Quarte Realme, Chroniques de Rocquecourt de Gilbert Laporte

Gilbert Laporte

Auteur : Gilbert Laporte

Titre : Quarte Realme

Éditeur : Autoédité / Librinova

Genre : Fantastique, Historique

Format : epub

Nombre de pages : 386

Fiche Bibliomania

RĂ©sumĂ© de l’auteur

« ForĂŞt de Compiègne, XIIIe siècle : le chevalier Ancelin est transportĂ© par une Ă©trange tornade sur une Terra Incognita peuplĂ©e de dragons et autres animaux terrifiants. AidĂ© par le vaillant bĂ»cheron Honfroi, il fondera, non sans mal, une solide seigneurie.
Six siècles plus tard : son descendant Guilhem le Bon voit son royaume envahi par l’ost de la reine-sorceresse Mélianda, dont les chevaleresses, guerriers serviles et impitoyables inquisitrices s’apprêtent à lancer l’assaut final sur son château.
Guilhem est en plein désarroi. Comment a-t-il pu en arriver à un si sanglant désastre ?
Doit-il continuer Ă  combattre bravement, ainsi que le racontent les chroniques de son ancĂŞtre Ancelin, ou lui faudra-t-il suivre la prĂ©monition de son Ă©pouse mourante ÉlĂ©onore, en fuyant pour mieux la retrouver et vivre Ă  nouveau leur fol amour dans un Ă©nigmatique Altremonde ? »

Mon avis

Merci Ă  Anne-Brune Marcel chez Librinova, et Ă  l’auteur Gilbert Laporte pour m’avoir proposĂ© ce voyage au travers les siècles en Terra Incognita

L’histoire

Guilhelm le Bon, règne sur un royaume apparemment en paix; c’est un roi juste et bienveillant aimĂ© de ses sujets et alliĂ©s;

Seulement le danger guette; la reine-sorceresse, d’Occitanie, nourrit une rancĹ“ur contre ce bon roi et veut le balayer de cette Terra Incognita et au passage rĂ©gner sur tous les hommes.

Aux portes de la guerre, Guilhem devra choisir entre fuir en Ă©coutant les divagations de sa tendre Ă©pouse…ou combattre sa chère citĂ©; Son pays saigne de ces preux chevaliers qui semblent avoir du mal Ă  repousser les terribles chevaleresses de la reine MĂ©lianda.

Que va t-il advenir de ce fameux fief qu’est Rocquecourt ?

Les personnages

Guilhem le Bon : Il est roi et vit dans la citĂ© de Rocquecourt, une citĂ© construite par feu son ancĂŞtre Ancelin venu de l’Ancien Monde; La guerre est Ă  ses portes et semble mettre en mauvaise posture ce bon roi qui ne comprend pas comment il en est arrivĂ© Ă  bientĂ´t perdre sa citĂ©. Il est convaincu de battre aisĂ©ment l’ennemi d’Occitanie. Pour lui, un homme demeure plus fort et plus habile qu’une femme, pour tout ce qui touche Ă  la guerre en tout cas, et il dĂ©plore d’ailleurs que son fils ne porte que peu d’intĂ©rĂŞt aux choses de la guerre. Il ne sous-estime pas forcĂ©ment la reine-sorceresse car il est conscient de sa force, mais il considère que ses guerriers doivent ĂŞtre plus fort que les chevaleresses contre lesquelles ils vont devoir se battre… MalgrĂ© tout, il voue un amour sans fin Ă  son Ă©pouse qu’il considère très avisĂ©e et intelligente;

MĂ©lianda : La reine-sorceresse qui voue une haine farouche Ă  Guilhem le Bon; elle mĂ©prise au plus haut point les hommes et ne les destine qu’Ă  une vie de souffrance et d’esclavage ou Ă  une mort douloureuse… Elle semble, colĂ©rique et ambitieuse; Elle veut rĂ©gner sur le pays et bien plus encore, rĂ©duire les hommes Ă  nĂ©ant et donner le pouvoir aux femmes. Elle s’entoure de chevaleresses, de guerrières puissantes, rusĂ©es et sournoises.

