Chroniques des secondes heures de Tanglemhor, tome 1 : L’œuf de Tanglemhor d’Azaël Jhelil

Titre : Chronique des secondes heures de Tanglemhor

Tome 1 : L’Oeuf de Tanglemhor

Auteur : Azaël Jhelil

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantasy

Format : PDF

Nombre de pages : 511

Fiche Bibliomania

 

Résumé de l’auteur

 » « Le temps des mensonges est terminé, sombre crétin. C’en est fini du règne des accapareurs ! Les gros porcs qui gouvernaient l’Alliance ne tromperont plus jamais personne ! Les histoires inventées par vos faux prophètes pour imposer leur soi-disant « œuvre civilisatrice » ont vécu. Pourchassés par vos armées, réduits à la misère et à la famine loin de votre opulence, les peuples du Grand Aghar ont longtemps prié pour que leur vienne un sauveur. Alors, je suis venu. Moi, Krûl de Ssylsune, « monstre » issu des marécages les plus sordides où vous avez pu nous repousser, je suis venu. Pour vous faire payer vos crimes, votre insupportable arrogance. L’heure de la vengeance a sonné ! Qraasch et Naarubsahoum vous réclament le prix du sang ! »

Rejeté de tous, Krûl le semi-lacertys est devenu le prophète du dieu de la Vengeance pour tous les opprimés des cités du Bassin ctasharre et des terres indomptées du Grand Aghar. Ayant libéré par le fer et la sorcellerie les nations en colère, il règne sur un empire à la mesure de sa rancœur. Par la puissance de ses légions et le contrôle exercé par ses prêtres, le Premier vindicateur – dont la rumeur prétend même qu’il commande aux démons – impose désormais sa loi à ceux qui, jadis, l’avaient humilié. La répression est impitoyable… Les peuples « libres » apprennent à leurs dépens que la vengeance est la plus lourde des chaînes.
Il ne reste plus à l’empereur du Levant qu’à soumettre le duché de la Marche, dernier flambeau d’une résistance à l’agonie.
Tout espoir est vain. Il ne reste rien.
Il paraît cependant qu’un audacieux s’est introduit dans la Citadelle noire et en a dérobé l’un des biens les plus sacrés du Très Saint Libérateur. Toutes les forces de l’Empire ont pour ordre de le ramener… vivant.« 

 

Mon avis

Merci à l’auteur, Azaël Jhelil pour avoir accepté ma demande de partenariat sur Simplement.Pro. Wow ! Quelle aventure épique !! MERCI !

L’histoire

Le Premier Vindicateur, gorgé de haine et d’envie féroce de vengeance, se répand avec son armée d’opprimés et de laissés pour compte sur les Terres qui osent encore briller d’un éclat offensant. Il enveloppe les dernières cités, de peurs, de souffrance, de sang et même pire encore … Face à lui le Duché de la Marche, dernier flambeau de liberté, résiste … pour combien de temps encore ?

Le Duc prend une dangereuse décision qui éloignera sa douce Oriana dans une aventure sanglante, dure et éprouvante mais elle devra rester le flambeau d’espoir dans l’obscurité pour tous ceux qui se battent pour la liberté.

 

Les personnages

Oriana : c’est la fille du Duc Cyriac de Periltan, Duc de la Marche. C’est une jeune femme étonnante, au caractère bien trempé et peut-être un peu trop vive parfois. Sa beauté ne passe pas inaperçue mais la jeune duchesse ne trouve pas de prétendant à la mesure de ses attentes. Pleine de ressources, elle devra se frayer un chemin dans l’obscurité à la seule force de son envie de survivre; mais elle devra faire confiance, elle devra s’allier avec des personnes qui seront très loin de son quotidien… Sera t-elle assez forte face à ce déferlement de haine ?

Krûl de Ssylsune : C’est une engeance de malheur; il est cruel, sanglant, sadique, vindicatif et sa haine est sans limite. Il conduit ses troupes maléfiques comme une vague impossible à arrêter. Tout meurt sur son passage, tout n’est que souffrance et sang sur son passage. Il instille la peur, l’horreur. Il s’est promis d’anéantir tout ce qui brille d’espoir, de bienveillance et de bonté. La Douleur doit régner ! Rejeté de tous, le semi-lacertys vous une haine acide au monde entier et sa rancœur n’a d’égale que la souffrance qu’il veut infliger au monde qu’il conquiert… qu’il veut asservir…

Meldaïn : C’est un voleur au passé très très lourd; Il opère en solitaire et s’échappe toujours in-extrémis. C’est un homme à l’humour caustique et charmant, il est très perspicace et ne se laisse pas mener par le bout du nez. Fin observateur, très instinctif mais aussi un peu de mauvaise fois, enfin ça va avec le personnage. Il est malgré tout attachant et drôle. Il ne fait confiance à personne mais cette fois il ne pourra pas agir seul, le vindicateur lui en veut personnellement et sa survie ne dépendra pas pour une fois que de sa seule volonté…

Un certain nombre de personnages, tous très très intéressant qui font partie de l’aventure mais que je vous laisserai découvrir en lisant ce roman. Sans faire de spoilers, je dirais que j’ai une « petite tendresse » pour Mieven (personnage étonnant), pour aussi un certain Serpent bienveillant (très inspirant) mais surtout pour Masque Noir dont la partie de l’histoire où il révèle son nom m’a vraiment tiré une larme de tendresse, c’était très émouvant !

 

La Plume, le Scénario

En lisant le résumé de ce roman, je m’étais dit « ouh lala, un univers complet où il va falloir se retrouver parmi les différentes espèces, les différentes cités… » J’avoue que ça m’avait fait un peu peur, donc je ne me suis pas laissée tenter…. Puis dernièrement, je lis la chronique de l’auteur Laurent Delépine (auteur de « La malédiction des Joyaux, tome 1 : La Paysanne »), sur « L’Oeuf de Tanglemhor »(ici sa chronique  =>> Chronique de Laurent Delépine pour l’Oeuf de Tanglemhor) et il m’a définitivement convaincue !

L’écriture de l’auteur est entraînante, fluide sans obstacle à l’imagination. J’avais peur de me retrouver perdue dans cet univers mais l’auteur est très carré et chaque déplacement des personnages ou leur destination était très clair, je n’ai éprouvé aucune difficulté. L’histoire s’est déroulée de façon très agréable dans l’écriture;

L’auteur nous plonge dans des cités extraordinaires, des paysages magnifiques (oui oui je les ai vu 😀 ), à la lecture de plusieurs descriptions, les sensations sont fortes c’était étonnant ! Bon les scènes de carnage étaient tout aussi vivaces … Si certains paysages semblaient époustouflants, les scènes de guerre, répressions ou d’emprisonnement étaient très fortes aussi… L’auteur possède ce don rare d’enclencher des sensations ou des images avec la magie de ses mots dans la beauté comme dans les atrocités….

Alors oui, on entre dans un univers nouveau, sans aucune prise vraiment sur notre réalité, à ceci près qu’il y a quand même des humains, mais nous sommes dans un monde fantasy où différentes espèces cohabitent facilement ou pas et les grandes cités sont riches et prospères; Elles cachent aussi des bas-fonds peu reluisants où la pauvreté et la maladie règnent; Certaines espèces malfaisantes ont été repoussées sur des Terres hostiles et c’est une raison pour lesquelles le semi-lacertys réclame vengeance…

On rencontre des gnomes, des nains, des fées, des elfes, des orcs, des ogres …. Je ne savais pas ce qu’était un Semi-Lacertys, mais aux vues des descriptions de l’auteur et du résumé je me suis fait l’image 😉 assez facilement je dois dire (heurkk…); Comme l’a retenu également Laurent Delépine, j’ai aussi apprécié que les orcs par exemple n’étaient pas tous fanatiques de la torture ou de méchanceté… certains se sont fait enrôlé dans l’armée de Krûl de force sans autre choix d’accepter pour protéger leur famille… Et cet Ogre immense, quel personnage ! J’aimerai tant en dire plus car … Ben oui je sais c’est frustrant… il ne vous reste plus qu’à foncer lire ce roman d’Azaël Jhelil !!!!

Que dire de plus que j’ai été prise d’angoisse, de tension dans les moments difficiles des personnages, d’embarras aussi … de méfiance, d’envie de confiance avec un arrière goût … bref j’avais l’impression d’être complètement immergée dans l’histoire et de vivre au travers ou avec les personnages !!! c’était une lecture vivante et passionnante !!

Un dernier mot, l’auteur explique avec encore plus de précision son univers dans trois grandes annexes très très intéressantes, ainsi qu’un glossaire géographique et un pour les personnages;

Et cette nouvelle « Le cygne d’Arbélia » de Xavier Moreaux, très douce et enchanteresse mais aussi tellement triste. Merci

 

En Bref

Un monde en train de sombrer sous la vague sanglante de la vengeance, où des personnages tentent le tout pour le tout pour sauver la flamme de l’espoir et surtout anéantir le destructeur;

Des personnages attachants d’autres plus qu’agaçants; des personnages tellement bien décrit qu’ils dégoutent et d’autres qui apportent la lumière par leurs simples actes; pour finir une association de personnages tout à fait improbable, tous tournés vers le même but pour différentes raisons;

Des paysages à couper le souffle, d’autre à faire détourner le regard : étonnant !

Merci à l’auteur, Azaël Jhelil, pour m’avoir fait confiance et partagé avec moi cet univers et ces personnages passionnants !

 

2 réflexions sur “Chroniques des secondes heures de Tanglemhor, tome 1 : L’œuf de Tanglemhor d’Azaël Jhelil

  1. Mille mercis, Diane, pour cette chronique si personnelle !
    Du très beau travail. J’y suis d’autant plus sensible que tu soulignes que ce n’était pas ta tasse de thé au premier abord. Heureux d’avoir su t’emporter dans les terres du Levant et du Grand Aghar.
    Mais c’est tout de même un monde : personne n’aime Krûl, ce grand révolutionnaire ! On s’étonne ensuite qu’il bascule dans la dictature…
    Sinon, petit détail : je ne sais pas si tu sais, mais un ver se promène sur ton blog, au bout d’un fil, à gauche… Ignore-le : je crois qu’il lit par-dessus nos épaules.

    • 😀
      Oh merci de votre passage !!
      Merci à vous pour votre confiance et surtout pour cette lecture passionnante 🙂
      Oui oui, ce petit vers m’accompagne depuis un certain temps, il n’est pas bien méchant juste un peu curieux 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s