Les Royaumes Démoniaques, tome 1 : La Roche des Âges de Christopher Evrard

Titre : Les Royaumes Démoniaques

Tome 1 : La Roche des Âges

Auteur : Christopher Evrard

Illustratrice : Jenny Burgy

Éditeur : Autoédité

Genre : Dark Fantasy

Format : Epub

Nombre de pages : 381

Fiche Bibliomania

Résumé de l’auteur

« Mes erreurs sont tout ce qu’il me reste. » – Ciwen

L’horreur et la violence côtoient la féerie et la beauté. La magie et les combats forgent la réalité au jour le jour. Tandis que les légendes et mythe résonnent dans l’inconscient collectif comme des promesses d’un jour meilleur, tel la mystique roche des âges que Ciwen, un mage de foudre, recherche désespérément.

Dans une existence où le macabre est un lot quotidien… Quel est le sens de la vie ? Quel signification mettre à des concepts comme l’amour et la haine, ou la guerre et la paix ? Comment les définir, et les dépasser ?
Tant d’éternelles énigmes qui se posent à chaque instants, depuis la nuit des temps.

Les réponses apparaissent toujours dans le noir, tels des lucioles fuyantes…

Mon avis

Merci beaucoup à l’auteur, Christopher Evrard, pour m’avoir proposé de découvrir son univers, et c’était pas gagné car d’habitude le côté « Dark » d’une histoire me fait fuir; Mais là le résumé m’a convaincu et bien sûr tout le reste !

L’histoire

Ciwen, un mage recherché, traqué poursuit sa route sanglante vers le château où une certaine guilde de mages officie. Il a un seul but, retrouver la Roche des Âges. Son quotidien n’est fait que de combat, de violence et de sang. Il ne sait plus très bien pourquoi il continue, il abhorre cette mesquinerie des hommes, la jalousie et la cupidité qui pousse même le meilleur à trahir pour un peu d’or et d’argent;

Il est fatigué de fuir, de vivre aux aguets; sa vision du monde s’aiguise, ou plutôt il voit de plus en plus ce qu’il aimerait abandonner pour enfin poser ses bagages et continuer à vivre sereinement… mais qui est-il vraiment ? Pourquoi cette étrange ombre s’introduit dans ses songes ?

 

Les personnages

Ciwen : c’est un mage foudre, le seul au monde; d’où il vient, il ne le sait pas lui-même, ses souvenirs sont confus. C’est un guerrier à n’en pas douter, vivre ou mourir : il a choisi ; Il est déterminé à trouver la Roche des Âges, pour quel dessein ? Il a l’idée mais encore pas vraiment les moyens d’y parvenir. Il est impitoyable avec qui en veut à sa vie. Dans le même temps sans jamais se détourner de sa route, il est fatigué, usé par le comportement de ses pairs et ne lésine pas pour aller au-delà de ses propres limites pour aboutir à ses objectifs. Son caractère ne facilite pas les relations sociales, et sa solitude imposée provoque maladresse et méfiance et complique toute communication.  Malgré son côté pragmatique essentiel à sa survie, il démontre par moment qu’il est un grand idéaliste.

Ciwen côtoie beaucoup de monde, des personnages totalement étranges et effrayants; des ennemis redoutables, des alliés inattendus; je vous laisse le plaisir des les découvrir tous.

 

La Plume, le Scénario

Bon, malgré ma petite aversion (« petite peur ») pour le Dark; cette histoire m’a vraiment plus car l’auteur a su préserver mon esprit de mon imagination galopante. Vous allez me dire pourquoi accepter de lire un livre avec un titre pareil : « Les royaumes démoniaques »; ça présageait que le récit n’allait pas être tendre; mais j’ai voulu tenter à nouveau, et puis faut dire que le résumé m’a un peu rendu curieuse. Il y a bien un passage assez difficile à lire, très explicite qui m’a un tout petit peu heurtée…mais bon c’est mon côté ultra sensible.

L’auteur, Christopher Evrard, nous fait entrer dans son monde par le début, le commencement de quelque chose… que j’ai suivi avec attention, sans vraiment comprendre à quoi cela faisait référence; mais ce début est vraiment essentiel il faut vraiment le garder à l’esprit.

Ensuite il nous emmène dans le sillage violent et sanglant de Ciwen;

J’ai vraiment aimé ce personnage car il est totalement imparfait; parfois grossier, il est aussi conscient qu’il fait des choses mal, qu’il a choisi de vivre plutôt que mourir; et quand il tombe sur des personnes qui le traquent, il n’a pas d’état d’âme, c’est lui ou eux…  son choix est vite fait. Sa vie est triste et emplie de combat, de fuite, de chemin de sang et il le dit lui-même ça commence sérieusement à l’user.

Sa quête est difficile, son but est tellement louable presque irréalisable mais Ciwen est déterminé; et il nous pousse à croire en lui et à le suivre.

A côté de l’histoire de Ciwen, la vie des autres personnages s’entrelace dans son destin.

J’ai aimé aussi l’apparition de personnages étranges, effrayant mais qui font partie de ce monde, qui connaissent Ciwen, qui savent qui il est, d’autres qui ne le connaissent que de réputation;  Des mesquins, des attachants, des traitres, des glorieux personnages, et bien plus encore. Oui car il y a plus encore.

L’auteur alterne d’un personnage à un autre; Ciwen étant central; Christopher Evrard donne également de l’importance aux autres protagonistes, en leur laissant la main sur le récit, on voit ce monde, ses rebondissements par les yeux d’autres personnages, chacun se croisant et laissant le lecteur avec les infos que certains personnages n’ont pas et c’est  frustrant, ça donne envie d’intervenir ! De cette manière, le lecteur a vraiment une vue et un savoir presque global sur l’histoire de ce monde, bien que je me doute que l’auteur garde quelques secrets dans sa manche.

Ce monde est épique, bien que fragile; Chacun des protagonistes veut vivre et défendre ce qu’il a de plus précieux, c’est un peu ce qui le rattache à notre monde à notre petite condition d’humain.

Malgré tout j’ai senti cette fin inéluctable, oserais-je dire nécessaire ? Mais dans les méandres de l’obscurité qui menace de tout engloutir, j’ai perçu cette toute petite étincelle revancharde et rebelle qui s’impose et ne demande qu’à exploser.

En Bref

Un récit passionnant, dynamique qui m’a tenu en haleine jusqu’à la dernière page !

Un personnage attachant et déroutant dans son état d’esprit et sa façon de voir la vie, absolument conscient du bien et du mal; un personnage qui fait de son mieux pour se connaître et réaliser son rêve, son objectif qui s’aiguise au fur et à mesure du récit;

Merci à l’auteur, Christopher Evrard de m’avoir tentée et de m’avoir permis de lire, vivre cette aventure brutale (un petit peu quand même), surprenante et passionnante !

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s