Pietrolino de Jodorowsky et Boiscommun

Tome 1 : Le clown frappeur

L’histoire :

C’est l’histoire d’une troupe de saltimbanque qui traverse péniblement la 2ème guerre mondiale.

Un jour dans un bar Pietrolino exerce ces talents de mime et offre aux spectateurs un monde magnifique, mais voyant qu’il n’avait pas assez rapporté pour se nourrir, il pris un risque…

Mon avis :

Le scénario fut écrit il y a plus de 10 ans par Jodorowsky à l’attention du mime Marceau : un bel hommage.

Pietrolino est attachant, son principal intérêt est de faire rêver les gens … mais il faut bien vivre. Après avoir pris un risque il se retrouve infirme et enfermé avec son ami dans un camp à ramasser et casser des cailloux par les forces nazies. Puis il subit la trahison de la femme qu’il aimait. On pourrait croire que plus rien ne le raccroche à la vie… Son principal outil de travail (ses mains) est cassé, la femme de sa vie l’a trahit et il se retrouve à casser des cailloux.

Mais Pietrolino a plein de ressources ! A la libération Pietrolino retrouve Paris et grâce à son ami, il retrouve le goût du spectacle ! Par hasard il rencontre une jeune femme extraordinaire de talent !

Et enfin après tous ces malheurs, avec ses amis il arrive à monter son petit cirque … et à faire rêver les gens…

Mais un matin stupeur …

Tome 2 : Un cri d’espoir

L’histoire :

Un matin devant la petite roulotte de Pietrolino : Un Grand Cirque !!! Le directeur veut les faire dégager pour avoir le champ libre… et grâce à l’intervention d’un trapéziste, ils sont embauchés par celui-ci.

Petit à petit Pietrolino est reconnu dans toute l’Europe … mais ses vieux démons refont surface, cette fois il n’est plus seul et sa colère le submerge…

Très vite quelque chose d’extraordinaire lui arrive et je ne vous dirais ce qu’il lui arrive car je n’en suis pas très sûr moi même !!!

Mon avis :

Ce tome 2 est un peu moins sombre que le premier.

Pietrolino arrive enfin à faire le métier de sa vie et à en vivre. Faire rire les gens, les rendre heureux.

Quand ses vieux démons réapparaissent, il ne se sent plus démuni, il sait ce qu’il a à faire… mais il reste toujours seul malgré tous les amis qu’il a autour de lui.

Ce n’est qu’à la fin de ce tome qu’il est vraiment heureux et ce miracle qu’il lui arrive boucle ce tome !! mais je ne dirais toujours rien…

Vraiment une BD agréable bien un peu triste et sombre, elle nous laisse entrevoir une lueur d’espoir…

Mo’ ces 2 tomes comptent pour une BD.

1 BD / + 36 BD

2 réflexions sur “Pietrolino de Jodorowsky et Boiscommun

  1. C a l’air très intrigant ! du coup, je suis allée chercher des visuels qui confirme mon impression des couvertures : les ambiances sont superbes. Ça me fait un peut penser à « Bout d’Homme »… d’un autre côté, je ne connais pas d’autre série sur le monde du cirque, donc le parallèle est facile :-X

    • Le graphisme de « Bout d’homme » à l’air pas mal du tout, je ne connais pas l’histoire.
      Pietrolino était sympa à lire 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s