Polina de Bastien Vivès

polinaTitre : Polina

Auteur : Bastien Vivès

Editeur : Casterman

Collection/Série : KSTR

Genre : Bande Dessinée, Contemporain

Nombre de pages : 210 pages

Fiche Bibliomania

4ème de couverture :

 » Il faut être souple si vous voulez espérer un jour devenir danseuse. Si vous n’êtes pas souple à 6 ans, vous le serez encore moins à 16 ans. La souplesse et la grâce ne s’apprennent pas. C’est un don. Suivante… « 

Mon avis :

J’ai eu envie de lire cette BD grâce à Mo’ sa chronique m’a tenté 😉 ! Merci Mo’ une jolie découverte.

L’histoire :

C’est l’histoire d’une petite danseuse, qui aimait par dessus tout la danse. Avec sa maman, elles partent tenter leur chance à une audition pour entrer dans une grande école de danse. Polina attire l’attention du maître Bojinski pour ne jamais plus quitter son esprit. Elle évolue dans le milieu de la danse avec sa particularité, son talent et ses envies.

Bojinski est autoritaire, et enseigne à l’opposé de ses confrères. Polina va suivre divers enseignements mais elle gardera toujours à l’esprit la liberté de Bojinski son seul maître.

Les personnages :

Polina : Elle tente sa chance à une audition du grand maître Bojinski et il l’a remarque. Il va lui apprendre une danse particulière toujours très exigeante. Le précieux enseignement de M. Bojinski va faire d’elle une danseuse talentueuse et particulière.

Bojinski : C’est un maître de danse, un peu bourru très exigeant, très dur avec Polina mais il sait que ce qu’il lui enseigne restera à jamais gravé, dans ce petit prodige qu’est Polina. Il va la faire pleurer, car il aura des mots durs mais c’est toujours pour l’élever toujours plus haut.

La plume, le scénario, le trait :

Bastien Vivès, dans cette Bande Dessinée, mise tout sur le ressenti, en tout cas c’est mon impression perso. Il dessine un langage corporel plus que des personnages. Les visages ne sont pas précis, c’est je pense pour que les lecteurs se fixent sur le langage corporel qui par moment est très puissant. Il fait passer l’émotion dans les pas de danse de Polina, dans les exigences de Bojinski.

Pour le coup, c’est vrai que le trait de crayon peut un peu rebuter… car si on aime lire des BD avec des illustrations de folies… les illustrations de Bastien Vivès sont belles plus dans le sens de ce qu’elles sont sensée nous faire ressentir et dans les sentiments qu’elles véhiculent.

En Bref :

Une BD très agréable à lire, tout en ressenti 🙂

2 commentaires sur “Polina de Bastien Vivès

Ajouter un commentaire

    1. En fait si je n’avais pas lu la chronique de Mo’ je crois que je n’aurais pas eu envie de le lire … juste sur l’aspect extérieur 😕 mais pour le coup je crois que je suis bien rentrée ds l’histoire car j’étais préparée et curieuse de comment cette BD avait pu dégager tous ces divers sentiments 😊
      Merci de ton passage Noukette 😊

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :