Me and the Devil Blues de Akira Hiramoto

Titre : Me and the Devil Blues

Auteur : Akira Hiramoto

Traducteur : Thibaud Desbief

Édition : Kana

Collection : Big Kana

Vol. : Tome 1

248 pages

Paru le 29/08/2008

4ème de couverture :

« Celui qui fait un pacte avec le diable à la croisée des chemins obtient tout ce qu’il désire…
A la fin des années vingt, aux Etats-Unis, dans la région du delta du Mississipi, la plupart des noirs travaillent dans des fermes tenues par des blancs et sont considérés comme de la simple main-d’œuvre. RJ, jeune homme de ferme ordinaire, rêve de devenir un bluesman, mais ne sait pas jouer suffisamment bien de la guitare. Il va pourtant connaître un destin hors du commun mais il ne le sait pas encore… »

Mon avis :

RJ est un homme au désir inassouvi … sa jeune femme Virginia est enceinte et voudrais bien que son mari cesse de rêver et se mette plus dur à la tâche… seulement RJ est possédé par l’envie de jouer du Blues… ces copains de bistrot lui révèlent comment exaucer son vœux.

C’est une triste histoire … celle d’un homme tiraillé par l’envie de devenir un homme honnête ou l’envie de jouer du Blues… à cette époque jouer du Blues était mal vu, c’était un fait du Diable !

L’auteur nous montre un RJ plutôt allergique au travail, non en fait il est tellement obsédé par le Blues qu’il n’a plus envie de rien d’autre !!

Au fur et à mesure du récit on voit RJ envouté puis totalement possédé au point de disparaître pendant 6 mois et ne plus se rappeler qu’il est parti ni même où !!

Ce tome 1 pose le décor et nous montre comment RJ est devenu un grand Bluesman… je dirais plutôt, il devenu un grand Bluesman mais on ne sait pas vraiment comment !!

Ce manga est sombre… RJ est paradoxal, d’un côté il lutte pour devenir un honnête homme et faire plaisir à sa femme et sa sœur mais en même temps il se bat bec et ongle pour devenir un Bluesman… L’un comme l’autre l’entraîne vers le désespoir… aucun de ses choix ne peut l’apaiser si ce n’est que le son qui sort de sa guitare.

Ce qui m’a plu :

Cette bataille dans l’esprit d’RJ, entre sa part sombre et sa part raisonnable, une lutte presqu’égale…

En Bref :

Amateur de Blues, vous voulez savoir comment on devient un grand Bluesman ?? Lisez cette série  et vous aurez peut-être une réponse … attention c’est dangereux !

Merci à Choco pour m’avoir offert ce Manga dans le cadre du Manga-Loto organisé par Mo’la Fée !!

21 / + 36 BD

Nanny McPhee de Kirk Jones

Synopsis :

« Depuis la disparition de son épouse, M. Brown a bien du mal avec ses sept enfants. De l¹aîné à la petite dernière, tous font de la maisonnée un véritable enfer. Entre son travail qui l’accapare et cette horrible Tante Adélaïde qui le menace de lui retirer son indispensable aide financière s’il ne se remarie pas dans les plus brefs délais, M. Brown en est réduit à espérer un miracle. Et il va voir débarquer Nanny McPhee…
Aussi effrayante qu’énigmatique, ce petit bout de femme est là pour remettre tout le monde au pas, mais les enfants ne sont pas décidés à se laisser faire ! Lorsque Tante Adélaïde décide d’arracher une des filles du foyer, il est temps de réagir, et pour la première fois, Nanny et ceux qui la voient de moins en moins comme une ennemie vont faire équipe.. »

Casting :

Emma Thompson : Nanny McPhee

Colin Firth : M. Cédric Brown

Angela Lansbury : Grande Tante Adélaïde

Kelly McDonald : Evangeline

Thomas Sangster : Simon Brown

Mon avis :

Voilà une amusante saga !! Mais alors pour ceux qui n’ont pas encore d’enfant, ne regardez pas ce film … oh non non !!! Cela pourrait vous passer l’envie !! Non quand même je rigole, une fois passés entre les mains de Nanny McPhee, tous ces enfants sont adorable mais bon sang où peuvent-ils trouver toutes ces idées pour faire autant de bêtises !!

Nous avions vu Nanny McPhee et le Big Bang au cinéma il n’y a pas très longtemps et du coup quand le premier est passé à la télé c’était trop tentant !!

Comme d’habitude Nanny McPhee arrive dans une famille desepérée de faire écouter leurs enfants et se trouvant dans une impasse terrible !

Comme elle dit : « tant qu’on a besoin de moi et qu’on ne veut pas que je reste, je reste, quand on a plus besoin de moi et qu’on veut que je reste, je part … »

Elle arrive hideuse ressemblant davantage à une sorcière qu’à une nounou mais cela ne semble pas trop émouvoir ces chenapans de la famille Brown !

Les 6 enfants de M. Brown sont mener par Simon l’aîné … toujours plein d’idée pour les bêtises et faire échouer sont père dans sa tentative de trouver une nounou !! Face à Nanny McPhee ils vont apprendre à respecter leur père et surtout à le guider vers des chemins plus heureux !

La prestation d’Angela Lansbury est marquante en Tatie hyper superficielle guidée par le devoir envers sa famille et l’idée de faire des enfants de M. Brown des enfants modèles et guindés !!

M. Brown a jusqu’à la fin du mois pour trouver une épouse passé ce délai Tante Adelaïde coupe les vivres !!!

Les péripétie de cette famille est passionnante et surtout très rigolote mais il y a aussi des passage un peu plus tournés vers l’émotion …

Et comme toujours le départ de Nanny McPhee fait un petit pincement au cœur !

Ce qui m’a plu :

C’est ce puits d’idée sans fond qu’ont les enfants pour faire des bêtises !!

Le métier de M. Brown avec ses collègues … très amusant …

En bref :

Encore un belle soirée passée avec les enfants !!!

Nanny McPhee et le Bing Bang de Susanna White, pour la suite !!

Voilà un défi réussit !!!

10/10 Films SF

Le secret de la montagne bleue de Katarina Launing

Scénario : Gudny Hingebjorg Hagen et Thomas Moldestad

Sortie en DVD : Novembre 2010

Synopsis :

« Pour sauver son père, la jeune princesse Rosebleue doit affronter ses peurs et s’aventurer hors de la Montagne Bleue. Dans le monde extérieur, les habitants des Maisons posséderaient une chose qui peut soigner les malades… »

Casting :

Ane Viola Semb : Princesse Bleuette ou Rosebleue

Finn Schau :  Dreng, Roi des Gnomes rouge

Mon avis :

Un merveilleux conte tout doux !

Les gnomes bleus ont découvert comment apporter la lumière sur la Terre, mais cette découverte vaut sacrifice … Ils ne doivent en aucun cas sortir de la montagne bleue, seulement à l’heure magique où ils peuvent apprécier le jour et la neige !!!

Non loin d’eux vivent des gnomes rouges, ceux-ci font tout pour que les fermes tournent bien … ils s’occupent des animaux…

Mais jamais aucun d’eux (rouge ou bleu) ne doivent croiser le regard d’un humain sous peine de partir en poussière d’étoile et de disparaître à jamais… de même pour les gnomes bleu qui sortent en dehors de l’heure magique ils disparaissent en poussière magique !!

Seulement voilà un jour le roi se meure tout doucement et sa fille princesse Bleuette ne le supporte pas. Seulement voilà Bleuette est une incorrigible trouillarde, elle a peur de tout et ne sort jamais dehors de peur de ne pas rentrer à temps … mais pour son père elle va surmonter sa peur et entrer dans le mondes des gnomes rouges et celui des humains à ses risques et périls … commence pour elle une merveilleuse aventure, une initiation à la vie !!

Un beau conte sur le courage et l’entraide !!

Ce qui m’a plu :

Le courage de Bleuette provoquer par la peur de perdre son père.

La magnifique poussière magique qui apporte le jour à la planète.

La belle amitié entre Bleuette et Dreng !

En Bref :

Un beau film à regarder en famille !!

Le petit plus ICI

9/10 film SF

Pitch Black de David Twohy

Sortie au ciné en juillet 2000

Disponible en DVD depuis novembre 2004

Synopsis :

« Un vaisseau spatial transportant une quarantaine de civils est percuté par une météorite et se crashe sur une planète inconnue. Les membres de l’équipage périssent dans l’accident, à l’exception de Fry, une jeune pilote, et de quelques survivants. Parmi eux, un imam et ses disciples, un antiquaire, une géologue, une adolescente, le chasseur de Johns et Riddick, un criminel endurci en cours de transfert vers sa prison. Alors que le petit groupe tente de s’organiser sous un climat aride de jour perpétuel dominé par trois soleils, ils découvrent qu’une éclipse va bientôt frapper la planète, permettant à de monstrueuses créatures nocturnes de se mettre en chasse… »

Casting :

Vin Diesel (« Fast and Furious »…) : Richard B. Riddick

Radha Mitchell (« The Crazies ») : Carolyn Fry

Cole Hauser (« Tortured ») : William J. Johns

Mon avis :

Vin Diesel est sublime comment ne pas succomber ???

Le noir tout le monde ou presque à eu peur un jour dans le noir … Voilà quand la nuit tombe des bêtes immondes surgissent pour se repaître de chair fraiche.

Quand ils arrivent sur la planète aux trois soleils … tous sentent que ce silence n’est pas normal… et bientôt il découvre des cadavres mais ils ne savent pas encore de quoi sont mort tous ces gens… ils vont bientôt le savoir !

Des monstres se terrent dans les tréfonds de la Terre en attendant la nuit improbable puisqu’ils sont sur une planète au jour perpétuel !! Mais nos miraculés s’aperçoivent qu’une éclipse est sur le point d’engloutir de noir absolu cette planète infesté de créatures horribles !!

Bon j’avoue c’est agréable à regarder car il y a Vin Diesel, mais pas seulement quand même pour qui me prenez vous ??

Le début est un peu lent c’est peut-être nécessaire pour poser le décor… quand les premiers miraculés se font attraper prendre par les bêtes là le suspense, l’angoisse commence tout doucement à monter… Et alors que l’Eclipse commence sa lente ascension et que les créatures avides de sang sortent… là l’angoisse est présente et le scénario est efficace ! Le bruit des bestioles est immonde aussi !!

Finalement il ne reste plus grand monde à la fin juste ceux qui sont intéressant … mais la fin est bizarre quand même !

Ce qui m’a plu :

Évidemment les yeux de Riddick !! Mais le scénario distillait une bonne angoisse … j’ai vraiment apprécié de sentir venir les bêtes toutes proches et CRAC ……… !

En bref :

Un bon film ! Mon chéri et moi avons passé une bonne soirée !

8/ 10 Films SF

Le Mystère Olphite de Carina Rozenfeld

Titre : Le Mystère Olphite

Auteur : Carina Rozenfeld

Editions : L’Atalante

Collection : Le Maedre

Parution : 2008

288 pages

4ème de couverture :

Maor est un jeune Olphite promis à un bel avenir dans sa caste : il a le don de Vision.

Mais un jour il fait une découverte macabre qui le pousse à s’enfuir de l’école où il vit depuis dix ans. Propulsé dans le monde « réel » et métamorphosé par sa rencontre avec Sirius et le professeur Hermann, il doit se rendre à l’évidence : les Olphites cachent quelque chose à l’humanité…

Poursuivis à travers la planète par les « pisteurs » d’Ikar, le guide des Olphites, Maor et ses amis vont vivre une aventure hors du commun avec un espoir fou : sauver la Terre.

Mon avis :

Tout d’abord qu’est ce qu’un Ophite ? C’est un Homme qui possède le Don suite au Krash d’une comète sur la Terre plusieurs humains de sexe masculin ont développé des capacités extraordinaires de télépathie …

Les Nations voient dans les Olphites des sauveurs de l’humanité, et petit à petit un pouvoir absolu leur est offert. Ikar est le représentant charismatique des Olphites, il assure la communication entre le commun des mortels et les Olphites. Il aide les Nations  à se maintenir en paix… quelle louable mission… mais que cache les mystérieuses et silencieuses écoles Olphites ? Qu’est ce qui a tant terrifié ce jeune Olphite au destin glorieux pour le pousser à fuir ??

Ce roman est une invite au voyage stellaire ! Quel bel imaginaire … l’auteure nous fait rêver avec les visions de Maor et de … (chut … non … non..)

Carina Rozenfeld nous montre qu’il est facile de perdre le contrôle du pouvoir, de perdre son libre arbitre avec de forte croyance et une confiance absolue !!

Après un début lent mais nécessaire pour ressentir cette atmosphère si particulière qui entoure les Olphites, l’action du récit s’accélère avec la fuite de Maor poursuivi par les pisteurs au-travers de la Nouvelle-Chamonix, ou encore dans les rues de Grenoble ou enfin dans les rues de Toulouse … oui oui une bonne partie du récit ce passe en France !! Le roman acquiert une dynamique grâce également à l’alternance des chapitres tantôt consacrés à Maor et sa fuite, ses découvertes tantôt aux Olphites et leur panique et leur plan impensable !!! Je sentais cette pression de plus en plus croissante au fur et à mesure des chapitres !

Autre particularité, l’auteure place en début de chaque chapitre un extrait de journal ou de livre d’histoire sur les Olphites ça rend le récit encore plus crédible, et plus on approche de la fin, plus l’auteure sème des indices essentiels pour appréhender ce qui est arrivé à l’Humanité mais surtout à nos trois héros !!

Maor est un jeune Olphite de 18 ans, sa vie est promise à un bel avenir mais voilà Maor a vu quelque chose qui l’a radicalement fait changer d’avis. Maor est courageux, téméraire, son envie de connaître la vérité est plus forte que tout et l’aide à aller de l’avant dans ce monde qui l’étonne et grouille de vie et de couleur lui qui vivait dans un monde aseptisé, blanc, silencieux et emplit de concentration… Ce qu’il va découvrir dans ce monde vaut bien plus que ce que lui offrait la vie prestigieuse des Olphites… mais je n’en dirais pas plus…

Le Professeur Hermann, quand à lui, a découvert les Olphites, mais après les avoir observé et étudié longuement il devient un fervent défenseur de l’Humanité…

Sirius est un jeune femme rebelle et surtout anti Olphite… elle ne voit pas d’un bon oeil cette suprématie des Olphites, elle pense qu’ils cachent quelque chose !

Les Olphites sont des humains extraordinaire encensé par les leurs… ils possèdent un Don de Vision de l’espace, leur vie est organisée par des grands prêtes Olphites qui préconisent l’isolement, le silence et la concentration… tout ça dans le seul but de veiller sur l’Humanité… oui mais car il y a forcément un mais… Les dirigeants Olphites ne sont pas ce qu’il semblent être et surtout le très charismatique Ikar !!

Le Professeur et ses protégés, Maor et Sirius, vont opposer toute leur volonté pour sauver l’Humanité des desseins du magnifique Ikar … mais que peut un jeune fuyard, une jeune rebelle et un vieux scientifique envieux de la condition des Olphites face au terrible complot contre l’Humanité ??

Ce qui m’a plu :

Tout d’abord que l’action ce passe en France, ça m’a surprise ! Ensuite c’est imaginer l’apparence des mystérieux Olphites en particulier Maor et Ikar !! Avec leur magnifiques yeux plein d’étoiles et cet air insondable de plénitude après une vision positive !!

Et puis j’ai aimé cette volonté qu’ont ces trois héros pour sauver l’Humanité, car même si l’Homme est fait moitié de Mal et moitié de Bien, c’est ce Bien qui prévaut sur tout le reste !!

En Bref :

Une belle découverte, encore !! Un beau coup de coeur !!

Merci aux Editions L’Atalante et à la Team Livraddict de m’avoir permis une nouvelle fois de rêver !! Merci pour ce très beau moment de lecture !!

Skyline de Colin et Greg Strause

Synopsis :

Après une soirée bien arrosée, un groupe d’amis est réveillé par d’étranges lumières dans le ciel. Ils découvrent avec horreur de gigantesques vaisseaux extraterrestres surplombant les métropoles du monde entier. De puissantes sources lumineuses semblent aspirer les hommes par milliers… La stupeur passée, la fuite et la résistance s’organisent. L’humanité est-elle condamnée à disparaître ?

Casting :

Eric Balfour (« 24h chrono, Haven ») : Jarrod

Scottie Thompson (« Bones ») : Elaine

David Zayas (« Expendable : Unité Spéciale ») : Oliver

Donald Faison (« Scrubs ») : Terry

Brittany Daniel (« The Game ») : Candice

Mon avis :

Ça décoiffe !! C’est horrible !! Tous ces petites tâches sur l’affiche … non.. non … vous ne rêvez pas c’est des êtres humains qui sont aspiré par les vaisseaux extraterrestres !

Après un début un peu lent, ça tatillonne on sait pas trop ce qui ce passe, les personnages non plus, le film accélère et ne ralentit plus !!

Des effets spéciaux dégoutants … on voit pas de sang mais c’est lourdement suggéré… Les frères Strause réussissent leur pari, leur film est très efficace et sème le doute dans l’esprit ! Avec un petit budget,  ils ont fait un film de Science Fiction TERRIBLE !!

