Hier en 4161 de Matthieu Moineau

Titre : Hier en 4161

Auteur : Matthieu Moineau

Éditeur : Librinova

Genre : fantastique, Philosophie

Format : PDF

Nombre de pages : 57

Sorti le 28 octobre 2019

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur

« Comment les façons de penser ont évolué et comment évolueront-elles ?
Connaissez-vous si bien votre Histoire ?
Quel est l’avenir de l’espèce humaine ?
Pourrez-vous réfuter ce que vous lirez ? »

Mon avis

Merci aux Éditions Librinova de m’avoir proposé le récit de Matthieu Moineau, un futur pas si éloigné et probable mais inéluctable…

L’histoire

Depuis plusieurs siècles des penseurs, des dirigeants pensent que l’humain est néfaste pour la faune, pour la flore et plus généralement pour la Terre; Des solutions sont proposées, des lois mais plusieurs siècles après les résultats amènent encore plus de questions et la Terre se meure à cause de l’activité humaine. Alors des dirigeants et bien pensants poussent encore plus loin leur réflexion et pensent qu’un départ des humains, de la Terre, est inévitable. Mais est-ce que ça sera suffisant ?

Les personnages

Nigidius Figulus : Premier personnage à faire un discours sur l’égalité homme et animaux. Sur l’urgence à se préoccuper du bien-être des animaux et de leur survie en temps qu’être à part entière et essentiel à la Terre.

Jean Scot Erigène : C’est un philosophe, quelques milliers de siècles après Nigidius Figulus, il parle du status des Plantes.

Ensuite plusieurs pensants et dirigeants n’auront de cesse de trouver comment protéger la Terre des Hommes. Une solution extrême est trouvée et il ne reste plus qu’à la mettre en place.

La Plume, le Scénario

La plume de l’auteur est très fluide et épurée; le style est sans concession,il va droit au but en termes clairs et explicites. Sa réflexion est tout à fait abordable.

L’auteur au travers de ses personnages amène à la réflexion sur l’avenir de la Terre avec ou sans l’humain. Mais avant il pose le soucis du statut de tous les êtres qui peuplent la Terre, c’est à dire les animaux, les végétaux. Ces êtres que les Humains asservissent sans scrupule car pour les Hommes ces êtres ne sont pas doués de conscience ou même d’intelligence… Mais l’auteur va plus loin et pousse ses personnages dans un positionnement égalitaire. L’animal, quel qu’il soit, la Plante, quelle qu’elle soit, à le droit au respect et une vie de bien-être autant qu’un humain.

Finalement, les personnages de l’auteur arrivent à la conclusion que l’humain doit partir pour laisser la Terre prospérer et continuer à vivre.

Leur méthode est plus ou moins discutable, mais au final il s’aperçoivent que l’Homme reste un Homme est qu’il est très compliqué à le détourner de ses penchants…

Qu’en est-il après quelques milliers d’années de cette expérience incroyable ? A vous de le découvrir en lisant le récit de Matthieu Moineau.

En Bref

Ce récit court est certes pessimiste mais n’en est pas moins réaliste et intéressant.

Merci à Librinova de m’avoir proposé le récit de Matthieu Moineau.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s