Elmer de Gerry Alanguilan

Titre : Elmer

Auteur : Gerry Alanguilan

Edition : ça et là

Collection : Longues distances

Nombre de pages : 141

Fiche Bibliomania

4ème de couverture :

« Octobre 2003.
La vie de Jake Gallo est un enfer : il n’arrive pas à trouver de travail, son père vient de faire une crise cardiaque, son frère Freddie est devenu une star du cinéma; mais le plus difficile à avaler, ce sont les frasques sentimentales de sa soeur May, qui s’est mise en tête d’épouser… un humain. Car les Gallo, comme les autres poules et coqs du monde entier, sont subitement devenus conscients en 1979, au grand désarroi de l’espèce humaine.
Suite au décès de son père, Jake va découvrir l’histoire de sa famille et de ce dernier, Elmer, qui appartient à la première génération de poulets à avoir dû apprendre à cohabiter avec les hommes. »

Mon avis :

Cette BD n’est pas vraiment ce à quoi je m’attendais… à vrai dire je ne sais pas à quoi je m’attendais !

Le récit est surprenant mais pas si fou à accepter comme tel. Le monde des poules et des coqs se réveille et nous humains nous devons cohabiter avec cette partie de la population que nous avons l’habitude de manger.

On plonge dans l’histoire des gallinacés assez facilement. Jack Gallo nous raconte l’histoire de sa famille à travers la lecture du journal intime de son père décédé. L’auteur passe du présent au passé avec fluidité, c’est ce qui rend le récit très agréable. Nous sommes face à une population opprimée que les humains veulent anéantir car ils ont peur, c’est malheureusement pas du tout hors propos; nous humain ne sommes nous pas aussi sauvage, aussi stupide quand la peur nous prend au tripes… face à l’inconnu le réflexe reste la violence…

Ces poules et coqs sont malmenés, maltraités, assassinés et ça rend les choses très dures à lire pas que l’auteur ne soit pas bon au contraire il nous fait nous regarder nous même, et j’ai trouver ça dérangeant avant de l’accepter comme tel. Son récit véhicule beaucoup d’émotion, on prend parti pour l’opprimé, pour les poules et coqs et on se dit faut pas qu’on soit aussi violent. Il va falloir faire beaucoup de chemin avant d’arriver à vaincre nos peurs et lutter contre notre violence !

Jack est attachant, il est aussi peu compréhensif qu’un humain finalement car il ne comprend pas, il n’accepte pas que sa sœur veuille faire sa vie avec un humain… mais au fil du récit de son papa il va comprendre où est l’intérêt d’être compréhensif et d’accepter les différences.

L’histoire des parents de Jack est très émouvante, dure et tellement porteuse d’espoir. Encore une fois des gens se battent contre la majorité pour faire face aux injustices et sauver le libre arbitre et la paix. J’adore  !!

C’est une BD dessinée en noir et blanc et je pense qu’il vaut mieux ainsi, car certaines scènes sont d’une rare violence et le trop plein de rouge aurait été obligatoire et marquant. Pour ce qui est des traits de l’auteur ce ne sont pas mes préférés mais l’histoire prend tellement qu’on rentre dans le récit !

Ce qui m’a plu :

Jack Gallo, ce coq, car il arrive avec beaucoup de préjugé sur tout le monde. Il semble écorché vif. Son personnage va évoluer grâce à la lecture du journal intime de son père.

J’ai bien aimé aussi la maman de Jack. Elle est décrite comme une poule fragile mais finalement c’est une femme très résistante.

L’ami humain Ben pour son courage face à ses semblables, il a protégé et caché des poules et coqs pour les sauver du massacre, car il n’était pas d’accord du tout avec cette panique assassine.

En Bref :

Une très belle découverte !

N’hésitez pas, cette vie de gallinacés n’est pas commune.

7 / 30 Comics

Publicités

4 réflexions sur “Elmer de Gerry Alanguilan

  1. un gros coup de cœur pour moi cet album pourtant, j’avais quelques réticences à le lire (les copinautes de kbd étaient pourtant convaincants). Bref, j’ai beaucoup apprécié le fait que monde réel et monde anthropomorphique se côtoient. Un peu comme « Maus » et d’autres BD de ce genre, les personnages-animaux nous obligent à nous regarder en face

    • Oui c’est peut-être pour ça que des fois on a des réticences ! Mais au bout du compte ça fait du bien de se recadrer ! Je penses que beaucoup d’autres personnes devraient lire cette BD !! 😉

  2. Sans doute une des BD qui m’a le plus tenté cette année. Et pourtant, je n’ai toujours pas franchit le pas. Des fois je me demande comment je choisis mes lectures…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s