L’étoile de la Sor’cière de James Clemens

Titre : L’étoile de la Sor’cière

Tome 5 et dernier

Série : Les bannis et les proscrits

Auteur : James clemens

Édition : France Loisir

Nombre de pages : 928

4ème de couverture :

« Ce sera bientôt l’ultime combat contre le Seigneur Noir.
Elena la sorcière a regagné l’île de Val’loa où elle espère reconstituer ses forces. C’est alors qu’Harlequin Quail entre en scène, un petit homme en costume de bouffon qui se prétend espion. Il revient tout juste de la forteresse de Noircastel où subsisterait l’un des portails du Weir, le plus puissant, avec lequel, dans une lune à peine, le Seigneur Noir instaurera un règne maléfique. Elena et la puissante magie du Journal Sanglant peuvent encore l’arrêter, mais Noircastel est un bastion impénétrable, et seul le Seigneur Noir sait où le portail est caché.
Traqués par les sbires de l’ennemi, menacés par un traître dans leurs rangs, Elena et ses courageux compagnons vont tenter d’achever une quête désespérée. En route, de nombreuses questions trouveront leur réponse, maintes illusions voleront en éclats et les liens de la magie et de l’amour seront éprouvés jusqu’au point de rupture… »

Mon avis :

Ce dernier tome est époustouflant. Il ne déroge pas à la règle des précédents. Plus on monte dans les tomes, plus James Clemens nous surprend et nous enchaîne à son récit, au récit de cette sor’cière.

Cette fois nos compagnons sont sur la dernière ligne droite. Il faut qu’ils se rendent à Noircastel, déloger et anéantir le seigneur noir. Pour cela Elena aura besoin de tous, des El’phes dans les airs, des Dre’rendi sur la mer, des Mer’ai sous l’eau, des O’gres, des N’ains, des Si’lura… et de tout les êtres élémentaux ou pas pour encercler le Coeur Noir. Mais leur combat va se heurter aux pires horreurs qu’un seigneur noir peut utiliser quand il se trouve au pied du mur…

Ils vont tous se séparer pour tous se retrouver à Noircastel. Chacun d’eux va trouver en lui de nouvelles choses pour enfin mieux comprendre la place qu’est la sienne dans la communauté d’Elena… car tous sont très important. De très belles choses vont leur arriver, des choses plus ambigues… des choses encore plus noires vont les toucher. James Clemens a cette faculté de nous plonger dans l’horreur totale avec ses descriptions si réaliste, mais en même temps il nous accroche aux personnages, il nous asseoit spectateur de tant d’amour et de beauté. Là est la plume extraordinaire de James Clemens.

A ce stade de la série l’auteur arrive encore à nous présenter des nouveaux personnages tout à fait intéressant et important dans le dénouement de l’histoire.

Il continue également à faire évoluer ses personnages principaux. Dans ce dernier tome ils vont devoir faire face à leur « moi profond », à leurs désirs inavouables et inavoués, à leurs peurs les plus profondes mais tout ça pour découvrir la véritable étendue de leurs pouvoirs. Chacun devra faire un sacrifice  douloureux pour le bien général… je ne peux en dire plus sans spolier, c’est très dur !! Chaque personnage va vivre quelque chose de marquant, œuvre ou non du seigneur noir.

Comme dans tous les tomes, on signe et on appose son empreinte au début du livre. Je trouve ce rituel génial, l’auteur nous plonge direct dans cette communauté de gardiens des manuscrits, des parchemins, par là même on devient étudiant, spectateur, témoin mais aussi acteur !

Ensuite tout dans l’écriture de James Clemens me bouleverse. Il me prend à la gorge, il m’emporte avec ses mots et ses phrases si imagées qu’on a l’impression d’y être ! Il me rend esclaves des pages en passant d’un personnage à un autre, d’une situation  de combat aux péripétie d’un autre groupe de guerriers. Du coup on a besoin de lire toujours plus pour savoir.

Ce qui est extraordinaire c’est que je n’avais plus la sensation de lire, je me suis sentie vraiment dans l’action. James Clemens a une plume envoûtante pour nous faire ressentir toutes ses étranges émotions.

Ce qui m’a plu :

L’évolution de tous les couples, c’est merveilleux …et quelque fois très triste.

La fin est tellement ambigue jusque dans les dernières pages puis la lumière se fait… un grand moment !!

En bref :

Pour moi c’est la série la plus marquante de toutes mes lectures d’hier et d’aujourd’hui. Un énorme coup de foudre pour l’écriture et le talent de James Clemens dans cette série !

Merci James Clemens pour ce passage dans une autre dimension !!!

 

Publicités

6 réflexions sur “L’étoile de la Sor’cière de James Clemens

  1. J’ai beaucoup aimé ce dernier tome mais je ne suis pas aussi conquise que toi. Je lui ai trouvé quelques longueurs et les mièvreries des personnages m’ont pas mal agacée 😉

    • Je suis fan de cette saga, pour moi la meilleure de tout ce que j’ai pu lire !! FAN FAN.
      Les descriptions m’ont transporté dans ce monde fantastique !
      merci de ton passage Luna 🙂

  2. L’une de mes sagas fantasy préférée aussi ! Elle n’atteint pas encore pour moi L’Assassin Royal, mais n’en est pas loin !
    Une écriture poussée, un monde imaginaire approfondi, enfin de la fantasy « adulte » qui est excellente.
    J’ai adoré le revirement de situation avec Mogweed à la fin, je ne m’y attendais pas du tout !

    • Tout dans l’écriture de James Clemens me surprend toujours !! J’adore le léger rapprochement entre Nee’lan et Méric 😉 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s