Gaby et Méphisto de Selma Bodwinger

Titre :Gaby et Méphisto

Auteur : Selma Bodwinger

Éditeur : Autoédité

Genre : Urban Fantasy

Format : epub

Nombre de pages : 150

Fiche Bibliomania

Résumé de l’auteur

« Méphisto, démon en exil sur Terre, essaie de donner un sens à sa vie dans un monde qu’il pressent toucher à sa fin. Un soir de cuite, il reçoit la visite de l’archange Gabriel qui vient ranimer, entre eux, une passion millénaire. Dans cet univers au bord de l’effondrement, ces deux-là pourraient bien, à eux seuls, faire basculer les humains vers l’Apocalypse.

Mon avis

Merci à l’auteure, Selma Bodwinger de m’avoir proposé son roman court, une entrée étrange dans la romance d’un Démon et d’un Archange.

L’histoire

Méphisto et Gabriel ont entretenu une liaison contrenature (Bien et Mal) et ont été contraint à se séparer. Méphisto est banni sur Terre et Gaby disparaît faire pénitence aux cieux.

Seulement, Gabriel réapparait au bout de mille ans devant Méphisto et leur passion est intacte. Mais l’archange est toujours troublé et partagé par sa nature et ses actes; il n’assume pas, il a peur, il est perdu mais il ne peut résister à l’envie de revoir Méphisto.

L’archange Michel et Satan se frottent les mains car les deux amants vont peut-être bien précipiter l’Apocalypse sur Terre…

Mais les deux amants vont avoir bien autre chose à penser qu’à l’Apocalypse car leur vie va prendre une tournure inattendue et impensable.

Les personnages

Méphisto : C’est un Démon banni des Enfers car il a eu l’audace d’aimer un Archange. Il est resté fidèle à lui-même, continue ces petits ou gros contrats infernaux avec les âmes damnées. Les humains sont si vils parfois que son travail n’ai pas plus difficile sur Terre qu’au Pandémonium. Il se sent seul malgré son adorable panthère; il se languit de Gabriel même après 1000 ans… Il s’est acclimaté à sa vie sur Terre, et par quelque fois récolter des âmes dont le contrat arrive à échéance pour l’Enfer même s’il a été banni, il continue son boulot. Il se révèle très responsable et garde la tête sur les épaules même quand tout va mal…

Gabriel : C’est donc l’Archange Gabriel, c’est un être torturé, qui culpabilise d’exister... Il est différend de ses frères Michel et Raphaël qui le méprisent. Il a une particularité qui fait de lui un être unique, avec des besoins et des désirs qu’il pense déplacé, honteux par rapport au plan divin de son Père le Dieu tout puissant. Il alterne entre passion folle et autopunitions extrêmes. De ce fait il est très instable, et il ne pense pas qu’il fait souffrir son amant en même temps.

Évidemment les deux camps s’opposent, épient les moindres faits et gestes des deux amants comme des voyeurs, des vautours; mais il y aussi des humains qui interagissent avec Méphisto pour son plus grand bien, comme sa femme de ménage avec l’homonyme d’une chanteuse latino-américaine…

La Plume, le Scénario

L’écriture de l’auteure, Selma Bodwinger, est agréable, très directe, réaliste.

Au départ je me suis dit, que j’étais tombé dans un récit purement romanesque, prenant pour excuses des scènes de sexe pour mettre en avant le syndrome de Roméo et Juliette (le Démon Méphisto = le Mal et l’Archange Gabriel = le Bien)… Mais au fur et à mesure que l’histoire avance, je me suis rendue compte que c’était bien plus que ça. Outre le fait de menace d’Apocalypse dû à leur relation, des thèmes inattendus se cachaient entre les lignes.

Je m’explique, tout d’abord et surtout avec l’Archange Gabriel; Dans la Bible, il est chargé des âmes, des humains et pour le coup il est connu pour avoir plus d’empathie, en tout cas plus que ses frères, pour les créations de son Père. Or là, il apparaît torturé, dérouté, incapable de se détourner de sa culpabilité. Il est tantôt dévoré de passion pour Méphisto, tantôt dévoré de remords … et les humains sont vraiment son dernier soucis…

L’auteure abordent aussi le thème de la différence dans tout ce qu’elle peut englober au sens large; Toujours avec Gabriel, je ne vous révèlerai pas pourquoi mais il a souffert de sa différence au sein de sa famille, il a été moqué et mis à l’écart... sa confiance en lui a été piétiné et a occulté la raison de son existence. Ainsi il a développé des comportements incohérents et dangereux pour lui, pour se punir mais aussi car il avait perdu toute dignité, toute estime de lui…Il a interprété ses sentiments, ses besoins, ses désirs comme des déviances et il a cherché de la pire des manières possibles de rejoindre un idéal illusoire. Comprenant, d’où venaient ses sautes d’humeur, ses brusques changements d’attitudes, j’avoue qu’il m’agaçait quand même un peu car peut-être que je me suis attaché à Méphisto qui répondait toujours présent malgré sa souffrance d’être malmené également. Une situation qu’il a plutôt bien géré au final.

Avec Méphisto, l’auteure aborde un personnage, qui est resté lui-même si on peut dire; car évidemment sa relation l’a un peu changé, mais il a l’air plus sage, plus serein face à la situation, il a accepté son bannissement. C’est un Démon donc il écrit des contrats avec des Humains à l’âme corrompue et va les récoltées à échéance, jusque là tout est normal pour un Démon, il continue son travail même éloigné de l’Enfer. Il reste, malgré tout, marqué par sa relation, et ne peut absolument pas repousser Gabriel même quand celui-ci part en vrille…

Ils vont être confronté bien plus qu’ils ne le pensaient tous les deux par leur amour si défendu mais fort. Ce qu’il leur arrive est un cataclysme. Je pense que réellement dans la vraie vie, cette situation est un cataclysme, alors oui plus ou moins aussi violent, on à l’impression à tord que ça passe crème mais je le redis c’est un cataclysme. Et je n’en parle pas de façon ni négative ni positive; bon certes le terme « cataclysme est peut-être mal choisit mais en tout cas, la métaphore du récit est réelle !

En Bref

Une romance peu habituelle pour aborder des thèmes difficiles comme le rejet familial, la différence, la peur de l’avenir, l’idéal inatteignable, les conséquences du coeur et du sexe;

Des personnages intéressants, énervants, attachants et émouvants;

Merci à l’auteure, Selma Bodwinger, pour cette lecture certes courte mais intense pour qui lit entre les lignes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :