Edward Sakedos, l’apprenti nécromant de Anthony Lamacchia

Titre : Edward Sakedos, l’apprenti nécromant

Auteure : Anthony Lamacchia

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantastique, Jeunesse

Format : PDF

Nombre de pages : 274

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur

« Dans le village de Lourde-Brume, vit un jeune garçon : Edward Sakedos. Mais il n’est pas un enfant comme les autres : c’est un nécromant, un magicien capable de communiquer avec les morts. Pour se venger des vacheries de ses camarades de classe et les effrayer, Edward décide d’invoquer Wilfried Desfriches, condamné à la peine capitale pour avoir assassiné treize enfants. Mais alors que le zombie sort de sa tombe, celui-ci lui confie qu’il n’a jamais tué personne, qu’on l’a accusé à tort, et que le vrai meurtrier court toujours et risque de récidiver à tout moment.

Commencent alors les péripéties d’Edward Sakedos pour sauver les enfants du village de Lourde-Brume.

Aventures, humour, magie noire, cimetière, marais hanté et rebondissements sont au programme de ce roman qui vous happera jusqu’à la dernière page. »

Mon avis

Merci à l’auteur, Anthony Lamacchia, pour ce partenariat ! J’étais ravie de découvrir l’univers d’Edward Sakedos !

L’histoire

Edward Sakedos, un enfant peu apprécié de ses camarades de classe; il est souvent la risée et le souffre douleur des plus forts, des plus populaires;

Seulement ce n’est pas un enfant comme les autres et sa colère contre ses camarades s’amplifie au point qu’il décide d’user de son pouvoir d’apprenti nécromant pour se venger et fiche la trouille à toute cette bande d’immatures … Il va faire revenir d’entre les morts Wilfried Desfriches, un tueur en série, cet être abjecte a tué 13 enfants ! Mais au moment de formuler sa requête, le mort lui apprend qu’il n’a jamais tué personne, qu’il est victime d’un complot... et surtout que le meurtrier court toujours ! Edward en oublie ses camarades et se lance dans une aventure dont il n’est pas sûr de sortir vivant

Les personnages

Edward Sakedos : C’est un jeune garçon de treize ans victime de brimade, de blagues pas drôles de la part de ses camarades de classe; Il n’est pas comme les autres, il rase les murs pour ne pas se faire remarquer, il est souvent seul en classe car personne ne veut se mettre à côté de lui… bref sa vie de collégiens n’est vraiment pas marrante… heureusement quand il rentre à la maison, il retrouve les vieux grimoires oubliés que son grand père lui a laissé… Alors dans le plus grand secret Edward s’essaye à la nécromancie.

Wilfried Desfriches : C’est un ancien professeur mort par peine capitale pour avoir assassiné treize de ses élèves. Il est malgré tout enterré dans le cimetière de Tendon-Craque et c’est là qu’il rencontre pour la première fois Edward. Quand le jeune garçon lui intime l’ordre de fiche la frousse à ses camarades, il refuse puis finit par lui apprendre qu’il n’a jamais tué qui que ce soit... Malgré lui, il entraîne le jeune Edward dans une aventure dangereuse mais tellement palpitante ! Il est bienveillant et il s’arrange toujours pour encourager Edward, il s’émerveille devant le pouvoir du jeune garçon; et petit à petit il s’y attache et décide de l’aider dans son idée de confondre le véritable meurtrier.

Edward et Wilfried ne sont pas seuls et à plusieurs il paraît qu’on peut faire des miracles ou au moins on va plus loin… Edward va rencontrer d’étranges personnages dans son aventure, mais il n’est pas au bout de ses peines ce qu’il va devoir affronter est bien pire que ce à quoi il s’attendait…

La Plume, le Scénario

L’écriture de l’auteur m’a tout de suite plu, elle est fluide et entraînante; De plus, cet échange entre le narrateur et le jeune Edward, j’avoue c’était assez drôle ! et cette façon d’écrire a contribué à m’emporter dans leurs aventures !!

L’auteur, Anthony Lamacchia, utilise des jeux de mots quasiment pour tous les noms propres de ses personnages, le nom de la ville « Lourde-Brume », pour le cimetière et c’est vraiment plaisant à lire, c’est marrant car tous ces termes donnent une idée sur le caractère du ou des personnages et pour d’autres ils sont très appropriés !

L’auteur parle de sujets très dur, de sujets d’actualité sans jamais tomber dans l’horreur ou le mélo : l’enlèvement d’enfants, l’assassinat d’enfants, le harcèlement scolaire et ses conséquences … J’ai trouvé cette approche très ingénieuse car ça montre aux enfants harceleurs qui s’ignorent que leurs actes peuvent avoir des conséquences désastreuses et tellement dangereuses...

L’aventure d’Edward débute par le réveil de Wilfried, le meurtrier; à partir de cet instant son aventure va se transformer en enquête, en intrigue pour déjouer le véritable meurtrier. Edward est amené à exercer sa magie, qu’il qualifie de neutre (ni blanche ni noire); il s’étonne lui même quand ses sorts fonctionnent, c’est d’autant plus agréable pour le lecteur car on ne sait pas vraiment si à chaque fois les sorts d’Edward vont aboutir;

Edward va apprendre à ses dépends que la pratique de la magie a un prix, mais oui ça implique une grande responsabilité, et des conséquences irréversibles… mais aussi par moment une immense culpabilité…

Cette version de la mort est légère mais l’auteur fait remarquer que la mort n’a pas que des bons côtés, vous verrez que les morts aussi joyeux puissent-ils être, chacun a laissé une part de lui dans le monde des vivants.

 

En Bref

C’est un roman jeunesse qui parle de la mort, du harcèlement, de l’assassinat d’enfants mais tous ses sujets difficiles sont abordés avec légèreté et sérieux sans jamais tomber dans l’horreur ni dans la moralisation.

Les aventures d’Edward Sakedos sont captivantes avec un soupçon de « beurk » et une vision de la vie/mort tout à fait originale !

Merci à l’auteur, Anthony Lamacchia, pour cette lecture touchante et palpitante que je n’oublierai pas de si tôt !

Publicités