D’autre personnages interagissent dans cette guerre de pouvoir, de vengeance; mais d’autres apparaissent pour expliquer le passĂ© de Rocquecourt, j’ai beaucoup aimĂ© Honfroi ou encore Ancelin; Ă  vous de les dĂ©couvrir, de dĂ©couvrir leur histoire passionnante;

La Plume, le Scénario

L’Ă©criture de l’auteur, Gilbert Laporte, pourra en surprendre plus d’un; En effet, il utilise un langage, un vocabulaire tout droit sorti de l’Ă©poque fĂ©odal. Pour ma part, ça m’a complètement plongĂ© dans le rĂ©cit, cette façon de procĂ©der est immersive; Elle surprend un peu au dĂ©but, il faut un peu s’acclimater car on ne lit pas tout les jours du vieux français, mais au fur et Ă  mesure des pages, la lecture devient naturelle et fluide. C’est mĂŞme quelques fois assez cocasse.

Dans ce rĂ©cit, l’histoire tourne autour de la citĂ© de Rocquecourt; L’auteur passe du prĂ©sent, au passĂ© mais aussi au futur de la citĂ©, par consĂ©quent on devine l’issue de la guerre, ou devrais-je dire de la grande bataille, car la guerre est-elle terminĂ©e finalement ?

Ces petits sauts dans le passĂ© enfin 6 siècles en arrière quand mĂŞme ont Ă©tĂ© un vrai rĂ©gal pour moi, j’ai beaucoup aimĂ© suivre l’aventure de Honfroi le bĂ»chier (le bĂ»cheron) qui garde toujours Ă  l’esprit la survie de sa femme et de ses filles; ce qu’il accomplit est vraiment passionnant Ă  suivre.

Les sauts dans le futur donnent à réfléchir, et une surprise de taille vous y attend ! je ne dirais rien sur le futur sinon je vous dévoilerai trop de choses et ça gâcherai votre découverte.

L’histoire au prĂ©sent montre un roi, engluĂ© dans une fausse paix; J’ai eu l’impression au dĂ©part qu’il Ă©tait tellement bienveillant qu’il n’a pas vu le danger venir; Il croit en une paix durable et finalement cette conviction Ă  endormi sa mĂ©fiance… sa prudence.

J’ai trouvĂ© le personnage de la reine MĂ©lianda antipathique, malveillante, Ă©gocentrique, et Ă©touffĂ©e dans son orgueil et sa haine.

La magie et le surnaturel apparaissent dans le rĂ©cit par petites touches. Les crĂ©atures en Terra Incognita sont un peu diffĂ©rentes de l’Ancien Monde pour certaines et carrĂ©ment flippante pour d’autres, et j’aurai bien aimĂ© que l’auteur en parle un peu plus.

Si les chapitres qui parlent du futur de la citĂ© de Rocquecourt semblent explicitent sur la fin du conflit; les dernières pages relancent l’histoire de façon surprenante !

Un petit mot sur la couverture qui illustre parfaitement le récit, une chouette couverture soit dit en passant !

En Bref

Un rĂ©cit historico-fantastique, complètement immersif, racontĂ© en langage empruntĂ© Ă  l’Ă©poque fĂ©odale.

Des personnages intéressants, ma préférence va vers Honfroi 6 siècles en arrière; Les enfants du roi Guilhem sont aussi surprenants.

Encore merci Ă  Anne-Brune Marcel de Librinova et Ă  l’auteur, Gilbert Laporte pour ce voyage linguistique Ă  travers le temps, et pour cette rĂ©flexion sur un futur un peu flippant !

2 commentaires sur “Quarte Realme, Chroniques de Rocquecourt de Gilbert Laporte

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :