Les Effluves Indélébiles de Tom Lavallée

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Titre : Les Effluves Indélébiles

Auteur : Tom Lavallée

Éditeur : Librinova

Genre : Contemporain

Format : epub

Nombre de pages : 399

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur

« Dans un petit bourg de campagne, quatre jeunes trentenaires vivent au rythme des traditions locales, entre soirées arrosées et matinées embrumées. Chacun reste bien à sa place, de sorte que rien ni personne ne dépasse. La routine est un anesthésique puissant et bienfaiteur, pour qui préfère oublier les affres du passé. Quand, au hasard d’une sortie en ville, Vince découvre un roman faisant le récit de leur traumatisme commun, la machine bien huilée des interactions de la clique se grippe. Les tourments refont alors surface. De fil en aiguille, Brioche, La Biche, Vince et Rousine vont devoir sortir de leur torpeur, s’ouvrir les uns aux autres et partager cette peine qui les ronge depuis des années.
Et toujours ces questions, qui les obsèdent : où est-il, le monstre à l’origine de leur malheur ? Qui est-il, celui qui a fauché leur ami d’enfance et par là-même volé leur insouciance ? Si onze années ont passé, la colère est intacte. Les relents du passé ne s’effacent jamais vraiment. »

 

Mon avis

Je remercie l’auteur, Tom Lavallée pour m’avoir proposé son roman qui n’est pas du tout dans le style de mes lectures habituelles, c’était un pari risqué qu’on a pris à deux.

L’histoire

Dans un petit coin pas très loin de Nantes, 4 jeunes pas très loin de la trentaine s’adonnent à leur routine picole dévastatrice et salvatrice en même temps. Ces soirées arrosées permettent de ne penser à rien d’autre qu’au présent.

11 ans plus tôt cette joyeuse bande de brêleurs ont vécu le pire, la descente aux enfers, l’impensable, l’innommable est arrivé à l’un des leurs. Depuis chacun reste dans sa culpabilité dévastatrice et n’avance pas dans sa vie… S’ils ont essayé de fuir la réalité chacun à leur manière, ils s’aperçoivent que le traumatisme les a laissé là englués dans une marre de doute et de questions sans réponses. Alors ils noient leur peur, leur rage dans l’alcool chez Brigitte, le QG de rassemblement.

Lorsque Vince, tout à fait par hasard tombe sur le Livre qui décrit cette époque, si soigneusement cachée sous le tapis, leur petite bande se retrouve 11 ans en arrière, obligée de faire face et chacun se replonge dans ce néant qui les a submergé, mais cette fois ils ne sont plus seul, ils vont devoir apprendre à communiquer, sinon leur survie est en péril…

Les personnages

Rousine:  Il picole dur, et il a plus tôt une grande jappe, et ça tournicote dans sa tête. C’est un bon gars, qui respectent les traditions (les caves, les quêtes). Il aime bien chambrer tout le monde; il cache derrière cette clownerie son désespoir, son amer regret... Le livre que Vince a trouvé va le bouleverser bien plus qu’il ne l’aurait cru faisant remonter du néant une culpabilité dévastatrice.

La Brioche : Comme son surnom l’indique, il est ventripotent et il a surtout un propension à vomir assez souvent… Ce n’est pas le dernier pour boire un coup. Lui aussi n’a pas su avancer après le drame, lui aussi il s’est abimé dans l’alcool, alors il dirait plus par tradition que par dépit…mais la vraie raison ne demande qu’à sortir. Comme ses camarades, la communication est difficile, on parle pas beaucoup ou de tout de rien et on picole pour oublier et pour faire comme les autres. Mais pour lui les évènements vont se faire plus pressants pour une raison que les autres sont loin d’imaginer.

J’ai choisi de parler seulement de Rousine et La Brioche, d’une part car ce sont mes préférés et d’autre part pour éviter d’en dévoiler trop sur leur petite bande.

La Plume, le Scénario

Ce roman vous plonge direct dans le passé, dans votre passé ! Au travers des turpitudes de la joyeuse bande, des bouts de notre adolescence refont surface inexorablement.

J’ai vraiment apprécié ce clin d’œil d’une époque où dans un petit village, tout le monde se connaissait et obligé tout le monde avait un surnom c’était comme ça; C’était convivial mais aussi empreint du moindre commérage, s’il arrivait quelque chose à quelqu’un, le village entier était au courant 12 heures après… c’était une tradition certes malsaine parfois, mais quelques fois protectrice également. Je ne dis pas que ça n’existe plus, disons que c’est un peu moins courant maintenant.

L’écriture de l’auteur, Tom Lavallée est fluide, le vocabulaire utilisé est surprenant et immersif. Tout est raconté de telle sorte que vous vous sentez projeté dans ce village.

Notamment, au travers de cette bande de grand garçons qui continue de vivre comme s’ils avaient 16 ans, la vitalité et la joie en moins; l’auteur nous montre bien que ses personnages sont restés coincés 11 ans en arrière; Ils n’ont pas réussi à évoluer, à avancer. Ce drame a pris une ampleur inimaginable qui les a quasiment tuer en même temps, il ne se sont pas vraiment accordé de vivre. Ils continuent leurs traditionnelles rencontres de beuverie encore et toujours, comme s’ils avaient peur de passer à autre chose et finalement peur d’oublier peut-être…

Paradoxalement, aucun personnage n’aborde jamais le drame au sein du groupe, comme si cet évènement était tabou, jusqu’à ce que Vince trouve Le Livre qui raconte tout. Alors à partir de ce moment c’est l’explosion de la bulle protectrice ou plutôt la bulle qui les retenait prisonnier.

L’auteur aborde les sentiments refoulés de ses personnages avec beaucoup de pudeur; Leur tristesse, leur craquelures sont très touchante; Leur maladresse quand ils commencent à parler chacun leur tour de leur sentiment de culpabilité, propre à chacun, différent d’un personnage à un autre. Nos gaillards se sont enfermés dans leur spirale avec évidement des culpabilités infondées et réductrices mais l’âge adolescent n’est déjà pas facile et les sentiments sont toujours ambivalents, contradictoires…

 

En Bref

Un récit étonnamment puissant, mais aussi pudique et touchant.

Des personnages très réalistes, parfois rudes mais toujours attachants.

Merci beaucoup à l’auteur Tom Lavallée, pour cette petite suggestion de retour dans le passé, merci pour cette lecture qui touche un sujet délicat et qui est abordé avec beaucoup de pudeur.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s