Shutdown de Aurélien Grall

Titre : Shutdown

Auteure : Aurélien Grall

Éditeur : Autoédité

Genre : Thriller, Sciences-Fiction

Format : ePub

Nombre de pages : 150

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur

« Imaginez un monde sans électricité, sans smartphones, sans ordinateurs, sans télévision, sans réseaux sociaux. Imaginez un monde où les gens sont condamnés à se regarder, se parler et s’entraider. Ce monde, c’est celui du grand shutdown. La pire catastrophe n’ayant jamais frappé l’Humanité !

Alors que la civilisation humaine est en train de s’effondrer, le gouvernement fait appel aux services de Michael Donovan, astrophysicien et héros de guerre devenu alcoolique après la disparition tragique de sa femme. Au départ réticent, il finit par accepter. Contraint de faire équipe avec la froide Charlotte Von Braun, grand nombre de ses convictions vont se voir bouleversées…

Mais pour sauver le monde, il lui faudra d’abord se sauver lui-même. Où puisera-t-il le courage ? Et d’ailleurs, n’est-il pas déjà trop tard ?

Aurélien Grall est au sommet de son art dans cette course poursuite écologiste haletante. Réchauffement climatique, terrorisme, guerre bactériologique et danger nucléaire, Shutdown résonne dramatiquement avec l’actualité. Véritable cri de révolte dénonçant les travers de l’Homme et de son système, ce thriller vous hantera longtemps après l’avoir refermé. »

Mon avis

Je remercie l’auteur, Aurélien Grall pour ce partenariat pour le moins très actuel !

L’histoire

Il n’y a plus d’électricité, une onde étrange a tout arrêté; Plus d’électricité, plus de voiture, plus de téléphone. Le Shutdown ! Face à un étrange phénomène dont l’ampleur est inexplicable, le gouvernement se résout à faire appel au docteur Donavan… ou plutôt l’ombre de Michael Donavan… Il n’est plus lui-même depuis que sa femme a disparu.

Matthew passe de trader à « survivor »; Il agit immédiatement, il part à la recherche de sa fiancée et va de déconvenue en déconvenues… Heureusement il croise le chemin du gouvernement, enfin heureusement….

Pourront-ils trouver la raison de ce shutdown, et pourront-ils y remédier surtout ?

Les personnages

Michael Donavan : Il n’est plus que l’ombre de lui-même depuis qu’il a perdu sa femme. Depuis il se laisse ballotter par la vie, soutenu par ses deux enfants qui parfois en font les frais à l’école. Mais avant tout ça, c’était un homme important, un astrophysicien entre autre, et pour ces compétences l’État a besoin de lui.

Matthew : C’est un trader qui va tout de suite réagir à ce grand trou noir d’énergie; Il n’a qu’une idée en tête retrouver sa fiancée en vie; Pour ça il ne lésine pas sur les moyens, et part à l’aventure peu importe si le chemin est long. Heureusement pour lui, il va croiser le chemin de Michael et de son fils Jack.

Ils sont un petit groupe de personnes aguerries ou pas ; ils décident de se regrouper pour pourvoir réussir à survivre et éviter la catastrophe.

La Plume, le Scénario

L’écriture de l’auteur est fluide et explicite; 

C’est un roman court, l’auteur va droit au but, rapidement, il ne tourne pas autour du pot; Finalement ça m’a un peu gêné cette vitesse; mais je dois reconnaître que ça traduit efficacement cet état d’urgence. Car encore qu’il n’y ai plus d’électricité, les personnages pourraient encore trouver des solutions de rechange mais cette urgence est véhiculée par une maladie bien plus grave que le manque d’électricité, à vous de découvrir ce qui se cache dans cette histoire.

L’auteur aborde beaucoup de sujets difficiles et d’actualité dans ce récit apocalyptique; Tout d’abord, il évoque le deuil, ces conséquences, ces prises de conscience, la solitude imposée par ce deuil; le sujet est abordé sans fard, et de façon très réaliste. D’ailleurs au travers de ce deuil, Aurélien Grall parle de harcèlement scolaire faisant partie des conséquences du deuil…

Ensuite, bien évidemment, avec cette histoire on rentre dans des considérations écologiques et l’empreinte indélébile et mortelle que laisse l’humanité sur notre planète, l’urgence est telle que l’extinction est envisagée… tout naturellement on glisse vers l’existence des extrémistes et leurs idéaux fous furieux qui condamnent l’humanité et n’hésiterai pas une seule seconde à disparaître pour la cause; il est vrai que contre ce genre de personne, il est difficile de se battre et de leur faire entendre raison.

L’auteur parle également de romance, là encore j’ai trouvé la romance trop rapide, trop facile; bon en même temps il y a urgence et la romance n’a certes pas le temps de se développer, autant passer aux choses sérieuses directement…  le thème de la trahison, de la tromperie, du mensonge, de l’abandon au profit d’une cause, au détriment de la famille, tous ces thèmes sont aussi abordés… je me suis rendu compte finalement de leur futilité dans un tel état d’urgence, dans ce dernier moment de vie, de survie. L’auteur a peut-être voulu montrer que toutes ces mesquineries, ces mensonges et trahisons étaient pardonnables devant l’inévitable, autant ne pas perdre de temps dans ces sentiments négatifs et essayer de voir le peu de lumière qui persiste et nous porte dans les derniers instants.

 

En Bref

C’est un roman tout à fait d’actualité, court et efficace !

L’écologie, le deuil, la romance, la trahison mais aussi l’effet de groupe, l’entraide, tous ces sujets sont abordés sans fard et avec une touche d’inéluctabilité.

Merci à l’auteur, Aurélien Grall, pour cette lecture courte, marquante et actuelle !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s