Nero Tome 1, 2 et 3 de Mutti – Grippa – Bussacchini

4ème de couverture :

Tome 1 = « Chaque fois que nous disons adieu, chaque fois que nous partons, chaque fois que nous oublions, chaque fois que nous abandonnons, nous tuons.
Et toi, détective, combien de personnes as-tu déjà tuées ? Ca, c’est l’art du deuil, être tué… ou tuer ! »

Tome 2 = « Le fossoyeur est ici, et il se joue de moi.Je ne suis pas fou…Mes intuitions étaient justes !Nais j’ai un doute maintenant…… Qui est le chasseur… et qui est la proie ? »

Tome 3 = « Repartir à zéro. L’occasion d’expier mes fautes. D’habitude, les types comme moi pourrissent en prison jusqu’à leur mort. Tant que j’ai une enquête à élucider, ça veut dire que je suis encore vivant. »

Mon avis :

Nero est engagé comme détective par un père désespéré pour retrouver l’assassin de sa fille…

Nero va devoir faire face à plusieurs cadavres recousus et positionnés bizarrement… ces meurtres sont l’œuvre d’un serial killer !

Dans le tome 1 on commence à appréhender le personnage de Nero. Il est sombre. Il travaille seul; et petit à petit il chemine vers l’assassin avec des méthodes peu communes…

La fin de ce tome le confronte au monstre ! malheureusement Nero est la cause de la fuite du meurtrier du coup il en fait une affaire personnelle…

Il part à la recherche de Vanenko jusque dans son fief natal : Arkhangelsk. A partir de cette période l’auteur m’a quasiment noyée je ne savais plus très bien ce qu’etait devenu Nero !!! et pourquoi ? J’ai eu l’impression de louper un train …

J’aurais pu sentir arriver se dérapage puisqu’au début du tome 1, l’auteur indique que Nero est un ex-flic au chômage (par conséquent Néro est un adepte des dérapages…).

J’ai eu l’impression que l’auteur chercher à démontrer par l’extrême que la ligne, la frontière entre le bien et le mal est infime.

Un organisme secret propose à Nero sa réhabilitation … et colle à Nero un partenaire plutôt une. Ils ont une mission à résoudre… des meurtres sont perpétués par un malade et son mode opératoire ressemble étrangement à celui d’un meurtrier connu de Nero.

Nero reste sombre, lointain et malheureusement pour lui on sent que ce qui le maintien en vie c’est d’avoir des enquêtes à élucider… il n’a rien à se raccrocher, il est seul terriblement seul, vous allez me dire il a sa partenaire, son ami le docteur et aussi Mourad mais c’est comme s’il était dans une bulle infranchissable.

Ce qui m’a interpellé :

Le passage de Nero du côté obscur… ce fut un moment perturbant ! !

En bref :

Une BD policière, ma foi intéressante à lire pour les amateurs de policier… même les autres ceci dit …

Une bonne lecture sans plus, nullement à cause de l’auteur, juste que je suis plutôt fantazy et pas trop policier …

12 BD / + 36 BD

Publicités

2 réflexions sur “Nero Tome 1, 2 et 3 de Mutti – Grippa – Bussacchini

  1. L’univers semble malsain vu de l’extérieur, à moins que ce ne soit la folie de cet homme ?? J’irais feuilleter le tome 1, je ne me rends pas bien compte à l’écran de l’effet que cette lecture peut avoir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s