Nom de code Digit d’Annabel Monaghan

Nom de code DigitTitre : Nom de code Digit

Titre VO : A girl named Digit

Auteure : Annabel Monaghan

Traductrice : MaïcaSanconie

Editeur :  Édition de la Martinière

Collection : Fiction J

Nombre de pages : 287

Genre : Polar jeunesse

4ème de couverture :

« Farah Higgins, surnommée Digit, se donne beaucoup de mal pour cacher à tout le monde qu’elle est un génie des maths. Elle est promise à un brillant avenir,mais en attendant, elle entend bien terminer le lycée comme une fille « normale ». Un jour, alors qu’elle regarde la télévision, Farah remarque qu’une série de chiffres défile en bas de l’écran. Inconsciemment, elle parvient à décoder la séquence et, quand une attaque terroriste survient à New York, la jeune fille fait tout de suite le lien. Farah décide d’enquêter elle-même et, bientôt, sa vie est menacée. Parviendra-t-elle à convaincre le FBI de la prendre au sérieux ? Ce qui est certain, c’est qu’elle aura du mal à se faire passer pour une fille « normale » après ça ! »

Mon avis :

L’histoire :

Une organisation terroriste qui milite pour défendre l’environnement et tue toutes les personnes qui ne respectent pas la nature ou abuse outrageusement des ressources se retrouve débusquée par une « presqu’adulte » hyper douée en maths 😉

Une surdouée des maths va décrypter sans le vouloir un code de ces terroristes qui sévissent sur la ville.

Tout d’abord, pas prise au sérieux par le FBI, elle décide d’enquêter seule. Mais elle risque sa vie, et de nouveau dans le bâtiment du FBI elle va tenter de les obliger à la croire. Il en va de sa vie et surtout peut-être de la vie de beaucoup d’autres personnes.

Elle qui voulait passer pour une fille normale, sans ce don « malédiction »…. Elle va devoir laisser sortir son « vrai moi » pour prouver ses dires.

En quelques jours, elle va vivre une vie d’espion époustouflante, flippante mais tellement romanesque et douloureuse (c’est comme ça aussi l’amour …) ❤

Les personnages :

Farrah Higgins dit « Digit » parce que c’est une surdouée des maths, c’est même plus que ça !!! mais ce don lui fait vivre un enfer dans la vie, alors arrivée au lycée, elle cache ce merveilleux don pour devenir une jeune fille ordinaire et un peu sans cervelle…. mais le naturel revient au galop et l’entraîne dans une aventure dangereuse, autant sur le plan physique qu’émotionnellement.

Les Fab Four : Ce sont les supers copines « écervelées » de Digit, mais peut-être qu’elle ne sont pas si écervelées que ça 😀 . Bref avec elles, « Digit » arrive à avoir une vie presque normale.

John Bennett : Le très beau, très sexy et aussi très jeune agent du FBI… Il est un peu rompu à toutes les histoires de complots que semblent inventer ou croire des centaines de gens un peu fêlés et il  décide de mettre « Digit » dans le même panier que ces gens… Il est buté, arrogant mais quelque chose va changer la donne 😉 …

la Plume, le Scénario :

En plein dans le sujet du terrorisme, là où des hommes fous prennent leur idéologie comme seule conduite à tenir et deviennent de dangereux criminel, des barbares. Leurs pensées sont rétrogrades, fixe, sans évolution possible. Ils cherchent à faire revenir l’obscurantisme… Peu importe leur idéologie, que ce soit pour la religion ou comme là pour l’environnement, dés l’instant où un homme décide de supprimer d’autres hommes pour le simple fait d’imposer sa volonté, sa vision du monde, cet homme là n’est plus un homme… et je m’arrête là …

L’écriture d’Annabel Monaghan est agréable. Le fait d’écrire à la première personne m’a permis de rentrer plus rapidement dans l’histoire :). On écoute Farrah, on boit ses paroles et finalement on ne lâche plus le livre, c’est impossible.

Farrah voulait paraître une fille normale, mais les maths sont partout même dans les sitcoms un peu neuneu 😀 et c’est parti pour une aventure époustouflante, dangereuse et tellement marquante.

Elle laisse Digit sortir de sa cage, devenir son moi réel. Et ça fait du bien, mais la vie sème des embûches…

Vraiment un récit agréable, touchant voir tellement poignant par moment.

Du coup je l’ai chaudement recommandé, même refilé à ma grande Poulette de 15 ans 😉

En Bref :

J’ai pris ce titre tout à fait par hasard, parce que la couverture était sympa et le résumé intéressant.

Et je ne suis pas du tout déçue, c’était une super lecture !!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s