Le fil conducteur de ce film, c’est la paternité soudaine de Jarrod… Il conduit toutes ses actions avec dans la tête sauver sa femme et son futur bébé… coûte que coûte !

Au début ils sont six mais bientôt leur petit groupe se réduit atrocement, cependant le scénariste a réussit à caser une histoire sentimentale à trois qui se termine funestement !!

L’impression que laisse ce film c’est que si on été envahit, si les extraterrestres venait nous anéantir nous n’aurions aucune chance !! Nous pauvres humains devant la technologie si avancée de probables ennemis… pourquoi penser toujours à des ennemis ??

Ce film est génial mais à éviter pour les âmes sensibles, surtout ceux qui ont peur des torticolis … (non  non je ne dirais rien !!)

Ce qui m’a plu :

Cet amour inconditionnel entre Jarrod et Elaine… Cet amour paternel au delà des limites du pensable … pour ceux qui connaissent « les âmes vagabondes » voilà à un moment du film j’ai pensé à ce roman.

En Bref :

Cette petite sortie ciné était parfaite !! J’adore ce genre de film où n’apparaît aucune grosse star du ciné, où le scénario et les effets spéciaux ont la part la plus grosse !!

L’interprétation des acteurs est vraiment efficace et très bien menée !!

7 / 10 Film SF

Un bol plein de bonheur de Tsuru Moriyama

Titre : Un bol plein de bonheur

Auteur : Tsuru Moriyama

Traducteur : Tamako Kageyama

Editeur : Delcourt, paru le 13/01/2010

Collection : Ginkgo

200 pages

4ème de couverture :

« Un quartier populaire d’Osaka dans les années soixante.
Une mère de famille excédée par les frasques de son mari alcoolique décide de le quitter en emmenant avec elle son tout jeune fils. Seule, elle va se sacrifier afin de lui transmettre des valeurs de respect de soi et des autres, qui lui permettront de trouver sa place dans la société au prix de ses propres efforts. »

Mon avis :

Ce manga m’a été offert par Jérôme dans le cadre du Manga-Loto organisé par Mo’ la Fée.

Une très belle histoire, une femme quitte son mari joueur invétéré et alcoolique pour que son fils vive une vie meilleure, ou tout du moins pour qu’il grandisse avec de bonnes valeurs.

La vie d’une femme seule avec un enfant est trés dure au Japon mais Kazuko va se battre et elle ne va jamais baisser les bras !

Ce manga est un formidable hommage à ses femmes qui ose braver la vie seule pour apporter à leurs enfants de vraies valeurs, des valeurs nobles !! Des mères courages !!

Hiroshi va comprendre en grandissant que sa maman s’est battue toute sa vie pour lui, pour qu’il ai une vie meilleure, pour qu’il aille à l’école, au collège, au lycée puis enfin à l’école de police !! Entre la mère et le fils, j’ai senti quelque chose de fort, de plus fort encore que l’amour plus fort peut-être pas mais complémentaire en tout cas : le respect et la fierté, ces deux sentiments les unissent à tout jamais et ils ont transformé leur vie, pas toujours facile, en bonheur absolu !

Kazuko ne voulait surtout pas qu’Hiroshi prenne modèle sur son père… et toute sa vie elle l’a menée pour qu’Hiroshi ait un coeur courageux et humble !!

Les années passent et Hiroshi prend soudain conscience de l’ampleur du combat de sa mère face à la société, face à sa décision pour qu’à aucun moment son fils ne subisse les conséquences d’une telle décision et d’une telle combativité… A son tour Hiroshi essaiera de transmettre ce coeur courageux et humble à son fils,à ses collègues… Kazuko peut partir paisiblement, sa vie de dur labeur n’était pas vaine, elle a réussit sa mission et le plus important elle a réussit à se hisser elle et son fils vers le bonheur tout simplement !

Ce qui m’a plu :

Et force mon respect, c’est ce courage, cette course vers le bonheur mais pas à tout prix… ce bonheur au mérite que Kazuko s’efforce au prix de durs labeurs d’offrir à son fils, pour qu’il devienne un homme bon et courageux.

Merci Jérôme pour cette belle découverte, ce manga est fort !!

C’est un formidable hommage à toutes les mamans qui coûte que coûte protège leurs enfants du malheur !!

20 BD / + 36 BD