaincu qu’il en était l’unique responsable. Dans ce tome 2, il perd patience, sa bonté, sa bienveillance sont égratignées par les mauvaises actions des uns et des autres. La confiance n’est plus là, la Reine Mélianda est forte et tellement avide de se venger que sa rage est difficilement contrôlable. Le roi lui-même perd un peu de sa superbe et se complait dans son malheur d’avoir perdu sa reine Éléonore mais il y encore quelque chose de caché, de trouble… je n’en dis pas plus …

Attendez-vous à beaucoup de combats, que ce soit avec des armées humaines ou avec des créatures. Ce tome est guerrier, ravageur et montre la cruauté, la sauvagerie d’une guerre et ce qu’elle fait aux combattants et combattantes.

Le surnaturel est beaucoup plus présent dans ce récit et on sent que quelque chose s’est passé il y a longtemps ou dans le futur mais cette fracture n’est plus sous contrôle du tout… et cela rend le récit intrigant, inquiétant… le récit donne l’impression que quelque chose d’énorme va arriver ou pas… et j’avoue ça m’a laissé sur les dents, ce sentiment furtif de danger donne une dimension sombre et inquiétante.

Dernier point : Encore une très belle couverture !

En Bref

Un récit captivant avec beaucoup plus de surnaturel étrange, intrigant et le sentiment que quelque chose nous échappe;

Un tome plus versé dans les combats, dans la cruauté de la guerre et finalement qui nous laisse un arrière goût de vengeance mêlée de haine.

Des personnages toujours très intéressants et finalement l’impression que l’auteur nous tient en haleine même enchaîné, avec quelques réponses aux questions que l’on peut se poser.

Encore merci à Marie Perney de Librinova et à l’auteur, Gilbert Laporte pour cette lente descente dans les affres de la guerre assaisonnée au surnaturel inquiétant mais intrigant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :