L’éléphant du magicien de Kate DiCamillo

Peter Augustus Duchêne vit avec un vieux militaire qui ne se nourrit que de pain rassit et de petit poisson…

Un jour, en allant au marché acheter du pain, il aperçoit une tente rouge qui abrite une voyante… il hésite… il hésite puis utilise le florin du pain pour pauser la question qui le ronge depuis toujours : est-ce que sa soeur Adèle est vivante ? Et depuis ce jour sa vie va irrémédiablement changer, de façon magique, improbable, mais tellement proche de se réaliser… !

Mon avis :

Une histoire tout en douceur… Peter a la vie dure et un gros vide dans son coeur. Le vieux militaire Vilna Lutz veut faire de lui un soldat valeureux mais Peter n’aime pas tout ce qui entoure la guerre, les batailles…  Sa vie est triste, mais avec l’espoir il reprend vie, et on reprends notre souffle avec lui !

Chaque personnage qu’il rencontre est toucher par son espoir, par sa lumière…

C’est une petite histoire très touchante, cette vie triste des orphelins, le froid qu’il les entoure, le vide, le manque, on est peiné… on a envie qu’il leur arrive quelque chose de bien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s