Toute la poussière sur le chemin de Jaime Martin et Wander Antunes

L’histoire :

« Jeté sur les routes par la crise de 1929, .un homme parcourt les États-Unis à la recherche d’un enfant perdu.
Le visage de l’Amérique, dévoilé au gré de ses pérégrinations, va être celui de la violence, du racisme et de l’injustice exacerbés par le chaos économique et social. Une quête amère, dans un pays revenu de ses rêves et livré à ses démons. Ce récit sans concession, mais non sans espoir, est scénarisé par le Brésilien Wander Antunes et mis en images par l’Espagnol Jaime Martin. Ensemble, ils portent un regard âpre sur cet épisode de l’histoire du 20e siècle. »

Mon avis :

Coup de projecteur sur la crise de 29 aux États Unis …

La crise a mis beaucoup de personnes dans la rue en particulier les enfants (c’est horrible mais réel…), beaucoup d’enfants furent jeter dehors, d’autres virent là l’occasion de découvrir le monde comme Buck passionné par les récits de Jack London.

Au travers du périple de Tom, le scénariste nous montre l’honteux visage de l’Amérique raciste, un régime policier corrompu et arbitraire, les atrocités des bandits de grand chemin et le malaise profond d’un peuple démunis, pillé par les banques qui ont elles-mêmes fait faillite…

Cette BD n’est pas du tout marrante… décidément en ce moment le hasard me fait prendre des BD sombres et pas très bonne pour le moral; elles sont surtout intéressante pour l’Histoire !

Le personnage de Tom est décrit assez revêche, assez froid et solitaire, finalement s’avère être un bon samaritain.

C’est au travers de ses yeux et de son vécu qu’on ressent les injustices de cette époque. Un peu plus loin dans les pages, on comprend pourquoi il est si sombre … pourquoi il erre sur les routes et les chemins de fers et surtout pourquoi il redoute tant ses cauchemars…

Sur son chemin il rencontre plusieurs personnages caricatures de cette époque de la crise de 29.

Il rencontre un jeune garçon qui veut partager un bout de sa route, le jeune Buck parti courir le monde pour découvrir les merveilles que décrit Jack London dans ses romans, auteur qu’il encense !

Puis il rencontre un fermier raciste préparant un lynchage, et en voulant prévenir le shérif il se fait enfermer… et rencontre un jeune noir enfermé pour un crime qu’il n’a pas commis, ce jeune reste fataliste et accepte sa condamnation à  mort…

Avant d’aller voir le shérif, Tom aide un homme à se rendre à l’hôpital : M. Hammond, qui s’avère être le père du jeune Buck. M. Hammond demande à Tom de retrouver son fils… ainsi la quête de Tom sur les routes continue… à chaque endroit où il se rend l’injustice règne…

Quand je regarde les infos d’aujourd’hui j’ai l’impression que la galère pour les américains recommence… quand on voit tous ces gens dans les files d’attente pour essayer de sauver leur maison, leur vie … tout ça parce que les banques en veulent toujours plus c’est pas juste !!

Cette BD est sur certains points vraiment d’actualité même si l’histoire se passe pendant la crise de 1929…

8 BD / + 36 BD

Publicités

4 réflexions sur “Toute la poussière sur le chemin de Jaime Martin et Wander Antunes

  1. un excellent album. J’en ai déjà lu de bonnes critiques. Il semble qu’il remue en effet !! Je trouve que tu ne te ménages pas trop en effet. La grippe coloniale, le racisme… Ma chronique d’aujourd’hui recharge un peu les batteries si tu as besoin ^^
    Bonne journée !

  2. J’aime beaucoup chez Dargaud la série o’boys qui traite plus ou moins du même sujet. C’est une réécriture d’Huckleberry Fine transposée durant la crise de 29 avec un dessin à la Blueberry vraiment excellent. Deux tomes parus pour l’instant.

    • Pour l’Histoire ces BD sont super mais je vais essayer de me tourner vers des choses plus « magique » ou plus « colorée ».
      Mais je me note cette série et si je la vois à la médiathèque je ne manquerais pas de la lire ! Merci Jérôme et bonne journée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s